Accueil > sports

les sports



Les prochains matchs en direct sur ARL

recherchez :

à la une suivez en direct toutes les rencontres de :
FC Girondins de Bordeaux (L1), L'Union Bordeaux Bègles (Top 14), SU Agen Rugby (Top 14)

Mar. 03 Oct. 2017 : HANDBALL - (Sports Magazine)

Handball National : Résultats, classements et réaction !

Nationale 1M: Bruges / Créteil (32-32), Reportage de Bernard Soulié avec la réaction de Simon QUEVA le capitaine de l'ES ... [la suite...]
écouter

Nationale 1M: Bruges / Créteil (32-32), Reportage de Bernard Soulié avec la réaction de Simon QUEVA le capitaine de l'ES Bruges Handball.
Mar. 03 Oct. 2017 : BASKET - Ligue D'aquitaine (Sports Magazine)

Basket-Ball National : Résultats, Classements, et réaction !

Avec Erick Dauzon, commentaires sur les résultats des clubs du Lot-et-Garonne.

Nationale 2M: Real Chalossais / Beyssac ... [la suite...]
écouter

Avec Erick Dauzon, commentaires sur les résultats des clubs du Lot-et-Garonne.

Nationale 2M: Real Chalossais / Beyssac Beaupuy Marmande (80-88), réaction de Jean Pierre CHAGNE le président du BBM.
Mar. 03 Oct. 2017 : RUGBY - Fédérales 1 à 3 (Sports Magazine)

Rugby National, Fédérales 1 à 3 : Résultats, classements et réaction !

Fédérale 3, poule 9 : Mussidan / Layrac (9-14), réaction de Patrick MANIAS le président de Layrac.


écouter
Mar. 03 Oct. 2017 : FOOTBALL - Ligue D'aquitaine (Sports Magazine)

Football Régional : Régional 1 et 4, résultats, classements et réactions !

Régional 1 : Cestas / Boulazac (1-2), reportage de Philippe Osuna, première défaite des Cestadais en championnat avec les ... [la suite...]
écouter

Régional 1 : Cestas / Boulazac (1-2), reportage de Philippe Osuna, première défaite des Cestadais en championnat avec les réactions de Dragan KESEROVIC l'entraîneur de l'ES Boulazac, Laurent ABRIBAT l'entraîneur et Valentin LAURENT le capitaine du SAG Cestas.

Avec notre correspondant, Erick Dauzon, analyse des résultats des clubs du Lot-et-Garonne.

Régional 2 : Marmande B/ Estuaire Haute Gironde (0-2), réaction d'Anthony BAUDRY l'entraîneur du FC Estuaire Haute Gironde.

Blanquefort / Biscarosse (2-0), réaction de Jean-François RAOUL l'entraîneur de l'ES Blanquefort.

Paris SG / BORDEAUX (6-2) : Une galaxie les séparait...

Croire aux étoiles est certes noble et généreux. Et c'est le lot d'au moins 18 équipes de notre championnat, ... [la suite...]
écouter

Croire aux étoiles est certes noble et généreux. Et c'est le lot d'au moins 18 équipes de notre championnat, David aux dents longues mais aux humbles moyens rêvant de terrasser Goliath le galactique...Mais faire un voyage sidéral dans une autre galaxie est un luxe rare, et bien souvent, la découverte coûte cher et laisse des traces. C'est ce qui est arrivé à de trop frêles Girondins ce samedi au Parc des Princes, dont la belle série de 14 matches sans défaite s'est pliée aussi vite qu'un fétu de paille sous la semelle d'un géant. Dire qu'on ne s'y attendait pas serait mentir. Quoi qu'on ait pu écrire pour faire le buzz, vendre du papier ou de l'image au cours de la semaine écoulée, personne n'était dupe : après le découpage en règle du Bayern moins de 72 heures auparavant, tout supporter de l'un ou l'autre des clubs un tant soit peu réaliste et au fait des choses du ballon rond savait déjà que ce PSG-là qui marche sur l'eau quand le terrain le lui permet (et l'on avait arrosé la pelouse quelques minutes avant le coup d'envoi, simple présage ?) avait neuf chances sur dix de réserver à nos Girondins un sort similaire à celui qu'ont connu leurs prédécesseurs. Exactement similaire à celui du voisin de la Garonne d'ailleurs, le Toulouse FC, balayé dans les mêmes largeurs ici même le mois dernier (6-2 le 20 août). La défaite était hautement envisageable, la déroute un peu moins. Les Marine et Blanc n'ont donc pas fait exception à la règle, subissant leur 21e revers dans la capitale dans l'histoire des affrontements entre les deux clubs. Ils ont surtout passablement écorné leur goal-average, savamment épargné à la sueur de leur front au cours de victoires difficiles glanées contre Troyes, Toulouse ou Guingamp. La quinzaine sans matches qui arrive dira comment ils vont supporter cette terrible gifle pour tenter de repartir de l'avant contre Nantes ou à Amiens en ce mois d'octobre, dans des matches qui, cette fois, ne devront pas leur échapper. La bérézina du Parc aurait pu, à un moment donné, être plus "horrificque" encore, puisque Paris avait déjà inscrit 6 buts en moins d'une heure, après la réussite de Mbappé (58e) parti dans le dos d'une défense dépassée plus souvent qu'à son tour sur un service de Draxler et un ballon perdu par Kamano, avant de loger le cuir dans le petit filet du malheureux Costil, livré à lui-même sur tous les buts parisiens. Elle s'explique autant par le marquage élastique des attaquants parisiens à qui ces largesses ne conviennent que trop, que par l'exceptionnelle qualité technique des individus, connue depuis longtemps. A 222 millions d'euros (soit 3 fois et demi le budget actuel de la saison des Girondins qui est de 65M€...) le seul transfert de Neymar (sans compter les autres), heureusement que la différence s'est vue sur le terrain, c'est le contraire qui serait grave. De fait, chaque but ou presque mériterait d'être montré dans les écoles de football, et a semblé imparable et d'une insolente simplicité. A la pause, Paris avait cadré 6 fois, et marqué 5 buts... La statistique se passerait presque de commentaires. Et les Girondins, en léger progrès par rapport à la saison dernière où, il y a presque un an jour pour jour, ils avaient cédé après mois de 3 minutes sur une Madjer de Cavani, auront au moins eu le mérite de ne jamais fermer le jeu (le pouvaient-ils ?) et d'attaquer jusqu'au bout, se créant même quelques occasions franches en seconde période (Mendy 60e, d'un tir sans angle sur l'extérieur du poteau 68e, Kamano 73e d'un lob astucieux claqué par Areola en corner, ou Malcom 82e, dont le coup-franc flirta avec le petit filet), avant d'être logiquement récompensés par le penalty que M.Letexier siffla contre Meunier pour une faute sur Cafu qui venait d'entrer en jeu, et qui fut transformé en force par Malcom (6-2, 89e), que l'on vit très peu par ailleurs, dans un match qui n'était pas pour lui. Cette fois donc, Bordeaux a tenu deux minutes de plus, jusqu'à cette faute dans l'axe, à 26 mètres, de Toulalan sur Mbappé parti lancé et donc inarrêtable à la régulière dans ces conditions. Le coup-franc supersonique de Neymar allumait la première étoile de la Tour Eiffel (1-0, 5e). Bordeaux, qui avait finalement débuté avec une défense à quatre - option tactique osée, mais qu'il serait trop facile de critiquer à postériori -, contenait tant bien que mal les vagues parisiennes mais dès l'instant que les Girondins ne défendaient qu'à 4 ou 5 mètres de leur adversaire, ils s'exposaient inévitablement à une punition sévère. Une nouvelle accélération plein axe, menée par Mbappé puis Neymar offrait au PSG l'embarras du choix pour l'identité de son second buteur ; Cavani y allait de son petit but (son 8e de la saison) de l'extérieur du pied, presque en marchant, mais ses deux autres coéquipiers étaient assez proches de lui pour terminer le travail à sa place s'il l'avait fallu, dans une défense girondine inconsistante (2-0, 12e). Puis sur un centre de l'espagnol Berchiche, Mbappé ratait sa reprise et sa feinte de corps, voulue ou pas, offrait au très offensif Meunier, tout seul à 8 mètres au second poteau, l'occasion d'un carton plein comme à la foire, en pleine lucarne (3-0, 21e). A cet instant de la partie, il fallait un optimisme en béton armé aux nombreux supporters girondins venus encourager leurs favoris pour continuer à ne pas croire à une issue funeste. Pourtant, les Girondins revenaient (un peu) dans le match grâce à une belle inspiration de Pellenard dans l'axe qui mystifiait deux parisiens avant de servir De Préville en profondeur dont le centre en retrait décisif trouvait Sankharé, plus prompt que Marquinhos (3-1, 30e). Dans la foulée, Kamano, au second poteau, ne trouvait pas la mire d'un bon coup de tête, à la réception d'un long centre de Lewczuk, entré en jeu après la blessure de Sabaly (32e), avant que Malcom ne trouve Areola sur sa route, qui sauvait du pied (37e). Mais le penalty sévère sifflé contre Otavio pour une main assurément pas volontaire, petit cadeau dont le PSG n'avait nul besoin, allait remettre les Girondins la tête sous l'eau, définitivement. Neymar n'avait pas d'états d'âme (4-1, 40e) et le match était cette fois-ci bel et bien terminé. La deuxième étoile de la Tour Eiffel s'allumait juste avant la mi-temps sur une volée du gauche exceptionnelle de Draxler, totalement démarqué sur l'aile et bien loin de Lewczuk, sur un service de Mbappé, qui finissait dans le petit filet de Costil (5-1, 44e). A la pause, dans les vestiaires Marine et Blanc, jamais l'oxygène n'avait semblé aussi rare, la Terre aussi basse et les citrons aussi acides...Jamais non plus une équipe de Ligue 1 n'avait marqué 5 buts en première mi-temps depuis onze ans, le dernier artificier en date étant l'OL en mars 2006 pour un succès sur Le Mans 8-1...La crainte d'un score similaire a probablement traversé l'esprit de certains supporters girondins. Par chance, et repu de son efficacité diabolique, le PSG a un peu levé le pied lors du second acte, nettement moins rythmé, qui a tourné au match d'entraînement, même si Neymar, sur un une-deux dans un mouchoir de poche avec Mbappé, ratait le 7-1 de quelques millimètres en croisant trop sa volée (79e). Sans surprise, le PSG est donc (déjà) seul leader du championnat, après seulement 8 rencontres et 27 buts marqués, 10 de plus que l'an passé à pareille époque. Et les Girondins devront tâcher d'oublier et de mettre entre parenthèses cette ébouriffante soirée dans la capitale, encore plus qu'ils ne le disaient avant le match. Pour peu que lesdites parenthèses ferment à double-tour et effacent tous les stigmates, tout ce qui a été fait de bon jusqu'ici et les 15 points engrangés auront servi à quelque chose. Et montreront leur réactivité. Celle qu'ils ont déjà su avoir après un premier séisme, survenu le 3 août à Videoton. Au micro de Christophe Monzie qui commentait cette rencontre en direct du Parc des Princes, écoutez les réactions des deux entraîneurs, Jocelyn GOURVENNEC (FCGB) et Unai EMERY (PSG). D'autres réactions bordelaises et parisiennes à écouter ce lundi 2 octobre dans nos journaux de 7h à 18h, puis dans Sports Magazine à partir de 18h30.
Sam. 30 Sept. 2017 : RUGBY - Top 14 (Top Chrono - matches de l'UBB Rugby)

Oyonnax / Bordeaux Bègles (9-39) : L'UBB met fin au syndrôme et tient son match-référence

L'UBB n'avait encore jamais gagné à Oyonnax, c'est désormais chose faite, au delà de toutes les ... [la suite...]
écouter

L'UBB n'avait encore jamais gagné à Oyonnax, c'est désormais chose faite, au delà de toutes les espérances ! Quelle leçon de puissance et d'efficacité. Il n'y avait pas grand'chose en commun entre cette UBB-là et son fantôme d'il y a quinze jours qui s'est profilé à Lyon...5 essais à rien et bonus offensif à la clé, l'Union n'a mis qu'une mi-temps, la première (9-13 à la pause), à prendre la mesure du promu bressan, sous une pluie continuelle. Après le premier essai de pénalité (3-7, 12e) logiquement accordé par l'arbitre M.Chalon, l'Union, dominatrice dans tous les compartiments du jeu et notamment en mêlée, a fait cavalier seul en seconde période face à des Oyomen totalement asphyxiés et désorientés par le carton rouge de Veau (43e), auteru d'une brutalité sur Tauleigne, ajoutant 4 essais (Pélissié, 51e; Cazeaux 55e, Houston 67e, et Barraque 76e, déjà marqueur face à Montpellier la semaine passée) et s'octroyant un second bonus d'affilée qui la hisse à la 5e place du Top 14, pour la première fois dans les qualifiiables depuis le début de la saison, grâce à ce premier succès à l'extérieur. L'ouvreur unioniste Simon Hickey (en photo, soiutenu par Tauleigne, Cobilas et Goujon) a meublé le reste du score au pied (12 points). Au micro de Sébastien Morel qui commentait cette rencontre en direct du stade Charles Mathon à Oyonnax, écoutez les réactions de Cyril CAZEAUX le 2ème ligne de l'UBB, Mathieu JALIBERT l'arrière de l'UBB qui découvre le haut niveau, Joe WORSLEY l'entraîneur de la défense de l'Union Bordeaux Bègles, Patrick SOBELLA le 3ème ligne de l'US Oyonnax, Phoenix BATTYE, 2e ligne australien et capitaine d'Oyonnax, Adrien BUONONATO le manager général de l'US Oyonnax. A écouter également ce lundi 2 octobre 2017 dans nos infos de 7h à 18h puis dans Sports Magazine à partir de 18h30.
Sam. 30 Sept. 2017 : RUGBY - Top 14 (Top Chrono - matches du SU Agen Rugby)

TOULOUSE / AGEN (30-10) : Le SUA n'a jamais lâché...

4e victoire sur les 5 derniers matches, et 30 points marqués, on ne va pas faire la fine bouche pour le Stade Toulousain, toujours ... [la suite...]
écouter

4e victoire sur les 5 derniers matches, et 30 points marqués, on ne va pas faire la fine bouche pour le Stade Toulousain, toujours imprenable à domicile cette saison et qui poursuit lentement mais sûrement la révolution intérieure dont il avait sans doute besoin après une fin de saison dernière erratique. Mais le SUA, dopé par un sacré coup de jeune et profondément remanié, n'a jamais été ridicule à Ernest Wallon et a suffisamment fait déjouer les Haut-Garonnais pour que ceux-ci ne prennent pas le point de bonus offensif, grâce à un bel essai de Tufele (23-10, 73e) qui a symbolisé cette combativité prometteuse. Laquelle ne sort malheureusement pas le SUA, toujours avant-dernier, de la zone dangereuse, alors que ses rivaux directs (Oyonnax et Brive) avaient lourdement perdu tous les deux. De là à parler d'occasion manquée, il y a un pas qu'on n'oserait franchir, car gagner à Toulouse relevait tout de même de la mission impossible pour les Suavistes. L'occasion, c'est plus vraisemblablement contre Pau il y a une semaine que le SUA l'a laissé échapper. Il ne faudra pas commettre la même erreur samedi prochain à Armandie contre un LOU vorace que l'on n'arrête plus et qui a gagné chez une pâle équipe du Racing 92 (17-20), créant la plus grosse surprise de cette 6e journée. Au micro de Francis Dal'Zovo et Antoine Hébrard qui commentaient cette rencontre en direct intégral du stade Ernest Wallon à Toulouse, écoutez  les réactions de Clément LAPORTE l'arrière du SUALG, Florian DENOS l'arrière et capitaine du Sporting Union Agen Lot-et-Garonne, et Ugo MOLA l'entraineur du Stade Toulousain. A écouter également ce lundi 2 octobre 2017 dans nos journaux de 7h à 18h, puis dans Sports Magazine à partir de 18h30.
Sam. 30 Sept. 2017 : RUGBY - Top 14 (Top Chrono - matches du SU Agen Rugby)

Avant Toulouse / Agen (6e journée) : Le SUA en outsider à Toulouse

Au micro de Mathieu Duffourg les réactions de Mauricio REGGIARDO l'entraineur des avants du Sporting Union Agen Lot-et-Garonne, Florian ... [la suite...]
écouter

Au micro de Mathieu Duffourg les réactions de Mauricio REGGIARDO l'entraineur des avants du Sporting Union Agen Lot-et-Garonne, Florian DENOS l'arrière et capitaine du SUALG, et Gaël FICKOU le centre international du Stade Toulousain.

Match à suivre en direct intégral sur les fréquences lot-et-garonnaises d'ARL : 90FM à Marmande-Tonneins-Casteljaloux, 98.1FM à Agen-Nérac-Condom-Valence d'Agen, et sur notre site internet arlfm.com cliquez sur "Ecoutez ARL 47"

Avant Paris SG / Bordeaux : Il faut croire aux étoiles

Pour espérer ne pas perdre cette année au Parc des Princes lorsqu'on est une équipe de Ligue 1, même solide et ... [la suite...]
écouter

Pour espérer ne pas perdre cette année au Parc des Princes lorsqu'on est une équipe de Ligue 1, même solide et invaincue depuis 14 matches, il faut d'abord faire un crochet par Lourdes, puis mettre le disque de Richard Anthony et "croire aux étoiles", ou alors au pouvoir funeste des amulettes, selon que vous êtes ou non du bon côté de la Force... Espérer surprendre ce Dark Vador-là qui trouve le moyen de ridiculiser en Champions League le grand Bayern et de causer même le limogeage illico de son entraîneur Ancelotti en ayant laissé à son adversaire teuton le ballon plus de 60% du temps pour mieux le berner, c'est un peu comme aller vivre en Théorie, parce qu'en Théorie, tout se passe toujours bien, comme disait Desproges. Bref, battre le PSG au Parc, tout le monde y pense dans l'Hexagone, mais jusqu'à présent, tout le monde a échoué. Bien sûr, on l'a vu samedi dernier à Montpellier sur le champ de patates de la Mosson, le PSG avec et sans Neymar, c'est à peu près le même constat qu'avec et sans Zlatan dans un passé pas si lointain. Bien sûr, les Parisiens auront laissé un peu de forces dans ce match de feu de mercredi. Mais leur profondeur de banc abyssale fait qu'ils pourraient gagner tous leurs matches ou presque avec la même facilité s'ils jouaient chaque soir...On exagère à peine. Avec une défense à 5 ou à 4, avec Lewczuk (qui n'a plus été titulaire depuis le 3 août à Videton en Europa League) réincorporé dans l'axe de la défense (solution à laquelle pense Gourvennec) ou un 4-4-2 classique mais osé, les Marine et Blanc savent déjà que cette rencontre devra être à tolérance zéro en ce qui concerne les erreurs dans le jeu. Mais ils savent aussi qu'ils auront des occasions, forcément, comme le Bayern ou même St Etienne et Lyon en ont eu cette saison, mais qu'il faudra juste penser à les mettre. Tout en jouant un peu, mais pas trop comme la saison passée (5-0 sur les deux matches de championnat, et un terrible 1-4 au Matmut  en Coupe de la Ligue) pour avoir voulu, - ce qui est à leur honneur - relever le défi du jeu face à cet adversaire. Des étoiles, il y en aura certes samedi sur le billard du Parc des Princes, forcément bien plus qu'à Amiens ou à Troyes. Mais aussi dans les yeux des Bordelais, habités par une confiance légitime, bien résolus à rester, comme leurs hôtes, invaincus en championnat, et mus par une énorme envie d'aller décrocher celles qui s'allument sur la Tour Eiffel quand la nuit tombe. Car un nul, et (osons le mot sans blasphémer), une victoire à Lutèce équivaudraient bien à cela : une perf Magistrale. Il leur faudra pour cette mission...un Sacré-Coeur à l'ouvrage, mais ils ont déjà prouvé, à Lyon par exemple, que se retrousser les manches ne les effrayait pas. Et peut-être l'aide d'une étoile, une seule, la Bonne. Celle qui, il y a deux ans après un voyage mouvementé et un Parc des Princes rallié dans l'urgence par métro en raison des grèves, leur avait permis d'arracher un nul homérique qu'ils avaient su provoquer, bien que dominés, à la faveur d'un match énorme (2-2) et d'un gardien parisien trop porté sur les farces et attrapes...Cette Bonne étoile est aussi appelée "Baraka" dans la constellation circumpolaire, c'est-à-dire une constellation où l'étoile reste toujours visible de jour comme de nuit au dessus de l'horizon, à la latitude de 45° Nord. Or, il se trouve que ce 45e parallèle passe justement par...Bordeaux. Au micro de Christophe Monzie, écoutez les réactions de Jocelyn GOURVENNEC, le coach, et Benoît COSTIL (en photo), le gardien de but du FCGB. A écouter également, ainsi que des réactions parisiennes, ce vendredi 29 septembre dans Le Week-end en sport à partir de 19h, puis samedi 30 septembre dans le mag d'avant-match de Top Chrono à partir de 16h. Coup d'envoi : 17h. Commentaire de Christophe Monzie.

A écouter sur les fréquences girondines d'ARL 92.9 Langon & Sud-Gironde, 95.9 Libourne & Entre-Deux-Mers, 96.2 Bordeaux & Bassin d'Arcachon, et sur notre site internet www.arlfm.com cliquer sur "Ecouter ARL 33".
Ven. 29 Sept. 2017 : FOOTBALL - Ligue D'aquitaine (Le Week-end en sport)

Football Régional : Aquitaine Foot Infos de septembre 2017

Au micro de Christophe Monzie, écoutez le numéro de la rentrée d'Aquitaine Foot Infos, le ... [la suite...]
écouter

Au micro de Christophe Monzie, écoutez le numéro de la rentrée d'Aquitaine Foot Infos, le magazine mensuel de la Ligue de Football de Nouvelle Aquitaine, avec Saïd ENNJIMI, Président, et Kévin MORLIGHEM, Responsable de la Promotion de la LFNA. Extrait de l'émission Le Week-End en Sport du vendredi 29 septembre 2017.
Ven. 29 Sept. 2017 : FOOTBALL - Ligue D'aquitaine (Le Week-end en sport)

Tirage au sort 5e tour des Coupes Régionales à Lormont : Toutes les réactions !

Au micro de Christophe Monzie après le tirage au sort du 5e tour des Coupes Régionales, dont la Coupe de France en Nouvelle ... [la suite...]
écouter

Au micro de Christophe Monzie après le tirage au sort du 5e tour des Coupes Régionales, dont la Coupe de France en Nouvelle Aquitaine, effectué ce jeudi 28 septembre à la salle Colmet à Lormont (33) en présence du Président de la Ligue Saïd Ennjimi et du maire de Lormont Jean Touzeau (micro en mains sur la photo), écoutez les réactions de Jean-Pierre ALLIAS, vice-président de l'US Lège-Cap Ferret (N3), puis Fabrice PLANTEY, responsable du FC BAS (R2) qui s'affronteront à Lège dans un derby explosif, Sébastien LELEU, entraîneur adjoint du FC Graves (R2) qui a tiré le gros lot en recevant le Pau FC (National 1), Tony GOMEZ, président du FC La Brède (R1) qui se déplacera chez un petit, l'ES Montoise (Départemental 1). Matches prévus les 7 et 8 octobre. Extrait de l'émission Le Week-end en Sport du vendredi 29 septembre 2017. 
Ven. 29 Sept. 2017 : RUGBY - Fédérales 1 à 3 (Le Week-end en sport)

Rugby National, Fédérale 3 : Avant-match, Stade Foyen / Sarlat

Fédérale 3 Poule 9: Présentation de la rencontre Sainte Foy la grande / Sarlat, avec Richard CURTY le président du ... [la suite...]
écouter

Fédérale 3 Poule 9: Présentation de la rencontre Sainte Foy la grande / Sarlat, avec Richard CURTY le président du Stade Foyen.
Ven. 29 Sept. 2017 : RUGBY - Fédérales 1 à 3 (Le Week-end en sport)

Rugby National, Fédérale 2 : Avant-match, Lormont / Isle sur vienne

Fédérale 2 Poule 8 : Présentation de la rencontre Lormont / Isle, avec Michel GARMENDIA le président de Lormont.


écouter
Jeu. 28 Sept. 2017 : FOOTBALL - Ligue D'aquitaine (Le Week-end en sport)

Christophe DEMONCHY dans les studios d'ARL !

Christophe DEMONCHY, joueur de la SecuCaf qui a présenté la nouvelle organisation des compétitions de football entreprise, ... [la suite...]
écouter

Christophe DEMONCHY, joueur de la SecuCaf qui a présenté la nouvelle organisation des compétitions de football entreprise, les clubs des championnats de D1, D2 et D3, l'UNFE et le site Elite foot entreprise Gironde qu'il anime avec Emmanuel Mandement au micro de Philippe Osuna. (avec photo).
Mer. 27 Sept. 2017 : RUGBY - Top 14 (Top Chrono - matches de l'UBB Rugby)

Avant Oyonnax / UBB (6e journée) : A Oyonnax pour poursuivre la révolte

Lorsqu'on y regarde attentivement, il y a, il y avait et il reste encore des terrains de Top 14 (ou de Pro D2 du temps où elle y ... [la suite...]
écouter

Lorsqu'on y regarde attentivement, il y a, il y avait et il reste encore des terrains de Top 14 (ou de Pro D2 du temps où elle y évoulait) où l'UBB n'a jamais su gagner. Nous citions récemment les cas de Montpellier et de castres, devenus presque des syndromes jusqu'à ce que l'Union force le destin pour tordre le cou à ces funestes séries, comme elle a su le faire le week-end dernier à un adversaire trop habitué à lui danser sur le ventre. Curieux, le poulet de bresse reste aussi très régulièrement sur l'estomac des Girondins, plus habitués à la goûteuse entrecote. bordelaise. Pas une seule victoire sur la pelouse de Charles Mathon, même du temps où elle était encore naturelle, pour des Girondins trop souvent repartis les valises pleines en ruminant leur frustration. Tout au plus citera-t-on un petit nul (22-22) il y a...plus de onze ans (le 22 avril 2006) et un match perdu d'un souffle 3 ans plus tard (18_17 le 11 avril 2009). Pour le reste...toujours la défaite, et parfois des leçons, comme lors de la dernière explication en date (37-19 en août 2015) chez une équipe qui est pourtant redescendue en Pro D2 cette saison-là au terme de l'exercice. On l'a compris, comme face au MHR, le moment est donc venu pour l'UBB de poursuivre la révolte et de faire cesser les mauvaises séries. Et qu'importe si les joueurs du Haut Bugey ont pris la marée à la Rochelle, comme on pouvait s'y attendre, la semaine passée (57-12). Même privée de Luke Jones son précieux 2e ligne, l'Union (qui vient de s'attacher les services du demi d'ouverture international fidjien Ben Volavola à partir de janvier 2018) se doit de réaliser un truc à l'extérieur ce samedi 30 septembre (en direct sur nos ondes) s'il elle veut basculer dans le wagon des qualifiables, c'est une nécessité mathématique incontournable, aussi parfait que soit - pour l'instant - son parcours à domicile. Au micro de Florian Rodriguez, écoutez  les réactions du talonneur de l'UBB Adrien PELISSIE (photo), l'arrière de l'UBB Jean-Pascal BARRAQUE et l'entraîneur des arrières de l'Union Bordeaux-Bègles Rory TEAGUE.  Pour entendre d'autres réactions bordelaises d'avant-match et des réactions oyonnaxiennes, rendez-vous toute cette semaine dans nos journaux de 7h à 18h, puis ce vendredi 29 septembre dans Le Week-end en Sport à partir de 19h, et samedi 30 septembre dans le mag d'avant-match de Top Chrono à partir de 17h. Coup d'envoi : 18 heures. Commentaires de Sébastien Chanove et Frédéric Charvet.

Match à suivre en driect sur les fréquences girondines d'ARL 92.9 Langon & Sud-Gironde, 95.9 Libourne et Entre-Deux-Mers, 96.2 Bordeaux et Bassin d'Arcachon, et sur notre site www.arlfm.com, cliquer sur "Ecouter ARL 33".
Mar. 26 Sept. 2017 : HANDBALL - Ligue Féminine (Sports Magazine)

Handball National : Résultats, classements et réactions !

D2 Féminines : MERIGNAC / SAINT AMAND LES EAUX (29-28). Au micro de Frédéric Bellette, écoutez les réactions de ... [la suite...]
écouter

D2 Féminines : MERIGNAC / SAINT AMAND LES EAUX (29-28). Au micro de Frédéric Bellette, écoutez les réactions de Laure BULUCUA l'arrière du MHB, et Maeva BILBAO meilleure marqueuse du MHB.
Mar. 26 Sept. 2017 : BASKET - Ligue D'aquitaine (Sports Magazine)

Basket-Ball National : Résultats, Classements !

Avec notre correspondant Erick Dauzon, analyse des résultats des clubs lot-et-garonnais.


écouter
Mar. 26 Sept. 2017 : FOOTBALL - Ligue 1 (Sports Magazine)

Bordeaux / Guingamp (3-1) : Toutes les réactions !

Bordeaux s'impose à domicile face à Guingamp et occupe désormais la 3è marche du podium du championnat de Ligue ... [la suite...]
écouter

Bordeaux s'impose à domicile face à Guingamp et occupe désormais la 3è marche du podium du championnat de Ligue 1.Au micro de Christophe Monzie, écoutez les réactions de Jimmy BRIAND attaquant de Guingamp, François KAMANO l'attaquant et buteur du FCGB (en photo sur l'ouverture du score, après le penalty de De Préville repoussé par Johnsson), Yiannis SALIBUR l'attaquant et buteur de l'EAG, Alexandre MENDY l'attaquant et buteur du FCGB, Benoît COSTIL le gardien de but du FCGB, et les deux entraîneurs, Antoine KOMBOUARE (EAG), Jocelyn GOUVENNEC (FCGB).
Mar. 26 Sept. 2017 : RUGBY - Fédérales 1 à 3 (Sports Magazine)

Rugby National, Fédérales 1 à 3 : Résultats, classements et réaction !

Résultats, classements et réaction de Luc DE LA BARDONNIE le président de Casteljaloux pour la rencontre Isle/Casteljaloux de ... [la suite...]
écouter

Résultats, classements et réaction de Luc DE LA BARDONNIE le président de Casteljaloux pour la rencontre Isle/Casteljaloux de Fédérale 2 Poule 8.
Mar. 26 Sept. 2017 : RUGBY - Top 14 (Sports Magazine)

Agen / Pau (14-20) : Toutes les réactions !

2ème défaite consécutive d'Agen à domicile qui inquiète les supporters agenais (en photo, l'ouvreur du ... [la suite...]
écouter

2ème défaite consécutive d'Agen à domicile qui inquiète les supporters agenais (en photo, l'ouvreur du SUA Ignacio Mieres), plus que celle face à La Rochelle. Au micro de Francis Dal Zovo, écoutez les réactions d'Antoine ERBANI le 3ème ligne du SUALG, Mauricio REGGIARDO l'entraineur principal en charge des avants du SUALG, Pierre FOUYSSAC le trois quarts centre, Morgan PHELIPPONNEAU le pilier du SUALG, Brandon FAJARDO le demi de mêlée de Pau.
Mar. 26 Sept. 2017 : RUGBY - Top 14 (Sports Magazine)

UBB / Montpellier (47-17) : Toutes les réactions !

Les Bordelo-béglais s'offrent le scalp du leader Montpellier et avec la manière (en photo, Simon Hickey l'ouvreur girondin ... [la suite...]
écouter

Les Bordelo-béglais s'offrent le scalp du leader Montpellier et avec la manière (en photo, Simon Hickey l'ouvreur girondin auteur de 27 points) ! Au micro de Julien Dourthe, écoutez les réactions de Mohed ALTRAD le président du Montpellier Herault Rugby, Jacques BRUNEL le manager de l'Union Bordeaux-Bègles, Vern COTTER le manager de Montpellier, Mahamadou DIABY le 3ème ligne de l'UBB, Nans DUCUING l'arrière de l'UBB, et Laurent MARTI le président de l'UBB.