Accueil > sports

les sports



Les prochains matchs en direct sur ARL

recherchez :

à la une suivez en direct toutes les rencontres de :
FC Girondins de Bordeaux (L1), L'Union Bordeaux Bègles (Top 14), SU Agen Rugby (Top 14)

Jeu. 21 Janv. 2016 : FOOTBALL - Coupe De La Région Aquitaine ()

Tirage au sort des Coupes Régionales dans nos locaux !

Ce jeudi 21 janvier 2016 à 18h35, ARL Aquitaine Radio Live recevait en direct dans ses locaux à Langon la Ligue de Football ... [la suite...]
écouter

Ce jeudi 21 janvier 2016 à 18h35, ARL Aquitaine Radio Live recevait en direct dans ses locaux à Langon la Ligue de Football d'Aquitaine et les représentants des clubs qualifiés pour les tirage au sort des Coupes de la région Aquitaine .

- tirage des 8es de finale  de la Coupe des U15 Fouchy

- tirage des 8es de finale des U18

- tirage des 1/4 de finale de la Coupe d'Aquitaine Féminine

- tirage des 8es de finale de la Coupe de la Région Aquitaine séniors.

Présenté et animé par Philippe Osuna et Christophe Monzie , l'événement a permis d'accueillir notamment Jean Claude DUNOGUIEZ, secrétaire général de la LFA, Jean BOESSO, président de la commission des Coupes , Joel MASSON, président de la commission des jeunes , et les membres de leur commission respective. Des représentants des clubs de la Gironde, des Landes, des Pyrénées Atlantiques, de Dordogne et du Lot-et-Garonne en compétition étaient également présents dans les studios d'ARL . Ecoutez l'intégralité de cette soirée conviviale et toutes leurs réactions.
Jeu. 21 Janv. 2016 : FOOTBALL - Ligue 1 ()

Avant NANTES / BORDEAUX : Willy SAGNOL rend hommage aux joueurs, et MOIMBE se souvient

Les Girondins restent dans l'Ouest de la France mais changent de compétition ce samedi avec un derby de l'Atlantique à ... [la suite...]
écouter

Les Girondins restent dans l'Ouest de la France mais changent de compétition ce samedi avec un derby de l'Atlantique à Nantes auquel les supporters bordelais ne seront malheureusement pas autorisés à se rendre, pas plus que leurs homologues nantais ne l'avaient été au match aller le 30 août 2015 (2-0). Après avoir défié deux des défenses les plus imperméables de l'Hexagone (Lille puis Angers), les Marine et Blanc, invaincus depuis 10 matches, vont maintenant affronter l'une des plus faibles attaques, celle du FCNA (18 buts) pointant au 18e rang. Pour autant, ils devront avoir retenu la leçon du match rocambolesque et très frustrant de la saison passée, qui leur avait démontré, à leurs dépens, que les Canaris n'ont pas besoin d'avoir beaucoup d'occasions pour marquer...Canaris que les Girondins retrouveront en Coupe de France (8es de finale) en février, mais au Matmut Atlantique cette fois. Willy SAGNOL, le coach des Marine et Blanc (ici en photo à Bastia), revient sur la performance de ses jeunes joueurs à Angers ce mardi en Coupe de France, auxquels il rend hommage, et s'attend à une rencontre très serrée en Loire-Atlantique. De son côté, Wilfried MOIMBE, le défenseur nantais, ex-Brestois et formé à Bordeaux, enfin de retour sur les terrains après une longue indisponibilité, se souvient de ses années bordelaises. Ecoutez une partie de ces deux entretiens. Pour écouter l'intégralité de leur réaction, mais aussi celles d'André Poko, de Frédéric Guilbert, qui devraient tous deux faire leur retour dans un groupe privé de Rolan et Maurice-Belay, de Laurent Brun notre confrère de sofoot.com et aussi des réactions nantaises d'avant-match (Michel Der Zakarian et Emiliano Sala, autre ancien girondin), rendez-vous ce samedi 23 janvier 2016 dans le mag d'avant-match de Top Chrono  en direct du stade de la Beaujoire dès 19 heures. Match à vivre en direct intégral sur nos ondes, coup d'envoi : 20h, commentaires de Christophe Monzie.
Mer. 20 Janv. 2016 : RUGBY - Champions Cup ()

Avant CLERMONT / UBB (Poule 2, 6e journée) : Raphaël IBANEZ sans (trop) d'illusions, quoique...

Avant d'aller défier ce dimanche l'ogre clermontois sur ses terres, intouchable en Coupe d'Europe depuis des lustres, pour ... [la suite...]
écouter

Avant d'aller défier ce dimanche l'ogre clermontois sur ses terres, intouchable en Coupe d'Europe depuis des lustres, pour un véritable 8e de finale avec une petite chance de se qualifier si elle réussit l'exploit de gagner avec le bonus offesnif et qu'Exeter bat les Ospreys sans bonus de chaque côté, l'UBB Rugby se prépare à un défi physique et technique très important, après la défaite du match aller à Chaban-Delmas (10-28)  à 14 contre 15. Raphaël IBANEZ (photo) le manager de l'Union ne la joue pas pour autant à la Guy Roux, mais a conscience qu'une victoire de ses hommes en Auvergne, et qui plus est une qualification, constitueraient un exploit retentissant, les Jaunards, seulement seconds de cette poule 2, jouant gros eux aussi sur ce match. Ecoutez une partie de sa réaction, recueillie par Christophe Monzie. Pour entendre l'intégralité de cet entretien, la réaction du talonneur Clément Maynadier et des réactions clermontoises d'avant-match, rendez-vous ce dimanche dans le mag d'avant-match de Top Chrono à partir de 15h45. Match à suivre en direct intégral depuis le Parc des Sports Marcel Michelin. Coup d'envoi : 16h15, commentaires de Pierre Guillet.
Lun. 18 Janv. 2016 : BASKET ()

Basket (Nationales 1 à 3) : Résultats classements et réactions

L'analyse d'Erick Dauzon pour les clubs du Lot-et-Garonne.

Au micro de Bernard Soulié, ... [la suite...]
écouter

L'analyse d'Erick Dauzon pour les clubs du Lot-et-Garonne.

Au micro de Bernard Soulié, réactions d'Anthony GROS, Michel BAYLE et Cédric BEESLEY, après St Médard-en-Jalles / Limoges St Antoine (84-59) en NM3.

BORDEAUX / LILLE (1-0) : Solides au poste, les Girondins s'adjugent l'Acte 1

Les Girondins poursuivent leur belle série par un neuvième match sans défaite, toutes compétitions confondues, le 3e ... [la suite...]
écouter

Les Girondins poursuivent leur belle série par un neuvième match sans défaite, toutes compétitions confondues, le 3e consécutif sans encaisser le moindre but (une première depuis plus de...deux ans, en décembre 2013). Voilà bien une statistique qui paraissait surréaliste aux mois d'octobre ou de novembre, quand cette équipe rompait comme un chateau de cartes à Nice, à Lorient ou contre Caen. Tout comme l'aurait été l'évidence actuelle, qui continue de révéler une charnière centrale inédite Yambéré-Guilbert encore souveraine ce samedi face aux Dogues...Bien malin qui aurait pu prédire qu'après les innombrables tâtonnements, souhaités ou forcés, de Willy Sagnol durant l'été et l'automne dans ce secteur de jeu, la solution la plus convaincante viendrait de l'association d'un garçon encore amateur à Lormont il y a deux ans et d'un jeune issu de la CFA dont le poste initial était...latéral droit ! Tout n'a certes pas été parfait au cours de ce premier acte du double affrontement avec les Nordistes, et après avoir superbement ouvert la marque par Cheick Diabaté d'une tête magistrale à la réception d'un centre de la droite de Khazri (51e), malheureux à la finition en première mi-temps, mais passeur décisif pour la 7e fois de la saison, les Girondins ont un peu trop reculé, comme à Montpellier la semaine précédente, et comme trop d'autres fois par le passé cette saison, subissant les vagues heureusement désordonnées de Lillois en manque flagrant de percussion et de clairvoyance dans la dernière passe. Mais le creux connu au milieu de la seconde période n'a pas, cette fois-ci, abouti à une égalisation inéluctable, parce que les Marine et Blanc ont encore fait preuve d'une grosse solidarité, et d'un sang-froid certain dans les dernières minutes pour gérer le chronomètre, avec des milieux de terrain très actifs, notamment Plasil et Maurice-Belay, et une ligne d'arrières irréprochable qui sut jouer juste et sans fioritures quand il le fallait. Et si les chiffres du match font apparaître que les lillois ont plus cadré que les Girondins, qu'on ne s'y trompe pas, les quelques actions vraiment dangereuses de cette rencontre ont bel et bien été à porter au crédit des Bordelais, notamment en première période où un but d'avance en leur faveur à la pause n'aurait pas été immérité. Plasil, servi par Maurice-Belay, fut d'ailleurs le premier à solliciter Enyama qui dut se coucher pour mettre sa volée en corner (6e). Une belle action côté droit Khazri-Poko ponctuée par un centre de ce dernier faillit profiter à Diabaté au second poteau, devancé in extremis par Civelli (8e). Le LOSC répliquait par deux frappes cadrées mais pas dangereuses de Rio Mavuba (9e) puis Tallo (20e). Très offensif, Contento de la gauche trouvait Khazri au second poteau en bonne position qui dévissait sa volée (21e), puis l'ancien munichois, pas plus heureux qu'à Montpellier une semaine plus tôt du même endroit, trouvait la main ferme d'Enyama pour détourner son bolide en corner (24e). Lancé côté gauche par Maurice-Belay, Khazri négociait mal ensuite une égalité numérique en tergiversant et se faisant contrer in extremis alors que Diabaté avait fait diversion (27e)...et le Tunisien n'était pas plus lucide dans son choix sur une transversale de Rolan en jaillissant dans le dos de Sidibé mais en allant s'empaler sur Enyama au lieu de piquer son tir (38e). La plus chaude occasion lilloise venait finalement de cette frappe croisée à l'aveugle de Tallo déviée au départ qui longeait le but puis le poteau droit de Carrasso sans être reprise (45e). Les Girondins, au sein desquels Diabaté et Chantôme, absents contre Lorient en Coupe de la Ligue, étaient de retour, mais Sané seulement sur le banc, reprenaient de plus belle le second acte, et trouvaient la faille grâce à leur buteur malien qui, lancé à toute vapeur au point de penalty, devançait Civelli et marquait son second but en une semaine (le 4e, en comptant ceux inscrits en Coupe de France à St Raphaël), qui allait encore rapporter trois points précieux aux siens, comme à Montpellier. Après un avertissement bien sévère à Chantôme (57e), auteur d'un tacle régulier de défenseur, en comparaison des innombrables fautes lilloises sur Diabaté, Rolan (finalement sorti sur blessure) et Plasil notamment qui ne furent jamais sanctionnées (un seul carton à Mavuba en fin de match, pour contestation...), les lillois conservaient davantage le ballon dans le second acte, mais ne se montraient guère plus menaçants pour Carrasso, malgré les essais de Tallo (62e), Mavuba (68e) et Lopes (82e). Au contraire même, sur un coup-franc à l'extrême limite de la surface, c'est Khazri qui aurait pu conforter le succès girondin si sa frappe n'avait trouvé le coin droit du but d'Enyama, battu sur ce coup (88e). Une 6e victoire à domicile étriquée certes, face à la défense de fer nordiste, mais bien plus probante et riche de sens que les précédentes acquises sur un score similaire contre Troyes ou Guingamp par exemple, qui hisse enfin les Girondins dans la première partie du tableau, privilège qu'ils n'avaient pour ainsi dire jamais connu depuis le début de l'exercice. Deux victoires consécutives en championnat, c'est aussi de l'inédit cette saison. Quelque chose est peut-être en train de (re)naître au sein de ce groupe. Pour s'en convaincre, il suffit juste de se rappeler qu'aujourd'hui on est loin, très loin - et tant mieux - des onze âmes en peine errantes sur la pelouse du stade Ange Casanova d'Ajaccio (2-0) le 31 octobre dernier... Au micro de Christophe Monzie qui commentait cette rencontre en direct intégral depuis le Matmut Atlantique aux côtés de Michel Le Blayo, écoutez la réaction des deux entraîneurs, Frédéric ANTONETTI (LOSC) et Willy SAGNOL (FCGB). D'autres réactions bordleaises et lilloises à écouter ce lundi 18 janvier dans nos journaux de 12h et 18h et dans Sports Magazine à partir de 18h35.
Mer. 13 Janv. 2016 : FOOTBALL - Coupe De La Ligue (Top Chrono - matches du FC Girondins de Bordeaux)

BORDEAUX / LORIENT (2-0) : Bordeaux s'offre une demie méritée

Privés de Saivet, transféré à Newcastle où il retrouvera deux autres ex-girondins, Obertan et Gouffran, mais ... [la suite...]
écouter

Privés de Saivet, transféré à Newcastle où il retrouvera deux autres ex-girondins, Obertan et Gouffran, mais aussi de Lamine Sané, non retenu dans le groupe car en instance de départ, ainsi que de Chantôme et Diabaté, économisés, les Girondins ont su se mettre en quatre pour s'offrir une demie et poursuivent leur série par un 8e match officiel sans défaite. Dans un stade de Bordeaux-Lac qui avait plutôt bien supporté les outrages de la météo mais sonnait dramatiquement creux (à peine 8 000 spectateurs en comptant les abonnés présents-absents, une affluence de Ligue 2), ils n'ont pas trop tremblé face à des Merlus très joueurs comme prévu et au fair-play irréprochable, mais trop handicapés par les absences de leurs deux flèches Waris et Moukandjo, blessés. Sans avoir livré une partie aussi aboutie que face à Monaco lors du tour précédent (3-0), les Girondins, rigoureux comme à Montpellier et sachant enfin défendre tous ensemble, auraient même dû se mettre à l'abri très rapidement, dans une rencontre qu'ils abordèrent pied au plancher et qui faillit rappeler le match de championnat débridé de la saison passée à Chaban-Delmas, où ils avaient hérité de...18 occasions franches, pour n'en concrétiser que 3 et l'emporter de justesse (3-2). Grâce à Plasil (44e) déjà buteur contre Monaco, puis Paye contre son camp sur un corner tiré de la droite par Ounas (57e), ils ont logiquement composté ce billet pour les demi-finales de la Coupe de la Ligue, où ils devront, cela paraît inéluctable sauf si Lyon crée l'exploit au Parc, croiser la route du PSG...même si le plus tard serait le mieux. Les Merlus, étouffés d'entrée de match avec pas moins de 7 occasions bordelaises toutes plus nettes les unes que les autres dans un premier quart d'heure de feu, le plus souvent par Diego Rolan, malheureux dans ses choix ou ses duels (3e, 5e, 7e, 36e), mais aussi par Plasil qui faisait briller Chaigneau (6e), ont su laisser passer l'orage, mais n'ont inquiété Carrasso que sur une frappe à ras de terre de Paye (8e). C'est finalement le tchèque des Girondins qui a logiquement récompensé le premier acte dominé de la tête et des épaules par son équipe, en concrétisant l'occasion qui semblait pourtant la plus difficile : tout est venu d'un énième centre de Poko, encore très offensif ce mardi, et d'une toile de Karamoko qui permettait au ballon de retomber sur les talons de Rolan surpris, mais l'uruguayen profitait immédiatement d'un décalage de Maurice-Belay sur la gauche pour centrer. Le ballon, dévié par Crivelli puis mal renvoyé dans l'axe par Le Goff, revenait aux 20 mètres sur Plasil dont la frappe enroulée du droit, déviée par le...protège-tibia de Touré, surprenait Chaigneau (1-0, 44e). Les Girondins enfonçaient le clou en seconde période sur un corner inutilement concédé par les Merlus qu'Ounas tirait au premier poteau, et que déviait Paye du bout du pied, pour surprendre encore son infortuné gardien, qui ne pouvait qu'accompagner le ballon dans le petit filet (2-0, 57e). Même s'ils ne surent se créer par eux-mêmes des occasions dignes de ce nom, les Morbihannais héritèrent tout de même de deux opportunités de relancer le suspense, sur deux frappes de loin de Jeannot puis Touré déviées par les défenseurs bordelais qui revinrent sur le côté gauche. Mais ni Philippoteaux (61e), ni Guerreiro (81e) en position identique ne surent remporter leur duel face à un Carrasso intraitable, qui sauva encore, à la manière d'un gardien de handball, la dernière vélléité visiteuse venue de Lavigne (88e). Au micro de Christophe Monzie qui commentait cette rencontre en direct intégral depuis le Matmut Atlantique aux côtés de Michel Le Blayo, écoutez les réactions de Sylvain RIPOLL, coach du FC Lorient, Willy SAGNOL, coach du FCGB, et Nicolas MAURICE-BELAY, milieu offensif du FCGB. D'autres réactions bordelaises à écouter ce mercredi 13 janvier 2016 dans nos journaux dès 7h jusqu'à 18h, et dans Sports Express, édition spéciale à partir de 19h02.
Mar. 12 Janv. 2016 : FOOTBALL - Coupe De La Ligue (Top Chrono - matches du FC Girondins de Bordeaux)

Avant BORDEAUX / LORIENT (1/4 de finale) : SAGNOL et KHAZRI veulent réussir la première de l'année à domicile

Pour la première de la nouvelle année à domicile, après deux matches à l'extérieur en Coupe de ... [la suite...]
écouter

Pour la première de la nouvelle année à domicile, après deux matches à l'extérieur en Coupe de France à St Raphaël, puis à Montpellier en championnat assortis de deux victoires, les Girondins entendent bien poursuivre leur série de sept matches sans défaite ce mardi contre les Merlus du FC Lorient. Ne pas perdre ne suffira cependant pas puisqu'il n'y aura qu'un qualifié pour les demi-finales d'une épreuve que les Girondins prennent très à coeur, car elle pourrait les mener de nouveau à l'Europe par le chemin le plus court. Attention au piège tendu par des Bretons certes privés de leurs fers de lance Moukandjo et Waris, mais sans complexes à l'extérieur, comme ils l'ont prouvé à Rennes dernièrement dans le derby breton (2-2). Au micro de Christophe Monzie, le coach Willy SAGNOL fait le bilan de la première partie de saison, revient sur la première victoire en championnat à l'extérieur à Montpellier, évoque le départ d'Henri Saivet à Newcastle (D1 anglaise), première étape du mercato hivernal, et les enjeux de ce quart de finale. Wahbi KHAZRI (photo) le milieu de terrain international tunisien du FCGB a lui aussi la ferme intention de mener de nouveau son équipe vers une finale que les Marine et Blanc n'ont plus connue depuis 2010 (défaite contre l'OM 3-1). Ecoutez une partie de leur réaction. Pour entendre l'intégralité de ces entretiens et l'analyse de Jaroslav Plasil le milieu de terrain tchèque des Girondins ainsi que des réactions lorientaises d'avant-match, rendez-vous ce mardi 12 janvier dans le mag d'avant-match de Top Chrono à partir de 20h10 en direct du Matmut Atlantique avec Christophe Monzie et Michel Le Blayo. Match à suivre en direct intégral sur nos ondes, coup d'envoi : 21 heures.

Avant MONTPELLIER / BORDEAUX (20e journée) : Carrasso et Sagnol appellent à plus de rigueur défensive

Avant le premier déplacement en championnat de l'année 2016, qui marquera aussi le début des matches Retour, ... [la suite...]
écouter

Avant le premier déplacement en championnat de l'année 2016, qui marquera aussi le début des matches Retour, Cédric CARRASSO (photo) et Willy SAGNOL forment le voeu de bâtir une défense beaucoup plus rigoureuse qu'en 2015, où les Girondins cédèrent trop souvent sur des coups de pied arrêtés (12 fois déjà à ce jour). Le gardien de but des Girondins, qui ne jouait pas à Fréjus en Coupe de France, mais sera bien présent à La Mosson samedi à 20h (match à suivre en intégralité sur notre antenne) évoque cette faiblesse chronique, le mercato et ses effets parfois pervers, et les objectifs de son club sur les cinq prochains mois. L'entraîneur des Girondins, lui, parle également de la période du mercato hivernal, pas toujours bénéfique aux clubs, des besoins de renforts dans son équipe, du cas particulier de Kiese Thelin qui ne partira pas maintenant, de l'importance du déplacement dans l'Hérault après un match aller indigent (0-0), et de la nomination récente de son ami Zinédine Zidane au poste d'entraîneur du Real Madrid. Des propos recueillis par Christophe Monzie. Pour entendre l'intégralité de ces entretiens, mais aussi l'analyse de Clément Chantôme, de retour à la compétition, et des réactions montpelliéraines d'avant-match, rendez-vous ce samedi 9 janvier 2016 dans le mag d'avant-match de Top Chrono, en direct de Montpellier dès 19 heures). 
Mer. 23 Déc. 2015 : RUGBY - Top 14 (Le Week-end en sport)

Emile N'TAMACK parle des Unionistes sélectionnables en équipe de France et de l'arbitrage à deux centraux mis à l'essai en Nouvelle-Zélande

A quelques jours de retrouver le Top 14 pour la dernière de l'année 2015 à Chaban-Delmas contre Grenoble ce dimanche 27 ... [la suite...]
écouter

A quelques jours de retrouver le Top 14 pour la dernière de l'année 2015 à Chaban-Delmas contre Grenoble ce dimanche 27 Décembre (match à vivre en direct sur nos ondes dès 15h10 pour l'avant-match, avec des commentaires de Pascal Darriet, en duplex avec la rencontre Montpellier / SU Agen commentée par Pierre Guillet), l'entraîneur des arrières de l'UBB Emile N'TAMACK (photo) évoque les joueurs girondins qui mériteraient selon lui de figurer sur la liste que publiera bientôt Guy Novès le nouveau sélectionneur du XV de France. Et donne son sentiment sur l'expérience tentée depuis peu en Nouvelle Zélande de confier la direction des rencontres de championnat à DEUX arbitres centraux au lieu d'un. Propos recueillis par Christophe Monzie.
Lun. 21 Déc. 2015 : ()

Christine Pezet-Gonnet parle du film "Féminisation du sport et lutte contre le dopage"

Interview en direct de Christine Pezet-Gonnet (photo) pour le film "Féminisation du sport et lutte contre le dopage" ... [la suite...]
écouter

Interview en direct de Christine Pezet-Gonnet (photo) pour le film "Féminisation du sport et lutte contre le dopage" réalisé par les élèves du Collège Ste Foy à AGEN. Extrait de Sports Magazine du 21 Décembre 2015.
Lun. 21 Déc. 2015 : FOOTBALL - Coupe De France ()

Coupe de France (32e de finale) : Découvrez l'EFC Fréjus-St Raphaël, futur adversaire des Girondins, avec Anthony BOYER

En 32e de finale de la Coupe de France, le FC Girondins de Bordeaux jouera le dimanche 3 janvier 2016 à 14h15 au stade Louis Hon ... [la suite...]
écouter

En 32e de finale de la Coupe de France, le FC Girondins de Bordeaux jouera le dimanche 3 janvier 2016 à 14h15 au stade Louis Hon à St Raphaël contre l'Etoile Football Club de Fréjus-St Raphaël, actuellement dernier du championnat de National (match à vivre en direct intégral sur nos ondes, commentaires de Christophe Monzie).

Au micro de Philippe Osuna, écoutez la présentation de ce club par Anthony  BOYER,  l'attaché de presse de l'EFC, qui a notamment annoncé le changement d'entraîneur intervenu ce lundi 21 Décembre au sein du club varois, Jean-Marc Pilorget ayant été remplacé par l'entraîneur adjoint Charly Paquillé. Extrait de Sports Magazine du 21 Décembre 2015.

Avant BORDEAUX / OM (19e journée) : SAGNOL et DIABATE veulent terminer l'année en beauté

Au moment de recevoir  l'OM ce dimanche dans leur Nouveau stade du Matmut Atlantique où ils s'efforceront de ... [la suite...]
écouter

Au moment de recevoir  l'OM ce dimanche dans leur Nouveau stade du Matmut Atlantique où ils s'efforceront de préserver une invincibilité à domicile vieille de 38 ans, les Girondins de Bordeaux, dans la foulée de leur brillante qualification en Coupe de la Ligue face à Monaco (3-0) ce mercredi, entendent bien terminer 2015 en beauté et ne pas reproduire le match cauchemardesque d'il y a un an tout juste face à l'autre Olympique du championnat, l'Olympique Lyonnais (défaite 0-5 le 21 décembre 2014 à Chaban-Delmas). Le coach Willy SAGNOL, qui évoque d'abord la suspension très sévère (3 mois) qui frappe le défenseur girondin Nicolas Pallois, et l'attaquant malien Cheick DIABATE (photo), malchanceux contre Monaco, sont conscients de la responsabilité qui pèse sur leurs épaules et celles de leur équipe. Plus que trois points en jeu, il s'agira encore d'une question d'honneur face à l'éternel rival phocéen, avant la courte trêve des confiseurs (reprise prévue au Haillan le 29 décembre)...Au micro de Christophe Monzie, écoutez une partie de leur réaction d'avant-match. Pour entendre l'intégralité de ces entretiens, mais aussi la réaction d'Henri SAIVET, des réactions marseillaises et l'analyse de notre confrère de sofoot.com Laurent BRUN, rendez-vous ce dimanche 20 Décembre dans le mag d'avant-match de Top Chrono à partir de 19h50. Match à vivre en direct intégral à 21 heures, commentaires de Christophe Monzie et Michel Le Blayo.
Mar. 15 Déc. 2015 : FOOTBALL - Coupe De La Ligue (8e De Finale) (Top Chrono - matches du FC Girondins de Bordeaux)

Avant Bordeaux / Monaco : Ounas et Sagnol visent la qualification

La dernière semaine de compétition de l'année 2015 sera une semaine capitale pour les Girondins, avec deux rendez-vous ... [la suite...]
écouter

La dernière semaine de compétition de l'année 2015 sera une semaine capitale pour les Girondins, avec deux rendez-vous à domicile face à des gros bras du championnat : l'OM ce dimanche 20 Décembre (match retransmis en direct intégral sur nos ondes) avec une invincibilité de 38 ans à prolonger dans le Nouveau stade Matmut Atlantique, et dès ce mercredi 16, une compétition à ne pas galvauder puisqu'elle peut mener, par le chemin le plus court, de nouveau à l'Europa League que Bordeaux vient de quitter. La Coupe de la Ligue, où ils ont été exemptés des 16es de finale, reste donc un objectif prioritaire des Girondins face à l'AS Monaco, un autre européen éliminé la semaine passée. Adam OUNAS (photo) pour sa première conférence de presse cinq jours après avoir signé son premier contrat pro, et le coach Willy SAGNOL entendent bien ne pas trébucher à domicile dès leur entrée dans l'épreuve devant leur public, qui a peu l'occasion d'assister à des matches de Coupes à Bordeaux ces dernières saisons. Pour écouter l'intégralité de leur réaction, mais aussi celle de Cédric Yambéré ainsi que des réactions monégasques d'avant-match, rendez-vous dans Top Chrono ce mercredi 16 Décembre à partir de 16h30. Match à vivre en direct intégral à 17 heures, commentaires de Christophe Monzie.

Europa League (Groupe B, 6e journée) : Avant BORDEAUX / RUBIN KAZAN : Priorité aux Jeunes !

Avant de recevoir le Rubin Kazan ce jeudi 10 Décembre (19h, en direct intégral sur ARL avec les commentaires de Christophe ... [la suite...]
écouter

Avant de recevoir le Rubin Kazan ce jeudi 10 Décembre (19h, en direct intégral sur ARL avec les commentaires de Christophe Monzie et Michel Le Blayo) au Matmut Atlantique pour le compte de la 6e et dernière journée du Groupe B, dans un match sans enjeu pour eux, les Girondins entendent bien quitter la compétition avec les honneurs et jouer leur rôle d'arbitre jusqu'au bout, face à des Russes qui ont encore une petite chance de se qualifier s'ils l'emportent en Gironde et que Sion s'incline chez lui face à Liverpool. Privé de Saivet blessé (entorse), le club girondin fera cependant tourner son effectif en prévision du match de championnat capital à Angers ce dimanche, en intégrant des jeunes joueurs à haute dose, autour de Cédric Yambéré, promu capitaine de cette formation. En espérant que malgré les menaces de boycott, les supporters surmontent leur déception et répondent finalement présents pour le dernier match de Coupe d'Europe des Girondins cette saison. Au micro de Christophe Monzie, écoutez une partie de la conférence de presse d'avant-match avec le coach Willy SAGNOL et le capitaine Cédric YAMBERE (photo). Pour écouter l'intégralité de cet entretien, ainsi que la conférence de presse de Valeri CHALY, entraîneur du FC Rubin, et un entretien exclusif avec Pierre MASSE, ancien arbitre fédéral de L1 et L2, officier de liaison de la FFF chargé de l'accueil et de l'escorte des 6 arbitres écossais de cette rencontre, qui expliquera en quoi consiste sa fonction, rendez-vous ce jeudi 10 Décembre 2015 dans le mag d'avant-match de Top Chrono à partir de 18h20.
Mar. 17 Nov. 2015 : FOOTBALL - Ligue D'aquitaine ()

Pierre Soubabère, Président du District de football de Bordeaux, témoigne sur France / Allemagne du 13 Novembre 2015

Pierre SOUBABERE, Président du District Bordeaux de football, vice président de la Ligue d'Aquitaine, a vécu une ... [la suite...]
écouter

Pierre SOUBABERE, Président du District Bordeaux de football, vice président de la Ligue d'Aquitaine, a vécu une soirée cauchemardesque lors de la rencontre amicale France / Allemagne au Stade de France, à laquelle il assistait. Il raconte ce qu'il a vu et entendu au cours de ces moments dramatiques au micro de Philippe Osuna.

Par ailleurs, il exprime ses craintes quant au devenir des personnels administratifs et sportifs du District de Bordeaux suite à la future constitution des nouvelles régions administratives du district et du département de la Gironde (plus vaste département de France). Extrait de Sports Magazine du 16 Novembre 2015.

BORDEAUX / TROYES (1-0) : Un minot de 19 ans estoque l'ESTAC et sauve Bordeaux de la noyade

Grâce à un but plein de culot du jeune Adam Ounas à 12 minutes de la fin d'un match crispant, et encore une fois médiocre dans un stade qui ... [la suite...]
écouter

Grâce à un but plein de culot du jeune Adam Ounas à 12 minutes de la fin d'un match crispant, et encore une fois médiocre dans un stade qui sonnait creux et a souvent manifesté son mécontentement, les Girondins gardent la tête hors de l'eau et s'offrent un peu de répit, après une semaine éprouvante. Par les temps qui courent, seule la victoire est jolie. D'autant qu'on l'attendait depuis un mois (3-1 contre Lyon le 26 septembre). Mais elle ne rassure en rien sur l'état du malade et n'offre aucune garantie pour les prochaines échéances, tant les Marine et Blanc, volontaires sans doute mais brouillons comme jamais, ont été à la peine, mettant 68 minutes avant de cadrer leur première frappe, par Rolan, sur une erreur de Veskovac et un bon pressing d'Ounas. Cinq minutes plus tôt, Camus, seul au point de penalty servi par Jean, avait raté l'immanquable seul à 9 mètres de Carrasso en tirant à côté (63e) pour le tournant de la rencontre, et le portier bordelais avait déjà sorti le grand jeu sur une frappe flottante splendide de Pi de 30 mètres (56e). La première période fut du même acabit que celle disputée face à Montpellier exactement une semaine plus tôt, c'est-à-dire d'une grande pauvreté technique et sur un rythme de sénateur ou presque. Sur la première demi-heure, Bordeaux ne manqua pas de bonne volonté, mais miné par des erreurs techniques incroyables que même les joueurs cadres commirent, dut s'en remettre à des escarmouches sans danger de Saivet (15e, 25e sur coup-franc contré) mais c'est bien Camus qui délivra la première frappe cadrée du match, bloquée en deux temps par Carrasso (26e). La première et la seule d'un premier acte à très vite oublier, où seuls Sané et Chantôme côté bordelais parvenaient à surnager. La seconde période, un peu moins soporifique, compte tenu des occasions mentionnées précédemment, vit aussi Corentin Jean hériter d'un bon ballon donné par Nivet en profondeur, mais contré avec autorité par Gajic (qui avait remplacé Guilbert, blessé à la 31e). L'ESTAC aurait pu bénéficier d'un penalty quand Pablo déséquilibra Martins Pereira dans la surface (80e) sans que M.Ennjimi ne bronche. La latéral troyen, inexplicablement seul à l'angle des 16,50m, héritait aussi de la dernière occasion du match au bout d'arrêts de jeu qui parurent très longs aux Girondins, mais ne pouvait trouver le cadre, sur un service en retrait de Ngcongca (90e + 3). Joueuse mais pas assez efficace, l'ESTAC reste donc dernière et n'a toujours pas gagné en L1 cette saison. Avec ce 3e succès acquis aux forceps, les Girondins grimpent d'une place et se hissent au 13e rang avant d'aller affronter l'autre promu relégable mais vainqueur ce week-end de Nice (3-1), le GFC Ajaccio, samedi prochain au stade Ange Casanova (à vivre en direct intégral sur nos ondes) qui ne leur a pas laissé que de bons souvenirs, en Coupe de France il y a presque deux ans. Au micro de Christophe Monzie qui commentait cette rencontre depuis le Matmut Atlantique Stadium aux côtés de Michel le Blayo, écoutez la réaction des deux entraîneurs, Jean-Marc FURLAN pour l'ESTAC (photo), Willy SAGNOL pour le FCGB. D'autres réactions girondines à écouter ce lundi 26 octobre 2015 dans nos journaux dès 7h et dans Sports Magazine à partir de 18h35.

Avant Bordeaux / Troyes (11e journée) : Clément CHANTOME appelle à la révolte

Avant de recevoir l'ESTAC de Jean-Marc Furlan, les Girondins sont au plus bas, tant en Europa League qu'en championnat, et font peine à voir. ... [la suite...]
écouter

Avant de recevoir l'ESTAC de Jean-Marc Furlan, les Girondins sont au plus bas, tant en Europa League qu'en championnat, et font peine à voir. Clément CHANTOME le milieu de terrain bordelais appelle à une prise de conscience collective et à une réaction forte pour que Bordeaux retrouve enfin son rang, face à un promu aubois qui n'a toujours pas remporté le moindre match cette saison...pour l'instant. Ecoutez une partie de sa réaction, recueillie par Christophe Monzie. Pour entendre l'intégralité de l'entretien ainsi que l'analyse de Willy Sagnol, d'Enzo Crivelli et des réactions troyennes d'avant-match, rendez-vous dans le mag d'avant-match de Top Chrono ce dimanche 25 octobre à partir de 16h10. Match à vivre en direct intégral sur nos ondes avec les commentaires de Christophe Monzie et Michel Le Blayo. 

BORDEAUX / SION (0-1) : En chute libre, Bordeaux suscite toujours l'inquiétude et la consterna...Sion

Une victoire sur les neuf derniers matches : l'automne des Girondins, et plus particulièrement le mois d'octobre, est historiquement ... [la suite...]
écouter

Une victoire sur les neuf derniers matches : l'automne des Girondins, et plus particulièrement le mois d'octobre, est historiquement catastrophique. Octobre Rouge était le nom d'un sous-marin célèbre. Octobre Noir, le sous-marin girondin, s'est perdu depuis de longues semaines en eaux troubles, ne donne plus toutes les garanties d'étanchéité, n'a assurément plus la puissance de feu des torpilles qu'il est censé porter, et a fini par toucher le fond ce jeudi soir face à des Suisses qui n'ont même pas eu besoin de forcer leur talent pour remporter, au petit trot, un succès presque logique qui leur met un pied et demi en 16e de finale. Dans le même temps, les Girondins ont perdu sur ce match-couperet le plus clair de leurs chances dans la poursuite de cet objectif, après seulement trois matches, pour n'avoir pas su gagner ceux qu'ils auraient dû gagner (à Kazan notamment, et même contre un Liverpool Bis à Bordeaux) et au moins ne pas perdre celui-ci, qu'ils ont raté dans les grandes largeurs. Avec seulement 2 points en 3 rencontres, la dernière place du groupe et 2 déplacements à effectuer, il faudra quasiment un miracle pour qu'ils décrochent leur qualification et ne rééditent pas leur piteuse épopée d'il y a deux ans sous l'ère Gillot avec 3 petits points glanés sur 18 possibles. Bordeaux n'avait encore jamais perdu en Coupe d'Europe face à des équipes suisses (Servette Genève et les Grasshoppers Zurich par le passé). Hélas, il y a un début à tout, même aux pires choses. Mais au-delà des chiffres et des statistiques, c'est la manière qui n'en finit pas d'inquiéter. On croyait avoir déjà tout vu contre Montpellier dimanche dernier en matière de désinvolture et de déchet technique, on se trompait...20 minutes à peu près convenables, tout au plus, au cours desquelles Bordeaux tenta beaucoup par des frappes au but et domina les débats, sans pour autant cadrer souvent. Touré, après 2 minutes et 40 secondes (soit 47 de moins qu'il n'en avait fallu pour trouver enfin le cadre contre Montpellier...) était le premier à y parvenir, sans danger cependant pour le gardien letton Vanins, qui sortait en revanche une belle horizontale sur une tête placée de Chantôme, après un premier tir en pivot de Rolan contré (10e). On ne savait pas encore, à ce moment là, que ce serait son...seul arrêt du match, et que le meilleur venait de passer pour Bordeaux. L'illusion tint encore quelques minutes, avec une tête smashée de Diabaté au ras du poteau gauche sur un centre de Sané (14e), puis une mine de Touré qui frôlait la lucarne gauche de Vanins, battu (15e). Ajoutons une frappe en pivot de Diabaté toute proche de l'autre lucarne, sur un centre de Plasil (18e) et l'on aura fait le tour du positif, côté girondin, avant la plongée inexorable du sous-marin mentionné plus haut. Il a suffi d'un grain de sable, un seul, sous la forme du but suisse contre le cours du jeu, pour la première incursion des visiteurs dans la surface bordelaise, pour que les Marine et Blanc, au mental plus fragile qu'un château de cartes, (re)perdent totalement leurs moyens et leur substance. Un coup-franc inutile sanctionné d'un carton jaune à Chantôme, tiré latéralement et renvoyé des deux poings dans l'axe par Carrasso, gêné par deux joueurs, un milieu de terrain qui roupille au lieu de récupérer le ballon aux 30 mètres, immédiatement repris par Fernandes qui aperçoit Carlitos sur la gauche, lequel remise instantanément sur le grand Léo Lacroix, seul aux 6 mètres, qui décroise sa tête pour l'ouverture du score (0-1, 21e). Une action à une touche de balle pour un but d'école, le genre de schéma que Bordeaux n'a plus jamais reproduit depuis le but de Plasil à Nice le 23 septembre...avant l'avalanche. Diabaté semblait vouloir refuser l'inéluctable d'une tête rageuse, mais encore à côté (22e) sur un service de Poko, titularisé arrière droit. Mais c'était déjà le chant du cygne. L'arbitre macédonien M. Stavrev inexplicablement ne sortait pas pas le carton au capitaine Salatic pour un tacle par derrière sur Plasil (30e), pas plus que sur un pied haut de Jagne sur Rolan près de la touche, 3 minutes plus tard. Mais Bordeaux perdait de sa lucidité dans le dernier geste, jouait moins vite, commençait à accumuler les erreurs techniques, sur des passes ou des contrôles basiques sans réelle opposition. La reprise était pire encore, car il n'y avait plus guère de ballons exploitables sur le but de Vanins, hormis deux têtes dans les nuages de Diabaté puis Sané. L'entrée conjointe de Khazri et Crivelli ne changeait rien à l'affaire, l'un et l'autre se distinguant surtout en recevant un carton jaune pour des fautes aussi stupides qu'inutiles (76e et 81e). Le Tunisien allait même passer sur la pelouse encore moins de temps que prévu puisque, piégé par Carlitos qui joua beaucoup les pleureuses et réussit le tour de force de ne prendre aucun carton pour l'ensemble de son oeuvre (semelle sur Ounas non sanctionnée 91e), il reçut un sévère second carton jaune qui aurait dû ne lui valoir qu'un match de suspension...s'il n'était pas revenu dire son fait à son adversaire au lieu de filer aux vestiaires (87e). Dans l'échauffourée qui suivit, Didier Tholot, pour avoir voulu calmer le jeu, était expulsé de son banc, et Sané et Konaté, qui s'asticotèrent tout le match, étaient finalement avertis l'un et l'autre. Puis Ounas, qui par dépit et sentiment d'injustice, s'autorisait un tacle inutile sur Zverotic (91e). Mais la prestation calamiteuse de l'arbitre macédonien, dépassé en fin de rencontre, ne saurait expliquer la non moins calamiteuse seconde période des Girondins, qui auraient encore pu jouer des heures sans marquer. Hachée par les coups de sifflet, sans éclat ni rythme, elle révélait au grand jour les doutes d'une formation bien plus malade qu'on ne le croyait, dont on se demande désormais quelle formation de Ligue 1 elle pourrait bien battre si elle continue de se laisser ainsi couler sans réaction. Et c'est paradoxalement au moment où elle récupère enfin l'intégralité de son effectif ou presque (hormis Sertic) que cette équipe n'a jamais paru aussi faible. Le rouge est mis, et la venue dimanche, 4 jours après Tholot, du promu Troyen et d'un autre ancien joueur des Girondins et entraîneur de Libourne St Seurin, Jean-Marc Furlan, prend déjà des allures de plan Orsec (à vivre en direct sur nos ondes dès 16h10 dans Top Chrono, avec des réactions bordelaises et troyennes d'avant-match). A se demander, pour pasticher la fameuse pièce de Jean Giraudoux, si la guerre de...Troyes aura bien lieu...Au micro de Christophe Monzie qui commentait cette rencontre en direct du Matmut Atlantique Stadium avec Michel le Blayo, écoutez la réaction des deux entraîneurs, Didier THOLOT (FC Sion) et Willy SAGNOL (FCGB). D'autres réactions bordelaises et sédunoises à écouter ce vendredi 23 octobre dans nos journaux dès 7h et dans Le Week-end en Sport à partir de 18h35.

BORDEAUX / SION : Europa League (3e journée Groupe B)

Ecoutez la présentation de cette rencontre dans Top Chrono, en direct intégral sur nos ondes à partir de 20h15, qui verra le retour à ... [la suite...]
écouter

Ecoutez la présentation de cette rencontre dans Top Chrono, en direct intégral sur nos ondes à partir de 20h15, qui verra le retour à Bordeaux de l'entraîneur des Suisses Didier THOLOT (en photo, avec Rito Ziegler, défenseur central du FC Sion).

Avant UBB / TOULOUSE (6e journée) : Raphaël IBANEZ s'attend à du lourd...

Avant un second derby de la Garonne ce samedi à Chaban-Delmas face au Stade Toulousain qui s'annonce nettement plus redoutable que le précédent ... [la suite...]
écouter

Avant un second derby de la Garonne ce samedi à Chaban-Delmas face au Stade Toulousain qui s'annonce nettement plus redoutable que le précédent à Armandie, le manager de l'UBB Raphaël IBANEZ (photo) fait le point sur les blessés (Poirot, Clarkin, entre autres) et les retours envisageables (Beauxis, Talebula notamment), et il sait que l'Union devra corriger ses imperfections pour espérer terrasser l'ogre haut-garonnais. Ecoutez l'intégralité de l'entretien recueilli par Christophe Monzie. D'autres réactions de joueurs et du coach Régis Sonnes à écouter dans nos journaux de la semaine, et ce vendredi 23 octobre dans Le Week-end en Sport à partir de 18h35.