Accueil > sports

les sports



Les prochains matchs en direct sur ARL

recherchez :

à la une suivez en direct toutes les rencontres de :
FC Girondins de Bordeaux (L1), L'Union Bordeaux Bègles (Top 14), SU Agen Rugby (Top 14)

Mar. 11 Avr. 2017 : BASKET - Ligue D'aquitaine (Sports Magazine)

Basket-Ball National : Résultats, Classements et Réactions !

Avec Erick Dauzon, analyse des résultats des clubs du Lot-et-Garonne.

Nationale 2F match SAINT DELPHIN / US LE POINCONNET ... [la suite...]
écouter

Avec Erick Dauzon, analyse des résultats des clubs du Lot-et-Garonne.

Nationale 2F match SAINT DELPHIN / US LE POINCONNET (53-54). Reportage de Frédéric Bellette avec les réactions d'Irina CONSTANTIN, capitaine, Jean-Philippe ZAVAN, entraîneur et Christian MATILLON, Président de l'US St Delphin
Mar. 11 Avr. 2017 : FOOTBALL - Ligue 1 (Sports Magazine)

Bordeaux / Metz (3-0) : Toutes les réactions !

Les Girondins réalisent la bonne opération de cette 32è journée (en photo, Gaétan Laborde, passeur ... [la suite...]
écouter

Les Girondins réalisent la bonne opération de cette 32è journée (en photo, Gaétan Laborde, passeur décisif sur le 3e but, prend le meilleur sur Jouffre et Balliu), l'OM ayant été tenu en échec à Toulouse (0-0), et reprennent la 5e place aux Phocéens ! Au micro de Christophe Monzie, écoutez toutes les réactions d'après-match : Jocelyn GOURVENNEC, le coach, Valentin VADA, Youssouf SABALY, Nicolas PALLOIS et Cédric CARRASSO côté bordelais, Philippe HINSCHBERGER, le coach, Fallou DIAGNE, Cheick DOUKOURE et Cheick DIABATE côté messin. 
Mar. 11 Avr. 2017 : FOOTBALL - Football Régional (Sports Magazine)

Football Régional : Résultats, classements et analyses !

Résultats, classements et réactions !

CFA2, Stade Bordelais / Lège Cap Ferret (0-2), reportage de Philippe Osuna ... [la suite...]
écouter

Résultats, classements et réactions !

CFA2, Stade Bordelais / Lège Cap Ferret (0-2), reportage de Philippe Osuna avec les réactions de Mathieu ROBIN l'entraîneur, Eric FERRIERE le président de l'US Lège Cap-Ferret, Philippe LUCAS ancien pro des Girondins de Bordeaux et père du capitaine de Lège, Alexandre TORRES l'entraîneur, et Gérard ROLAND le défenseur central du Stade Bordelais.

Avec Erick Dauzon, commentaires des résultats des clubs du Lot-et-Garonne.

Régional 3, Audenge / Saint André de Cubzac (2-4), reportage de Philippe Osuna avec les réactions de Joel ARAKE le capitaine d'Audenge et de Sébastien CHATARD l'entraîneur de Saint André de Cubzac.

BORDEAUX / METZ (3-0) : La superbe réaction des Girondins

Après deux matches ratés pour des raisons diverses et opposées, les Girondins se sont remis dans le sens de la marche en ... [la suite...]
écouter

Après deux matches ratés pour des raisons diverses et opposées, les Girondins se sont remis dans le sens de la marche en réagissant superbement dans leur antre du Matmut, où ils semblent se diriger vers l'heureuse habitude de soigner leur goal-average, parfois mis à mal au cours de la phase Aller. Qui s'en plaindra ? Le suspense continue en tout cas et la...Metz n'est pas dite pour cette équipe qui continue de mettre la pression sur l'OM, et s'est emparée, au moins pour quelques heures, de la 5e place. Avec le retour de quelques cadres ;laissés au repos ou sur le banc à Angers (Sabaly, Pallois revenu dans l'axe central, Vada ou Kamano), l'équipe a retrouvé de l'allant et ses attaquants le chemin des filets. Face à des Lorrains certes bien tendres à l'extérieur cette saison, mais toujours très joueurs et qui auraient pu sauver l'honneur sans trois arrêts remarquables de Carrasso en seconde période et une barre renvoyant une frappe enroulée de Cohade bien décalé par Jouffre (31e)...mais qui auraient tout aussi bien pu encaisser une déroute, comme à Monaco ou à Lyon déjà cette année (5-0 les deux fois), les Girondins jouant eux aussi du billard en trois occasions, d'abord par Kamano dont la splendide frappe enroulée rappelant la lucarne victorieuse à Châteauroux en novembre en Coupe de la Ligue choisit cette fois d'aller tutoyer l'arête extérieure droite du but de Didillon, battu, avant que le ballon récupéré par Sankharé, ne revienne dans les pieds de Sabaly qui, sans angle, trouvait...le poteau sur la même action (28e), puis à l'ultime seconde du match quand une passe en retrait d'Ounas vit Malcom trrouver lui aussi le haut de la barre (90e + 3). Le petit brésilien avait été plus heureux en concrétisant la première vraie occasion girondine du match d'une frappe à ras de terre placée le long du poteau droit (en photo, devant Falette et Assou Ekotto), bien servi à l'entrée de la surface par Vada (1-0, 14e). Mis sur les rails après une entame timide et une frayeur venu de l'ex-Girondin Diabaté, devancé in extremis par Carrasso sorti au pied hors de sa surface (8e), Bordeaux allait alors dérouler, et Laborde, sur un superbe enchaînement contrôle-volée du gauche après une remise de Vada, obligeait Didillon à un arrêt de classe (18e), avant la partie de billard évoquée précédemment. M. Desiage, pas très inspiré dans sa distribution de cartons très rapide et sans discernement aux Girondins (surtout sur celui à Toulalan, ubuesque, 11e) oubliait ensuite un penalty pour une faute d'Assou-Ekotto sur Malcom à l'entrée de la surface (35e), avant que Nguette ne sollicite une première fois Carrasso sur une frappe écrasée (40e). Une louche de Malcom par dessus la défense offrait une balle de but à Laborde, mais Didillon l'enlevait au buteur girondin, et à Sankharé qui avait suivi (41e), avant que ce même Sankharé, lancé par Laborde, n'appuie pas assez son coup de tête pour lober Didillon, légèrement avancé (45e). Dès la reprise, les Girondins allaient rapidement se mettre à l'abri, d'abord sur un penalty que cette fois, M.Desiage ne pouvait pas ne pas siffler, quand Sabaly lançait Malcom côté droit. Assou-Ekotto l'accrochait avec le bras à l'intérieur de la surface, et Vada prenait Didillon à contrepied (2-0, 50e). Le jeune argentin signait même son 6e but en exploitant un caviar de Laborde, après une énorme erreur de relance de Diagne devant son but (3-0, 53e). Dans la foulée, Malcom seul à 10 mètres tirait dans les nuages (58e), mais les Lorrains, courageux, ne capitulaient pas, et sur un coup-franc de 23 mètres, Assou-Ekotto obligeait Carrasso à une belle horizontale (61e). Puis le portier girondin, aussi inspiré qu'à Angers, sortait vainqueur de ses duels avec Mollet (71e) et surtout Nguette qui se présentait seul devant lui (76e). Mais la cause était entendue depuis longtemps et les Girondins engrangeaient sans discussion possible leur 8e victoire à domicile avec un Toulalan très précieux à la récupération et un Pallois beaucoup plus à l'aise qu'à Angers dans l'axe de la défense, aux côtés de Lewczuk. Au micro de Christophe Monzie qui commentait cette rencontre en direct intégral depuis le Matmut Atlantique à Bordeaux avec Michel Le Blayo, écoutez les réactions des deux entraîneurs, Philippe HINSCHBERGER (FCM) et Jocelyn GOURVENNEC (FCGB) ainsi que de l'attaquant messin Cheick DIABATE, ancien bordelais de retour dans un club et un stade qu'il connaît bien. D'autres réactions bordelaises et messines à écouter ce lundi 10 avril dans nos journaux de 12h à 18h, puis dans Sports Magazine à partir de 18h15.
Dim. 09 Avr. 2017 : RUGBY - Pro D2 (Top Chrono - matches du SU Agen Rugby)

SOYAUX-ANGOULEME / SU AGEN (19-22) : Le SUA n'a pas dit son dernier mot...

Le SUA s'accroche aux basques du leader Oyonnax, battu ce jeudi à Biarritz (16-13) mais qui avait quand même récolté son...13e bonus de la ... [la suite...]
écouter

Le SUA s'accroche aux basques du leader Oyonnax, battu ce jeudi à Biarritz (16-13) mais qui avait quand même récolté son...13e bonus de la saison en 27 journées (soit un tous les deux matches). Les Suavistes ont souffert en Charente, mais ont fini par mettre à la raison un promu très accrocheur, autant qu'au match aller à Armandie. Après un début de match des plus "animés" (3 cartons jaunes en 20 minutes, dont un pour Rémi Vaquin), la botte de Clément Darbo, à laquelle a répondu celle de l'ouvreur charentais Sébastian Andres Poet, a permis au SUA de coller à son adversaire à la pause (9-9). Le SUA n'a réellement enlevé la décision qu'en toute fin de match par un essai de Dan Hollinshead, même si les locaux, poussés par un public bouillant, ont trouvé le moyen d'arracher le bonus défensif sur la sirène grâce à un essai de Garrido (80e + 1). Le SUA revient à deux points d'Oyonnax et n'a pas dit son dernier mot pour la montée directe. Derrière, Mont-de-Marsan, facile mais prévisible vainqueur à Bourgoin chez la lanterne rouge avec le bonus offensif (56-14), et Montauban, très solide à Béziers (24-9) ne cèdent pas un pouce de terrain. Au micro de Francis Dal Zovo qui commentait cette rencontre en direct du stade Chanzy à Angoulême, écoutez la réaction de Mathieu BLIN le directeur exécutif et manager sportif du Sporting Union Agen Lot-et-Garonne et Julien LAIRLE l'entraîneur du SA XV.D'autres réactions agenaises et angoumoisines à écouter ce lundi 10 avril dans nos journaux de 12h, 17h et 18h, ainsi que dans Sports Magazine à partir de 18h15.

Avant BORDEAUX / METZ (32e journée) : Plus aucun droit à l'erreur...

Après deux sorties pour le moins décevantes et deux défaites sur un score identique (2-1) à Nice puis à Angers, ... [la suite...]
écouter

Après deux sorties pour le moins décevantes et deux défaites sur un score identique (2-1) à Nice puis à Angers, la seconde ayant beaucoup plus inquiété que la première, les Girondins n'ont plus le moindre droit à l'erreur s'ils veulent décrocher un billet pour l'Europe dans un mois et demi. Et compte tenu du tirage d'une Coupe de France qu'ils ont quittée par la petite porte et du choc de titans en demi-finale entre le PSG et Monaco, il vaudra mieux tabler sur la 5e place, plutôt que sur la 6e, qui pourrait ne pas être européenne, si l'un des deux "petits" encore en course, Angers ou Guingamp, crée la surprise en finale. Pour cela, l'équation reste d'une simplicité biblique sur les 7 matches et 21 points qui restent à disputer : faire mieux que l'Olympique de Marseille, que les Girondins recevront le 13 mai. Un défi excitant mais difficile, qui passe d'abord par un sans-faute à domicile, où Bordeaux n'a pourtant pas toujours été intraitable cette saison, c'est le moins qu'on puisse écrire (22 points abandonnés en chemin). Face à un FC Metz qui a encore pris l'eau sur sa pelouse ce mercredi en match à rejouer contre Lyon (0-3), mais qui a redressé la tête depuis l'arrivée au mercato hivernal d'un certain...Cheick Diabaté, les Girondins n'auront pas le choix des armes et devront s'imposer, comme ils l'avaient fait brillamment à l'aller en Lorraine (3-0) le 21 septembre dernier (en photo, Sabaly et Signorino) pour retrouver une confiance qui pourrait sérieusement s'effriter en cas de nouvelle contre-performance. Le promu lorrain reste très friable loin de ses bases certes (29 buts encaissés, dont plusieurs fessées à Monaco, Lyon ou Nancy), mais a aussi partagé les points à Nice ou à St Etienne. Attention au piège pour les Marine et Blanc, souvent à la peine contre ce genre d'équipes...Au micro de Christophe Monzie, écoutez une partie de la réaction de Jocelyn GOURVENNEC, le coach, et de Younousse SANKHARE, milieu de terrain du FCGB, buteur (hélas inutile) à Angers en Coupe de France ce mercredi. Pour entendre l'intégralité de ces réactions et aussi des réactions messines, rendez-vous ce vendredi 7 avril dans Le Week-End en Sport à partir de 18h15, puis samedi 8 avril dans le mag d'avant-match de Top Chrono à partir de 19h10. Coup d'envoi : 20 heures, commentaires de Christophe Monzie et Michel Le Blayo.

Le groupe bordelais : Carrasso, Prior - Sabaly, Gajic, Pallois, Contento, Jovanvic, Lewczuk - Toulalan, Plasil, Vada, Sankharé - Kamano, Ounas, Malcom, Laborde, Rolan, Ménez.

Le groupe du FC Metz : Didillon, Kawashima - Milan, Falette, Diagne, Signorino, Balliu, Rivierez, Assou-Ekotto - Mandjeck, Cohade, Nguette, Lejeune, Jouffre, Doukouré, Mollet - Diabaté, Mathis.
Jeu. 06 Avr. 2017 : FOOTBALL - Coupe De France (1/4 De Finale) ()

ANGERS / BORDEAUX (2-1) : Toutes les réactions !

Ecoutez l'émission Sport Express du jeudi 6 avril 2017 à 19h02, présentée par Christophe ... [la suite...]
écouter

Ecoutez l'émission Sport Express du jeudi 6 avril 2017 à 19h02, présentée par Christophe Monzie, sur le 1/4 de finale de Coupe de France entre le SCO Angers et le FCGB (en photo, Milan Gajic à la lutte avec Famara Diedhiou). Ecoutez toutes les réactions d'après-match :  Jocelyn GOURVENNEC (coach), François KAMANO, attaquant, Cédric CARRASSO, gardien de but du FCGB, Stéphane MOULIN (coach), Alexandre LETELLIER, gardien de but, et Kévin BERIGAUD, attaquant du SCO Angers.
Jeu. 06 Avr. 2017 : RUGBY - Top 14 (Top Chrono - matches de l'UBB Rugby)

Avant La Rochelle / UBB (23e journée) : En quête d'exploit chez le leader

On connaissait déjà depuis longtemps les filles de La Rochelle... Mais il se trouve que cette année, les garçons ne ... [la suite...]
écouter

On connaissait déjà depuis longtemps les filles de La Rochelle... Mais il se trouve que cette année, les garçons ne sont pas mal non plus...On ne peut même plus dire que l'ASR surprend, tant les Maritimes affichent la maîtrise et le parcours remarquable d'un candidat au Brennus. Un parcours quasi-parfait (13 matches sans défaite, toutes compétitions confondues) et une cadence infernale que même les ténors supposés comme Clermont ou Toulon ont du mal à suivre. L'Union a pourtant fait mordre la poussière à cette équipe au match aller à Chaban-Delmas le 19 novembre (26-0), lui infligeant son plus lourd revers de la saison, au terme d'un match quasiment parfait qui fut aussi le dernier avant une longue traversée du désert de près de trois mois pour les Girondins qui a finalement conduit à une redistribution des rôles au sein du staff, avec le retrait de Raphaël Ibanez depuis plusieurs semaines, puis le départ annoncé ce vendredi d'Emile N'Tamack, qui souhaite se rapprocher de sa famille à Toulouse et n'honorera pas sa dernière année de contrat en Gironde. Depuis cette date, les Unionistes n'ont engrangé que deux autres succès (Grenoble et Toulouse), fondateurs cependant et suffisants pour leur laisser encore une infime chance d'accrocher le Top 6. Presque un miracle, mais celui-ci ne perdurera que par un exploit retentissant dans l'antre du leader ce samedi (match à vivre en direct intégral sur nos ondes depuis le stade Marcel Deflandre). Au micro de Christophe Monzie, écoutez une partie des réactions de Baptiste SERIN (photo) le demi de mêlée international de l'UBB et de Marco TAULEIGNE le 3ème ligne de l'UBB. Pour entendre l'intégralité de ces réactions, et aussi des réactions rochelaises, rendez-vous tous les jours dans nos journaux de 7h à 18h, puis dans Le Week-End en Sport ce vendredi 7 avril à partir de 18h15, et samedi 8 avril dans le mag d'avant-match de Top Chrono à partir de 14 heures. Coup d'envoi : 14h45. Commentaires de Francis Dal Zovo.

La compo pour La Rochelle : Poirot, Maynadier, Cobilas - Jones, Cazeaux - Goujon, Tauleigne, Chalmers - Lesgourgues (m), Serin (o) - Connor, Rey, Spence, Dubié - Buttin.
Mer. 05 Avr. 2017 : RUGBY - Pro D2 (Top Chrono - matches du SU Agen Rugby)

Avant Soyaux Angoulême / SUA : Voyage dans l'inconnu pour les Suavistes

Au micro de Mathieu Dal Zovo, écoutez une partie des réactions de Mathieu BLIN le directeur exécutif et manager sportif du ... [la suite...]
écouter

Au micro de Mathieu Dal Zovo, écoutez une partie des réactions de Mathieu BLIN le directeur exécutif et manager sportif du SUALG, ainsi que de Taylor PARIS l'ailier du SUALG. Pour entendre l'intégralité de ces réactions et d'autres réactions agenaises, rendez-vous dans nos journaux de cette semaine de 7h à 18h, puis ce vendredi 7 Avril dans le mag d'avant-match de Top Chrono à partir de 19h50. Coup d'envoi : 20h. Commentaires de Francis Dal Zovo en direct du stade Chanzy à Angoulême.
Mer. 05 Avr. 2017 : FOOTBALL - Coupe De France (1/4 De Finale) (Top Chrono - matches du FC Girondins de Bordeaux)

ANGERS / BORDEAUX (2-1) : Battus dans l'envie, donc logiquement éliminés...

Le match de Nice n'était donc pas un accident, le mal semble plus profond. Pour la première fois depuis le début de ... [la suite...]
écouter

Le match de Nice n'était donc pas un accident, le mal semble plus profond. Pour la première fois depuis le début de l'année 2017, l'horizon des Girondins s'est nettement assombri ce mercredi soir avec une élimination sans gloire de la Coupe de France, fâcheuse mais logique, et c'est bien cela le plus grave. Le seul dénominateur commun à ces deux rencontres sera la frustration d'avoir manqué une belle occasion : celle de doubler l'OM en cas de succès à Nice, celle d'arriver peut-être en finale et d'éviter les deux gros encore en course (Paris et Monaco) qui s'affronteront finalement en demie en cas de victoire à Angers...Car pour le reste, si la stérile soirée niçoise pouvait être mise sur le compte d'une maladresse passagère, voire d'une certaine malchance, on n'en dira pas autant de ce déplacement dans le Maine-et-Loire face à une équipe qui, au fil des affrontement,s  est en train de devenir peu à peu leur bête noire (aucune victoire en 3 rencontres contre elle cette année, une seule la saison passée en autant d'affrontements), un déplacement qui pose bien plus d'interrogations et qui soulève bien plus d'inquiétudes, car cette fois, c'est aussi dans la manière que Bordeaux a failli. A aucun moment dans ce match en effet, les Girondins n'ont paru mesurer l'importance de l'enjeu et se mettre au niveau de jeu qu'aurait éxigé l'évènement. Battus en vitesse et dans l'engagement, suffisants parfois (pour reprendre les propos de Cédric Carrasso qui fut, et de loin, le meilleur bordelais dans le sens où il permit aux siens de retarder l'inéluctable alors que la cause devait être entendue dès la mi-temps), ne remportant aucun duel offensif balle au pied jusqu'à la rentrée de Kamano qui apporta - enfin - les quelques occasions bordelaises dans le dernier quart d'heure, au supplice en défense centrale avec des hésitations inexplicables de Lewczuk ou Jovanovic et sur le flanc gauche où Pepé fit à peu près ce qu'il voulut toute la rencontre face à un Nicolas Pallois le plus souvent livré à lui-même et qui devait aussi tenter d'endiguer les montées incessantes de Manceau, les Girondins ont réussi le miracle d'atteindre les citrons avec un score nul on ne peut plus flatteur. Pour avoir su concrétiser leur unique occasion du premier acte quand Sankharé, parti dans le dos d'une défense angevine mal alignée mais pas hors-jeu (couvert par Martinez, resté à la traîne) avait profité d'un bon ballon d'Ounas pour fusiller Letellier (1-1, 18e). Jusque là c'est peu de dire que le SCO avait eu la maîtrise du jeu, ouvrant le score comme à la parade sur une action d'école quand Pepé commençait son récital sur le flanc droit avant de délivrer un centre à ras de terre à 8 mètres. Bérigaud surgissait au milieu des deux centraux pour devancer Carrasso d'une reprise du plat du pied (1-0, 8e). Un cafouillage inexplicable de Lewczuk offrait dans la foulée à Diedhiou la balle de break mais le portier bordelais sauvait du pied in extremis (13e). Et il fallait un retour précieux de Pallois devant ce même Pépé pour empêcher un une-deux classique en pleine surface bordelaise d'aller à Dame (16e). Un peu sonnés par cette égalisation, les locaux accusaient le coup et appuyaient moins leurs actions dans un match tendu et physique qui ne convenait guère aux Girondins, transparents en attaque, à l'image de Menez ou Rolan. Mais c'est encore le SCO, par l'excellent Mangani, qui se faisait menaçant sur un centre en retrait de...Pépé qui Diedhiou n'avait pu exploiter (39e). Mais Carrasso, pourtant gêné par le soleil dans les yeux tout le premier acte, veillait au grain et se distinguait encore sur un coup-franc de ce même Mangani, repris de la tête par Thomas (un grand classique du SCO) qu'il allait chercher au ras de son poteau avant de le mettre en corner (45e). On pensait qu'à la reprise les Girondins allaient parvenir à desserrer enfin l'étreinte et commencer leur match pour de bon. Que nenni...Si l'on excepte un bon crochet de Menez suivi d'un tir dévié au-dessus de la barre qui aurait mérité un meilleur sort (56e), rien à signaler dans la colonne offensive du FCGB, qu'on avait pas vue aussi anémique depuis au moins trois mois. Pépé encore lui enrhumait une énième fois Pallois et centrait au cordeau mais Carrasso tel un félin repoussait la volée en pleine course de Diedhiou (61e). Rien à faire, à ne pas tenir le ballon plus de trois passes dans l'entrejeu, à défendre trop bas et à laisser des espaces dans leur dos, les Girondins s'exposaient au pire, qui allait finir par arriver sur un ballon perdu à 30 mètres de leur but sur le flanc droit de l'attaque angevine. Absolument libre de ses mouvements, Cheick N'Doye se payait même le luxe de laisser rebondir le ballon avant d'ajuster posément du pied droit Carrasso d'une frappe tendue à ras de terre dans le soupirail (2-1, 67e). Il fallait la rentrée de Kamano pour que les Girondins existent enfin un tant soit peu aux avant-postes. Le Guinéen bien lancé par Toulalan, centrait en retrait pour Rolan dont la pitchenette était sauvée du pied par le revenant Alexandre Letellier (75e), qui faisait son retour à la compétition après 8 mois d'absence (rupture des croisés). Le portier du SCO se montrait une nouvelle fois décisif sur une double action initiée par Kamano, face à Sankharé puis sur une tête de Pallois (79e). C'était fini : sans ressort ni grinta, et pour en avoir fait bien trop peu alors que la Coupe de France est une épreuve qui ne tolère pas la demi-mesure et récompense rarement ceux qui ne la courtisent pas vraiment, Bordeaux venait de laisser passer sa (petite) chance de se mettre en demie, et comme un symbole de sa domination incontestable, le SCO terminait la rencontre par trois corners consécutifs en sa faveur, c'est dire qu'il fut loin d'avoir été poussé dans ses derniers retranchements. Invaincus depuis 8 matches à domicile, les Blanc et Noir disputeront leur 3e demi-finale de Coupe de France en l'espace de 6 ans (contre Guingamp). Quant aux Girondins, qui n'ont désormais plus qu'un seul lièvre à courir et ne se sont guère bousculés aux micros et caméras des médias après la rencontre, il sera capital de battre Metz samedi au Matmut pour rester dans la course à l'Europe par le plus long chemin qui y mène, et ne pas se saborder la saison en presque moins de temps qu'il n'en faut pour l'écrire au terme d'une semaine qui serait alors Maudite avec un grand M. Au micro de Christophe Monzie qui commentait cette rencontre en direct intégral du stade Raymond Kopa à Angers, écoutez la réaction des deux entraîneurs Jocelyn GOURVENNEC (FCGB) et Stéphane MOULIN (SCO). D'autres réactions bordelaises et angevines à écouter ce jeudi 6 avril dans nos journaux de 7h à 18h, puis dans Sports Express à partir de 19h02.
Mar. 04 Avr. 2017 : FOOTBALL - Coupe De France (1/4 De Finale) (Top Chrono - matches du FC Girondins de Bordeaux)

Avant Angers / Bordeaux : Cette fois, il faudra être efficace

Les grandes manoeuvres reprennent pour les Girondins. Un break de quinze jours sans match, puis brusquement trois à jouer en six jours. ... [la suite...]
écouter

Les grandes manoeuvres reprennent pour les Girondins. Un break de quinze jours sans match, puis brusquement trois à jouer en six jours. Voilà un calendrier qui respire la mûre réflexion et la cohérence...mais sincèrement, qui se soucie de la santé des joueurs ? Il faudra avoir oublié la déception, et surtout l'immense frustration niçoise de dimanche pour aller quérir de haute lutte, au pied du fameux château d'Angers, un ticket pour les demi-finales de la Coupe nationale aux grandes oreilles. Et retrouver aussi cette efficacité qui a tant fait défaut aux Marine et Blanc sur la Côte d'Azur, quand elle leur avait (presque trop) souri face à Montpellier, avec pour ainsi dire deux fois moins d'occasions qu'ils n'en eurent à l'Allianz Riviera, mais deux fois plus de cadeaux montpelliérains. On doute que les Angevins, qui chercheront eux aussi le précieux viatique et n'ont plus perdu chez eux depuis 7 rencontres, soient aussi généreux que les Héraultais dans un match à élimination directe, donc sans droit à l'erreur. A la mi-janvier, en dépit d'une domination patente en seconde période et de 3 occasions énormes dont une volée sur la barre de Pallois (qui fait son retour en défense ce mercredi après sa suspension purgée contre Nice), Bordeaux n'avait pas su remporter à Jean Bouin (photo) une victoire qui lui tendait les bras, face à une équipe à l'époque très amoindrie - et donc sur la pente savonneuse - par les absences de ses 4 meilleurs élements offensifs, partis à la CAN et Moulin le coach angevin s'était félicité d'avoir sauvé un point (1-1) presque miraculeux. Cette fois-ci, les 4 mousquetaires (Pepe, Diedhiou, Toko Ekambi et Ndoye) seront bien présents pour doper l'attaque angevine, ce qui va très sensiblement compliquer la tâche de nos Girondins. Battu au match aller cette année (0-1) au Matmut après un triste match, Bordeaux a toujours été à la peine face au SCO, surtout sur les coups de pied arrêtés, ciselés par le redoutable Mangani, mais la saison passée, avec une équipe fortement mâtinée d'équipiers de la CFA, Sagnol avait tenté (et réussi) le pari de se qualifier brillamment et logiquement, en 16e de finale de cette même épreuve, dans le Maine-et-Loire (2-1). En 2011 en revanche, Bordeaux avait chuté sur cette même pelouse (1-0) face à un SCO alors en Ligue 2. A Bordeaux, Youssouf Sabaly, touché à Nice, est incertain, alors qu'à Angers où le coach Stéphane Moulin devrait quelque peu faire tourner son effectif, le gardien de but Alexandre Letellier, gravement blessé en début de saison (rupture des ligaments croisés) pourrait effectuer son grand retour, alors que Jonathan Bamba et Ketkeophomphone (l'autre grand blessé de la saison) manqueront toujours à l'appel. Au micro de  Christophe Monzie, écoutez l'intégralité de la réaction de Jocelyn GOURVENNEC le coach, et de Milan GAJIC le latéral droit du FCGB, ainsi que Stéphane MOULIN le coach du SCO.Rendez-vous dans Top Chrono ce mercredi 5 Avril à partir de 17h50. Coup d'envoi : 18h30. Commentaires de Christophe Monzie.
Lun. 03 Avr. 2017 : (Sports Magazine)

Gala de Boxe à Pessac

Grand gala organisé par le Club de Pessac-Alouette du samedi 1er avril. Compte rendu et résultats avec Henry OLIVER le ... [la suite...]
écouter

Grand gala organisé par le Club de Pessac-Alouette du samedi 1er avril. Compte rendu et résultats avec Henry OLIVER le président de la section Boxe de l'ASC Pessac-Alouette.
Lun. 03 Avr. 2017 : GOLF (Sports Magazine)

Golf : Grand Prix de Bordeaux-Lac

Grand Prix de Bordeaux-Lac. Reportage de Frédéric Bellette avec les réactions de Paul-Louis GACHET, 2e du Grand Prix, Gilbert ... [la suite...]
écouter

Grand Prix de Bordeaux-Lac. Reportage de Frédéric Bellette avec les réactions de Paul-Louis GACHET, 2e du Grand Prix, Gilbert LAFOND Président de l'Association Sportive du Golf de Bordeaux-Lac, et Mathieu FRANCOIS, vainqueur Hommes du Grand Prix 2017. 
Lun. 03 Avr. 2017 : HANDBALL - National (Sports Magazine)

Handball National : Résultats, classements et réactions !

Nationale 1F, : STADE PESSACAIS / CA BEGLES (25-21). Pessac sort vainqueur du derby. Reportage de Frédéric Bellette avec les ... [la suite...]
écouter

Nationale 1F, : STADE PESSACAIS / CA BEGLES (25-21). Pessac sort vainqueur du derby. Reportage de Frédéric Bellette avec les réactions d'Angélique GIRAUDEAU, gardienne de but, Marie DELBURG, meilleure marqueuse du match pour le SPUC, Adeline GASCHET, joueuse internationale du CAB.
Lun. 03 Avr. 2017 : BASKET - Ligue D'aquitaine (Sports Magazine)

Basket-Ball National : Résultats, Classements et Réactions !

Avec Erick Dauzon, analyse des résultats des clubs du Lot-et-Garonne.

Nationale 3M : Match SA MERIGNAC / NIORT (58-69). ... [la suite...]
écouter

Avec Erick Dauzon, analyse des résultats des clubs du Lot-et-Garonne.

Nationale 3M : Match SA MERIGNAC / NIORT (58-69). Reportage de Félix Chiocca avec les réactions  de Djamel MANA entraîneur, Maxime PONTENS, capitaine du SAM basket.
Lun. 03 Avr. 2017 : RUGBY - Fédérales 1 à 3 (Sports Magazine)

Rugby National, Fédérales 1 à 3 : Résultats, classements et réactions !

Résultats et classements .

Fédérale 2 :  CA LORMONT / US SALLES (31-26). En marquant le point de bonus ... [la suite...]
écouter

Résultats et classements .

Fédérale 2 :  CA LORMONT / US SALLES (31-26). En marquant le point de bonus défensif , Salles a assuré sa qualification pour la suite du championnat. Réaction de Didier DALLET le président de l'US Salles.
Lun. 03 Avr. 2017 : RUGBY - Pro D2 (Sports Magazine)

Carcassonne / SUA (12-19) : Toutes les réactions !

Après son échec contre Oyonnax la semaine passée, Agen a relevé très vite la tête en s'imposant face ... [la suite...]
écouter

Après son échec contre Oyonnax la semaine passée, Agen a relevé très vite la tête en s'imposant face aux Audois s'accrochant ainsi à sa place de dauphin. Au micro de Francis Dal Zovo, qui commentait cette rencontre en direct, écoutez toutes les réactions d'après-match !
Lun. 03 Avr. 2017 : FOOTBALL - Ligue 1 (Sports Magazine)

NICE / BORDEAUX (2-1) : Toutes les réactions !

Au micro de Christophe Monzie, écoutez toutes les réactions d'après-match : Arnaud SOUQUET, Yoann CARDINALE, Lucien FAVRE ... [la suite...]
écouter

Au micro de Christophe Monzie, écoutez toutes les réactions d'après-match : Arnaud SOUQUET, Yoann CARDINALE, Lucien FAVRE côté niçois, Youssouf SABALY (en photo, à la poursuite d'Eysseric, le second buteur niçois), Gaétan LABORDE, Jéremy TOULALAN, Jocelyn GOURVENNEC coté bordelais.
Lun. 03 Avr. 2017 : FOOTBALL - Football Régional (Sports Magazine)

Football Régional : Résultats et réactions !

Résultats, classements et réactions !

Régional 1, Libourne / Tartas (3-0), réaction de Laurent DAURIAC ... [la suite...]
écouter

Résultats, classements et réactions !

Régional 1, Libourne / Tartas (3-0), réaction de Laurent DAURIAC l'entraîneur du FC Libourne.

COUPE D'AQUITAINE 1/4 de finale : Bassin d'Arcachon / Bergerac (0-2), réaction de Christophe FAUVEL le président du Bergerac Périgord FC. Anglet / Lège Cap Ferret (1-3), réaction d'Eric FERRIERE le président de Lège Cap Ferret.

COUPE DU DISTRICT de GIRONDE ATLANTIQUE 1/2 finales : Lesparre / Audenge (0-1), réaction d'Eric MURVILLE l'entraîneur d'Audenge.

COUPE DU SAUTERNAIS 1/2 finales : Bazas / La Brède (2-2, tab 3-4), réactions d'Olivier HERIVEAU l'entraîneur de Bazas et de Christophe MARCHET l'entraîneur de La Brède.
Lun. 03 Avr. 2017 : RUGBY - Pro D2 (Top Chrono - matches du SU Agen Rugby)

Carcassonne / SUA (12-19) : Une performance majuscule du SUA

Au micro de Francis Dal'Zovo qui commentait cette rencontre en direct intégral du stade Albert Domec à Carcassonne, ... [la suite...]
écouter

Au micro de Francis Dal'Zovo qui commentait cette rencontre en direct intégral du stade Albert Domec à Carcassonne, écoutez les réactions d'Adrien LATORRE le demi d'ouverture de l'US Carcassonne XV et  de Mathieu BLIN le directeur exécutif et manager sportif du SUALG suite à cette victoire capitale qui maintient le SUA à la seconde place, à 5 longueurs du leader Oyonnax. Seul jusqu'à présent, Montauban était parvenu à s'imposer dans l'Aude. La botte de Burton Francis (en photo) et l'essai de Taylor Paris (28e minute) ont permis aux Suavistes, toujours en tête au score, de faire la décision et d'enlever leur 5e victoire à l'extérieur de la saison.

NICE / BORDEAUX (2-1) : Plus frustrant que cela, tu meurs...

Même les niçois s'excusaient presque d'avoir gagné...Difficile de ne pas affirmer que Bordeaux ne peut s'en ... [la suite...]
écouter

Même les niçois s'excusaient presque d'avoir gagné...Difficile de ne pas affirmer que Bordeaux ne peut s'en prendre qu'à lui-même de n'avoir pas su ramener de la Côte d'Azur au minimum un partage des points qui lui tendait les bras. Rarement en effet cette année les Girondins, outrageusement dominateurs en seconde période après un premier acte juste moyen, se seront créé hors de leurs bases autant d'occasions nettes, pour ne pas dire immanquables. Mais la Bonne Mère, pourtant connue pour habiter un peu plus à l'ouest près de la Grande Bleue, continue de veiller sur les Aiglons, leur évitant de perdre les matches qu'ils devraient perdre, déposant parfois trois points providentiels dans leur escarcelle quand un seul aurait dû y tomber. Si jamais au bout du compte il manque 3 points aux Girondins dans un mois et demi pour accrocher le wagon européen, on ne pourra pas s'empêcher de rempenser à cette maudite soirée niçoise où rien ne leur aura souri. Mais il conviendra aussi de ne pas oublier leur première mi-temps très moyenne, où après avoir ouvert le score sur une action individuelle exceptionnelle de Gaétan Laborde qui ne fut pas sans rappeler son but inscrit à Bastia fin novembre (1-1), les Girondins ont reculé et trop laissé le monopole du ballon à leurs hôtes, leur offrant les deux buts sur deux erreurs regrettables. Lesquels auraient pu ouvrir le score sur un corner de Seri prolongé par Eysseric sur Souquet dont la reprise au second poteau termina...sur le poteau, avec l'aide providentielle du dos de Sabaly qui se trouvait à point nommé (6e). Vint ensuite l'action d'école amenant l'ouverture du score, donc, avec cette touche de Contento recupérée par Laborde, puis relayée par Kamano qui retrouvait le Landais dans l'axe à l'entrée de la surface. Un ballon volé à Dante et un grand pont sur Le Marchand plus tard (le tout dans un mouchoir de poche), le buteur girondin signait son 5e but en championnat en glissant le ballon entre les jambes de Cardinale (0-1, 9e). Mais la joie girondine ne durait pas longtemps. Sur un ballon trop vite reperdu et mal renvoyé dans l'axe par Jovanovic, Souquet, lancé par Ricardo, créait le surnombre coté droit quand Toulalan venait le percuter légèrement, hanche contre hanche, le niçois en rajoutant suffisamment pour faire tomber M.Bastien dans le panneau...Le penalty, généreux (le 3e consécutif sifflé contre les Girondins après Lille puis Montpellier) était transformé en force par Balotelli sur la droite de Carrasso, parti du bon côté (1-1, 16e). Sans être forcément très saignants, les niçois appuyaient leurs actions et récupéraient beaucoup de ballons dans l'entrejeu. Vada perdait un ballon facile par une mauvaise passe dans le dos de Sabaly et Eysseric, laissé trop libre de ses mouvements par Lewczuk et Jovanovic, se retournait sans opposition aux 18 mètres avant d'enrouler un superbe missile au ras du montant gauche de Carrasso (2-1, 27e). Il fallait une "fausse queue" de Le Marchand, à deux doigts de marquer contre son camp sans la vigilance de Cardinale, pour que les Girondins se montrent dangereux, même si Vada, profitant d'un bon centre de Sabaly repris d'une tête plongeante par Laborde et cafouillé par Dante, voyait le portier niçois repousser sa reprise à 5 mètres tel un félin (36e). Le second acte, en revanche, allait voir les visiteurs établir leur emprise sur le jeu d'une façon parfois outrancière, tout près de l'attaque-défense. Malcom inaugurait le gâchis dès la 48e minute en tirant au-dessus après un bon ballon de Vada sur lequel Laborde s'était intelligemment effacé. Kamano, seul à 3 mèttres mais gêné par l'effet du ballon, le poursuivait sur un corner de Vada mal apprécié par le gardien des Aiglons, et remisé par Jovanovic au second poteau pour l'occasion la plus nette des Marine et Blanc (55e). Sur une bonne combinaison avec Sankharé, le Guinéen n'appuyait ensuite pas assez sa frappe (61e), avant de rater encore l'immanquable à 6 mètres, après une toile de Le Marchand sur un centre de Contento (66e). Trop personnel, Rolan, entré en jeu, exploitait mal un service en profondeur de Malcom et tirait sur le petit filet (74e), avant qu'Ounas, entré en jeu lui aussi, n'expédie sa frappe dans les nuages, après un excellent décalage de Sankharé dans la surface sur la gauche (79e). Et il manquait un cheveu au crâne chauve de Diego Rolan pour dévier juste ce qu'il aurait fallu un centre millimétré de Malcom au point de penalty (82e). Au milieu de tout ce gaspillage sans précédent, un éclair niçois, un seul, au beau milieu d'une seconde période où les Aiglons firent de la résistance et coururent après le ballon : un crochet redoutable et une frappe flottante surpuissante de Balotelli, sauvée in extremis par une manchette en acier trempé de Carrasso (63e). Aux forceps, les Aiglons, toujours intouchables à domicile (0 défaite, 12 victoires) s'accrochent aux basques du PSG et distancent Lyon, tenu en échec à Rennes (1-1). Les Girondins, eux, concèdent une 5e défaite à l'extérieur (la 9e au total) qui est certaineemnt la plus frustrante et la plus imméritée de la saison, mais qui les voit aussi rater une belle occasion de doubler l'OM, accroché à domicile par Dijon (1-1). Pas sûr qu'ils s'en représente beaucoup d'autres...Au micro de Christophe Monzie qui commentait cette rencontre en direct intégral de l'Allianz Riviera à Nice, écoutez les réactions des deux entraîneurs, Jocelyn GOURVENNEC (FCGB, en photo en conférence de presse après la rencontre) et Lucien FAVRE (OGCN). D'autres réactions niçoises et bordelaises à écouter dans nos journaux de ce lundi 3 avril de 7h à 18h, puis dans Sports Magazine à partir de 18h15.