Accueil > sports

les sports



Les prochains matchs en direct sur ARL

recherchez :

à la une suivez en direct toutes les rencontres de :
FC Girondins de Bordeaux (L1), L'Union Bordeaux Bègles (Top 14), SU Agen Rugby (Top 14)

Avant Troyes / Bordeaux : La promesse de l'Aube...ou celle du crépuscule ?

Après une semaine riche en péripéties (manifestation des supporters excédés le lundi au Haillan pendant ... [la suite...]
écouter

Après une semaine riche en péripéties (manifestation des supporters excédés le lundi au Haillan pendant l'entraînement, puis mouvement de solidarité des salariés du club ce jeudi au sujet des 35 heures dénoncées par l'ancien entraîneur du FCGB Willy Sagnol dans un média national, et signature de la seconde recrue du mercato hivernal Paul Baysse), les Girondins vont retrouver le championnat pour la première fois depuis trois semaines et demie, pour le début des matches Retour. Avec un objectif d'une évidence biblique, sauver leur tête en Ligue 1 et engranger pour cela les 20 à 22 points qui leur seront nécessaires. Voici venu le temps des actes forts, et plus celui des atermoiements ni des excuses, vraies ou fausses. Mais la spirale infernale qui les a totalement déroutés depuis bientôt trois mois et demi a la peau dure, avec une terrible série de 11 défaites sur les 14 derniers matches officiels, coupes incluses. Dont 6 consécutives, après le récent naufrage à Granville. Peut-être renforcés par la présence en défense de Baysse, et aussi, au moins sur le banc, par celle du revenant Gaétan Laborde, les Marine et Blanc, à un point de Lille, le barragiste, n'auront pas le choix chez le promu troyen, bien mieux armé cette année que lors de son précédent exercice en Ligue 1 il y a deux saisons. La défaite sera interdite, et un succès vivement espéré, sur la pelouse d'une ESTAC joueuse et capable de coups d'éclat, mais fragile aussi, puisqu'elle a déjà chuté à 4 reprises dans son antre. Demain "dans l'Aube, à l'heure où blanchit la campagne", les Girondins partiront (Victor Hugo, un peu revisité...). Une aube qui devrait être celle d'une renaissance, comme on croyait que le serait déjà le match à Granville, à une autre échelle. Manque de chance, l'armoire normande leur est tombée sur le buffet sans crier gare. Pour que cette "promesse de l'Aube" soit honorée aussi bien que celle contée par Romain Gary (*),  ils savent désormais qu'il leur faudra peut-être - au moins pour un temps - revoir leurs ambitions de (beau) jeu à la baisse, au profit d'une efficacité offensive et défensive devenues vitales aujourd'hui dans les zones de vérité. Et surtout retrouver le goût de la victoire, réapprendre à gagner, tout simplement, ne pas se contenter d'une copie juste "cohérente" mais stérile à ce niveau de compétition, comme ils l'ont trop souvent fait depuis leur naufrage à Paris. Et ceci, même privés de trois de leurs éléments expulsés en Normandie (Sabaly, Plasil, Carrique). Faute de quoi c'est le crépuscule qui perdurerait, jusqu'à l'extinction des feux, et des ténèbres que personne n'ose imaginer se prolonger, à commencer par les supporters. Au micro de Christophe Monzie, écoutez une partie des réactions de Jérémy TOULALAN l(en photo) le milieu de terrain et capitaine, Jocelyn GOURVENNEC le coach du FCGB, et Jean-Louis GARCIA le coach de Troyes. Pour entendre l'intégralité de ces entretiens, ainsi que des réactions troyennes d'avant-match, rendez-vous dans Le Week-end en Sport de ce vendredi 12 janvier 2018 à partir de 19h, puis ce samedi 13 janvier 2018 dans le mag d'avant-match de Top Chrono à partir de 18h50. Coup d'envoi : 20 heures. Commentaires de Christophe Monzie.

(*) Aviateur et écrivain français (1914-1980) qui a reçu deux fois le prix Goncourt sous deux identités différentes (Romain Gary, puis Emile Ajar) et a notamment écrit le roman autobiographique "La Promesse de l'Aube", récemment adapté au cinéma.

Match à suivre sur toutes nos fréquences et sur notre site internet www.arlfm.com, en direct du stade de l'Aube à Troyes et en duplex avec la rencontre de Challenge Européen de rugby UBB / Newport à partir de 21h.
Ven. 12 Janv. 2018 : RUGBY - European Challenge Cup (Top Chrono - matches de l'UBB Rugby)

Avant UBB / Newport (5e journée Poule 1) : Aussi forts que St George face au Dragon ?

Plusieurs légendes médiévales rapportent qu'un vaillant soldat, St George, terrassa un dragon dans une lutte à ... [la suite...]
écouter

Plusieurs légendes médiévales rapportent qu'un vaillant soldat, St George, terrassa un dragon dans une lutte à priori inégale afin de délivrer la princesse promise en victime à la bête. Un tableau du peintre Raphael réalisé en 1505 immortalise cette scène. Beaucoup plus près de nous, le groupe de pop-rock Toto a également celébré cette légende dans son hit "St George and the dragon" (1978). Après leur victoire au courage contre Lyon qui ne fut pas sans rappeler cet exploit titanesque, les Unionistes remettront-ils le couvert face au Dragon gallois ce samedi dans leur grotte imprenable de Chaban-Delmas ? Si tel est le cas, ils obtiendront le droit d'aller jouer (et peut-être délivrer) la Belle une semaine plus tard au Pays de Galles chez les Gwent Dragons de Newport pour une qualification en quarts de finale de l'European Rugby Challenge Cup en tant que meilleurs seconds. Même privés de leur métronome Yann Lesgourgues (rupture des ligaments du genou) jusqu'à la fin de la saison, les bordelo-béglais en ont les moyens et l'ambition. Le seul problème est que leur hôte d'Outre-Manche, ex-aequo au classement de cette poule 1 et prêt à faire feu de tout bois lui aussi (pas seulement par ses naseaux), poursuit exactement le même objectif...Au micro d'ARL, écoutez une partie des réactions de Geoffrey CROS (en photo) l'arrière de l'UBB, et Rory TEAGUE le nouveau manager de l'Union Bordeaux Bègles. Pour entendre l'intégralité de ces réactions ainsi que d'autres réactions unionistes d'avant-match, rendez-vous dans nos journaux de la semaine de 6h à 18h, puis ce vendredi 12 janvier dans Le Week-end en Sport à partir de 18h30, puis ce samedi 13 janvier dans le mag d'avant-match de Top Chrono à partir de 19h. Coup d'envoi : 21h. Commentaires de Théo Chevalier. Toute la semaine, gagnez vos invitations en places assises avec ARL pour cette rencontre !

Match à suivre en direct sur toutes nos fréquences et sur notre site internet www.arlfm.com, en duplex avec la rencontre de Ligue 1 Troyes / Bordeaux à 20h. 
Jeu. 11 Janv. 2018 : RUGBY - European Challenge Cup (Top Chrono - matches du SUALG Rugby)

Avant Agen / Gloucester (Poule 3, 5e journée) : Un rôle d'arbitre à honorer pour le SUA

Déjà éliminés dans la course aux quarts de finale, les Suavistes, qui restent sur une belle série à ... [la suite...]
écouter

Déjà éliminés dans la course aux quarts de finale, les Suavistes, qui restent sur une belle série à domicile en championnat, s'attacheront à réussir leur sortie en Challenge ce vendredi 12 janvier à 19h30 et à jouer jusqu'au bout leur rôle d'arbitre, face aux Anglais de Gloucester,  toujours dans la course à la qualification, qi essaieront de leur côté de l'emporter en Lot-et-Garonne pour pouvoir disputer la finale de la poule chez eux contre Pau la semaine prochaine. En cas de succès, même honorifique, les Suavistes pourraient indirectement aider leurs voisins de l'UBB (si ceux-ci battent Newport) dans leurs espoirs de qualification comme meilleurs deuxièmes de poule. Au micro de Mathieu Duffour, la réaction de l'entraineur des arrières du Sporting Union Agen Lot-et-Garonne, Stéphane PROSPER. Pendant l'émission Le Week-End en sport à partir de 19h, suivez en fil rouge les meilleurs moments de cette rencontre en direct du stade Armandie à Agen, avec les commentaires de Francis Dal Zovo et Jean-Pierre Delserre.

Paul BAYSSE, nouvelle recrue des Girondins de Bordeaux !

Au micro de Christophe Monzie, écoutez la présentation du défenseur central formé aux Girondins Paul BAYSSE ... [la suite...]
écouter

Au micro de Christophe Monzie, écoutez la présentation du défenseur central formé aux Girondins Paul BAYSSE (photo, en provenance de Malaga, D1 espagnole) à la presse, en présence du coach Jocelyn GOURVENNEC et du président Stéphane MARTIN. Baysse a signé pour 3 saisons et demi au FCGB et devrait être qualifié pour faire sa première apparition sous le maillot Marine et Blanc ce samedi 13 janvier à Troyes.
Lun. 08 Janv. 2018 : VOLLEY BALL (Sports Magazine)

Volley-Ball National : Coupe de France Masculine

1/8e de finale de la Coupe de France Elite: Volley ball Pexinois Niort / Saint-Jean d'Illac 1-3, réaction d'Anisse GUECHOU ... [la suite...]
écouter

1/8e de finale de la Coupe de France Elite: Volley ball Pexinois Niort / Saint-Jean d'Illac 1-3, réaction d'Anisse GUECHOU l'entraîneur d'Illac. Tour 4 de la Coupe de France Masculine Fédérale: JSA Bordeaux / SA Mérignac 0-3, réaction de Jérôme BONHOMME le capitaine et entraîneur adjoint du SA Mérignac.
Lun. 08 Janv. 2018 : HANDBALL - National (Sports Magazine)

Handball National : D2F, Mérignac / Celles (25-30).

Au micro de Frédéric Bellette, les réactions de Céline SENAMAUD la capitaine de Celles, Raphael BENEDETTO l'entraîneur de Mérignac et ... [la suite...]
écouter

Au micro de Frédéric Bellette, les réactions de Céline SENAMAUD la capitaine de Celles, Raphael BENEDETTO l'entraîneur de Mérignac et Amandine BALZINC la gardienne de Mérignac.
Lun. 08 Janv. 2018 : FOOTBALL - Coupe De France Masculins (32e De Finale) (Sports Magazine)

Granville / Bordeaux (2-1 A.P) : Toutes les réactions !

GRANDVILLE (N2) / GIRONDINS DE BORDEAUX (L1) 2-1 après prolongation. Nouveau réveil difficile pour les Girondins. Encore une ... [la suite...]
écouter

GRANDVILLE (N2) / GIRONDINS DE BORDEAUX (L1) 2-1 après prolongation. Nouveau réveil difficile pour les Girondins. Encore une défaite cette fois contre une bonne équipe amateur, déconvenue inqualifiable, c'est la 6eme consécutive. Et Bordeaux termine le match à 8. Autrefois appelés les Granvillains, il semble que les habitants et les joueurs de cette équipe soient devenus aujourd'hui de beaux....petits et aient légué ce triste sobriquet à leurs victimes du jour... Ecoutez l'analyse de Christophe Monzie, et à son micro les réactions de Jocelyn GOURVENNEC l'entraîneur du FCGB, et Sullivan MARTINET l'attaquant et ex-stagiaire à Guingamp, auteur du but égalisateur de l'USG à la 94e minute....ainsi que l'hymne du club normand  "La Granvillaise", interprété par les supporters après la rencontre. 
Lun. 08 Janv. 2018 : BASKET - Ligue D'aquitaine (Sports Magazine)

BASKET Regional : Tournoi de Tresses !

Tournoi de Tresses (33) : Au micro de Frédéric Bellette, les réactions de Jonathan CASTANIER, coach de Tresses et de ... [la suite...]
écouter

Tournoi de Tresses (33) : Au micro de Frédéric Bellette, les réactions de Jonathan CASTANIER, coach de Tresses et de Jean-Luc DUTHIL, président de l'AS Tresses Basket.
Lun. 08 Janv. 2018 : FOOTBALL - Coupe De France Féminines (32e De Finale) (Sports Magazine)

Football National : Coupe de France Féminine

Mérignac Arlac (R1) / Guingamp (D1F) 0-9. Au micro de Christophe Gameiro les réactions de Mickael ANDEOL l'entraineur ... [la suite...]
écouter

Mérignac Arlac (R1) / Guingamp (D1F) 0-9. Au micro de Christophe Gameiro les réactions de Mickael ANDEOL l'entraineur d'Arlac, Sarah M'BAREK coach de Guingamp, Océane BLANC-LEROUX défenseure centrale d'Arlac, Jean-Jacques DARROMAN le président d'Arlac, Alexandre GOUGNARD le président du District de la Gironde de football et Gilles EYQUEM, entraîneur de l'Equipe de France féminine des moins de 19 ans.
Lun. 08 Janv. 2018 : RUGBY - Top 14 (Sports Magazine)

Agen / Castres (30-3) : Toutes les réactions !

Retentissant succès des Agenais qui terrassent le Castres Olympique sans bavure à l'issue du match le plus abouti de leur ... [la suite...]
écouter

Retentissant succès des Agenais qui terrassent le Castres Olympique sans bavure à l'issue du match le plus abouti de leur saison. Au micro de Francis Dalzovo qui commentait cette rencontre aux côtés de Jean-Pierre Delserre, les réactions de Mauricio REGGIARDO l'entraineur du Sporting Union Agen Lot-et-Garonne, Antoine MIQUEL le troisième ligne du SUALG, et Arthur JOLY le pilier du SUALG.
Lun. 08 Janv. 2018 : FOOTBALL - Football Régional (Sports Magazine)

Football Régional : Coupe de la région Nouvelle Aquitaine et Coupe de Gironde.

Résultats et réations ! Coupe de la région Nouvelle Aquitaine, Libourne (N3) / Poitiers (N3) : 2-2 (3 tab à 0), ... [la suite...]
écouter

Résultats et réations ! Coupe de la région Nouvelle Aquitaine, Libourne (N3) / Poitiers (N3) : 2-2 (3 tab à 0), réaction de Simon ADOUE (capitaine du FC Libourne). Coupe de Gironde : Union Saint-Bruno / FC Langon 0-4, réaction de Pierrick LANDAIS l'entraîneur du FC Langon. et Cestas / Galgon 2-0, réaction de Laurent ABRIBAT l'entraîneur du SAG Cestas.
Lun. 08 Janv. 2018 : RUGBY - Top 14 (Sports Magazine)

Bordeaux Bègles / Lyon (19-10) : Toutes les réactions !

Invaincus à domicile, les Unionistes réalisent une énorme performance collective et défensive pour venir à bout ... [la suite...]
écouter

Invaincus à domicile, les Unionistes réalisent une énorme performance collective et défensive pour venir à bout d'un LOU très coriace, un essai de Tauleigne et 14 points inscrits par Jalibert. Au micro de Julien Dourthe qui commentait cette rencontre aux côtés de Francis Lagleyze, les réactions de Jérémy DAVIDSON l'entraineur des avants de l'Union Bordeaux Bègles, Jefferson POIROT le pilier de l'UBB, Matthieu JALIBERT le demi d'ouverture de l'UBB, Nans DUCUING l'ailier de l'UBB, Marco TAULEIGNE le troisième ligne de l'UBB, et Pierre MIGNONI l'entraineur du LOU.
Dim. 07 Janv. 2018 : FOOTBALL - Coupe De France Masculins (32e De Finale) (Top Chrono - matches du FC Girondins de Bordeaux)

GRANVILLE / BORDEAUX (2-1 A.P) : Dieu, que la Terre est basse...

Une pantalonnade pas prévue au programme, il n'en aura pas fallu davantage pour que le cauchemar continue. Sera-ce le couac de trop ... [la suite...]
écouter

Une pantalonnade pas prévue au programme, il n'en aura pas fallu davantage pour que le cauchemar continue. Sera-ce le couac de trop pour Jocelyn Gourvennec, la goutte d'eau d'un vase rempli à ras bord depuis déjà longtemps ? Les prochains jours le diront. 2018 n'a en tout cas rien apporté de nouveau sous le soleil...Ni sous le soleil, absent depuis belle lurette dans l'horizon quotidien des Girondins, ni même sous l'insupportable crachin glacé de Normandie, fouetté par un vent mauvais qui les aura donc emportés dans un nouveau cyclone. On savait que l'US Granville, qui fêtera l'an prochain ses 100 ans, avait plus d'un tour (de Coupe) dans sa...Manche, les deux dernières saisons le prouvaient avec force, même si elle avait à chaque fois chuté face à un pensionnaire de L1 (Marseille, puis Angers l'an dernier). On savait que le mental des Girondins, ébranlé par trois derniers mois cauchemardesques en 2017, pouvait à nouveau s'effondrer comme un château de cartes au moindre pépin. On savait que, décimé en défense centrale et obligé de bâtir sur de l'inédit (avec un duo Pellenard-Koundé, le Landiranais d'origine faisant à cette occasion sa première apparition comme titulaire avec les pros), Bordeaux serait vulnérable si le scénario ne se passait pas comme espéré, même si l'on peut se demander si, compte tenu des risques d'un tel match sans filet et à élimination directe, il n'aurait pas été plus sage de préserver l'ossature habituelle et privilégier l'expérience, avec Toulalan en défense centrale et Plasil ou Otavio dans le onze de départ, plutôt que d'aligner à des postes-clés deux jeunes joueurs qui n'avaient encore jamais évolué ensemble... On savait tout cela, et on savait également tout ce que la Coupe de France réserve toujours à ceux qui ne savent pas cueillir la qualification quand les occasions de le faire se présentent. Mais tout de même...On se forçait à penser positif, aussi, et à croire que, s'il avait été réussi avec la qualification en poche, ce premier match de 2018 pouvait enfin annoncer une renaissance, jeter les bases d'un nouveau challenge, d'un nouveau départ. Las...Il faudra continuer à employer le conditionnel. Car Bordeaux est passé à la trappe dès son entrée dans l'épreuve. Encore une fois. Pitoyablement, comme en Europa League à Videoton le 3 août, puis en Coupe de la Ligue à Toulouse le 12 décembre. Pathétique épilogue d'une saison pour l'instant catastrophique, où il ne lui reste désormais que les yeux pour pleurer et une phase Retour dont le seul challenge sera de sauver sa peau en Ligue 1, si tant est qu'il ait assez de force de caractère pour un tel objectif, gratter les 21-22 points qui lui manquent et qui ressemblent à un Everest, pour l'instant. Non seulement il reste le cancre de ces 32es de finale, aucune autre équipe de L1 ne s'étant fait éjecter par une formation de 3 divisions inférieure (pas même Angers, battu chez lui 0-2 par une Ligue 2, Lorient, ni même Amiens, laminé à Sochaux 6-0, mais avec une équipe B), mais il a surtout perdu trois joueurs avant un déplacement à Troyes dans une semaine qui sera déjà à une question de survie. Victime certes d'une pantalonnade sans précédent et d'un arbitrage à sens unique, le très zélé M. Léonard ayant choisi de dérouler son One Man Show devant les caméras de la télévision publique, mais après avoir aussi eu la possibilité réelle, pendant près d'une heure, de s'épargner cette nouvelle désillusion. A condition d'améliorer des statistiques d'efficacité toujours aussi anémiques, voire effarantes pour une équipe de ce niveau. Or, dans ce domaine, aucune éclaircie ne fut à noter par rapport à la fin 2017, et cette fois-ci, il ne s'agissait pas d'un adversaire de même rang, mais du 11e du Groupe D de National 2...Trois frappes cadrées pour les bordelais, en tout et pour tout, il en aurait fallu bien davantage pour mettre à la raison une équipe portée par toute une ville et un stade comble, mais seulement de 3000 personnes. Si Mr Leonard commit sa première erreur dès la 9e minute en accordant un penalty imaginaire aux locaux sur une prétendue faute de Pellenard sur le latéral droit Connan qui plongea aussi bien que le Barbare du même nom, au moins Benoît Costil, en stoppant la frappe trop molle de Douniama, fit-il le nécessaire pour montrer à ses coéquipiers la voie à suivre. Un exploit qui aurait dû suffire, dans des conditions normales, à leur remettre la tête à l'endroit après une entame plus que poussive, mais qui n'eut malheureusement pas l'effet escompté, les Normands, nullement affectés par cet échec, continuant de dominer les débats. Ainsi, ce fut miracle si le gardien breton, qui avait de la famille en tribunes, repoussa du pied une frappe de Douniama, qui avait réussi le tour de force de s'infiltrer dans l'axe entre deux défenseurs, avant que Vieira, voyant l'occasion trop belle, n'ouvre trop son pied et tire au-dessus (30e). La première (et seule) frappe cadrée bordelaise du premier acte fut l'oeuvre de Sankharé, inoffensive cependant pour le portier local Daoudou (32e). La seconde en revanche s'avéra fructueuse quand une action coté droit entre Malcom et Lerager vit le Danois, par ailleurs transparent sur cette partie comme beaucoup d'autres, délivrer un centre fuyant au second poteau effleuré de la tête par De Préville et que Younousse Sankharé, d'une tête plongeante, propulsa au ras du montant gauche normand (1-0, 37e). Un avantage flatteur pour les Girondins à la pause tant les deux ailiers locaux, les frères Théault, et les deux bouillants latéraux Connan et Barbier, avaient donné du fil à retordre aux Marine et Blanc, heureusement sauvés par un Sabaly efficace et un Jules Koundé sobre et assez précis dans son placement. A la reprise, les hommes de Gallon connaissaient un coup de mou sur le plan physique, mais Bordeaux ne savait en profiter, Lerager gaspillant un caviar délivré de la gauche par Sankharé (48e), avant que De Préville, aussi impliqué dans le jeu qu'il est inefficace dans le geste final, ne frappe lui aussi au dessus (61e) sur un service du Sénégalais - l'un des rares bordelais à surnager -, puis fasse le mauvais choix dans un angle trop fermé face à Daoudou alors que Plasil et Malcom attendaient seuls au centre (63e). Pour avoir trop joué au chat et à la souris avec Dame Coupe qui pardonne rarement le gaspillage, les Girondins allaient le payer au prix fort, conformément à un scénario certes malheureux, mais tellement prévisible et mille fois renouvelé. C'est d'abord Sabaly, pour un tacle pourtant pas plus appuyé que ceux qui valurent à Malcom un traitement de faveur au cours des 25 premières minutes (en toute impunité), qui écopa d'un second carton jaune sévère lui valant l'exclusion, alors que c'est le remplaçant manchois Camara qui était venu s'empaler sur lui le long de la touche (85e). Un malheur n'arrivant jamais seul, une action à trois, tout au bout du temps additionnel, après un énième ballon en profondeur de Blondel mal renvoyé devant la surface girondine, permit au remplaçant Sullivan Martinet, au départ et à l'arrivée de l'action après avoir enrhumé Poundjé, de trouver le soupirail du but bordelais sur la droite de Costil, masqué et impuissant (1-1, 90e + 4), dans le délire qu'on imagine. La prolongation, inéluctable, s'annonçait très difficile à négocier pour les Girondins. Trop, sans doute, pour une équipe jamais sereine ni dominatrice jusqu'alors, et qui commençait dangereusement à branler dans le manche...et dans La Manche aussi. De Préville gâchait encore une occasion en tirant au-dessus (92e), et Plasil sur un corner de l'ex-Lillois, n'était pas plus heureux, malgré une volée du droit qui ne surprenait pas le portier local (97e). La dernière chance girondine venait de passer, avant l'extinction des feux, l'hallali et le clou du spectacle. Sur un centre de Connan, le jeune Carrique, entré en jeu pour remplacer Sabaly, était expulsé pour avoir tenté de ceinturer Ladislas Douniama à cinq mètres du but en position de dernier défenseur, l'arrière-garde girondine s'étant encore déchirée, par Pellenard puis par Koundé, sur ce ballon anodin venu de la droite. L'ex-guingampais, pourtant en échec en début de match, prenait cette fois-ci le meilleur sur Costil, d'un contrepied imparable (2-1, 103e). Le cauchemar prenait forme peu à peu, à mesure que la pluie tombait de plus belle. Il allait tourner à la pantalonnade lorsque Plasil était directement expulsé par M.Leonard (112e) pour un commentaire salé sur l'ensemble de son oeuvre, qui valait certainement moins le rouge que la faute dont le tchèque avait été victime cinq minutes plus tôt, séché par Vieira, seulement sanctionné d'un jaune...A huit contre onze, la mission devenait impossible, et les Girondins quittaient l'épreuve avec une immense frustration que leur coach, pourtant abasourdi par cette cascade de décisions incohérentes et inéquitables, eut le bon goût de ne pas commenter après la rencontre. Bordeaux enchaîne donc par une sixième défaite consécutive, la onzième en 14 matches, toutes compétitions confondues. Avec une effroyable évidence, celle de filer droit dans le mur si une prise de conscience rapide n'intervient pas à tous les niveaux du club. La révolte - car il en faudra bien une un jour - , et la Guerre de Troyes auront-elles lieu samedi prochain dans l'Aube ? Souhaitons que Jean Giraudoux n'ait pas raison (*)...En attendant, la Terre est décidément bien basse, et l'Enfer plus très loin, à ce train-là. Au micro de Christophe Monzie qui commentait cette rencontre en direct du stade Louis Dior à Granville, écoutez la réaction des deux entraîneurs, Johan GALLON, coach de l'US Granville, et Jocelyn GOURVENNEC, coach du FCGB. D'autres réactions normandes d'après-match à écouter ce lundi dans nos journaux de 6h à 18h, puis dans Sports Magazine à partir de 18h30. Pas de réaction bordelaise supplémentaire, aucun joueur des Marine et Blanc n'étant venu au micro des médias.

(*) Dramaturge français ayant notamment écrit en 1935 la pièce de théâtre : La Guerre de Troie n'aura pas lieu", mise en scène par Louis Jouvet.
Dim. 07 Janv. 2018 : FOOTBALL - Coupe De France Masculins (32e De Finale) (Top Chrono - matches du FC Girondins de Bordeaux)

Granville / Bordeaux (32es) : Ne pas faire la Manche pour rien...

Manchois, certes, mais pas manchots. Il faudra que nos Girondins s'en souviennent ce dimanche pour leur première sortie de 2018. Et ... [la suite...]
écouter

Manchois, certes, mais pas manchots. Il faudra que nos Girondins s'en souviennent ce dimanche pour leur première sortie de 2018. Et quand bien même les Granvillais le seraient aussi, ce handicap ne les gênera nullement, au contraire, dans leur volonté de signer un nouvel exploit et de rééditer le parcours qui les avait menés jusqu'en quarts de finale il y a deux ans contre Marseille (défaite minimale 0-1 à Caen). Car c'est bien avec les pieds qu'ils restent le plus redoutables, portés par un coach, Johan Gallon, qui sait transcender ses joueurs. Seulement 11e en championnat dans le groupe D de National 2 (mais avec un match en retard), l'USG pourrait sembler un adversaire facile pour les Girondins. Mais elle sera portée par tout un stade, plein comme un oeuf (3000 spectateurs et à guichets fermés) et l'autre club du département, St Lô, a déjà montré la voie à suivre ce samedi en éliminant Aubervilliers aux tirs au but...La pluie annoncée ne sera pas non plus la meilleure des alliées pour les Marine et Blanc, même s'ils ont eu le temps de s'y accoutumer en Gironde. Leur défense centrale sera décimée puisque ni Verdon (en reprise), ni Lewczuk (toujours pas remis de sa blessure au genou), ni Jovanovic (torsion du genou lors du seul jour de stage passé à l'île de Ré) ne seront du voyage, Gourvennec étant probablement amené à bâtir un axe central inédit avec les deux jeunes Pellenard et Koundé. Vada, a été laissé en Gironde, tout comme Gajic et Contento. Mais Meité la nouvelle recrue, sera bien de ce premier voyage de l'année. Beaucoup de clubs de L1 (Lyon, Montpellier, Lille, Guingamp) n'ont pas été à la noce dès ce samedi soir pour les premières rencontres de ces 32es de finale. Prévenus, les Marine et Blanc ne s'attendent donc pas à une formalité, tant s'en faut, et n'ont pas oublié combien ils avaient dû batailler à Clermont la saison passée à ce même stade de l'épreuve avant que Laborde (qui ne sera pas du voyage cette année) ne les délivre en toute fin de match. Dans la jolie sous-préfecture de la Manche connue pour être la ville natale de l'industriel et parfumeur Christian Dior (la stade porte le nom de son père) et revêtir des allures de Monaco du Nord, avec son casino et ses hôtles d eluxe, les Girondins seraient mal inspirés de venir faire la Manche et de s'en retourner grosjean comme devant. Il ne reste en effet que la Coupe de France pour pimenter une seconde partie de saison où les droits à l'erreur en championnat seront interdits. Mais il leur faut d'abord réapprendre à gagner, quels que soient l'adversaire et la compétition, et à ne plus avoir peur...d'eux-mêmes. Ce ne sera pas la moindre de leurs tâches dans le Cotentin en ce dimanche hivernal. Au micro de Christophe Monzie, écoutez les réactions de Jocelyn GOURVENNEC, l'entraîneur des Girondins de Bordeaux et Nicolas DE PREVILLE (photo) l'attaquant du FCGB. D'autres réactions à écouter ce vendredi 5 janvier dans Le Week-end en Sport à partir de 19h, puis ce dimanche 7 janvier dans le mag d'avant-match de Top Chrono à partir de 13h40. Coup d'envoi : 14h15. Commentaires de Christophe Monzie en direct du stade Louis Dior à Granville.

Match à suivre en direct sur toutes nos fréquences et sur notre site internet www.arlfm.com, en duplex avec le match de Coupe de France Féminines (32es) Mérignac-Arlac / Guingamp à 14h30 commenté par Christophe Gameiro.
Sam. 06 Janv. 2018 : RUGBY - Top 14 (Top Chrono - matches du SUALG Rugby)

Agen / Castres (30-3) : En mode TGV, le SUA tient son match-référence

La nouvelle année a visiblement inspiré les Agenais, qui ont su faire oublier de la meilleure façon, bien au-delà des ... [la suite...]
écouter

La nouvelle année a visiblement inspiré les Agenais, qui ont su faire oublier de la meilleure façon, bien au-delà des espérances de leurs plus optimistes supporters, la déculottée rochelaise de la semaine passée. Et pourtant, le CO, fort de ses sept victoires d'affilée, forçait le respect avant de venir en Lot-et-Garonne. Mais les Suavistes, qui n'on tplus rien lâché à domicile depuis 3 rencontres, les attendaient de pied ferme. La victoire de Brive face à un pathétique Toulon sur la sirène (13-12, avec un essai de Lapeyre), deux heures, auparavant, ne leur laissait aucune alternative. C'était la victoire, ou perdre le contact avec le 12e du classement. Irrésistible après les citrons (6-3 à la pause), le SUA s'est offert de belles étrennes avec un premier bonus offensif de la saison, grâce à trois beaux essais de Lamoulie (56e) Tanga (56e) et Tilsley (69e), Jake Mac Intyre meublant le reste du score au pied de façon parfaite (3 transformations, 3 pénalités) pour un score rond comme une queue de pelle. Le carton rouge logique de Vaipulu (63e) n'a certes pas aidé les Tarnais, mais la cabane était déjà presque tombée sur le chien à cet instant du match (18-3), pour un CO méconnaissable et dominé dans tous les secteurs du jeu. Au classement, le SUA, qui s'est rassuré par ce match référence dont il avait besoin, reste dans le sillage de son voisin corrézien, et devra maintenant réussir un truc à l'extérieur pour tenter de le dépasser. Il lui reste 11 matches pour relever ce défi et rester en Top 14. Au micro de Francis Dal'Zovo qui commentait cette rencontre en direct intégral du stade Armandie à Agen aux côtés de Jean-Pierre Delserre et Francis Lagleyze, écoutez les réactions de Mauricio REGGIARDO l'entraineur du Sporting Union Agen Lot-et-Garonne, et Arthur JOLY le pilier du SUALG. D'autres réactions agenaises et des réactions castraises d'après-match à écouter ce lundi 8 janvier dans nos journaux de 6h à 18h, puis dans Sports Magazine à partir de 18h30.
Sam. 06 Janv. 2018 : RUGBY - Top 14 (Top Chrono - matches de l'UBB Rugby)

Bordeaux Bègles / Lyon (19-10) : Patiente et rigoureuse, l'Union a su dompter le LOU

L'UBB reste souveraine à domicile et c'est bien là l'essentiel. Le succès sur le LOU n'a certes pas ... [la suite...]
écouter

L'UBB reste souveraine à domicile et c'est bien là l'essentiel. Le succès sur le LOU n'a certes pas été facile, mais il a été acquis avec des qualités que l'UBB devra montrer à nouveau dans les prochaines semaines, y compris en Challenge Européen : rigueur et patience. On devrait y ajouter le mot régularité, tant elle a eu tendance cette saison à fonctionner sur courant alternatif. Cette fois, l'effort a été linéaire et il n'y a pas vraiment eu de trou d'air permettant à l'adversaire de recoller au score ou de gagner le match. La météo exécrable ne favorisait de toute façon guère les grandes envolées et les girondins ont su s'y adapter, attendant les fautes lyonnaises et jouant dans le camp rhodanien dès que c'était possible. Un essai de Marco Tauleigne, bien lancé par Mathieu Jalibert par ailleurs impeccable au pied (en photo, sous le regard de Cobilas) a concrétisé ce travail d'usure; Quand Buttin l'ex-unioniste a trouvé la faille en fin de match et récupérant un coup de pied d'Armitage (79e), il était trop tard pour permettre aux Lyonnais de ramener quoi que ce soit (19-10). Rory Teague signe donc son prmeier succès en tant que manger, même si au classement général, l'Union ne reprend aucune place. Mais au moins revient-elle tout près de ses adversaires directs (Lyon, Toulouse). Au micro de Julien Dourthe qui commentait cette rencontre en direct intégral depuis le stade Chaban-Delmas à Bordeaux aux côtés de Francis Lagleyze, écoutez une partie des réactions de Nans DUCUING l'ailier de l'UBB, Pierre MIGNONI l'entraineur du Lyon OU, et Jefferson POIROT le pilier de l'Union Bordeaux Bègles. D'autres réactions à écouter ce lundi 8 janvier dans nos journaux de 6h à 18h, puis dans Sports Magazine à partir de 18h30.
Ven. 05 Janv. 2018 : FOOTBALL - Football Régional (Le Week-end en sport)

District de la Gironde de football

Vendredi 5 janvier, ARL accueillait dans ses studios en direct 3 des représentants du District de la Gironde de football. Au micro de ... [la suite...]
écouter

Vendredi 5 janvier, ARL accueillait dans ses studios en direct 3 des représentants du District de la Gironde de football. Au micro de Philippe Osuna, Alexandre GOUGNARD, président du District (45 000 licenciés, 1er District de la Ligue Nouvelle Aquitaine et l'un des plus imposants de France), Jean Pierre DUBEDAT, responsable du Pôle Compétitions des U15 aux Séniors et Jean Luc BIDART, vice président délégué du District et responsable du Pôle Jeunes de U6 à U14. En leur compagnie, ont été effectués un tour d'horizon complet de la vie du District de la Gironde, un focus sur le devenir des différentes compétitions suite aux réformes qui vont intervenir à la fin de la présente saison et les prochaines initiatives qui vont être prises dans le courant de cette année 2018.
Ven. 05 Janv. 2018 : HANDBALL - National (Le Week-end en sport)

Handball National : D2F, Mérignac / Celles-sur-Belle

Handball National : D2F, Mérignac / Celles sur Belle. Présentation de la rencontre avec Hervé-Léopold VOINIER le ... [la suite...]
écouter

Handball National : D2F, Mérignac / Celles sur Belle. Présentation de la rencontre avec Hervé-Léopold VOINIER le président du MHB. Extrait de l'émission Le Week-end en sport du vendredi 5 janvier 2018.
Ven. 05 Janv. 2018 : VOLLEY BALL (Le Week-end en sport)

Volley-Ball National : 1/8ème de Finale de la Coupe de France Masculine

Volley-Ball National : 1/8ème de Finale de la Coupe de France Masculine, JSA Bordeaux / SA Mérignac. Présentation de la rencontre avec Cyril ... [la suite...]
écouter

Volley-Ball National : 1/8ème de Finale de la Coupe de France Masculine, JSA Bordeaux / SA Mérignac.
Présentation de la rencontre avec Cyril LEGER l'entraineur des JSA Bordeaux.
Ven. 05 Janv. 2018 : VOLLEY BALL - Volley-Ball Elite (Le Week-end en sport)

Volley-Ball National : 1/8ème de Finale de la Coupe de France Féminine

Volley-Ball National : 1/8ème de Finale de la Coupe de France Féminine, Bordeaux Mérignac / Istres. Présentation de la rencontre avec Sylvain ... [la suite...]
écouter

Volley-Ball National : 1/8ème de Finale de la Coupe de France Féminine, Bordeaux Mérignac / Istres.
Présentation de la rencontre avec Sylvain MORVAN le président des Burdis.
Ven. 05 Janv. 2018 : RUGBY - Top 14 (Top Chrono - matches du SUALG Rugby)

Avant SUA / Castres (15e journée) : Le SUA devra réagir et gagner...

Au micro de Matthieu Duffourg, écoutez les réactions de Mauricio REGGIARDO l'entraineur du Sporting Union Agen ... [la suite...]
écouter

Au micro de Matthieu Duffourg, écoutez les réactions de Mauricio REGGIARDO l'entraineur du Sporting Union Agen Lot-et-Garonne, et Quentin BETHUNE le pilier du SUALG. Pour entendre d'autres réactions suavistes et des réactions castraises d'avant-match, rendez-vous ce vendredi 5 janvier 2018 dans Le Week-End en Sport à partir de 19h, puis ce samedi 6 janvier 2018 dans le mag d'avant-match de Top Chrono à partir de 18h10. Coup d'envoi : 18h45. Commentaires de Francis Dal Zovo et Jean-Pierre Delserre.

Match à suivre en direct intégral sur toutes nos fréquences depuis le stade Armandie, et sur notre site internet www.arlfm.com