Accueil > émissions > Le Week-end en sport

Le Week-end en sport

Présentation

18h15 à 20h30
(vendredi)

L'info sportive régionale et des invités

écrire à Philippe Osuna



Les archives de Le Week-end en sport

Samedi 29 Mars 2014 :
Aquitaine Foot Infos du 28/03/2014
Ecoutez la chronique de ce mois de mars, avec Delphine BENOIT-MAYOUX, le stagiaire Vianney et Gilles EYQUEM, entraîneur des U19 Féminines de l'équipe de France (photo),au micro de Christophe ... [la suite...]
écouter
Ecoutez la chronique de ce mois de mars, avec Delphine BENOIT-MAYOUX, le stagiaire Vianney et Gilles EYQUEM, entraîneur des U19 Féminines de l'équipe de France (photo),au micro de Christophe Monzie. Extrait de l'émission Le Week-end en Sport du vendredi 28 mars 2014.
Jeudi 20 Mars 2014 :
Le FC Le Barp à l'honneur !
Cliquez et écoutez au micro de Christophe Monzie le reportage consacré au FC LE BARP (Promotion de Ligue, District de football Gironde Atlantique) , avec les réactions d'Alexis FORM, ... [la suite...]
écouter
Cliquez et écoutez au micro de Christophe Monzie le reportage consacré au FC LE BARP (Promotion de Ligue, District de football Gironde Atlantique) , avec les réactions d'Alexis FORM, co-entraîneur, Jean-Michel DUPRE, Président, et Patrice CASSAGNE, entraîneur de l'équipe fanion (de gauche à droite sur la photo). Extrait de l'émission Le Week-end en Sport du vendredi 14 mars 2014.
Samedi 08 Févr. 2014 :
Aquitaine Foot Infos de Janvier 2014
Ecoutez le numéro du mois de janvier 2014 d'Aquitaine Foot Infos, la chronique mensuelle de la Ligue de Football d'Aquitaine, avec Delphine BENOIT-MAYOUX, chargée de Promotion et de Communication ... [la suite...]
écouter
Ecoutez le numéro du mois de janvier 2014 d'Aquitaine Foot Infos, la chronique mensuelle de la Ligue de Football d'Aquitaine, avec Delphine BENOIT-MAYOUX, chargée de Promotion et de Communication de la Ligue. Extrait de l'émission Le Week-end en Sport, du vendredi 31 janvier 2014.
Jeudi 23 Janv. 2014 :
Ile Rousse / Bordeaux (0-0 A.Prol. 4-3 aux tirs au but) : La cabane est tombée sur le chien...
Depuis le temps que les Girondins jouaient avec le feu, ce coup de Trafalgar devait bien finir par leur arriver un jour. En s'inclinant après plus de 2 heures d'un jeu d'une stérilité consternante ... [la suite...]
écouter
Depuis le temps que les Girondins jouaient avec le feu, ce coup de Trafalgar devait bien finir par leur arriver un jour. En s'inclinant après plus de 2 heures d'un jeu d'une stérilité consternante face à une équipe de 5e division, les Girondins de Bordeaux ont certainement écrit ce mercredi 23 janvier au stade Mezzavia d'Ajaccio la plus triste page de leur histoire. Le plus inquiétant est qu'il n'y a pas grand chose à redire sur cette piteuse élimination. Pendant plus d'une mi-temps les Balanins ont en effet fait jeu égal avec une équipe bordelaise pourtant offensive (sur le papier) avec Rolan, Maurice-Belay et Saivet en attaque, malgré le forfait de dernière minute d'Obraniak. Hélas cela ne s'est pas vu sur le terrain même si les Marine et Blanc ont aussi manqué de chance sur une frappe de Maurice-Belay renvoyée par la barre (36e). Pour le reste, jamais Bordeaux a su imposer sa loi, même en passant à...4 attaquants après la pause et l'entrée en jeu du jeune Crivelli à la place d'Orban... La seconde période plus pitoyable encore que la première, ne fit qu'accentuer le sentiment d'impuissance d'une équipe girondine orpheline de ses buteurs (Diabaté, Jussiè, et Hoarau blessés) et actuellement incapable d'inscrire le moindre but à quelque équipe que ce soit depuis plus d'un mois. Le pire aurait même pu arriver sur deux échappées du remuant Santelli, qui manqua son lob (54e) puis fut stoppé de façon suspecte par Henrique alors qu'il filait au but (68e).Le gardien de but corse Florent Menozzi irréprochable sortit les 5 ou 6 arrêts qu'il fallait pour offrir à sa formation la plus méritée des prolongations. Celle-ci dominée par les Girondins n'apporta hélas rien de neuf à une équipe en proie au doute, hormis un lob de Saivet sauvé sur la ligne par l'inoxydable capitaine corse (39 ans) Doumé Menozzi et une frappe à bout portant de Sané repoussée du pied par son frère gardien de but. A la loterie des tirs au but, les Ile-roussiens s'inspirèrent de leurs voisins bastiais qualifiés de la même façon 24 heures auparavant contre Niort. Bellion d'abord, puis Sané, dernier tireur, manquaient lamentablement leurs tentatives. Le tenant de l'épreuve quitte donc la Coupe de France par un trou de souris, mais voulait-il encore la Coupe aux grandes oreilles ? Pas autant que son hôte du jour, en tout cas. Une sortie de route qui ponctue douloureusement une semaine Corse qui lui aura fort peu réussi, c'est un euphémisme. Cliquez et écoutez au micro de Christophe Monzie qui commentait en direct intégral ce match depuis le stade Ange Casanova à Ajaccio les réactions d'Alain DEVEESELER, Directeur Général du FCGB, Florent MENOZZI,Gardien de but et Dumè MENOZZI, Défenseur du FC Ile Rousse, Grégory SERTIC, Milieu du FCGB, et Christian GRAZIANI, Co-entraineur du FC Ile Rousse. D'autres réactions corses et bordelaises à écouter dans nos journaux de ce jeudi 23 janvier 2014 dès 7h00 et vendredi 24 janvier 2014 dans "Le Week-end en sports" à partir de 18h35.
Mercredi 15 Janv. 2014 :
BORDEAUX / PARIS SG (1-3) : Les Girondins tombent les armes à la main
Pour la 3e fois de la saison, les Girondins auront donné l'impression de faire (presque) jeu égal avec le PSG. Mais pour la 3e fois de la saison, ils se sont inclinés face à l'intouchable leader ... [la suite...]
écouter
Pour la 3e fois de la saison, les Girondins auront donné l'impression de faire (presque) jeu égal avec le PSG. Mais pour la 3e fois de la saison, ils se sont inclinés face à l'intouchable leader du championnat. Et comme à Libreville début août pour le Trophée des Champions (2-1) ou à Bordeaux en championnat quelques semaines plus tard (2-0), c'est encore en fin de match et à l'usure que la décision s'est faite. Dans un stade qui avait enfin retrouvé la grande affluence (29 250 spectateurs), les Marine et Blanc, qui avaient beaucoup à se faire pardonner après leur sortie de route contre Toulouse, sont tombés les armes à la main, rejoints par leurs limites du moment et surpris par une équipe parisienne qui n'aura eu besoin que de 5 vraies occasions pour inscrire 3 buts, avec une facilité déconcertante. Dans un onze de départ où manquaient nombre de joueurs cadres laissés sur le banc (Obraniak, Saivet, Sertic, Mariano...) mais où Hoarau et Rolan, très remuant tout au long de la rencontre, débutaient titulaires, les Girondins ont rendu coup pour coup dans un premier acte joué sur un faux-rythme et avec une apparente retenue, de part et d'autre. Le problème, avec le PSG, c'est que quand ses deux stars Ibrahimovic et Cavani ne marquent pas, les autres - n'importe lesquels - sont à même de les remplacer...Même ceux qui n'avaient plus scoré depuis longtemps. A l'image de Pastore, qui se retrouva idéalement seul au point de penalty pour conclure du plat du pied une action d'école initiée sur la droite par Lucas, après un ballon inutilement disputé (et perdu) près de la touche par Traoré, et ce au pire moment pour les Girondins qui croyaient bien regagner les vestiaires sur un score vierge qui n'aurait pas été immérité (0-1, 45e + 1). Une erreur de Rabiot à 25 mètres de son but, qui ne vit pas surgir dans son dos André Poko, tout heureux de lui chiper le ballon avant de s'en aller ajuster Sirigu (1-1, 48e) relança immédiatement le suspense à la reprise. Crispante et indécise, la seconde période semblait mener tout droit les 22 acteurs vers la prolongation. Mais l'axe central bordelais, déjà coupable contre Toulouse, puis sur le but de Pastore, céda une nouvelle fois quand l'Argentin se mua en passeur décisif pour Rabiot, qui réparait sa bévue, seul devant Carrasso (1-2, 85e), pourtant auteur auparavant d'un double arrêt exceptionnel sur des essais de Menez puis Marquinhos (61e). Sur un nouveau ballon perdu au milieu du terrain, le PSG, désormais dans un rôle qu'il affectionne, se régalait en contres et enfonçait le clou sur un 4 contre 4 conclu dans l'axe (encore) par Matuidi, fraîchement entré en jeu, suite à un service de Cavani, qui avait remplacé à la mi-temps un Ibrahimovic dans ses petits souliers (1-3, 88e). Comme on pouvait le craindre, après l'Europa League, c'est la Coupe de la Ligue qui abandonne les Girondins. Il ne leur reste désormais que deux lièvres à courir : le championnat et la Coupe de France. Ca tombe bien : la semaine Corse qui les attend va leur offrir l'occasion de disputer l'un (à Bastia samedi à 20h) puis l'autre mercredi 22 janvier (à Ajaccio contre L'Ile-Rousse à 18h). Une semaine capitale qu'ils auront intérêt à négocier au mieux, faute de quoi dans huit jours, les ambitions de qualification européenne pour la saison prochaine pourraient en avoir pris un sacré coup...Deux rencontres à suivre bien sûr en direct intégral sur nos ondes. Cliquez et écoutez au micro de Christophe Monzie qui commentait ce match avec Michel Le Blayo, 4 premières réactions de Francis GILLOT, entraîneur, Nicolas DE TAVERNOST, Président du Directoire de M6, Laurent BLANC, entraîneur du Paris SG, et Blaise MATUIDI, milieu de terrain et buteur du PSG. D'autres réactions bordelaises et parisiennes à écouter ce mercredi 15 janvier 2014 dans nos journaux dès 7h et dans Sports Express à 18h35, ainsi que vendredi 17 janvier dans Le Week-end en Sport à partir de 18h35.
Dimanche 22 Déc. 2013 :
Aquitaine Foot Infos de Décembre 2013
Au micro de Christophe Monzie, écoutez le numéro du mois de décembre 2013 d'Aquitaine Foot Infos, en compagnie de Delphine BENOIT-MAYOUX, Responsable de la Promotion et de la Communication de la ... [la suite...]
écouter
Au micro de Christophe Monzie, écoutez le numéro du mois de décembre 2013 d'Aquitaine Foot Infos, en compagnie de Delphine BENOIT-MAYOUX, Responsable de la Promotion et de la Communication de la LFA. Extrait de l'émission Le Week-end en Sport du vendredi 20 décembre 2013.
Jeudi 19 Déc. 2013 :
Rennes / Bordeaux (1-2) : La Brasilian Connection sauve les Girondins...
Comme pour le match de championnat du 23 novembre dernier (1-1), l'issue des débats entre bretons et girondins est restée longtemps incertaine hier soir au stade de la Route de Lorient. Après une ... [la suite...]
écouter
Comme pour le match de championnat du 23 novembre dernier (1-1), l'issue des débats entre bretons et girondins est restée longtemps incertaine hier soir au stade de la Route de Lorient. Après une première mi-temps quasi-transparente mais traversée sans trop d'embûches, les Girondins se sont réveillés après les citrons et le scenario du match de championnat s'est inversé, Bordeaux marquant cette fois-ci le premier par son défenseur central brésilien Carlos Henrique (50e)...avant de se faire rejoindre dans la foulée par un but de Doucouré (52e). En toute fin de rencontre, le gardien rennais commettait une faute indiscutable sur Jussiê (90e + 1), le pied du brésilien ne tremblait pas sur le penalty qui s'ensuivait et offrait (enfin) aux Marine et Blanc une place en 1/4 de finale de la Coupe de la Ligue, après 3 saisons blanches, et une belle affiche à domicile (re-enfin !) pour la venue du Paris SG, favori de l'épreuve, un choc qui sera le remake de la finale de 1998 (match le 14 ou le 15 janvier 2014). Les Girondins, qui sont la seule équipe à avoir gagné à l'extérieur sur ces 8es de finale, peuvent remercier leurs Brésiliens ! Ecoutez au micro de Xavier Grimault qui commentait cette rencontre en intégralité depuis Rennes, les réactions de Jean Louis TRIAUD , Président, et Francis GILLOT, entraîneur du FCGB; après cette qualification. D'autres réactions bordelaises et rennaises à écouter dans nos journaux de ce jeudi 19 décembre dès 12h et vendredi 20 décembre dans Le Week-end en Sport à partir de 18h35. Prochain match retransmis sur nos ondes : OM / Bordeaux (L1) dimanche 22 décembre dès 13h dans Top Chrono, en direct intégral du stade Vélodrome à Marseille avec Christophe Monzie.
Vendredi 29 Nov. 2013 :
BORDEAUX / FRANCFORT (0-1) : Les Girondins s'en vont par la petite porte
Le dernier match européen de l'histoire du vieux stade Chaban-Delmas, classé monument historique, s'est peut-être disputé ce jeudi soir face à l'Eintracht Francfort, soutenu par 11 000 ... [la suite...]
écouter
Le dernier match européen de l'histoire du vieux stade Chaban-Delmas, classé monument historique, s'est peut-être disputé ce jeudi soir face à l'Eintracht Francfort, soutenu par 11 000 supporters, qui est venu s'imposer contre le cours du jeu (0-1), mais avec le froid réalisme habituel des équipes allemandes en vertu d'un scenario éculé, et composter son billet pour les 16es de finale de l'Europa League, des 16es que les Girondins ne connaîtront pas cette année, eux, déjà éliminés dans un groupe où ils n'auront que rarement vu le jour. Leur dernier match à Tel Aviv le 12 décembre vaudra davantage par la belle plage de sable et la température estivale qui y règne encore que par l'enjeu sportif, sauf pour les Israéliens, auteurs d'un nul à Nicosie (0-0) qui devrait leur permettre d'accompagner Francfort en 16es s'ils ne galvaudent pas ce dernier match. Mais ce n'est sans doute pas en cette glaciale soirée de Novembre que les Marine et Blanc ont enterré leurs dernières illusions. On peut même écrire, malgré le jugement sévère de leur président, que ce fut sans doute leur meilleur match d'Europa League cette saison, le plus homogène en tout cas, et celui où ils mirent le plus d'implication. Il est vrai que la barre n'était pas très haut placée, en regard des trois autres productions erratiques à Nicosie (défaite 2-1), à Francfort au match aller (3-0), et surtout contre Tel Aviv à Bordeaux (1-2). C'est sûrement ce dernier match face aux israéliens, au résultat rédhibitoire alors que les Girondins menaient 1-0 à 20 minutes de la fin et avaient tous les atouts en mains pour gagner, qui paraît aujourd'hui le moins pardonnable et qui leur est fatal. Sans être flamboyants dans un stade qui sonnait creux côté supporters français malgré l'importance de l'enjeu (quelle déception...) et tout acquis à la cause d'un virage Nord en orange et noir, les boys de Gillot ont mis une mi-temps à trouver le bon tempo, face à des allemands qui furent les premiers en action, mais ne se montrèrent guère dangereux, sauf en profitant des atermoiements de la défense girondine en une ou deux occasions. La plus nette fut tout de même bordelaise, mais Trapp le portier teuton sortit vainqueur de son duel avec Saivet (31e). Après les citrons, avec l'entrée en jeu de Sertic, Bordeaux eut davantage le ballon et en fit un meilleur usage, même si la première occasion, énorme, vit Kadlec (d'ailleurs hors-jeu mais non signalé) rater l'immanquable face à Carrasso en croisant trop sa volée (48e). Inquiétant enfin Trapp sur des essais dangereux de Saivet d'un spectaculaire retourné, puis sur un rush solitaire de Diabaté idéalement lancé en profondeur par Henrique mais qui tergiversa autant que face à Nantes en championnat dix jours plus tôt dans des conditions similaires, ou encore sur cette frappe à ras de terre de Sertic que Flum toucha de la main en pleine surface, mais que le référé espagnol M. Mallenco ne sanctionna pas d'un penalty pourtant évident, les Girondins semblaient en mesure, à l'usure, de faire sauter le verrou d'une équipe allemande de plus en plus contrainte à user d'expédients pour préserver le point dont elle avait besoin. Hélas, un nouvel errement défensif côté gauche, avec un ballon qui traîna trop longtemps et aurait dû être dégagé bien plus tôt, permit à Schröck de délivrer un centre qui traversa toute la défense locale avant de trouver le remplaçant Lanig absolument seul au second poteau et à bout portant (0-1, 82e). Avec ce neuvième but encaissé en 5 rencontres de Coupe d'Europe, Bordeaux commettait l'irréversible et quitte l'épreuve par la petite porte en n'ayant pas donné souvent l'impression, sauf peut-être ce soir, de s'être donné tous les moyens de la jouer à fond...Au final, l'histoire ne retiendra que le 15e de Bundesliga, sur deux matches (4-0), aura éliminé le 13e de Ligue 1 sans qu'il y ait photo...Et qu'en dépit de louables efforts, marquer un but, pour les Girondins au fil des semaines et d'un marathon de 9 matches, toutes compétitions confondues, qui va les mener jusqu'au 22 décembre à Marseille, continue de relever de l'exploit, ou pour le moins, de l'un des travaux d'Hercule. Il est grand temps que le mercato hivernal arrive et que cette équipe soit (peut-être) enfin renforcée dans un secteur de jeu considérablement affaibli depuis un an. Cela peut faire illusion à l'échelon hexagonal, mais au niveau européen et même face à des équipes modestes (Nicosie, Tel Aviv), la carence est trop criante pour que la direction du club feigne de l'ignorer plus longtemps. Cliquez et écoutez au micro de Christophe Monzie qui commentait cette rencontre en direct intégral avec Michel Le Blayo, trois premières réactions bordelaises de Jean-Louis TRIAUD, Président (très mécontent de la production de ses joueurs), Francis GILLOT, entraîneur, et Marc PLANUS, défenseur central des Girondins de Bordeaux. D'autres réactions bordelaises et allemandes à écouter ce vendredi 29 novembre dans nos journaux dès 7h et dans Le Week-end en Sport, présenté par Philippe Osuna à partir de 18h35.

Mercredi 20 Nov. 2013 :
Du lourd pour Villenave d'Ornon !
Le tirage au sort du 8e tour de la coupe de France a été effectué aujourd'hui au salon des maires qui se tient Porte de Versailles à Paris. Deux clubs représentaient encore la Ligue d'Aquitaine ... [la suite...]
écouter
Le tirage au sort du 8e tour de la coupe de France a été effectué aujourd'hui au salon des maires qui se tient Porte de Versailles à Paris. Deux clubs représentaient encore la Ligue d'Aquitaine : si le Stade Montois, héroïque vainqueur de Châteauroux (2-0) au tour précédent, aura une belle carte à jouer à Bressuire (DH) chez le tombeur du Stade Bordelais, la Jeunesse Villenavaise a cette fois-ci tiré le gros lot. C'est en effet le SCO d'Angers, actuel second de Ligue 2 à deux points du leader Metz, qui sera en visite au stade Alain Roche le samedi 7 décembre prochain à 19h ! Un match à suivre évidemment en direct sur nos ondes. Ecoutez au micro de Christophe Monzie les réactions de Philippe OLLIER, entraîneur, et de Michel POIGNONEC, Président de la Jeunesse Villenavaise.. Et rendez-vous ce soir mercredi dans le journal de 18h et vendredi 22 novembre dans Le Week-end en Sport dès 18h35 pour écouter d'autres réactions après ce tirage.
Vendredi 08 Nov. 2013 :
APOEL NICOSIE / BORDEAUX (2-1) : L'envie était chypriote...et la qualification s'éloigne pour Bordeaux
Nettement moins fringants que 4 jours plus tôt à Nice, mais privés de nombreux cadres blessés ou laissés au repos (Diabaté, Henrique, Orban, Planus, Chalmé, Mariano...), les Girondins de ... [la suite...]
écouter
Nettement moins fringants que 4 jours plus tôt à Nice, mais privés de nombreux cadres blessés ou laissés au repos (Diabaté, Henrique, Orban, Planus, Chalmé, Mariano...), les Girondins de Bordeaux, après 7 matches sans défaite, ont logiquement été battus ce jeudi soir au GSP Stadion de Nicosie par une vaillante équipe chypriote qui s'est relancée dans la course à la qualification (4 points). La malédiction des équipes françaises surprises sur le sol chypriote (Lyon, Marseille, Nice et maintenant Bordeaux) a décidément la peau dure. Avec seulement 3 points au compteur, les Girondins devront faire un carton plein sur leurs deux derniers matches...et compter sur un faux-pas de Tel Aviv pour espérer décrocher les 16es de finale. Mais sur ce que l'on a vu à Nicosie, il y a du pain sur la planche... Quant à ladite qualification, inè makria (=c'est loin), comme on dit à Chypre. Sans un super Carrasso auteur de pas moins de 5 parades décisives dans la dernière demi-heure où la défense girondine était à la dérive, l'addition aurait été beaucoup plus lourde. Après un coup-franc magistral d'Alexandrou dans la lucarne sur la première frappe cadrée du match des Nicosiens (1-0, 13e) pour une faute inutile à 25 mètres face au but, les Girondins, gênés par la vitesse d'exécution des locaux, ont néanmoins réussi à égaliser par une bonne tête de Sané, reprenant au 1er poteau un corner de la droite d'Obraniak dans le temps additionnel du premier acte (1-1, 45e + 2). Mais il semble qu'ils se soient moins bien adaptés que leurs hôtes à la double expulsion qui frappa Nguémo et le croate Budimir (51e) pour une chamaillerie que l'arbitre belge M.Delferiere sanctionna bien sévèrement. Après le une-deux d'école aboutissant au second but de Nuno Morais profitant d'un contre favorable sur Sané (55e), la dernière demi-heure ne fut en effet qu'un cavalier seul des chypriotes, au sein desquels le feu-follet Aloneftis fit bien des misères à l'arrière-garde girondine, sur ses deux ailes. Si les vieux démons ne sont pas tous resurgis, Bordeaux devra néanmoins montrer autre chose dans le jeu et dans l'envie dimanche pour le derby de l'Atlantique contre Nantes (match à suivre en direct intégral sur nos ondes dès 13h15). Cliquez et écoutez au micro de Christophe Monzie qui commentait cette rencontre en direct de Nicosie les réactions de Francis GILLOT, coach, Cédric CARRASSO, gardien de but et capitaine des Girondins, et Sélim BENACHOUR, milieu de terrain français de l'APOEL. D'autres réactions chypriotes et bordelaises à écouter dans nos journaux de ce vendredi 8 novembre dès 7h et dans Le Week-end en sport à partir de 18h35.
Samedi 02 Nov. 2013 :
Le FC Bassin d'Arcachon, invité d'ARL !
Cliquez et écoutez au micro de Christophe Monzie les invités d'ARL : Le FC Bassin d'Arcachon, avec Michel FADEUILHE, Président et Jean-Philippe FRANCOIS, préparateur physique et entraîneur ... [la suite...]
écouter
Cliquez et écoutez au micro de Christophe Monzie les invités d'ARL : Le FC Bassin d'Arcachon, avec Michel FADEUILHE, Président et Jean-Philippe FRANCOIS, préparateur physique et entraîneur adjoint de Jean-Pierre Léglise. Extrait de l'émission Le Week-end en Sports du vendredi 11 octobre 2013.
Jeudi 31 Oct. 2013 :
Les réactions des clubs girondins après le tirage au sort !
Le tirage au sort du 7e tour de la Coupe de France a été effectué ce mercredi 30 octobre au siège du CNOSF à Paris, par Faruk Hadzibegic, Jérémy Janot et les bordelais Patrick Battiston et ... [la suite...]
écouter
Le tirage au sort du 7e tour de la Coupe de France a été effectué ce mercredi 30 octobre au siège du CNOSF à Paris, par Faruk Hadzibegic, Jérémy Janot et les bordelais Patrick Battiston et Marius Trésor. Les 16 ou 17 novembre prochains, Bressuire (DH) recevra le Stade Bordelais (CFA), Lège Cap Ferret (CFA2) recevra Luçon (National) et Villenave d'Ornon (CFA) recevra Anglet (CFA2). Trois rencontres à vivre évidemment en direct sur nos ondes ! Cliquez et écoutez au micro de Christophe Monzie les réactions de Frédéric PARISOT, entraîneur du Stade Bordelais, Alexandre TORRES, entraîneur de l'US Lège Cap Ferret, et Patrick SANZ, directeur sportif de la Jeunesse Villenavaise. D'autres réactions à écouter ce vendredi 1er novembre dans notre émission Le Week-end en sport à partir de 20h40, après la retransmission du match de rugby Toulon / UBB.
Samedi 26 Oct. 2013 :
Aquitaine foot Infos d'octobre 2011
La chronique mensuelle de la Ligue de Football d'Aquitaine, "Aquitaine Foot Infos", pour le mois d'octobre 2013, avec Delphine BENOIT-MAYOUX (photo), responsable de la Communication et de la ... [la suite...]
écouter
La chronique mensuelle de la Ligue de Football d'Aquitaine, "Aquitaine Foot Infos", pour le mois d'octobre 2013, avec Delphine BENOIT-MAYOUX (photo), responsable de la Communication et de la Promotion de la LFA, au micro de Christophe Monzie. Extrait de l'émission Le Week-end en Sports du vendredi 25/10/2013
Vendredi 25 Oct. 2013 :
Bordeaux / APOEL Nicosie (2-1) : Le droit d'y croire encore pour les Girondins...
Dans un stade Chaban-Delmas qui sonnait creux (10 000 spectateurs à peine), les Marine et Blanc, loin de leur meilleur niveau, ont toutefois réussi à arracher leur première victoire en Coupe ... [la suite...]
écouter
Dans un stade Chaban-Delmas qui sonnait creux (10 000 spectateurs à peine), les Marine et Blanc, loin de leur meilleur niveau, ont toutefois réussi à arracher leur première victoire en Coupe d'Europe cette saison (2-1), face à une équipe chypriote d'abord craintive, puis entreprenante et dangereuse en seconde période, qui faillit bien être la première dans l'histoire de la Coupe d'Europe à ne pas perdre un match joué en France. Ce sont deux coups de pied arrêtés - chose devenue rarissime depuis des mois dans le rendement offensif des Girondins - qui les ont tirés de l'ornière. D'abord un corner de Sertic, qui trouva au 1er poteau la tête décroisée de Sané pour devancer le gardien espagnol de l'APOEL Pardo (1-0, 24e), le lormontais rééditant sa performance de la saison passée dans des conditions similaires face au Dynamo Kiev en 16e de finale Retour (1-0). Après avoir raté deux autres belles occasions par Obraniak, Bordeaux, jamais inquiété, céda juste avant la mi-temps sur la première incursion sérieuse des chypriotes, quand Aloneftis, libre de tout marquage, délivra un centre fuyant de la gauche au milieu d'une défense bordelaise aux abonnés absents, que le guinéen Esmael Gonçalvès reprit à bout portant au second poteau (1-1, 44e). La seconde période, beaucoup plus laborieuse de la part des Marine et Blancs incapables d'accélérer le jeu dans une défense très compacte, et seulement éclairée par une frappe d'Obraniak déviée sur le bas du montant par Pardo (58e) et un bel enchaînement contrôle-volée de Diabaté, entré en jeu à la place de Sertic à la pause (82e) - mais les chypriotes avaient eux aussi trouvé le montant sur une volée d'Aloneftis (62e) - apporta son lot d'approximations, les Girondins ne donnant pas toujours l'impression qu'ils jouaient le match de la dernière chance pour exister encore dans cette épreuve. C'est finalement à l'amorce d'interminables arrêts de jeu (5 minutes) que la délivrance arriva, sur un coup-franc de la gauche de Rolan, qui trouvait au premier poteau la tête de Carlos Henrique, légèrement déviée par une épaule chypriote (2-1, 89e). Une fois de plus le salut venait de l'arrière, et Bordeaux profitait de la défaite de Tel Aviv à Francfort (2-0) pour se relancer dans la course à la qualification en engrangeant ses 3 premiers points. A condition de l'emporter aussi lors du match retour le 7 novembre au GSP Stadion dans la capitale chypriote (match à suivre en direct intégral sur nos ondes). Ecoutez au micro de Christophe Monzie qui commentait cette rencontre avec Michel Le Blayo, deux premières réactions de Jean-Louis TRIAUD, Président, et Ludovic OBRANIAK, milieu offensif des Girondins de Bordeaux, qui s'expriment également sur la taxe à 75% qui va être appliquée par le gouvernement et qui a provoqué la grève des clubs français, qui ne disputeront pas la 15e journée de championnat prévue le 30 novembre prochain. D'autres réactions bordelaises et chypriotes à écouter dans nos journaux de ce vendredi 25 octobre dès 7h et dans Le Week-end en Sport, à partir de 18h35.
Jeudi 10 Oct. 2013 :
Tirage au sort 5e tour à La Teste-de-Buch : Coupes de France et d'Aquitaine
Ecoutez au micro de Christophe Monzie les réactions au tirage au sort du 5e tour de la Coupe de France et de la Coupe de la Région Aquitaine effectué le mardi 1er octobre à l'hippodrome du Bequet ... [la suite...]
écouter
Ecoutez au micro de Christophe Monzie les réactions au tirage au sort du 5e tour de la Coupe de France et de la Coupe de la Région Aquitaine effectué le mardi 1er octobre à l'hippodrome du Bequet à La Teste-de-Buch (33) : Jean-Luc BERRON, vice-président du FC Graves, Bruno GUTIERREZ, entraîneur du CM Floirac, Christophe GALLAIS, Directeur de l'agence PMU de Bordeaux Mérignac, Amador CARRERAS, Président d ela Ligue d'Aquitaine de Football. Extrait de l'émission Le Week-end en Sport du vendredi 4 octobre 2013.
Vendredi 04 Oct. 2013 :
Bordeaux / Maccabi Tel Aviv (1-2) : Le costume devient trop grand pour Bordeaux...
L'arc-en-ciel qui surplombait le stade Chaban-Delmas une heure avant cette rencontre, n'annonçait donc pas le retour du beau temps après la pluie, ni des perspectives plus colorées pour une ... [la suite...]
écouter
L'arc-en-ciel qui surplombait le stade Chaban-Delmas une heure avant cette rencontre, n'annonçait donc pas le retour du beau temps après la pluie, ni des perspectives plus colorées pour une formation bordelaise plongée dans la grisaille depuis le début de la saison...Hélas, trois fois hélas, rien de nouveau à l'horizon après cette 3e défaite à domicile (toutes compétitions confondues) en moins de deux mois. Francis Gillot, sans le dire expressément, l'avait fait comprendre dès mercredi soir, envoyant sans doute par la même occasion un signe fort à sa Direction, qui semble s'illusionner encore sur la valeur réelle de cette équipe aujourd'hui. Faute d'effectif suffisamment riche en quantité et surtout en qualité, le costume européen est devenu trop grand pour un club qui voudrait continuer d'être, après avoir été, mais n'a tout simplement plus les moyens de ses ambitions, à force d'avoir vendu ses meilleurs éléments sans les remplacer. La défaite à domicile face au leader du championnat israélien - logique, mais impensable il y a encore 5 ans - consommée par deux buts d'école (Itzhaki 70e, Mikha 78e) à une passe ou à peine davantage, a mis en lumière la démotivation d'un groupe (qu'il s'agisse des titulaires ou des remplaçants) à qui l'on tenait pourtant un tout autre discours quant au challenge sportif à relever il y a à peine 4 mois. On ne peut tout de même pas reprocher à la Coupe de France de donner droit à un billet pour l'Europe, ni jouer cette épreuve du bout des lèvres après avoir (trop) affaibli l'effectif, alors que le groupe proposé aux Girondins semblait, sur le papier, moins difficile que celui de la saison dernière. Une épreuve qui avait tout de même rapporté plus de 6 millions d'euros à Bordeaux. C'est-à-dire, grosso modo, le prix moyen d'un bon attaquant français sur le marché actuel...Le championnat restant donc la (seule) priorité, le rendez-vous de dimanche contre Sochaux à 17h (à vivre en direct intégral sur nos ondes) prend déjà des allures de quitte ou double. Ecoutez au micro de Christophe Monzie, qui commentait cette rencontre aux côtés de Michel Le Blayo, 4 premières réactions girondines : les attaquants Henri SAIVET et JUSSIE Ferreira (auteur du but bordelais de la tête à la 48e minute), le défenseur Mathieu CHALME et le gardien de but Kévin OLIMPA. D'autres réactions bordelaises et israéliennes à écouter ce vendredi 4 octobre dans nos journaux dès 7h et dans Le Week-end en Sport, à partir de 18h35.
Mercredi 02 Oct. 2013 :
Aquitaine Foot Infos du mois de septembre 2013
C'est le retour d'Aquitaine foot Infos, la chronique mensuelle de la Ligue de Football d'Aquitaine, présentée dans l'émission Le Week-end en Sport, le dernier vendredi du mois. Cliquez et écoutez ... [la suite...]
écouter
C'est le retour d'Aquitaine foot Infos, la chronique mensuelle de la Ligue de Football d'Aquitaine, présentée dans l'émission Le Week-end en Sport, le dernier vendredi du mois. Cliquez et écoutez au micro de Christophe Monzie le numéro du 27 septembre 2013, avec Delphine BENOIT-MAYOUX, responsable de la promotion et communication de la LFA. prochain numéro le 25 octobre 2013.
Mercredi 25 Sept. 2013 :
Bordeaux / Reims (0-0) : Pas d'éclaircie en vue...
L'histoire des Bordeaux / Reims continuera décidément de mener les supporters jusqu'au bout de l'ennui : depuis que cette équipe champenoise est remontée en L1, en 3 rencontres jamais les ... [la suite...]
écouter
L'histoire des Bordeaux / Reims continuera décidément de mener les supporters jusqu'au bout de l'ennui : depuis que cette équipe champenoise est remontée en L1, en 3 rencontres jamais les Girondins ne seront parvenus à la battre, ni même à lui marquer le moindre but ! L'historique des confrontations entre les deux clubs fait même état de deux autres nuls vierges en...1978-1979, pour la dernière année de présence des Rémois dans l'élite ! Tout le contraire, en somme, des oppositions entre Bordeaux et Lorient, toujours prolifiques. Et la rencontre de ce mercredi n'a pas failli à la règle, avec un groupe girondin de toute évidence encore convalescent, tenaillé de doutes au cours d'une première période qui ne restera pas dans les annales...Des mauvais choix, des hésitations, un manque de coordination menant à des efforts isolés et inutiles, les Marine et Blanc n'ont guère gâté la petite assistance (12 000 spectateurs) qui avait préféré le football aux derniers bains de l'été. Dans la cuvette étouffante de Chaban-Delmas, ce sont même les hommes de Fournier qui mirent le nez à la fenêtre au cours de la première demi-heure, devant l'apathie des locaux, tétanisés par l'enjeu. Après les citrons et les entrées en jeu de Diabaté et Traoré, Bordeaux retrouva un peu de rythme et de maîtrise technique, au moins pendant un quart d'heure, le temps pour Jussiè, bien discret jusque là, de se voir refuser un but pour hors-jeu, au terme d'une action d'école (54e). Collectionnant - sans les rentabiliser vraiment - les corners et les coups-francs face à une équipe visiteuse qui avait reculé d'un cran et parait souvent au plus pressé, les Girondins appuyèrent encore sur l'accélérateur dans les 10 dernières minutes, souvent sur le flanc gauche par Maurice-Belay, de loin le bordelais le plus remuant, mais Agassa le portier togolais du Stade de Reims, se chargea de doucher leurs ardeurs par deux arrêts brillants, face à l'intéressé (80e) puis sur une tête de Sané (87e), Saivet, sur un cafouillage de Tacalfred, manquant la balle de match dans le temps additionnel...Face à un adversaire pourtant largement à leur portée, c'est encore une copie pâle et inquiétante, tant sur le plan technique que mental, que les bordelais ont rendue. Avec pour l'instant un rythme de relégable (qu'ils sont devenus pour la 1e fois de la saison, après le succès d'Ajaccio sur Lyon 2-1) et 6 points d'engrangés sur 21, (soit même pas 1 sur 3), pas besoin de règle à calculer pour savoir où les mènerait ce train de limaçon si une réaction n'arrive pas vite. Dès samedi à Annecy face à l'ETG, rossée à Lille ce mardi (0-3) ? Réponse en direct et en intégral sur nos ondes à partir de 20 heures. Ecoutez au micro de Christophe Monzie les réactions d'Hubert FOURNIER, coach du Stade de Reims, Francis GILLOT, coach des Girondins, Cédric CARRASSO, gardien et capitaine des Girondins. D'autres réactions rémoises et bordelaises à écouter dans nos journaux de ce jeudi dès 7h et vendredi 27 septembre dans Le Week-end en Sport à partir de 18h35.
Lundi 23 Sept. 2013 :
Présentation de l'UMB-B Handball, version 2013-2014
Ce mardi 10 septembre avait lieu au centre culturel de Biganos la présentation de l'effectif (photo) et du nouveau maillot de l'Union Mios-Biganos-Bègles Handball qui évoluera cette saison en ... [la suite...]
écouter
Ce mardi 10 septembre avait lieu au centre culturel de Biganos la présentation de l'effectif (photo) et du nouveau maillot de l'Union Mios-Biganos-Bègles Handball qui évoluera cette saison en Ligue Féminine. Ecoutez au micro de Christophe Monzie les interviewes de Emmanuel MAYONNADE, entraîneur, et Bernard COLY, nouveau président de l'UMB-B. Extrait de l'émission Le Week-end en Sport du vendredi 13 septembre 2013.
Lundi 23 Sept. 2013 :
1er Klimea Tennis Legends d'Arcachon
Du 13 au 15 septembre a lieu la 1ere édition du Klimea Tennis Legends d'Arcachon, tournoi de gala réunissant des anciennes gloires du tennis. Sur le court du Tir au vol des Abatilles étaient ... [la suite...]
écouter
Du 13 au 15 septembre a lieu la 1ere édition du Klimea Tennis Legends d'Arcachon, tournoi de gala réunissant des anciennes gloires du tennis. Sur le court du Tir au vol des Abatilles étaient présents Pat Cash, Mickaël Pernfors, Mats Wilander (photo) et Henri Leconte. Cliquez et écoutez au micro de Christophe Monzie la présentation de ce rendez-vous avec les réactions de Mats WILANDER, Henri LECONTE et Paul-Henri SAFAYAN, organisateur du tournoi. extrait de l'émission Le Week-end en Sport, du vendredi 13 septembre 2013.
Jeudi 19 Sept. 2013 :
Laurent MARTI vote Chaban-Delmas
En présence de l'ensemble du staff, des joueurs et de l'équipe dirigeante du club, Laurent MARTI accueillait ce jeudi au stade Moga de Bègles l'homme d'affaires bordelais Bernard MAGREZ (photo) ... [la suite...]
écouter
En présence de l'ensemble du staff, des joueurs et de l'équipe dirigeante du club, Laurent MARTI accueillait ce jeudi au stade Moga de Bègles l'homme d'affaires bordelais Bernard MAGREZ (photo) venu inaugurer le nouveau centre d'entraînement du club, qu'il a entièrement financé. Bernard Magrez avait déjà maintes fois prouvé son attachement à la cause du sport bordelais, notamment auprès du club de basket féminin de Waiti Bordeaux, il y a deux décennies. Le président de l'UBB après avoir remercié son généreux mécène, s'est clairement déclaré favorable à ce que son club dispute, dans un avenir proche, toutes ses rencontres au stade Chaban-Delmas. Il en a également profité pour annoncer trois bonnes nouvelles, les prolongations de contrats de Metuisela Talebula (2 saisons supplémentaires), et des centres Julien Rey et Félix Le Bourhis (3 saisons chacun). Le président devait en outre rencontrer l'ailier Blair Connor en milieu d'après-midi pour connaître ses intentions. Réponse sous peu de temps...Cliquez et écoutez au micro de Christophe Monzie l'intégralité de cette conférence de presse. D'autres échos de cette cérémonie dans nos journaux de ce jeudi à 18h et de vendredi 20 septembre dès 7h, ainsi que dans Le Week-end en sport à partir de 18h35.