Accueil > sports

les sports



Les prochains matchs en direct sur ARL

recherchez :

à la une suivez en direct toutes les rencontres de :
FC Girondins de Bordeaux (L1), L'Union Bordeaux Bègles (Top 14), SU Agen Rugby (Top 14)

Lun. 27 Nov. 2017 : RUGBY - Fédérales 1 à 3 (Sports Magazine)

Rugby National : Fédérale 2, Floirac / Parthenay (48-10).

Reportage de Félix Chiocca avec les réactions d'ANDRIEUX (2è ligne) et de Thibaut LEY (3è ligne).


écouter
Lun. 27 Nov. 2017 : RUGBY - Top 14 (Sports Magazine)

Agen / Stade Français (29-13) : Toutes les réactions !

Victoire encourageante, voire capitale des Agenais dans cette affiche de bas de classement. Au micro de Francis Dalzovo, les réactions de ... [la suite...]
écouter

Victoire encourageante, voire capitale des Agenais dans cette affiche de bas de classement. Au micro de Francis Dalzovo, les réactions de Mauricio REGGIARDO l'entraineur du SUALG, Olivier AZAM l'entraineur du Stade Français, Arthur JOLY le pilier du SUALG, et Alain TINGAUD le président du Sporting Union Agen Lot-et-Garonne.

Caen / Bordeaux (1-0) : Black Saturday, encore volés et...sept de chute

Le Black Friday, dont on nous a inondé les oreilles tout au long de la semaine écoulée, est - comme chacun a fini par le ... [la suite...]
écouter

Le Black Friday, dont on nous a inondé les oreilles tout au long de la semaine écoulée, est - comme chacun a fini par le savoir, à force de matraquage - le jour de soldes monstres. Ce qu'on ne savait pas en revanche et que le slogan ne précisait pas, c'est que le jour suivant, le Black Saturday, était celui des occasions perdues, des soldes qui vous passent sous le nez et qu'on regrette longtemps, comme un train qu'on vient de manquer... Les Girondins ont pu en faire la cruelle expérience samedi soir au stade Michel D'Ornano, en se heurtant d'abord à une noire malchance collante comme un pot de goudron et de plumes, devenue tellement invraisemblable qu'on se demande à la longue s'il faut en rire ou en pleurer...10 minutes, les dix premières, il n'a pas fallu patienter davantage pour se rendre compte du retour à la triste "normalité" : la scoumoune avait bel et bien remis sa chape de plomb sur les épaules girondines, Vercoutre s'étant déjà opposé in extremis à trois tentatives de Malcom (6e), Kamano dans la foulée (7e), puis Jovanovic de la tête (10e). Pas de doute, cette fois le portier normand n'avait pas décidé de se percer comme lors de la Bérézina caennaise du 7 février dernier (0-4). Un état de grâce qui, si l'on se fie aux indicateurs des récentes galères subies par nos Marine et Blanc depuis deux mois, ressemblait fort à un mauvais présage, ce que la suite du match confirma, malheureusement. 60% de possession de balle, 26 centres et 8 corners n'auront donc pas suffi pour leur éviter une 5e défaite en 7 rencontres, la troisième consécutive à l'extérieur par l'écart le plus minime. Et encore la situation aurait-elle pu être pire à la pause si Mbengue n'avait pas vu sa mine heurter le sommet de l'arête du but de Costil, battu (38e). Mais aussi tout autre si les Girondins, qui n'avaient nul besoin de ce fardeau supplémentaire, n'étaient pas tombés sur un référé égal à lui-même, ce qui est tout dire... Là aussi, peut-on invoquer un mauvais présage ? M.Abed n'ayant jamais été à la hauteur lors de ses précédents arbitrages à Bordeaux, il n'y avait pas de raison de penser que l'air de la Normandie l'inspirerait davantage. On le vérifia dès la 2e minute quand il ferma les yeux sur une faute de Aït-Bennasser sur Kamano en pleine surface (2e) qu'on aurait sifflée dans 4 cas sur 5, puis sur une autre de Genevois qui accrocha sans discussion possible la jambe de Malcom (43e). Si l'on ajoute que sur le but normand et le centre de Rodelin au départ duquel deux attaquants normands étaient hors-jeu mais malheureusement pas le récipiendaire de l'offrande au second poteau, Ivan Santini, totalement oublié au marquage par Sabaly pour une tête décroisée qui ne laissa aucune chance à Costil (1-0, 24e), M.Abed souffrit là aussi de cécité, mais qu'il la retrouva en fin de match (90e) pour invalider l'égalisation de Mendy pour...hors-jeu (!), on comprendra qu'à la longue, les errements arbitraux aient fini par irriter le pourtant flegmatique Jocelyn Gourvennec, rappelé à l'ordre en cours de match par un directeur de jeu de moins en moins crédible. Et l'on ne pourra pas s'empêcher de penser qu'une telle "intransigeance" n'ait pas eu un lien plus ou moins direct avec les propos de Nicolas De Tavernost tenus après Bordeaux / Marseille 6 jours plus tôt et la prestation de haute volée d'un autre fleuron de l'arbitrage français, M.Millot. Mais qu'on ne s'y trompe pas pour autant et que l'on ne nous fasse pas dire ce que l'on n'a pas écrit. Certes, les Girondins ne sont pas aidés par ce que pudiquement d'aucuns appellent les "faits de jeu", en ce moment, c'est un euphémisme. Mais pas plus que M.Millot n'aurait empêché les Girondins de battre l'OM si Sankharé avait converti ne fût-ce que l'une des 3 offrandes dont il hérita, M.Abed n'a privé les Girondins d'une égalisation qui eût été on ne peut plus logique si Kamano, seul à 6 mètres sur un service de De Préville, n'avait manqué l'immanquable, alors qu'il était plus difficile de mettre le ballon sur la barre que dans le but vide (46e) ou si les Girondins avaient enfin su élever leur ratio de tirs cadrés, qui culmine pathétiquement à deux par match depuis des semaines, et qui leur interdit - il faut en être conscient - d'espérer battre (sauf miracle) quelque adversaire que ce soit à ce niveau de la compétition. Tout le monde n'est pas le Paris St Germain, pour convertir chacune de ses occasions de but ou presque... Leur domination stérile dans un second acte arythmique et nettement moins enlevé que le premier, ponctué de rares mais redoutables contres normands qui furent à deux doigts d'aboutir, a rappelé les parties de pelotaris livrées à Rennes ou Amiens face à un mur qui n'avait pourtant rien à voir avec la Muraille de Chine, mais qui n'a cessé de leur renvoyer l'image de leur propre impuissance offensive. Face à des Verts embarqués eux aussi dans un tourbillon à peine moins funeste (6 matches sans victoire) ce mardi 28 Novembre au Matmut à 21 heures (en direct intégral sur nos ondes), est-il besoin de dire que la côte d'alerte est déjà atteinte depuis un moment et que le plan Orsec n'est plus très loin ? Au micro de Gaétan Pinel qui commentait cette rencontre en direct intégral du stade Michel D'Ornano à Caen, écoutez les réactions des deux entraîneurs, Patrice GARANDE (SM Caen) et Jocelyn GOURVENNEC (FCGB), Romain GENEVOIS le défenseur du SM Caen, et Benoît COSTIL le gardien de but des Girondins de Bordeaux. D'autres réactions bordelaises et caennaises à écouter ce lundi 27 Novembre dans nos journaux de 6h à 18h, puis dans Sports Magazine à partir de 18h30.
Dim. 26 Nov. 2017 : RUGBY - Top 14 (Top Chrono - matches de l'UBB Rugby)

Bordeaux Bègles / Brive (27-27) : Un nul quasi-miraculeux pour l'UBB...

Quatre essais concédés sur sa pelouse, et...13 points gaspillés au pied - heureusement - dont la pénalité ... [la suite...]
écouter

Quatre essais concédés sur sa pelouse, et...13 points gaspillés au pied - heureusement - dont la pénalité de la gagne par Germain (77e), les Corréziens pourront s'en vouloir...L'UBB, fébrile comme rarement après une bonne entame presque trop belle pour être vraie (2 beaux essais de Lesgourgues après 55 secondes et Houston) et loin de son meilleur niveau, peut s'estimer heureuse de n'avoir pas chuté sur sa pelouse pour la première fois de la saison, face à des Brivistes qui ont montré qu'ils valaient beaucoup mieux que leur classement actuel. Mais l'Union, qui doit pour l'instant continue de faire avec les moyens du bord, sauve les meubles, presque par miracle, et devra tirer les leçons de cette production plus que mitigée, où elle a encore une fois alterné le pire et le meilleur, avec d'inexplicables trous d'air qui ont laissé l'adversaire revenir dans le match exactement comme face à Agen, et de grosses lacunes défensives, comme sur les deux essais en 95 secondes de l'ailier briviste Lapeyre (16e, 18e) ou sur celui de Mignardi (43e). A Pau samedi prochain dans le derby aquitain, l'Union aura intérêt à avoir gommé ce genre de lacunes, faute de quoi elle risque de tomber de haut au Hameau.  Au micro de Julien Dourthe qui commentait cette rencontre en direct intégral depuis le stade Chaban-Delmas à Bordeaux aux côtés de Vincent Forgues, co-entraîneur du CA Lormont et ancien joueur de Brive, écoutez les réactions de Jacques BRUNEL le manager de l'Union Bordeaux Bègles, Nicolas GODIGNON le manager de Brive, et Matthieu JALIBERT le demi d'ouverture de l'UBB. D'autres réactions bordelaises et brivistes à écouter ce lundi 27 Novembre dans nos journaux de 6h à 18h, puis dans Sports Magazine à partir de 18h30.
Dim. 26 Nov. 2017 : RUGBY - Top 14 (Sports Magazine)

Agen / Stade Français (29-13) : Le SUA saisit sa chance par une 2e mi-temps de feu

A la faveur d'un terrible 26-0 et d'une seconde période tonitruante, et après avoir été mené 13-3 en ... [la suite...]
écouter

A la faveur d'un terrible 26-0 et d'une seconde période tonitruante, et après avoir été mené 13-3 en début de rencontre sur une entame qui laissait craindre le pire (essai d'Arias, 16e), le SUA (en photo Filipo Nakosi, l'homme du match auteur de deux des trois essais agenais) n'a pas laissé passer sa chance de revenir sur les talons de sa victime du jour et surtout de se donner un peu d'air au classement, même si les deux derniers (Brive à Bordeaux et Oyonnax contre Clermont) ont fait match nul. Avec ce 3e succès de la saison à domicile, auquel n'aura manqué que le bonus offensif pourtant à portée de fusil en fin de rencontre face à des parisiens à la dérive, le SUA prouve qu'il a les atouts cette saisons pour se maintenir dans l'élite. Au micro de Francis Dal'Zovo qui commentait cette rencontre en direct intégral du stade Armandie à Agen aux côtés de Jean-Pierre Delserre, écoutez les réactions de Mauricio REGGIARDO l'entraîneur des avants du SUALG, Olivier AZAM l'entraîneur du Stade Français, et Alain TINGAUD le président du Sporting Union Agen Lot-et-Garonne. D'autres réactions agenaises et parisiennes à écouter ce lundi 27 Novembre dans nos journaux de 6h à 18h, puis dans Sports Magazine à partir de 18h30.

Avant Caen / Bordeaux (14e journée) : Caen...gagneront-ils ?

Les Girondins aborderont ce samedi à Caen un véritable marathon de 7 matches en 25 jours avant la trêve hivernale, ... [la suite...]
écouter

Les Girondins aborderont ce samedi à Caen un véritable marathon de 7 matches en 25 jours avant la trêve hivernale, entrelardé d'un tour de Coupe de la Ligue à Toulouse le 12 décembre. Marathon de fin d'année, devenu classique dans la programmation des rencontres chaque saison mais qui, vu leur classement actuel et leur série noire en cours (2 points en 6 matches, aucune victoire et 4 buts marqués) décidera assurément de l'orientation de leur saison actuelle et révèlera clairement si leurs objectifs européens sont réalistes ou hors d'atteinte, il faut dire les choses comme elles sont. Sur le papier, les adversaires à venir semblent dans leurs cordes, davantage que ceux qu'ils viennent d'affronter, Rennes et Amiens mis à part. Mais que dira la réalité du terrain pour une équipe qui n' a plus signé de clean-sheet depuis le 15 septembre à Toulouse (0-1) - autant dire une éternité -  et ne cadre en moyenne que 2 à 3 tirs par match, quand ce n'est pas...zéro, comme à Rennes ou un comme face à Amiens ? Caen avait réussi aux Marine et Blanc la saison passée, certes, avec un tonitruant 4-0 au stade D'ornano. Mais on a aussi souvenance d'un naufrage sur cette même pelouse (5-0) il y a dix ans pile (le 24 Novembre 2007 exactement) chez une équipe alors relégable...Si Jovanovic, qui a purgé sa suspension, fait son retour, ils seront en revanche privés de Lewczuk (entorse à la cheville), en attendant les suspensions de De Préville et Kamano ce mardi 28 contre St Etienne. Comment nos Marine et Blanc auront-ils digéré la déception marseillaise et quel visage afficheront-ils en Normandie ? Celui prometteur d'une équipe opiniâtre et solidaire mais mal payée de ses efforts par la faute d'une erreur d'arbitrage contre Marseille, aperçu dimanche dernier, ou au contraire la fantômatique attitude et l'encéphalogramme plat constatés à Rennes et contre Amiens ? Côté caennais, Garande récupère trois joueurs (Aït-Bennasser, Repas, et l'ex-bordelais Guilbert), mais perd son attaquant Hervé Bazile, blessé à la cuisse. Ecoutez au micro de Christophe Monzie une partie des réactions de Jocelyn GOURVENNEC (photo), le coach du FCGB, et Patrice GARANDE, son homologue du Stade Malherbe de Caen. Pour écouter l'intégralité de ces réactions et d'autres réactions caennaises d'avant-match (pas des bordelaises, car aucun joueur n'est autorisé à participer aux conférences de presse depuis trois semaines), rendez-vous dans nos journaux de cette semaine de 6h à 18h, puis ce vendredi 24 Novembre dans Le Week-end en Sport à partir de 19h, et ce samedi 25 Novembre dans le mag d'avant-match de Top Chrono à partir de 17h. Coup d'envoi : 20h. Commentaires de Gaétan Pinel.

Match à suivre en direct intégral sur toutes nos fréquences, et sur notre site internet www.arlfm.com
Sam. 25 Nov. 2017 :

Avant Agen / Stade Français (11e journée) : Un tournant capital pour le SUA

Victoire im-pé-ra-tive pour le SUA ce samedi à Armandie face à des Franciliens toujours aussi irréguliers qui ... [la suite...]
écouter

Victoire im-pé-ra-tive pour le SUA ce samedi à Armandie face à des Franciliens toujours aussi irréguliers qui alternent le pire et le meilleur. La Racing est déjà tombé en Lot-et-Garonne, l'autre club de la capitale doit subir le même sort. Pour peu que Brive et Oyonnax laissent des plumes ce week-end, le SUA, en cas de succès, pourrait alors réaliser une excellente opération au classement. Il s'agit en tout cas d'un tournant capital dans la saison, indiscutablement. Au micro de Mathieu Duffourg, écoutez une partie des réactions de Mauricio REGGIARDO le coach des avants, et Antoine ERBANI le 3e ligne et capitaine du SUALG. Pour entendre l'intégralité de ces réactions et aussi des réactions parisiennes d'avant-match, rendez-vous ce vendredi dans nos journaux d'informations de 6h à 18h, puis dans Le Week-End en Sport à partir de 19h, et samedi 25 Novembre 2017 dans le mag d'avant-match de Top Chrono à partir de 17h. Coup d'envoi : 18h. Commentaires de Francis Dal Zovo et Jean-Pierre Delserre.

La compo du SUA : Béthune, Bosch, Joly - Murday, Marchois - Miquel, Tanga, Erbani (cap) - Januarie (m), Mc Intyre (o) - Nakosi, Fouyssac, Hériteau, Tilsley - Laporte. Remplaçants : Ngauamo, Pheliponneau, Kotze, Farré, Verdu, Lamoulie, Sadie, Ryan. 

Match à suivre en direct intégral sur les fréquences lot-et-garonnaises d'ARL et sur notre site internet : www.arlfm.com, cliquez sur "Ecouter ARL 47".
Sam. 25 Nov. 2017 : RUGBY - Top 14 (Top Chrono - matches de l'UBB Rugby)

Avant UBB / Brive (11e journée) : Gare au piège corrézien !

Pour sa seconde réception d'affilée ce samedi à Chaban Delmas, l'UBB va devoir faire face à une cascade ... [la suite...]
écouter

Pour sa seconde réception d'affilée ce samedi à Chaban Delmas, l'UBB va devoir faire face à une cascade d'absences et de blessures encore plus importante qu'avant la réception d'Agen. Au poste de pilier par exemple, où elle ne disposera plus que de 3 spécialistes. Pour autant, pas question de lâcher à la maison face au voisin briviste que l'Union avait battu deux fois, mais de justesse la saison passée. Après un départ calamiteux, les Corréziens ont (un peu) redressé la barre et laissé la dernière place à Oyonnax, à la faveur de leurs succès à domicile sur Castres puis le Stade Français. Mais hors de leurs bases, ils n'ont jusqu'ici pas récolté le moindre pécule, essuyant souvent de lourdes défaites avec plus de 40 points concédés. Une spirale dont ils vont evidemment chercher à s'extraire au plus vite. Aux Unionistes de ne pas leur donner ce loisir, une victoire girondine permettant aux Girondins de rester à coup sûr dans le Top 6, et peut-être même de gagner une ou deux places en fonction des résultats de Toulouse et du Racing qui ne seront pas à la noce dimanche, respectivement à Lyon et contre Montpellier. Au micro d'ARL, écoutez une partie des réactions de Jérémy DAVIDSON l'entraineur des avants (photo), Yann LESGOURGUES le demi de mêlée de l'UBB, et Adrien PELISSIE le talonneur de l'UBB. D'autres réactions bordelaises à écouter dans nos journaux de cette semaine de 6h à 18h, puis ce vendredi 24 Novembre dans Le Week-end en Sport à partir de 19h, et samedi 25 Novembre dans le mag d'avant-match de Top Chrono à partir de 16h50. Coup d'envoi : 18h, commentaires de Julien Dourthe et Vincent Forgues, co-entraîneur du Ca Lormont et ancien joueur du CA Brive Corrèze-Limousin. Match à suivre en direct intégral depuis le stade Chaban-Delmas à Bordeaux sur les fréquences girondines d'ARL et sur notre site internet www.arlfm.com, cliquer sur "Ecouter ARL 33".

Et toute cette semaine, gagnez vos invitations en places assises pour assister à cette rencontre en jouant avec ARL !
Ven. 24 Nov. 2017 : RUGBY - Fédérales 1 à 3 (Le Week-end en sport)

Rugby National (Fédérale 2) : Avant Salles / Isle

Présentation de la rencontre de Fédérale 2, Salles / Isle avec Didier DALLET le président de l'US Salles.


écouter
Ven. 24 Nov. 2017 : VOLLEY BALL - Volley-Ball Elite (Le Week-end en sport)

Volley-Ball National : Elite Féminine, Bordeaux Mérignac / Mougins

Présentation de la rencontre d'Elite Féminine, Bordeaux Mérignac / Mougins avec Sylvain MORVAN le président des ... [la suite...]
écouter

Présentation de la rencontre d'Elite Féminine, Bordeaux Mérignac / Mougins avec Sylvain MORVAN le président des Burdis.
Ven. 24 Nov. 2017 : HANDBALL - National (Le Week-end en sport)

Handball National : N2M, ASPOM Bègles / Billère

Présentation de la rencontre de N2M, ASPOM Bègles / Billère avec Rémy PUYAU l'entraineur de l'ASPOM ... [la suite...]
écouter

Présentation de la rencontre de N2M, ASPOM Bègles / Billère avec Rémy PUYAU l'entraineur de l'ASPOM Bègles.
Ven. 24 Nov. 2017 : FOOTBALL - Ligue D'aquitaine (Le Week-end en sport)

Football Régional : Aquitaine Foot Infos du mois de novembre 2017 !

Au micro de Christophe Monzie, écoutez le numéro d'Aquitaine Foot Infos du mois de novembre 2017, ... [la suite...]
écouter

Au micro de Christophe Monzie, écoutez le numéro d'Aquitaine Foot Infos du mois de novembre 2017, le magazine mensuel de la Ligue de Football de Nouvelle Aquitaine, avec Kévin MORLIGHEM, Responsable de la Promotion de la LFNA. Extrait de l'émission Le Week-End en Sport du vendredi 24 novembre 2017.
Mar. 21 Nov. 2017 : FOOTBALL - Ligue 1 (Sports Magazine)

Bordeaux / Marseille (1-1) : Toutes les réactions !

Score de parité dans ce choc toujours très attendu par les supporters des Girondins. Il ne fallait pas arriver en retard au stade ... [la suite...]
écouter

Score de parité dans ce choc toujours très attendu par les supporters des Girondins. Il ne fallait pas arriver en retard au stade (but pour Bordeaux à la 3e mn de De Préville, en photo) et pas partir avant la fin du match (égalisation de l'OM par Sanson à la 95e mn de jeu). Ce score nul ne change rien au classement: l'OM reste 4e et Bordeaux pointe toujours au 9e rang, ratant le coche alors qu'un succès l'aurait hissé à la 6e place puisqu'aucune des équipes qui le précèdent au classement (Caen, St Etienne, Nantes, Montpellier) n'a gagné. Pas sûr qu'une telle occasion se représente de sitôt...Ecoutez l'analyse de Christophe Monzie, puis à son micro, les réactions de Younousse SANKHARE le milieu de terrain, Benoît COSTIL le gardien de but, Jérémy TOULALAN le défenseur central et capitaine du FCGB, Morgan SANSON le milieu de terrain et buteur de l'OM, Maxime LOPEZ le milieu de terrain de l'OM, Théo PELLENARD le défenseur du FCGB, Nicolas DE PREVILLE l'attaquant et buteur du FCGB, les deux entraîneurs Rudi GARCIA (OM) et Jocelyn GOURVENNEC (FCGB), et Nicolas DE TAVERNOST le président du directoire de M6, très mécontent de l'arbitrage de M.Millot qui n'aura pas fait l'unanimité, c'est le moins qu'on puisse écrire, l'égalisation marseillaise étant arrivée à la suite d'un coup-franc imaginaire.
Mar. 21 Nov. 2017 : BASKET - Nationale (Sports Magazine)

Basket-Ball National (Nationale 1 à 3) : Résultats et réaction !

National 2F: Anglet / AS Saint-Delphin (71-72). Victoire précieuse après prolongation des Villenavaises à ... [la suite...]
écouter

National 2F: Anglet / AS Saint-Delphin (71-72). Victoire précieuse après prolongation des Villenavaises à l'extérieur, réaction de Jean-Philippe ZAVAN l'entraîneur de l'AS Saint-Delphin.
Mar. 21 Nov. 2017 : VOLLEY BALL - Volley-Ball Elite (Sports Magazine)

Volley-Ball National : Résultats et réaction !

Elite Masculine: Porte du Hainaut / Saint-Jean d'Illac (0-3).

N3M : Nantes / Saint-Jean d'Illac B (1-3). En Elite, les Illacais ... [la suite...]
écouter

Elite Masculine: Porte du Hainaut / Saint-Jean d'Illac (0-3).

N3M : Nantes / Saint-Jean d'Illac B (1-3). En Elite, les Illacais remportent leur match à nouveau par un 3/0, n'ayant concédé aucun set sur toute la phase aller de leur championnat, réaction de Stéphane HASSOUN, président de Saint-Jean-d'Illac volley.
Mar. 21 Nov. 2017 : FOOTBALL - Football Régional (Sports Magazine)

Football Régional (Départemental 1) : Résultats et réactions !

D1 (district de Gironde): Monségur / Montesquieu FC (1-2), avec cette victoire Montesquieu consolide sa première place au ... [la suite...]
écouter

D1 (district de Gironde): Monségur / Montesquieu FC (1-2), avec cette victoire Montesquieu consolide sa première place au classement, réaction de Romain BONNIN l'entraîneur de Montesquieu FC.

D1 : Andernos (A) / Ludon (3-0) et D2: Andernos (B) / Lège Cap Ferret (4-2), les deux formations d'Andernos Sports sont leaders de leur classement respectif, réaction de Florent DUPONT l'entraîneur général d'Andernos.
Mar. 21 Nov. 2017 : FOOTBALL - Football Régional (Sports Magazine)

Football Régional (Régional 1 à 4) : Résultats,classements et réactions !

Régional 1 poule B: Trélissac / Villenave (0-2), réaction de Cédric NAVARRO l'entraîneur de la Jeunesse ... [la suite...]
écouter

Régional 1 poule B: Trélissac / Villenave (0-2), réaction de Cédric NAVARRO l'entraîneur de la Jeunesse Villenavaise.

Cestas / Biarritz (3-1), avec cette victoire, les Cestadais retrouvent leur fauteuil de leaders. Reportage de Philippe Osuna avec les réactions de Nicolas BASCAZEAUX l'entraîneur de Biarritz, Laurent ABRIBAT l'entraîneur du SAG Cestas et Sébastien DUPUY le double buteur cestadais.

Avec notre correspondant, Erick Dauzon, analyse des résultats des clubs lot-et-garonnais en R1, R2, R3...

Régional 2: Blanquefort / SA Mérignac (1-3), réaction de Johann RUFFAT, entraîneur du SA Mérignac.
Mar. 21 Nov. 2017 : RUGBY - Top 14 (Sports Magazine)

Rugby National : UBB / SUA (33-23), toutes les réactions !

Victoire de l'UBB qui coûte cher avec 3 blessés et une expulsion au compteur, l'UBB a bien négocié la ... [la suite...]
écouter

Victoire de l'UBB qui coûte cher avec 3 blessés et une expulsion au compteur, l'UBB a bien négocié la 1ère période avant que les Agenais ne reviennent à 4 points dans la seconde. Mais Talebula pour l'UBB est passé par là, une pénalité et un drop qui ont finalement scellé le succès girondin. Au micro de Julien Dourthe qui commentait cette rencontre aux côtés de Francis Lagleyze, écoutez les réactions de Matthieu JALIBERT l'ouvreur, Adrien PELISSIER le 2e ligne, Mahamadou DIABY le 3e ligne, Gauthier DOUBRERE le demi de mêlée, Jean-Baptiste DUBIE le centre de l'UBB qui a terminé le match à l'ouverture, Jacques BRUNEL le manager de l'Union Bordeaux Bègles, Julien HERITEAU le centre, Jean François FONTENEAU le président du Sporting Union Agen Lot-et-Garonne, et Stéphane PROSPER l'entraineur du SUALG.
Mar. 21 Nov. 2017 : FOOTBALL - National (Sports Magazine)

Football Régional (National 2) : Stade Montois / Stade Bordelais (3-1).

Défaite des Stadistes bordelais (3-1) qui n'y arrivent plus en ce moment, qui plus est chez la lanterne rouge dans le derby ... [la suite...]
écouter

Défaite des Stadistes bordelais (3-1) qui n'y arrivent plus en ce moment, qui plus est chez la lanterne rouge dans le derby aquitain.... Samedi prochain, ils devront redresser la barre en championnat face à Hyères avant d'accueillir le WE suivant les Chamois Niortais (L2) en 64e de finale de la Coupe de France, le 2 décembre à 18h. au stade Sainte-Germaine du Bouscat (match à suivre en direct sur nos ondes !). Réaction d'Alexandre TORRES, entraîneur du Stade Bordelais.
Mar. 21 Nov. 2017 : RUGBY - Fédérales 1 à 3 (Sports Magazine)

Rugby National (Fédérale 2) : Lormont / Issoire (18-15)

Au micro de Félix Chiocca, les réactions de Julien DOURTHE, co entraîneur de du CA Lormont-Cenon HG et Pierre d'ANDREA, ... [la suite...]
écouter

Au micro de Félix Chiocca, les réactions de Julien DOURTHE, co entraîneur de du CA Lormont-Cenon HG et Pierre d'ANDREA, ouvreur de Lormont (auteur de tous les points de son équipe).

BORDEAUX / MARSEILLE (1-1) : Toujours invaincus, certes...mais "invainqueurs"

Quand rien ne va, rien ne va vraiment. De toute évidence, les Girondins méritaient mieux que ce cruel dénouement, compte tenu ... [la suite...]
écouter

Quand rien ne va, rien ne va vraiment. De toute évidence, les Girondins méritaient mieux que ce cruel dénouement, compte tenu de l'état d'esprit affiché et du scenario de la rencontre, face à un OM nettement moins incisif qu'on ne le craignait, certes maître du ballon mais qui n'a cadré que...deux de ses tirs, en tout et pour tout. Le problème, c'est qu'il n'est pas certain que les Girondins aient fait mieux que cela, dans le geste final. N'empêche que cette égalisation de Morgan Sanson dans une forêt de jambes (1-1, 90e + 5), après un ballon mal renvoyé dans l'axe par Sabaly et une partie de billard à laquelle avaient préalablement pris part les deux remplaçants marseillais Sarr et Germain, à l'ultime seconde d'interminables arrêts de jeu que le zélé M.Millot décompta aussi généreusement en fin de rencontre qu'il les avait zappés inexplicablement à la fin du premier acte, aura de quoi laisser beaucoup de regrets aux supporters girondins, venus en nombre malgré le froid (plus de 37 000 spectateurs, meilleure affluence de la saison, et des Ultras qui avaient mis les petits plats dans les grands, en déployant des tifos de toute beauté dans le virage Sud).Tout ça pour ça, serait-on tenté d'écrire...Un tout petit point (le second sur 15 possibles) au goût bien amer, le tout saupoudré d'un zeste d'injustice. Une opiniâtreté retrouvée, pourtant, une belle débauche d'énergie et un groupe qui a enfin défendu ensemble quand l'OM, après la pause, a monté le curseur et pressé plus haut, sans pour autant se montrer réellement dangereux : autant de qualités de coeur qui avaient notoirement manqué aux Girondins lors de leurs fantômatiques sorties en Normandie contre Amiens, puis en Bretagne contre Rennes, et qui auraient dû leur suffire à arracher la décision face à des Marseillais tout à fait prenables, si seulement ils s'étaient montrés plus précis dans leurs tentatives. Car dans ce domaine hélas, on ne peut pas dire qu'il y ait eu d'amélioration sensible par rapport à leurs dernières sorties, à l'image d'un Sankharé actif dans l'entrejeu, mais trop imprecis dans le geste final, une fois par mi-temps, d'abord sur un service en retrait de Kamano mais dont la frappe frôla la lucarne de Mandanda, figé sur sa ligne (18e), ensuite et surtout après un gros travail de Mendy sur le flanc gauche et un centre en retrait récupéré par Malcom qui offrit un caviar au sénégalais (84e), incapable de cadrer encore une fois. A cet instant de la partie, Bordeaux menait encore au score, depuis le coup de théâtre du début de rencontre quand Nicolas De Préville, interceptant une passe latérale mal sentie d'Anguissa, s'en était allé enrhumer d'abord Sanson d'un joli crochet, puis ajuster une frappe enroulée magistrale de 20 mètres qui laissait Mandanda impuissant, avec la complicité du montant droit, alors que 2 minutes et 25 secondes ne s'étaient pas écoulées (1-0, 3e). Le but le plus rapide des Girondins cette saison, jusqu'à présent. Ensuite, comme prévu et peut-être un peu voulu par les Girondins, c'est l'OM qui eut la possession du ballon dans le premier acte, parfois de façon outrageuse (76% au bout de 20 minutes de jeu) mais quand les Marine et Blanc n'avaient pas le tort de le leur rendre trop vite et parvenaient à mener leurs contres jusqu'au bout, c'est bien eux qui se montraient les plus menaçants sur le but olympien. Assez peu inspiré dans ses décisions, notamment dans la distribution des cartons jaunes, celui infligé à De Préville pour sa première faute du match (21e) sur Anguissa et qui sera suspendu contre St Etienne ayant paru bien sévère, Monsieur Millot aurait pu siffler un penalty pour une faute de Rami sur Sankharé (32e). Il ne manquait parfois que quelques centimètres dans la dernière passe pour permettre aux bordelais d'aller au bout de leurs actions. Coté olympien, il fallait attendre la 37e minute et un coup-franc de 30 mètres du capitaine Payet sur Costil pour comptabiliser la première frappe cadrée du match des visiteurs. Dans la foulée, sur un centre de la gauche de Sanson, Mitroglou décroisait trop sa tête et manquait le cadre (39e). La sortie de Payet à la pause redistribuait les cartes coté marseillais, Sanson passant au poste de numéro 10 et Rolando héritant du brassard de capitaine. Le stade tremblait, une fois, une seule, quand une reprise de volée de Thauvin, oublié au second poteau sur un centre de la gauche de ce même Sanson, l'un des meilleurs marseillais, finissait...derrière le but de Costil, faisant trembler le filet extérieur (51e). M.Millot sanctionnait ensuite d'un carton Lopez pour un tacle sur Lerager, mais oubliait de sanctionner Amavi pour une faute tout aussi flagrante sur Malcom sur la même action (54e). En revanche, il ne manquait pas de punir Kamano (68e) - lassé de prendre des coups en toute impunité, telle la faute commise sur lui par Sanson 4 minutes auparavant - d'un carton sévère qui vaudra également une suspension au guinéen pour la venue de St Etienne le 28 novembre, Lewczuk ayant lui aussi hérité du carton jaune le plus ubuesque de la soirée pour une faute imaginaire sur Mitroglou (64e). L'attaquant grec causait une belle frayeur aux Girondins, que l'on pensait - à tort - être la dernière du match en expédiant sa reprise en pivot dans les nuages sur un centre d'Amavi (90e)...jusqu'à cette autre faute imaginaire de Pellenard valant le dernier coup-franc de la partie à l'OM. Tiré par Mandanda depuis la médiane, il provoquait le cafouillage cité précédemment et l'égalisation de Sanson d'une frappe croisée à ras de terre, entre les jambes du jeune Olivier Verdon (première apparition en L1) et de Toulalan, Costil, masqué par ses défenseurs, ne pouvant que constater les dégâts (1-1). L'invincibilité girondine face à l'OM durera donc un an de plus (soit 41 ans) mais comptablement parlant, les Girondins n'avancent pas au classement, et ont juste enrayé leur néfaste spirale. Ils restent encore loin des places européennes, alors qu'un succès les aurait hissé à la 6e place, aucune des équipes qui les précèdent (Caen, St Etienne, Nantes, Montpellier) n'ayant gagné. Il n'est pas sûr que de telles opportunités de représentent de sitôt. Cependant, s'ils sont capables d'afficher les mêmes vertus lors des 3 prochains matches qui les attendent en 6 jours, gageons qu'ils puissent enfin retrouver la joie d'une victoire qui les fuit depuis le 23 septembre. On se console comme l'on peut... Au micro de Christophe Monzie qui commentait cette rencontre en direct intégral depuis le Matmut Atlantique aux côtés de Michel Le Blayo, écoutez les réactions des deux entraîneurs Rudi GARCIA (OM) et Jocelyn GOURVENNEC (FCGB). D'autres réactions bordelaises et marseillaises à écouter ce lundi 20 novembre dans nos journaux de 6h à 18h, puis dans Sports Magazine à partir de 18h30.