Accueil > sports

les sports



Les prochains matchs en direct sur ARL

recherchez :

à la une suivez en direct toutes les rencontres de :
FC Girondins de Bordeaux (L1), L'Union Bordeaux Bègles (Top 14), SU Agen Rugby (Top 14)

Le FCGB a un nouveau sponsor polonais !

Au micro de Christophe Monzie, la réaction du président du FC Girondins de Bordeaux Stéphane MARTIN qui présente un ... [la suite...]
écouter

Au micro de Christophe Monzie, la réaction du président du FC Girondins de Bordeaux Stéphane MARTIN qui présente un nouveau sponsor qui  s'est engagé pour deux ans et sera présent sur la manche gauche du maillot à partir du match du 20 décembre 2017 contre Montpellier. Il s'agit une entreprise polonaise basée à...Marmande (47), la société dirigée par Andrzej Wisniowski (à droite sur la photo), PDG de cette société spécialisée dans la production et l'installation de portails, garages et clôtures. Tomasz, représentant du nouveau sponsor des Girondins, s'exprime également dans cet entretien.
Lun. 04 Déc. 2017 : HANDBALL - National (Sports Magazine)

Handball National : N1F, Pessac / Nice (32-25).

Au micro de Frédéric Bellette, les réactions de Linda FREBAULT, meilleure marqueuse pessacaise et de Dimitri DELSOL-PAUCHET, ... [la suite...]
écouter

Au micro de Frédéric Bellette, les réactions de Linda FREBAULT, meilleure marqueuse pessacaise et de Dimitri DELSOL-PAUCHET, entraîneur de Pessac (SPUC).
Lun. 04 Déc. 2017 : BASKET - Nationale (Sports Magazine)

Basket-Ball National (N2F) : Saint-Delphin / Cholet (70-63).

Reportage de Bernard Soulié avec la réaction de Jean-Philippe ZAVAN, entraîneur de Saint Delphin.


écouter
Lun. 04 Déc. 2017 : FOOTBALL - Ligue 1 (Sports Magazine)

Dijon / Bordeaux (3-2) : toutes les réactions !

Les Girondins n'y arrivent pas loin de leurs bases ; ils se sont inclinés à Dijon dans les dernières minutes de la ... [la suite...]
écouter

Les Girondins n'y arrivent pas loin de leurs bases ; ils se sont inclinés à Dijon dans les dernières minutes de la rencontre malgré un but d'anthologie signé Malcolm.Au micro de Christophe Monzie les réactions de Youssouf SABALY le défenseur latéral gauche du FCGB, Benoît COSTIL le gardien de but du FCGB, Fouad CHAFIK le latéral droit de Dijon, Romain AMALFITANO le milieu de terrain de Dijon, Oussama HADADI le latéral gauche de Dijon, les deux entraîneurs, Olivier DALL'OGLIO (DFCO), puis Jocelyn GOURVENNEC (FCGB).
Lun. 04 Déc. 2017 : RUGBY - Top 14 (Sports Magazine)

Clermont / Agen (35-26) : Toutes les réactions !

Avec 5 essais inscrits, les Auvergnats l'emportent non sans mal face à une équipe d'Agen très méritante qui ... [la suite...]
écouter

Avec 5 essais inscrits, les Auvergnats l'emportent non sans mal face à une équipe d'Agen très méritante qui rentre bredouille et frustrée de Marcel-Michelin.Au micro de Tiphaine Coulon, les réactions de Damien CHOULY le 3ème ligne, Franck AZEMA le directeur sportif de l'ASM Clermont, Denis MARCHOIS le 2ème ligne du SUALG, Mathieu LAMOULIE l'arrière du SUALG, et Mauricio REGGIARDO l'entraineur du Sporting Union Agen Lot-et-Garonne.
Lun. 04 Déc. 2017 : FOOTBALL - Coupe De France (Sports Magazine)

Coupe de France (8e tour) : La Brède / Aubervilliers (0-1 Après prolongation)

Au micro de Philippe Osuna et Christophe Monzie qui commentaient cette rencontre en direct du stade André Mabille à La ... [la suite...]
écouter

Au micro de Philippe Osuna et Christophe Monzie qui commentaient cette rencontre en direct du stade André Mabille à La Brède,  les réactions de Djilali BELKACEM l'entraîneur du FCM Aubervilliers, Christophe MARCHET l'entraîneur, Hugo PEYS le capitaine et Tony GOMEZ le président du FC La Brède.
Lun. 04 Déc. 2017 : RUGBY - Top 14 (Sports Magazine)

Pau / Bordeaux Bègles (27-17) : Toutes les réactions !

Trop maladroite en seconde période, particulièrement en touche pour espérer s'imposer au Hameau, l'UBB s'incline ... [la suite...]
écouter

Trop maladroite en seconde période, particulièrement en touche pour espérer s'imposer au Hameau, l'UBB s'incline face à la Section Paloise.Au micro de Loic Le Cabellec, les réactions de Clément MAYNADIER le talonneur de l'UBB, et Jean-Baptiste DUBIE le centre de l'UBB.
Lun. 04 Déc. 2017 : FOOTBALL - Coupe De France (Sports Magazine)

Coupe de France (8e tour) : Stade Bordelais / Niort (0-1)

Au micro de Philippe Osuna qui commentait cette rencontre en direct du stade Ste Germaine du Bouscat, les réactions de Denis RENAUD ... [la suite...]
écouter

Au micro de Philippe Osuna qui commentait cette rencontre en direct du stade Ste Germaine du Bouscat, les réactions de Denis RENAUD l'entraîneur des Chamois Niortais, Alexandre TORRES l'entraîneur du Stade Bordelais et Alain FOURNIER le président du Stade Bordelais football.
Dim. 03 Déc. 2017 : RUGBY - Top 14 (Top Chrono - matches du SUALG Rugby)

Clermont / Agen (35-26) : Bredouille, le SUA méritait beaucoup mieux

Un de ces jours, à la longue, le SUA finira par gagner un peu plus que le respect de ses adversaires. Il finira, c'est à ... [la suite...]
écouter

Un de ces jours, à la longue, le SUA finira par gagner un peu plus que le respect de ses adversaires. Il finira, c'est à souhaiter, par rapporter le bonus défensif auquel il aurait pu prétendre encore une fois, comme précédemment à Bordeaux et à Castres. Mais il faudra pour cela que sa mêlée résiste bien mieux qu'elle ne l'a fait en Auvergne, face à une Yellow Army enfin au grand complet, mais qui n'a pas pour autant évacué les doutes d'un parcours jusqu'ici des plus chaotiques. Certes, les Jaunards ont scoré à chaque fois qu'ils sont venus dans le camp visiteur en première période, et très vite, puisqu'une minute ne s'était pas écoulée quand Vahaamahina inscrivit l'essai le plus rapide de la saison. En d'autres temps, le SUA aurait lâché mentalement. Mais pas ce dimanche, porté par un Tilsley irrésistible (3 essais, 16e, 27e, 49e) et tout près d'en inscrire un 4e personnel à un moment-clé du match (54e) qui aurait ramené les siens à deux longueurs. Le SUA ne quitte donc pas la zone rouge, mais sur ce qu'il montre depuis plus d'un mois, il vaut mieux que son classement actuel. Restera à le prouver contrer Brive avant les fêtes de Noël dans un match capital le 23 décembre), après un double intermède en Challenge Européen face au voisin palois (trois matches à suivre en direct sur nos ondes) qui pourrait décider de sa qualification. Au micro de Tiphaine Coulon qui commentait cette rencontre en direct intégral depuis le Parc des sports Marcel Michelin à Clermont-Ferrand aux côtés de Frédéric Silva, écoutez les réactions de Mauricio REGGIARDO l'entraineur du Sporting Union Agen Lot-et-Garonne, Franck AZEMA le directeur sportif et manager de Clermont, et Mathieu LAMOULIE l'arrière du SUALG. D'autres réactions agenaises et clermontoises à écouter ce lundi 4 décembre 2017 dans nos journaux d'information de 6h à 18h, puis dans Sports Magazine à partir de 18h30.
Dim. 03 Déc. 2017 : RUGBY - Top 14 (Top Chrono - matches de l'UBB Rugby)

Pau / Bordeaux Bègles (27-17) : L'Union lâche (encore) en seconde mi-temps

Les matches à l'extérieur se suivent et se ressemblent pour l'UBB. De toute évidence, que ce soit avec ou sans ses ... [la suite...]
écouter

Les matches à l'extérieur se suivent et se ressemblent pour l'UBB. De toute évidence, que ce soit avec ou sans ses internationaux, l'Union a du mal à tenir la distance loin de ses bases. Des trous d'air répétitifs qui lui valent de laisser filer des points qui semblent pourtant à leur portée à l'heure des citrons, comme par le passé au Racing ou à Toulouse. Pau a mis le turbo en seconde période (deux essais de Daubagna 44e et Malié 55e) et l'Union avait des semelles de plomb, alors que le bel essai de Fuatai en première période (26e) après une percée de Dubié laissait espérer enfin un autre dénouement. L'Union n'a donc pas refait le coup de l'année dernière (deux victoires dans le Béarn) et quitte le Top 6, momentanément espérons-le. Au micro de Loic Le Cabellec qui commentait cette rencontre en direct du stade du Hameau à Pau aux côtés de Francis Lagleyze, écoutez les réactions de Clément MAYNADIER le talonneur de l'UBB, et Jean-Baptiste DUBIE le centre de l'UBB. D'autres réactions à écouter ce lundi 4 décembre dans nos journaux de 6h à 18h, puis dans Sports Magazine à partir de 18h30.

DIJON / BORDEAUX (3-2) : Consternants d'inconstance...

Comme dans le jeu de l'oie, les Girondins sont retombés dans le puits. Ce qui leur a valu un douloureux retour à la case ... [la suite...]
écouter

Comme dans le jeu de l'oie, les Girondins sont retombés dans le puits. Ce qui leur a valu un douloureux retour à la case départ, trois jours après un succès qu'on croyait fondateur contre St Etienne, car ils sont retombés à pieds joints dans leurs travers, par la faute d'un laxisme défensif rare, mais rédhibitoire à ce niveau de la compétition. Plus dure est la rechute. "Piégés comme des juniors Gambardella jouant contre des seniors", disait leur coach après la rencontre. L'image n'est pas trop forte et résume bien l'insconstance (on n'ira pas encore jusqu'à écrire : "inconsistance", bien que...) de ce groupe incapable de s'inscrire dans la durée pour le moment, c'est une certitude. Face à des Dijonnais enthousiastes qui ont joué tous les coups sans calculer, mais au schéma de jeu sans surprise et pourtant connu, Bordeaux n'a jamais su s'adapter et s'est sabordé en Bourgogne, après avoir mené deux fois au score. Pire, il a encore encaissé 3 buts avec une indolence et une naïveté qui, désormais, sont hautement inquiétantes, car cette fois-ci en face d'eux, il ne s'agissait pas du Paris SG...A cette cadence (23 buts en 16 matches), aucun objectif européen ne paraît accessible à l'heure actuelle. Cette soirée glaciale (il faisait -1°C au coup d'envoi) aurait pu être celle d'un renouveau confirmé et d'un but d'anthologie de Malcom (35e), son 7e de la saison. Mais au final, on ne retiendra qu'une collection d'erreurs individuelles ou d'approximations, surtout au cours d'une deuxième mi-temps hors sujet sans une seule frappe cadrée sur le but de Reynet, alors que la première avait été plus qu'encourageante. Des négligences qui ont fait le régal des attaquants locaux, à commencer par Saïd, auteur du but décisif (86e), qui se sera promené toute la rencontre, mais il n'y a hélas pas eu que lui...Pourtant , le premier acte aurait dû alerter les Girondins. Certes, ils menaient au score à la pause, assez flatteusement (mais on ne les en aurait blamés pour rien au monde, quand on pense aux autres matches où ils étaient menés contre le cours du jeu et en dépit de toute logique, Caen n'étant que le dernier exemple en date) car c'est bien Dijon qui avait eu majoritairement la possession du ballon. Mais ils ressortaient assez vite et bien en menant des contres tranchants. Après une première alerte sous la forme d'une tête de Jeannot au premier poteau bloqué par Costil sur un centre d'Haddadi (10e), la première occaison girondine faisait mouche, mais en 3 fois puisqu'après un débordement et un centre de Vada coté droit bien lancé par Malcom, Reynet relâchait une première fois le ballon, Mendy reprenait mais Amalfitano repoussait encore (sans doute derrière la ligne) avant que Cafu ne termine le travail avec beaucoup de sang-froid, dans un trou de souris (0-1, 13e). Mais Dijon ne se décourageait pas et insistait, commençant à gagner tous les duels aériens qui annonçaient l'égalisation imminente. Une action de Tavares pour Saïd devant la surface voyait Otavio réussir un geste défensif parfait...mais personne pour lui venir en aide et écarter ce ballon traînant aux 18 mètres que Kwon expédiait heureusement au-dessus (20e). Puis sur un centre de la droite de Chafik décalé par Kwon, Wesley Saïd, malgré un jump parfait, et libre de tout marquage, plaçait sa tête au ras du montant de Costil, battu (23e). Tavarès n'était pas plus heureux sur un corner de Kwon (29e), ratant de peu le cadre sur sa reprise de la tête. Le DFCO ne cadrait pas (encore) ses frappes, mais les Girondins, mangés dans le secteur aérien, finissaient par céder, c'était presque inéluctable. Cédric Yambéré, le natif de Bordeaux, rentrait comme dans du beurre dans l'arrière-garde girondine et prenait le dessus sur Vada, Gajic et Lerager réunis pour couper de la tête au premier poteau un corner rentrant tiré de la gauche de Xeka (1-1, 34e). Une fois de plus, Bordeaux cédait sur un coup de pied arrêté. Mais les Bourguignons ne profitaient pas longtemps de cette joie. Pas attaqué, Malcom déclencahit du gauche une mine monumentale de 35 mètres qu'aucun gardien au monde n'aurait captée, le ballon heurtant l'interieur de l'équerre du but de Reynet avant d'entrer (1-2, 36e). Son 7e but de la saison, exceptionnel, peut-être le plus beau de tous. Les Rouges connaissaient alors un coup de mou mais ni Malcom (38e) ni Lerager (40e) ne parvenaient à faire le break, Reynet repoussant leurs frappes à mi-distance avec autorité. D'autant plus regrettable qu'à la reprise, les Bourguignons remontés comme des lapins farcis à la moutarde (de Dijon, bien sûr) prenaient les Girondins à la gorge par un pressing tout terrain qui n'allait pas tarder à s'avérer payant. Toujours pas attaqué, Xeka sonnait la révolte d'une frappe de 25 mètres repoussée à grand'peine par Costil (49e). Ce n'était pas encore assez pour les inciter à plus de rigueur défensive. Alors, Saïd se fendait d'un grand pont d'école (très grand, même...presque un viaduc) pour enrhumer Gajic sur le coté gauche avant de délivrer un centre repris à bout portant par Jeannot au premier poteau, bien plus prompt que les défenseurs girondins (2-2, 52e). A partir de cet instant, Bordeaux, défendant trop bas et trop loin du porteur du ballon, perdait pied et ne réussissait plus rien de contructif aux avant-postes, chacun tentant d'y aller en solitaire. Tavarès devançait un Sabaly bien frileux sur un centre de Kwon mais sa tête frôlait le montant (59e). Si l'on excepte une frappe du gauche en déséquilibre de Malcom, pas très loin du poteau droit de Reynet, semble-t-battu (73e), les Marine et Blanc n'auront pas existé offensivement en seconde période. Mais "un tien vaut mieux que deux tu l'auras", a écrit un célèbre fabuliste il y a déjà longtemps. Faute de savoir gagner un match à leur portée, au moins auraient-ils dû faire le nécessaire pour ne pas le perdre...et resserrer les boulons pour une fin de match qu'il n'était pas difficile d'imaginer assez intense, le DFCO cherchant forcément un succès au finish. Au lieu de cela, deux attaquants entraient en jeu (Kamano et De Préville) pour un coup de poker qui aller s'avérer malheureux. Une montée anodine du remplaçant Rosier, un décalage dos au but de Xeka qui se défait sans l'ombre d'un problème de Gajic et Saïd, arrivé de l'arrière sur un flanc gauche transformé en désert de Gobi ajustait Costil de l'intérieur du pied, comme à l'entraînement (3-2, 86e). Cette fois, pas possible d'invoquer des erreurs d'arbitrage ou un coup du sort et une partie de billard comme à Rennes ou au Havre contre Amiens...Bordeaux a donc encore rasé gratis et fait du social, trois semaines avant Noël. Mais il ne passera pas pour autant les fêtes au chaud, car il y a du pain sur la planche. Sauf contre une ASSE anémique, privée de son quatuor offensif (Cabella, Monnet-Paquet, Selnaes, Hamouma), et sans faire preuve d'un excès de pessimisme, on ne voit guère, sur ce qu'ils montrent actuellement, contre quelle autre équipe de L1 les Girondins pourraient ne pas céder encore, s'ils continuent de pratiquer le marquage à cinq mètres et de courir à coté de leurs adversaires. Y compris contre le promu strasbourgeois qui sera ce vendredi à Bordeaux (en direct sur nos ondes) et vient de s'offrir la peau du leader parisien. Avec 6 défaites sur les 9 derniers matches et un bilan tout juste passable à l'extérieur (1 victoire, à Toulouse, 3 nuls et 5 défaites), l'heure est venue de rectifier le tir. D'ores et déjà, l'objectif de 30 points à la trêve hivernale est hors d'atteinte. Au micro de Christophe Monzie qui commentait cette rencontre en direct intégral depuis le stade Gaston Gérard à Dijon, écoutez la réaction des deux entraîneurs, Jocelyn GOURVENNEC (FCGB) puis Olivier DALL'OGLIO (DFCO). D'autres réactions dijonnaises et bordelaises à écouter ce lundi 4 décembre 2017 dans nos journaux de 6h à 18h, puis dans Sports Magazine à partir de 18h30.
Sam. 02 Déc. 2017 : RUGBY - Top 14 (Top Chrono - matches du SUALG Rugby)

Avant Clermont / Agen (12e journée) : Le SUA peut-il créer l'exploit en Auvergne ?

Au micro de Mathieu Duffour, les réactions d'Antoine ERBANI et Jean-François FONTENEAU le président du Sporting Union ... [la suite...]
écouter

Au micro de Mathieu Duffour, les réactions d'Antoine ERBANI et Jean-François FONTENEAU le président du Sporting Union Agen Lot-et-Garonne. D'autres réactions agenaises et clermontoises à écouter ce vendredi 1er décembre dans Le Week-end en Sport à partir de 19h, puis dimanche 3 Décembre dans le mag d'avant-match de Top Chrono à partir de 12h. Coup d'envoi : 12h30. Commentaires de Tiphaine Coulon et Frédéric Silva. 

Match à suivre en direct sur toutes nos fréquences et sur notre site internet www.arlfm.com

Avant Dijon / Bordeaux (16e journée) : Attention, la moutarde pique toujours en Bourgogne...

Le Dijon Football Côte d'Or a beau avoir baissé pavillon (2-1) ce mardi soir sur la pelouse d'un SC Amiens qui n'a jamais ... [la suite...]
écouter

Le Dijon Football Côte d'Or a beau avoir baissé pavillon (2-1) ce mardi soir sur la pelouse d'un SC Amiens qui n'a jamais aussi bien tourné que depuis l'incident de sa barrière effondrée lors du match contre Lille, les Bourguignons restent redoutables à domicile, avec 3 victoires consécutives (Nantes, troyes, Toulouse), série en cours. Dans la cuvette de Gaston Gérard que la neige et le froid pourtant annoncés auront du mal à refroidir, les Girondins ne devront donc pas s'attendre à ce qu'on leur serve un assaisonnement inoffensif qui ne pique pas la langue. La moutarde reste toujours aussi relevée dans la capitale française de la spécialité, et elle a même rendu gourmand un sud coréen, Kwon Chang-Hoon, que le produit des lieux a transformé en meilleur buteur du club (5 réalisations). Un garçon que les Marine et Blanc devront surveiller de près, d'autant qu'il leur avait déjà fait beaucoup de misères la saison passée, pour un match nul presque miraculeux (0-0), arraché aux forceps grâce au talent de Carrasso. Les Girondins, toujours privés de Lewczuk, doivent pourtant enchaîner après avoir, ce mardi face aux Verts, débloqué leur compteur (3-0) en même temps qu'une situation sur le point d'être irrespirable. Mais ce succès qui les replace dans la première moitié du tableau n'aura de sens que s'il est validé par un résultat en Côte d'Or, ne serait-ce que pour rééquilibrer un bilan à l'extérieur devenu médiocre (1 seule victoire en 8 matches, à Toulouse 1-0) par la faute de deux mois d'octobre et novembre calamiteux. Au micro d'ARL, écoutez une partie de la réaction des deux coaches, Jocelyn GOURVENNEC l'entraîneur du FCGB, et Olivier DALL'OGLIO son homologue du DFCO. Pour entendre l'intégralité de ces réactions, rendez-vous dans nos journaux de ce vendredi 1er décembre de 6h à 18h, puis dans le mag d'avant-match de Top Chrono à partir de 20h15. Coup d'envoi : 20h45. Commentaires de Christophe Monzie.

A suivre en direct intégral depuis le stade Gaston Gérard à Dijon sur toutes nos fréquences et sur notre site internet www.arlfm.com !
Jeu. 30 Nov. 2017 : RUGBY - Top 14 (Top Chrono - matches de l'UBB Rugby)

Avant Pau / UBB (12e journée) : A Pau avec des arguments...

Tenue récemment en échec par Brive sur son terrain, l'Union peut-elle refaire le coup de 2016 où elle avait trouvé ... [la suite...]
écouter

Tenue récemment en échec par Brive sur son terrain, l'Union peut-elle refaire le coup de 2016 où elle avait trouvé le moyen de s'imposer 2 fois en terre paloise, en février d'abord (15-3 à l'ancienne), puis en octobre, in extremis grâce à un essai de Lonca dans un match débridé complètement différent du précédent (28-30) ? Il faut le souhaiter car d'une manière ou d'une autre, les Girondins devront tâcher de récupérer les deux points laissés aux Corréziens, et le plus tôt sera le mieux. Mais gare aux Palois qui viennent d'essuyer un sérieux coup de tabac à La Rochelle (44-14) et ne disposent désormais que d'une très étroite marge d'erreur, ayant déjà chuté deux fois chez eux, contre Montpellier (16-22) et, de façon plus surprenante, le Stade Français (23-25). Arrivé depuis Narbonne où il a participé au succès des Fidji face au Canada (57-7) dimanche dernier, Ben Volavola a débarqué en Gironde lundi. L'ouvreur/arrière international fidjien, qui a signé pour 2 saisons, fait partie déjà du groupe élargi de 30 joueurs retenus pour le déplacement au pied des Pyrénées. Après les trois semaines faméliques que l'Union vient de vivre au sein de son effectif, abondance de biens ne saurait nuire. Car outre sa nouvelle recrue, l'Union récupère enfin ses internationaux, Serin, Taofifenua, Maynadier et Ducuing. Lonca, de retour de blessure, est déclaré bon pour le service, tout comme Rey et Cazeaux. Seul, Jefferson Poirot sera laissé au repos ce samedi. En revanche, Aliouat, Naqalevu, Domvo et Schoeman, les derniers blessés en date, sont toujours à l'arrêt, en plus de Connor, Braid, Decron et Tauleigne. Au micro de Florian RODRIGUEZ, écoutez une partie des réactions de Rory TEAGUE l'entraîneur des lignes arrières de l'Union Bordeaux-Bègles, Romain LONCA le demi d'ouverture de l'UBB, et Geoffrey CROS (en photo) qui revient lui aussi de blessure et sera titulaire au poste de 3/4 aile ce samedi face à la Section Paloise. Pour écouter l'intégralité de ces réactions ainsi que d'autres réactions unionistes et des réactions paloises d'avant-match, rendez-vous ce vendredi dans nos journaux de 6h à 18h, puis dans Le Week-End en Sport à partir de 18h30, et samedi 2 Décembre dans le mag d'avant-match de Top Chrono à partir de 17 heures. Coup d'envoi : 18h. Commentaires de Loïc Le Cabellec et Francis Lagleyze. 

Le groupe des 30 pour Pau : Avants: Cobilas, Paiva, Ravai, Taofifenua, Maynadier, Poux, Pélissié, Avei, Cazeaux, Gayraud, Marais, Jones, Goujon, Woki, Diaby, Houston, Roumat.

Arrières : Doubrère, Serin, Jalibert, Lesgourgues, Volavola, Dubié, Cros, Ducuing, Lonca, Talebula, Rey, Uberti, Fuatai.

Match à vivre en direct du stade du Hameau sur toutes nos fréquences et notre site internet www.arlfm.com, en duplex avec le match de Coupe de France de football (8e tour) Stade Bordelais / Niort (L2).
Mer. 29 Nov. 2017 : FOOTBALL - Ligue 1 (Sports Magazine)

Sport Express : Bordeaux / Saint-Etienne (3-0), toutes les réactions !

Au micro de Félix Chiocca, la réaction de Philippe BOZON le coach des Boxers de Bordeaux après la défaite 1-4 contre ... [la suite...]
écouter

Au micro de Félix Chiocca, la réaction de Philippe BOZON le coach des Boxers de Bordeaux après la défaite 1-4 contre Grenoble, leader de la Ligue Magnus ce mardi 28 novembre à Mériadeck. Au micro de Christophe Monzie les réactions des deux coaches, Julien SABLE (ASSE) et Jocelyn GOURVENNEC (FCGB), Milan GAJIC le latéral droit du FCGB, Alexandre MENDY le double buteur du match, Valentin VADA le milieu de terrain, Ervin TAHA, 19 ans, attaquant des Girondins de Bordeaux pour sa 1ere apparition en Ligue 1, Loïc PERRIN le capitaine de l'AS Saint-Etienne, Youssouf SABALY le défenseur, MALCOLM l'attaquant et buteur, et Benoît COSTIL (en photo, sur la frappe de Bamba) le gardien de but du FCGB.

Emission Sports Express présentée par Christophe Monzie et diffusée le mercredi 29 Novembre à 19h02.

Bordeaux / Saint-Etienne (3-0) : Les Girondins ont retrouvé leur carte Vitale

Voilà plus de deux mois (dernière victoire le 23 septembre contre Guingamp 3-1) qu'ils étaient à la recherche de ... [la suite...]
écouter

Voilà plus de deux mois (dernière victoire le 23 septembre contre Guingamp 3-1) qu'ils étaient à la recherche de la bonne carte menant aux délices d'un succès en championnat, qu'ils avaient abattu presque tous leurs atouts sans succès, allant de désillusion en désillusion, ratant plusieurs situations immanquables quand l'adversaire n'avait pour ainsi dire besoin que d'une occasion de but pour les battre, parfois même d'une demie, comme au Havre face à Amiens...La patience et l'abnégation ont fini par payer, et le mieux constaté contre l'OM et à Caen s'est enfin concrétisé ce mardi soir au tableau d'affichage. Contre des Verts bien pâles enlisés dans le marasme et handicapés par de nombreuses absences (dont celles d'Hamouma et Cabella, déterminantes, mais Bordeaux n'était pas mieux loti avec celles de De Préville, Malcom et Lewczuk) , les Marine et Blanc ont retrouvé leur carte Vitale...verte, comme de bien entendu... mais sans Tiers payant à la clé, car c'est bien l'ASSE qui a réglé directement la note...3-0 et enfin un clean-sheet (le premier depuis le 15 septembre à Toulouse), c'est le succès le plus net de la saison pour une équipe bordelaise retrouvée, qui a su mettre de la diversité, du rythme dans son jeu et s'est montrée plus précise qu'à l'accoutumée dans ses frappes au but. Ceux que Gourvennec a appelés pour pallier les absences, en particulier Cafu, auteur d'un très bon premier acte, Mendy, auteur d'un doublé magistral, ou Vada, beaucoup plus à l'aise dans l'entrejeu à son poste originel de numéro 10, ont été les catalyseurs d'une groupe dont la joie de gagner enfin ne fut pas feinte, longtemps après la fin du match. Ce n'était pourtant pas une finale de Coupe de France ou d'Europe, mais au moins - il faut en tout cas l'espérer - la fin d'un tunnel qui sembla longtemps sans issue. Comme face à l'OM, les Marine et Blanc prirent le match par le bon bout et ouvrirent très vite le score, sur un exploit personnel de Mendy un peu comme celui de De Préville face aux Phocéens, quand l'ex-Guingampais, après une série de têtes sur un dégagement de Costil, enrhuma Pogba d'un sombrero parfait (en photo) à l'issue duquel il enchaîna par une demi-volée surpuissante du droit, de 16 mètres, sous la barre d'un Ruffier pétrifié (1-0, 5e). Une minute plus tôt, Vada avait été le premier à tenter sa chance mais sa frappe, trop écrasée, n'avait pas surpris le portier des Verts. Lesquels manquaient de peu revenir au score lorsqu'un coup-franc excentré d'Hernani, certainement l'un des rares stéphanois à n'avoir pas sombré, après une faute peu évidente de Gajic, termina sur le bas du poteau droit de Costil, qui n'avait placé aucun défenseur près de celui-ci (9e). Sur un corner renvoyé du poing dans l'axe du terrain par Ruffier, Sabaly de 30 mètres ne trouvait pas le cadre (16e), pas plus que Vada d'une belle frappe enroulée, un mètre à gauche du but forézien (19e). Le pressing haut des Girondins gênait considérablement les Verts, malgré quelques tentatives timides de Bamba sur le flanc gauche et Dabo sur la droite. Mais contrairement à ce qu'ul n'avait pas pu faire contre Marseille, Bordeaux allait cette fois-ci enfoncer le clou, quand Cafu renversait le jeu sur le flanc droit pour Malcom, laissé libre de ses mouvements. Le Brésilien s'avançait et enroulait une frappe limpide de 25 mètres qui venait mourir dans le petit filet de Ruffier, qui se détendait en vain (2-0, 31e). Son 6e but de la saison, le premier depuis un mois et demi et sa réussite contre Nantes (1-1). Si les Verts menaient aux corners (4 contre 2 sur la première période), ce sont bien les Girondins, en confiance, qui déroulaient et avaient les plus grosses opportunités, mais le penalty que Bordeaux attend et mériterait depuis des lustres était encore remis aux calendes, quand M.Lesage décidait de ne pas broncher sur une charge de Théophile-Catherine sur Cafu en pleine surface (40e). Il fallait attendre la 43e minute et un centre de la droite pour voir Pajot, d'une tête plongeante mais pas assez appuyée, inquiéter Costil qui se couchait impeccablement. Après les citrons, Diony faisait frémir le Matmut quand son lob astucieux et sans angle, dos au but, retombait juste derrière la barre, sur le petit filet de Costil, dangereusement avancé (51e). Les Verts venaient de rater l'occasion de revenir dans le match et allaient le regretter très vite, quand un ballon perdu sur l'aile gauche profitait à Vada qui lançait Sabaly. Le centre du latéral bordelais était repris comme à la parade au point de penalty par une tête piquée et décroisée de Mendy qui devançait Perrin et Ruffier réunis (3-0, 57e). En perdition, les Verts étaient à deux doigts d'exploser dans la foulée, mais Mendy, surpris de la toile de Diousse sur une relance de Ruffier, ne pouvait cadrer (59e). Les Girondins relâchaient ensuite quelque peu leur vigilance, le temps d'offrir à Bamba l'occasion de faire briller Costil sur deux lourdes frappes de 20 mètres ( 66e, 71e), Sabaly au premier poteau ayant entretemps sauvé sur la ligne une tête du norvégien Soderlund (69e), entré en jeu peu auparavant. Mais ils finissaient fort et le jeune Ervin Taha (19 ans) se voyait même offrir l'honneur d'une première apparition en Ligue 1 en remplaçant Cafu (81e), bientôt suivi par son coéquipier de la réserve Zaydou Youssouf (87e) à la place de Malcom. Comme un symbole, c'est encore Mendy qui héritait de la dernière occasion du match sur une passe du jeune Taha, mais sa frappe sèche à ras de terre flirtait avec le poteau (85e). Les Girondins, par ce net succès, rééquilibraient quelque peu leur différence de buts mise à mal par des défaites répétées, enfonçant un peu plus les Stéphanois dans le doute. Il reste maintenant à confirmer ce vendredi 1er décembre à Dijon ce début de renaissance, qui ne doit pas être qu'une péripétie sans lendemain. Au micro de Christophe Monzie qui commentait cette rencontre en direct intégral depuis le Matmut aux côtés de Michel Le Blayo, écoutez les réactions des deux coaches, Julien SABLE (ASSE) et Jocelyn GOURVENNEC (FCGB). De nombreuses autres réactions bordelaises et stéphanoises à écouter ce mercredi 29 novembre dans nos journaux de 6h à 18h, puis dans Sports Express à partir de 19h02.

Avant Bordeaux / Saint-Etienne (15e journée) : Pas besoin d'un dessin : malheur aux vaincus...

Quand un malade au régime sec et sans victoire depuis 7 matches, rencontre un autre malade, lui aussi dans l'attente d'un ... [la suite...]
écouter

Quand un malade au régime sec et sans victoire depuis 7 matches, rencontre un autre malade, lui aussi dans l'attente d'un succès depuis 6 matches, de quoi se parlent-ils, à votre avis ? Des histoires nostalgiques de leurs campagnes européennes passées, sans doute, afin d'égayer quelque peu l'ambiance. Mais sûrement pas du marasme actuel, même si les causes qui l'ont provoqué sont très différentes en Gironde et dans le Forez. Cette semaine folle où le championnat s'emballe au moment des premiers grands froids, avec 3 matches en 6 jours, dont le premier a déjà échappé aux Girondins à Caen, marque un premier tournant décisif de la saison. Si les Girondins, dégringolés à une anonyme 13e place, n'ont pas encore totalement sabordé leurs rêves européens, ils n'en sont pas très loin et n'ont en tout cas plus aucun joker, au moins jusqu'à jusqu'à la trêve de Noël. Face à des Verts qu'ils avaient battus de peu la saison passée au Matmut (3-2) mais qui, la saison précédente, leur avaient dansé sur le ventre (1-4), ils n'ont pas le choix des armes, après trois matches consécutifs sans victoire devant leurs supporters.. Par les temps qui courent, on aurait presque envie d'écrire que la manière importera peu, pourvu qu'on ait le résultat. Et ceci sans Kamano ni De Préville, suspendus un match pour avoir été avertis (tous les deux sévèrement) contre Marseille dix jours plus tôt. Lewczuk toujours out, mais aussi le jeune Verdon, la marge ne manoeuvre du coach bordelais sera étroite pour composer sa défense. Dans le secteur offensif, en attendant la reprise prochaine de Laborde, il est probable que le technicien bordelais puisera dans l'équpe réserve, leader de son groupe en National 3. Au micro de Christophe Monzie, écoutez une partie des réactions de Jocelyn GOURVENNEC le coach du FCGB et de Julien SABLE le nouveau coach de l'AS Saint-Etienne. D'autres réactions à écouter ce mardi 28 Novembre 2017 dans nos journaux de 6h à 18h, puis dans le mag d'avant-match de Top Chrono, à partir de 20h15. Coup d'envoi : 21 heures. Commentaires de Christophe Monzie et Michel Le Blayo.

A suivre en direct intégral sur toutes nos fréquences et sur notre site www.arlfm.com
Lun. 27 Nov. 2017 : HANDBALL - National (Sports Magazine)

Handball National : N3M, Eysines / Tournefeuille (35-24).

Succès précieux du promu Eysines aux dépens de Tournefeuille, réaction de Paul BESSE le président d'Eysines ... [la suite...]
écouter

Succès précieux du promu Eysines aux dépens de Tournefeuille, réaction de Paul BESSE le président d'Eysines handball.
Lun. 27 Nov. 2017 : ATHLéTISME (Sports Magazine)

Course des Sables 2017 : 16e édition à Cauderoue-Barbaste (47)

Présentation de la 16è édition de la Course des Sables 2017, parrainée par ARL, qui se déroulera le dimanche 10 ... [la suite...]
écouter

Présentation de la 16è édition de la Course des Sables 2017, parrainée par ARL, qui se déroulera le dimanche 10 décembre à Cauderoue Barbaste (47) avec le responsable de l'organisation , Jean-Luc DUCOURS.
Lun. 27 Nov. 2017 : HANDBALL - National (Sports Magazine)

Handball National (N3M) : Bordeaux Bastide Floirac-Cenon / HBC Volcans (33-29).

Reportage de Félix Chiocca, avec les réactions de Xavier CHAUMEL, entraîneur des Girondins et de Yann GAUDEBERT, capitaine des ... [la suite...]
écouter

Reportage de Félix Chiocca, avec les réactions de Xavier CHAUMEL, entraîneur des Girondins et de Yann GAUDEBERT, capitaine des Girondins.
Lun. 27 Nov. 2017 : FOOTBALL - Ligue 1 (Sports Magazine)

CAEN / BORDEAUX (1-0) : Toutes les réactions !

Les Girondins de Bordeaux dépités (en photo) encaissent une nouvelle défaite en Normandie contre le cours du jeu, c'est ... [la suite...]
écouter

Les Girondins de Bordeaux dépités (en photo) encaissent une nouvelle défaite en Normandie contre le cours du jeu, c'est le 7e match consécutif sans le moindre succès. Analyse de Christophe Monzie, puis au micro de Gaétan Pinel,  les réactions de Patrice GARANDE l'entraineur du SM Caen, Jocelyn GOURVENNEC l'entraineur des Girondins de Bordeaux, Baissima SANKOH le défenseur de Caen, Youssouf SABALY le défenseur du FCGB, Romain GENEVOIS le défenseur de Caen, Benoit COSTIL le gardien de but du FCGB et Alexandre MENDY l'attaquant du FCGB.