Accueil > sports

les sports



Les prochains matchs en direct sur ARL

recherchez :

à la une suivez en direct toutes les rencontres de :
FC Girondins de Bordeaux (L1), L'Union Bordeaux Bègles (Top 14), SU Agen Rugby (Top 14)

Lun. 16 Mai 2016 : FOOTBALL ()

Football régional : Bredy Foot Challenge à La Brède (33)

avec la réaction de Thierry BORSATO, organisateur du 6e Tournoi Brédy Foot (catégorie U13) à La Brède les ... [la suite...]
écouter

avec la réaction de Thierry BORSATO, organisateur du 6e Tournoi Brédy Foot (catégorie U13) à La Brède les 15 et 16 mai 2016.
Lun. 16 Mai 2016 : FOOTBALL - Ligue 1 ()

CAEN / BORDEAUX (1-0) : Toutes les réactions !

Analyse de Christophe Monzie et Philippe Osuna puis réactions d'après-match de Damien DA SILVA, Jonathan DELAPLACE ... [la suite...]
écouter

Analyse de Christophe Monzie et Philippe Osuna puis réactions d'après-match de Damien DA SILVA, Jonathan DELAPLACE côté caennais, Lamine SANE, Nicolas PALLOIS, Thomas TOURE et Ulrich RAME côté bordelais.
Lun. 16 Mai 2016 : FOOTBALL ()

CFA et CFA2 : Résultats, classements et réactions

CFA2 : MARMANDE / VILLENAVE (0-1) avec au micro de Jéremy Colin les réactions de Florian VALO (attaquant du FCM 47) et Cyril COUPY ... [la suite...]
écouter

CFA2 : MARMANDE / VILLENAVE (0-1) avec au micro de Jéremy Colin les réactions de Florian VALO (attaquant du FCM 47) et Cyril COUPY (entraîneur de la Jeunesse Villenavaise)
Lun. 16 Mai 2016 : FOOTBALL ()

Football régional : DH à PL, + Coupe d'Aquitaine

PH Poule A : avec Jérôme BRIVES (entraîneur Coqs Rouges de Bordeaux) après Martignas-Illac / Coqs ... [la suite...]
écouter

PH Poule A : avec Jérôme BRIVES (entraîneur Coqs Rouges de Bordeaux) après Martignas-Illac / Coqs Rouges (0-1) et la montée des Coqs Rouges en DHR.

PH Poule C : avec Olivier SOMPS (président du RC Bordeaux Métropole) après RC Bordeaux / Cenon (2-1) et le maintien du RC Bordeaux

PL Poule E : avec les réactions de Joël ARAKE (capitaine) et Eric MURVILLE (entraîneur ES Audenge) au micro de Philippe Osuna après Audenge / Morcenx (4-3) et la montée de l'ESA en PH.

PL Poule F : avec Hippolyte DAULHAC (gardien de but du COLAYRAC FC) après ES Montoise / Colayrac (2-2) et la montée du CFC en PH.
Lun. 16 Mai 2016 : BASKET ()

BASKET : Nationales 1 à 3 : Résultats et réactions

avec Erick Dauzon et l'analyse des résultats des clubs lot-et-garonnais, notamment la descente du BB Marmande en Nationale 3.


écouter
Dim. 15 Mai 2016 : FOOTBALL - Ligue 1 ()

CAEN / BORDEAUX (1-0) : Un one-man-show ridicule et une saison à oublier

Une défaite frustrante (1-0) pour terminer une saison qui ne restera pas dans les annales (sinon pour être la pire des ... [la suite...]
écouter

Une défaite frustrante (1-0) pour terminer une saison qui ne restera pas dans les annales (sinon pour être la pire des Girondins depuis 11 ans), de la même façon qu'une défaite tout aussi frustrante (1-2 contre Reims le 9 août 2015) l'avait inaugurée : le constat n'est pas innocent et illustre à lui seul tout ce qui aura miné les Marine et Blanc cette saison. Capables de résister deux fois et de remonter trois fois leur handicap au score face au PSG, équipe de tous les records, de prendre 6 points à Monaco et 3 à Lyon, solides lauréats de l'épreuve, mais aussi d'abandonner 6 points aux Champenois (qui descendent en Ligue 2) et autant au Stade Malherbe de Caen qui se sera régalé en contres face à cette équipe, comme au match aller au Matmut (1-4 le 29 novembre), en reproduisant exactement le même schéma tactique. Si l'on ajoute à ce gaspillage de points les...15 abandonnés aux quatre derniers du championnat, notamment à domicile sur des matches que Bordeaux, menant au score (Ajaccio, Reims, voire Bastia) n'avait pas le droit de laisser filer, on aura vite compris quand et comment les Girondins ont fait une croix sur leurs rêves européens. La désillusion ne date pas de ce mois de mai ni de cette 12e défaite, elle fut consommée bien plus tôt dans la saison. D'autant plus regrettable que cette faiblesse est chronique depuis au moins trois saisons et semble ancrée dans l'ADN de cette équipe, mais cette fois-ci, le gâchis fut trop important pour pouvoir être rattrapé, mais on ne peut pas avoir du caviar à sa table tous les week-ends... Les Girondins ne termineront pas dans la première moitié du tableau, à l'inverse de leur adversaire Normand du jour, qui finit à son meilleur classement depuis 1992. Financièrement c'est une somme rondelette de quelques millions d'euros qui leur passera donc sous le nez et qui aurait pourtant été bien utile pour le recrutement d'un joueur. Sportivement, elle est le reflet d'une saison chaotique où la cascade de blessures et la méforme de trop de joueurs cadres, bien en-deçà de leur rendement de la saison passée, les auront forcés à abandonner leurs autres objectifs, soit trop tôt (élimination prématurée dès le mois de décembre en Europa League, sans aucune victoire dans un groupe qui semblait à leur portée), soit au sortir de productions catastrophiques dans les compétitions nationales (5-1 à Lille aux portes d'une finale de Coupe de la Ligue qui semblait leur tendre les bras face à un adversaire lillois à l'époque en pleine crise, 3-4 au Matmut après prolongations en Coupe de France contre un Nantes Bis en menant au score à 6 minutes de la fin). Et l'histoire ne retiendra hélas pas que sur cette ultime rencontre en Normandie, les Girondins méritaient sans doute le partage des points, au vu des occasions qu'ils obtinrent. Elle ne retiendra pas non plus le show pathétique du référé qui crut bon de montrer son zèle encore une fois, dans une rencontre pourtant facile à arbitrer. Mais il est vrai qu'avec Tony Chapron au sifflet (2 penalties sifflés contre eux au Parc des Princes le 25 octobre 2014 et une expulsion de Poko surréaliste), les Bordelais savaient à quoi s'en tenir et partaient avec un but de retard. Ce qui ne tarda pas à se vérifier sur le terrain, après que Diabaté, sur un corner de Malcom de la droite, eut l'infortune de voir son beau coup de tête sauvé sur la ligne par Delaplace (12e) alors que Vercoutre était battu. Car sur une ouverture de Dennis Appiah (le plus fidèle caennais qui aura joué les 38 matches de son équipe cette saison) et un mauvais renvoi de la tête de Pallois, Delort, le seul vrai danger normand avec Féret, crochetait Pablo d'un joli contrôle. Le brésilien passait alors le bras gauche sans déséquilibrer l'attaquant normand, qui s'affalait pourtant avec ruse dans la surface, sur un genre d'action qu'on voit 20 fois  dans une rencontre. Un penalty-cadeau que, sans sourciller, le meilleur réalisateur normand (12 buts) transformait en force (1-0, 14e). Une sanction qui, comme dans bon nombre des 9 penalties sifflés contre Bordeaux cette saison (à Rennes, Troyes, Lorient, ou contre St Etienne à Bordeaux) n'avait guère lieu d'être, et qui était loin de compenser ceux qu'on leur a sifflés (3) ou qu'on aurait dû leur accorder récemment (contre Angers ou Nice au Matmut, par exemple, ou même lors de ce dernier match en Normandie quand une frappe de Vada trouva une main normande en seconde période, sans que cette fois-ci, M.Chapron ne bronche).  Qu'importe : bien que privés de nombreux titulaires (Ounas, Chantôme et Debuchy étant les derniers en date, bientôt rejoints par Pablo obligé de quitter prématurément le terrain à la 39e en se tenant la cuisse, remplacé par le jeune Robin Maulun pour son premier match en L1), les Marine et Blanc ne se décourageaient pas et confisquaient le ballon (64% de possession à la pause, 58 % au final, 6 corners à 4) et tiraient au but, sans pour autant toujours cadrer (5 sur 11). Et lorsqu'ils cadraient, Vercoutre se chargeait du reste, en détournant une frappe superbe de 20 mètres de Plasil, bien décalé par Rolan (40e). L'Uruguayen, bien servi par le Tchèque qui lui avait rendu la pareille avec le relais de Malcom, gâchait ensuite une occasion presque immanquable (51e). La dernière chance des Girondins venait de passer. Car ce sont bien les Malherbistes, pourtant loin d'être souverains cette saison à domicile (7 défaites, 3 nuls) qui finissaient le plus fort, d'abord par un lob astucieux de Delaplace repoussé par Prior dans l'axe que Julien Féret, seul à dix mètres, ne put cadrer sur sa reprise de la tête (58e) ; puis par Andy Delort (en photo, entre Rolan et Maulun), que les bordelais n'auront jamais réussi à museler ni à l'aller ni au retour, qui s'avançait sans être attaqué avant de fracasser une frappe de mule sur la transversale (70e). La fin de rencontre, entre des Girondins impuissants offensivement malgré la belle activité de Malcom et des Normands résolus à se contenter de cet acquis minimal, sombrait dans le quelconque, seulement pimentée, si l'on peut dire, par les excentricités de M.Chapron qui expulsait du banc de touche le triumvirat d'entraîneurs bordelais (Ramé, Espanol, Chalmé) après un carton jaune infligé à Crivelli (72e). Du grand Guignol qui ne faisait qu'ajouter à l'impression d'inachevé d'une saison où les Girondins auront donc sauvé les meubles, et rien d'autre. Au micro de Gaétan Pinel qui commentait cette rencontre en direct intégral du stade Michel D'Ornano à Caen, écoutez les réactions de Patrice GARANDE, entraîneur, Jean-François FORTIN, Président du SMC, Ulrich RAME, entraîneur, Cheick DIABATE, attaquant du FCGB, et Alexandre RAINEAU, défenseur, ancien joueur du FC Libourne St Seurin en 2007-2008 (Ligue 2), mais licencié au SMC depuis 13 saisons, et dont c'était le dernier match en bleu et rouge. D'autres réactions bordelaises et caennaises à écouter ce lundi 16 Mai 2016 dans Sports Magazine à partir de 18h35.
Ven. 13 Mai 2016 : FOOTBALL - Ligue 1 ()

Avant CAEN / BORDEAUX (38e journée) : Jérôme PRIOR sait d'où il vient...

Avant d'aller défier le Stade Malherbe de Caen sur sa pelouse pour la der de la saison 2015-2016, les Girondins, sur la lancée ... [la suite...]
écouter

Avant d'aller défier le Stade Malherbe de Caen sur sa pelouse pour la der de la saison 2015-2016, les Girondins, sur la lancée de leur bon nul logiquement arraché au PSG ce mercredi (1-1) entendent bien poursuivre et terminer leur belle série par un 5e succès à l'extérieur qui pourrait les hisser à la 8e place du classement final de l'exercice. Bien que privés de Chantôme, Ounas (touchés tous deux à l'épaule) et surtout du malheureux Mathieu Debuchy, privé d'Euro à la dernière minute par une fâcheuse rechute (lésion musculaire à la cuisse à 10 minutes de la fin du match contre le PSG), ils feront tout pour laver l'humiliation du match aller à Bordeaux en novembre (1-4). Pour sa première conférence de presse, le jeune gardien de but des Girondins Jérôme PRIOR (photo), redevenu titulaire depuis l'arrivée d'Ulrich Ramé à la tête de l'équipe fanion, sait d'où il vient et à quel sort funeste il a échappé de justesse, après deux mois de janvier et février des plus compliqués. Une leçon de vie qu'il a su analyser et retenir. Ecoutez sa réaction recueillie par Christophe Monzie dans laquelle il évoque le match face au PSG, celui de Caen et les chances françaises à l'Euro 2016. Pour entendre d'autres réactions bordelaises et aussi des réactions caennaises d'avant-match, rendez-vous dans Le Week-End en Sport de ce vendredi 13 Mai à partir de 18h35, puis samedi 14 Mai dans le mag d'avant-match de Top Chrono à partir de 20h10. Coup d'envoi : 21 h. Match à suivre en direct intégral sur nos ondes depuis le stade Michel D'Ornano à Caen avec les commentaires de Gaétan Pinel. 
Jeu. 12 Mai 2016 : FOOTBALL - Ligue 1 ()

BORDEAUX / PARIS SG (1-1) : Toutes les réactions !

Analyse de la rencontre et toutes les réactions bordelaises et parisiennes après Bordeaux / Paris SG (1-1), match en retard de ... [la suite...]
écouter

Analyse de la rencontre et toutes les réactions bordelaises et parisiennes après Bordeaux / Paris SG (1-1), match en retard de la 35e journée de L1, au micro de Christophe Monzie. Emission "Sport Express" du 12 mai 2016 à 19 heures.
Jeu. 12 Mai 2016 : FOOTBALL - Ligue 1 ()

BORDEAUX / PARIS SG (1-1) : Les Girondins au courage arrachent un nul mérité

Si les Parisiens, diminués par pas mal d'absences (Matuidi, Verratti, Thiago Silva, Cavani...) étaient venus à Bordeaux ... [la suite...]
écouter

Si les Parisiens, diminués par pas mal d'absences (Matuidi, Verratti, Thiago Silva, Cavani...) étaient venus à Bordeaux avec l'intention de ne rien lâcher, pas plus qu'ils ne l'avaient fait au cours de l'impressionnante série de victoires précédant ce rendez-vous en semaine, les Girondins n'ont pas capitulé non plus. Dans un Matmut jamais aussi bien rempli cette saison (38 000 spectateurs), les Marine et Blanc, comme au match aller au Parc le 11 septembre (2-2), ont logiquement partagé les points à l'issue d'un match courageux où ils ont réussi le tour de force de ne pas s'incliner après avoir concédé le premier but, alors que 14 fois déjà jusqu'à présent, les joueurs de la capitale l'avaient emporté en marquant les premiers hors de leurs bases. Voilà au moins un record qu'ils n'auront pas...Le mérite en revient d'abord à Nicolas Pallois, excellent tout au long de ce match comme son compère de l'axe central Pablo, qui se retrouva à point nommé pour reprendre d'une volée magistrale du pied droit, au second poteau, un corner de Malcom dévié de la tête par Diabaté au point de penalty (1-1, 66e). Mais c'est toute l'équipe girondine qui mérite des louanges, car elle a enfin trouvé une consistance défensive digne de ce nom, face à la meilleure attaque du championnat. Et elle aurait sans doute mérité de mener d'un but à la pause, car si le PSG avait comme prévu confisqué le ballon (68% de possession de balle), c'est bien Bordeaux qui avait hérité du plus grand nombre de corners (3) et surtout des occasions les plus nettes, après l'alerte initiale venue de Rabiot, bien décalé sur la gauche par Ibrahimovic après une relance contrée de Pablo, mais dont la balle piquée venait mourir juste à côté de la lucarne de Prior (3e). Bordeaux ne gaspillait pas les quelques opportunités consenties par les Parisiens, à l'image de Diabaté qui était contré in extremis par Marquinhos après un ballon perdu par Rabiot à 20 mètres de son but (11e). Puis sur un centre d'Ounas, Marquinhos dévissait et mettait Plasil - encore très en vue, comme face à Lorient - sur orbite mais la frappe tendue de 16 mètres du tchqèe était déviée en corner par la sortie opportune de Trapp (17e). Un splendide slalom d'Ounas sur 40 mètres permettait au jeune algérien de décaler Rolan sur la gauche, Trapp repoussait du pied sa frappe croisée qui revenait sur Ounas, mal positionné par rapport au but, qui expédiait le cuir quelques centimètres à droite du poteau pour la plus belle occasion girondine du match (43e). Mais même en donnant l'impression de jouer à la baballe autour de son adversaire, le PSG restait redoutable et attendait son heure. Elle arriva avec 2 minutes d'avance (58e) quand Ibrahimovic échappa une fois, une seule, au marquage de Pablo, sur un long centre de la droite de Di Maria, pas attaqué. Assez pour décroiser sa tête tout en finesse dans le petit filet, hors de portée de Prior (0-1). La force mentale des Girondins fut alors de ne pas baisser les bras comme ils l'avaient fait trop de fois cette saison après avoir encaissé un but. Plasil, d'une volée croisée du gauche, ratait de peu le cadre (62e), mais Pallois, comme on l'a vu précédemment, ne se faisait pas prier pour égaliser logiquement. Une dernière frayeur parcourait tout de même les tribunes du Matmut, sur une fin de rencontre où les Girondins, ne tenant plus un ballon devant dans les dix dernières minutes, firent surtout de la résistance, Pallois sauvant du genou une frappe empoisonnée à ras de terre de Di Maria (89e). Mais les Girondins pourront s'enorgueillir d'être la seule équipe de Ligue 1 à n'avoir perdu aucun des deux matches de championnat face à Paris cette saison. Mieux, elle est aussi la seule - matches européens du PSG inclus - à avoir trois fois de suite remonté son handicap face aux franciliens, qui menèrent constamment au score, aussi bien à l'aller au Parc (1-0 puis 2-1) qu'au retour ce mercredi...Une performance qui, par ricochet, laisse perplexe quand on sait que Bordeaux est aussi la seule équipe de l'hexagone à avoir laissé cette saison 6 points sur 6 à...Reims, actuellement relégable, et qu'il en a consenti 4 à Toulouse et à Ajaccio, qui ne valent guère mieux.... Au micro de Christophe Monzie qui commentait cette rencontre en direct intégral depuis le Matmut Atlantique aux côtés de Michel Le Blayo, écoutez la réaction des deux entraîneurs, Laurent BLANC (PSG), peu satisfait de jouer ce match en semaine, et Ulrich RAME (FCGB). D'autres réactions bordelaises et parisiennes à écouter ce jeudi 12 Mai dans nos journaux à 7h, 8h, 9h, 12h et 18h, ainsi que dans Sports Express à 19h02.
Mar. 10 Mai 2016 : FOOTBALL - Ligue 1 ()

Avant BORDEAUX / PSG (35e journée) : DEBUCHY et PLASIL prêts à finir sur un exploit

A quelques heures d'accueillir l'épouvantail parisien pour le match en retard de la 35e journée ce mercredi 11 mai et la ... [la suite...]
écouter

A quelques heures d'accueillir l'épouvantail parisien pour le match en retard de la 35e journée ce mercredi 11 mai et la dernière de la saison 2015-2016 dans un Matmut Atlantique qu'on espère plein jusqu'à la gueule pour une fois (coup d'envoi : 20h30, match à suivre en direct intégral sur nos ondes avec les commentaires de Christophe Monzie et Michel Le Blayo), les Girondins, qui restent sur deux victoires à Troyes (4-2) puis contre Lorient (3-0) ne nourrissent aucun complexe face à une équipe chez laquelle ils avaient arraché un nul logique et méritoire à l'aller le 11 septembre au Parc des Princes (2-2). L'armada parisienne, sans merci pour ses adversaires (4-0 contre Rennes puis à Ajaccio dernièrement) bien qu'assurée du titre depuis belle lurette et à la recherche de records en championnat, présente certes des statistiques qui font frémir. Le premier but de cette rencontre sera certainement déterminant, et il vaudra mieux qu'il ne soit pas parisien, car le PSG a toujours gagné cette saison en ouvrant le score hors de ses bases (14 fois à ce jour...). Tous deux habitués à ces rencontres de gala, même si celle-ci n'aura pas l'enjeu qu'on aurait souhaité, Mathieu DEBUCHY (photo) le défenseur latéral des Girondins, qui devrait disputer son dernier match à Bordeaux sous le maillot Marine et Blanc avant un retour probable à Arsenal, et Jaroslav PLASIL le capitaine des Girondins, excellent contre Lorient, ont confiance en leur équipe, et entendent bien être à la hauteur des derniers Bordeaux / PSG de Chaban-Delmas, et notamment de celui remporté de haute lutte la saison passée (3-2). Ecoutez au micro de Christophe Monzie une partie de leur réaction. Pour entendre l'intégralité de cet entretien, mais aussi la réaction d'Ulrich RAME et des réactions parisiennes d'avant-match, rendez-vous dans nos journaux de cette semaine de 7h à 18h, puis ce mercredi 11 Mai dans le mag d'avant-match de Top Chrono à partir de 19h30.
Lun. 09 Mai 2016 : RUGBY - Top 14 ()

Grenoble / UBB (14-20) : Toutes les réactions !

Au micro de Jean-François PIBRE qui commentait cette rencontre en direct du stade des Alpes à Grenoble, les réactions ... [la suite...]
écouter

Au micro de Jean-François PIBRE qui commentait cette rencontre en direct du stade des Alpes à Grenoble, les réactions de Fabrice LANDREAU côté grenoblois, Laurent MARTI (président), Romain LONCA côté bordelais.
Lun. 09 Mai 2016 : RUGBY - Top 14 ()

Toulouse / Agen (52-19) : Toutes les réactions !

Au micro d'Antoine Hébrard qui commentait cette rencontre en direct intégral du stade Ernest Wallon à Toulouse, ... [la suite...]
écouter

Au micro d'Antoine Hébrard qui commentait cette rencontre en direct intégral du stade Ernest Wallon à Toulouse, réactions de Gaël FICKOU côté toulousain, Lionel MAZARS, Jalil NARJISSI et Mathieu BLIN côté agenais.
Lun. 09 Mai 2016 : RUGBY - Comité Territorial De Côte D'Argent ()

Patrice LASSALLE-BAREILLES candidat à la présidence du Comité de Côte d'Argent

Patrice LASSALLE-BAREILLES (photo) sera candidat le 3 septembre prochain à l'élection à la présidence du ... [la suite...]
écouter

Patrice LASSALLE-BAREILLES (photo) sera candidat le 3 septembre prochain à l'élection à la présidence du Comité Territorial de Côte d'Argent de Rugby. Ecoutez sa réaction au micro de Philippe Osuna. Extrait de Sports Magazine du Lundi 9 Mai 2016.
Lun. 09 Mai 2016 : FOOTBALL - Ligue 1 ()

Bordeaux / Lorient (3-0) : Toutes les réactions !

Debriefing de la rencontre avec Christophe Monzie et Philippe Osuna puis réactions de Jean-Louis TRIAUD (Président), ... [la suite...]
écouter

Debriefing de la rencontre avec Christophe Monzie et Philippe Osuna puis réactions de Jean-Louis TRIAUD (Président), Mathieu DEBUCHY, Cheick DIABATE, Ulrich RAME côté bordelais, Lamine GASSAMA et Sylvain RIPOLL côté bordelais.
Lun. 09 Mai 2016 : FOOTBALL ()

Football CFA & CFA 2 : Résultats, classements et réactions

CFA 2 Groupe C : Villenave / Angoulême (3-1) avec la réaction de Michel POIGNONEC, président de la ... [la suite...]
écouter

CFA 2 Groupe C : Villenave / Angoulême (3-1) avec la réaction de Michel POIGNONEC, président de la Jeunesse Villenavaise
Lun. 09 Mai 2016 : FOOTBALL - Division D'honneur ()

Football, DH à PL), Coupe d'Europe des Opéras : Résultats, classements et réactions

1ere Division District de Bordeaux : CESTAS B / B.E.C B (5-0) avec au micro de Philippe Osuna les ... [la suite...]
écouter

1ere Division District de Bordeaux : CESTAS B / B.E.C B (5-0) avec au micro de Philippe Osuna les réactions de Jérôme LAPORTE (entraîneur équipe B), Claude CAILLOL (président du SAG CESTAS football) après la montée du SAG (équipe B) en Promotion de Ligue.

PH Poule C : Izon-Vayres / FCBassin d'Arcachon B (3-0) avec la réaction de Samir EL MOUHIB, entraîneur de l'US Izon-Vayres.

Coupe d'Europe des Opéras :  avec la réaction d'Emmanuel MANDEMENT, Président de l'Opéra National de Bordeaux Football
Lun. 09 Mai 2016 : CYCLISME ()

Cyclisme - 37e ronde du Queyran

avec la réaction de Jean-Louis BOYANCE, organisateur de la 37e Ronde cycliste du Queyran à Leyritz-Moncassin (47).


écouter
Lun. 09 Mai 2016 : TENNIS - Tournoi Passagespoirs ()

Tennis - 26e édition du Passagespoirs au Passage d'Agen

du 2 au 7 mai 2016 : Tableau Europe Junior Tour (12 ans) sur terre battue, avec la réaction de Michel DUTREY, président de ... [la suite...]
écouter

du 2 au 7 mai 2016 : Tableau Europe Junior Tour (12 ans) sur terre battue, avec la réaction de Michel DUTREY, président de l'AS Passage Tennis et organisateur de cette épreuve.
Lun. 09 Mai 2016 : HANDBALL ()

HANDBALL (Nationales 1 à 3) : Résultats, classements et réactions !

D2F : Mérignac HB / Le Havre (28-25) avec au micro de Frédéric Bellette les réactions de Maeva ... [la suite...]
écouter

D2F : Mérignac HB / Le Havre (28-25) avec au micro de Frédéric Bellette les réactions de Maeva VALLON-GUILLAUME et Raphaël BENEDETTO.
Dim. 08 Mai 2016 : RUGBY - Top 14 ()

Toulouse / Agen (52-19) : Un monde d'écart, malgré un SUA courageux

Au micro d'Antoine Hébrard qui commentait cette rencontre en direct intégral du stade Ernest Wallon, écoutez la ... [la suite...]
écouter

Au micro d'Antoine Hébrard qui commentait cette rencontre en direct intégral du stade Ernest Wallon, écoutez la réaction de Mathieu BLIN (Manager du SUA) après la trop lourde défaite (8 essais) des Suavistes à Toulouse (52-19), désormais mathématiquement condamnés au retour en Pro D2. D'autres réactions agenaises et toulousaines à écouter ce lundi 9 Mai dans nos journaux dès 7h et dans Sports Magazine à partir de 18h35.
Dim. 08 Mai 2016 : FOOTBALL - Ligue 1 ()

BORDEAUX / LORIENT (3-0) : Plus de trois mois qu'on l'attendait...

Tout vient à point à qui sait attendre. Sans victoire à domicile depuis le 31 janvier (4-0 contre Rennes), les Girondins ... [la suite...]
écouter

Tout vient à point à qui sait attendre. Sans victoire à domicile depuis le 31 janvier (4-0 contre Rennes), les Girondins ont cette fois-ci totalisé du bon côté (3-0) contre des Merlus passablement démobilisés et ils ont séduit séduit leur public, pliant l'affaire en un peu moins de 50 minutes, comme ils avaient su le faire contre Lyon et Monaco précédemment cette saison, deux autres de leurs (rares) matches aboutis à la maison. Sans quelques arrêts décisifs de Lecomte le portier morbihannais, l'addition aurait même pu être beaucoup plus lourde. Un succès mérité à l'issue d'un match dominé de la tête et des épaules, marqué par la brillante prestation de Cheick Diabaté, double buteur (21e, 48e) et passeur décisif sur le premier but du jeune brésilien Malcom en Marine et Blanc (1-0, 12e), au cours duquel ils n'ont jamais tremblé et qui les hisse à la 11e place. Les Girondins, qui retrouvent peu à peu leur maîtrise technique - est-ce vraiment surprenant ? - avec le retour de quelques cadres qui leur ont terriblement et trop longtemps manqué, comme Nicolas Pallois, engrangent donc leur 12e succès de la saison et le FC Lorient n'a toujours pas gagné en Gironde (9 défaites et 4 nuls en 13 confrontations). Au micro de Christophe Monzie qui commentait cette rencontre en direct intégral depuis le Matmut Atlantique aux côtés d'Anthony Ricarte, écoutez une partie de la réaction des deux entraîneurs, Sylvain RIPOLL (FC Lorient) et Ulrich RAME (FCGB). Ecoutez leur réaction complète et d'autres réactions bordelaises et lorientaises ce lundi 9 mai dans nos journaux dès 7h et dans Sports Magazine à partir de 18h35.