Accueil > sports

les sports



Les prochains matchs en direct sur ARL

recherchez :

à la une suivez en direct toutes les rencontres de :
FC Girondins de Bordeaux (L1), L'Union Bordeaux Bègles (Top 14), SU Agen Rugby (Top 14)

BORDEAUX / MONTPELLIER (0-2) : En état de mort clinique

La trêve hivernale arrive, et c'est bien la seule bonne nouvelle de ce dernier match de 2017. Car on est sûr d'une chose, ... [la suite...]
écouter

La trêve hivernale arrive, et c'est bien la seule bonne nouvelle de ce dernier match de 2017. Car on est sûr d'une chose, c'est que les Girondins vont cesser de perdre, au moins pour deux week-ends...On espérait naïvement le cadeau de Noël, mais on redoutait la bûche. Et c'est bien elle qui est arrivée sans surprise, inéluctable 13e épisode d'un feuilleton lugubre de trois mois qui n'amuse plus personne depuis longtemps et n'aura connu qu'une éclaircie fugace et presque accidentelle, un soir de novembre face aux Verts (3-0). L'exception qui aura confirmé la règle, en quelque sorte... Bordeaux poursuit son chemin de croix, seulement épargné par le gong d'un championnat qui s'est emballé en décembre mais va enfin observer une trêve salvatrice, on devrait dire : régénératrice, et on serait sans doute encore en dessous de la vérité. 2018 sera un autre jour, espérons-le. Car pour l'instant, si l'on savait le malade girondin déjà KO depuis un bon moment, il est désormais proche de la mort clinique, avec ou sans sa pépite Malcom qui, à son tour, se met peu à peu au diapason de ses coéquipiers et ne peut éviter ce dramatique nivellement par le bas. Après quelques soubresauts en première période face à une équipe montpelliéraine à peine moins dans le doute que son adversaire du jour (une seule victoire en 8 matches) mais dont le 5-3-2 a encore fonctionné à merveille (le même qui, dimanche dernier à Nice, avait permis aux Girondins de limiter seulement la casse), dans un stade qui sonnait creux et déployait des banderolles qui en disaient long, l'encéphalogramme est redevenu désespérément plat au retour des vestiaires. Une non-deuxième période sans la moindre occasion de but ni frappe cadrée dignes de ce nom, comme les Girondins, qui n'ont plus réussi à produire deux mi-temps pleines depuis une éternité, n'en ont que trop proposé ces derniers temps, à Dijon, Toulouse ou Amiens par exemple. Et des statistiques encore une fois accablantes, avec une possession de 56% mais...un seul tir cadré dans le match, contre six aux Héraultais. Il ne faut pas chercher plus loin les raisons de ce nouveau naufrage. Le départ avait pourtant été prometteur, avec une volée de Vada juste au ras du montant à la conclusion d'une belle action collective initiée par Sabaly puis Lerager (3e), mais ce n'était qu'un feu de paille, car derrière, plus rien ou presque. Jusqu'à cette ouverture du score presque logique du jeune Ikone, tant les Girondins ne tenaient plus un ballon depuis les citrons, qui, lâché au marquage par Otavio, se retrouvait totalement seul sur le flanc gauche de l'attaque héraultaise au terme d'une action d'école et d'un jeu en triangle avec Sambia et Roussillon en relais, totalement libres de leurs mouvements, pour fusiller Prior, pas réellement souverain sur ce coup, d'une frappe de 10 mètres sous la transversale (0-1, 71e). Cinq minutes plus tôt, sur une frappe tout aussi monumentale puisque décochée de plus de 30 mètres mais effleurée par Prior, Sio avait également touché le dessous de la barre avant que le ballon ne revienne en jeu, Bordeaux bénéficiant donc d'un sursis grâce à ses montants pour la 3e fois consécutive sur ses 3 derniers matches de championnat... Mais loin d'avoir retenu les leçons de cet avertissement ou ce clin d'oeil de la chance, les Girondins affichaient le même laxisme dans les instants qui suivaient, pour une sanction prévisible, donc. Sambia, sur deux coups francs surpuissants, en début de match (6e) puis à l'heure de jeu (58e), avait lui aussi fait briller le portier bordelais qui avait repoussé des deux bras d'abord, puis des deux poings ces ballons brûlants. En première mi-temps, il avait également dû s'interposer avec autorité dans les pieds d'Aguilar, lancé sur le côté droit et lâché au pressing par Kamano (29e). Bref, si Bordeaux résistait tant bien que mal, il ne tenait pas suffisamment le ballon devant ni même au milieu du terrain, Vada et Lerager se liquéfiant au fil des minutes, pour empêcher les vagues languedociennes de revenir avec de plus en plus de fréquence en seconde période.  Au chapitre des escarmouches, ce coup-franc de Vada au dessus (14e) puis cette action suspecte sur l'argentin, déséquilibré dans la surface par Skhiri (19e) au moins autant, voire plus que ne l'avait été Corentin Jean à Toulouse par Lerager mardi dernier en Coupe de la Ligue...mais pas de penalty cette fois-ci octroyé par M.Desiage. Et après la pause, une opportunité, une seule, pour De Préville qui, après avoir résisté sur le flanc droit à Congré, centrait devant le but, sans trouver le moindre partenaire, les attaquants bordelais étant restés tout au long de la partie bien trop loin des défenseurs visiteurs (70e), à l'image de Kamano par exemple, aussi transparent qu'à Nice (mais il ne fut pas le seul). Quasiment sur la contre attaque, la rencontre basculait dans les conditions que l'on sait. Elle aurait même pu tourner à la démonstration si Sambia, seul à 10 mètres sur un service de Sio, n'avait expédié sa frappe dans les nuages. Mais ce n'était que partie remise. 40 secondes après son entrée en jeu, le remplaçant Mbenza ajustait posément Prior d'une frappe enroulée du droit au ras du poteau, après avoir enrhumé Toulalan avec une insolente facilité, sur un décalage côté gauche de Roussillon, comme à l'entraînement (0-2, 90e + 1) et au petit trot. Montpellier engrangeait sans forcer son talent sa 3e victoire à l'extérieur et gommait illico son accroc face à Metz, Bordeaux alignait sa 3e défaite de la saison à domicile et son 4e match consécutif sans le moindre but marqué. Encore heureux qu'aucun de ses poursuivants au classement n'ait gagné...pour l'instant. Mais Toulouse, barragiste, n'est plus qu'à un point...La réunion prévue ce jeudi 21 décembre au Haillan entre le staff et la Direction du club a précisé quelle tournure prendra cette trêve hivernale qui arrive dans un climat de tension extrême, et quels renforts seront susceptibles de venir redynamiser un groupe actuellement en perdition, qui n'a plus aucune certitude, sauf celle qu'il devra désormais lutter pour son maintien et rien d'autre... A l'issue de cette réunion, le président du Directoire Nicolas De Pavernost a confirmé Jocelyn Gourvennec à son poste d'entraîneur et laissé entendre que le club se renforcerait effectivement, les priorités du moment concernant un défenseur central (Toulalan étant alors susceptible de revenir en milieu de terrain) et un attaquant. La reprise de l'entraînement est fixée au 31 décembre, les joueurs partiront ensuite en stage à l'île de Ré du 1er au 4 janvier 2018. Avant d'aller affronter Granville (N2) en 32e de finale de la Coupe de France le dimanche 7 janvier 2018 à 14h15 (en direct sur nos ondes, et en duplex avec la rencontre de Coupe de France féminines Mérignac-Arlac / Guingamp à 14h30). Au micro de Christophe Monzie qui commentait cette rencontre en direct intégral du Matmut Atlantique aux côtés de Michel Le Blayo, écoutez les réactions de Michel DER ZAKARIAN, coach du Montpellier Herault SC, Jocelyn GOURVENNEC, coach du FCGB, Benjamin LECOMTE, gardien de but du MHSC, Maxime POUNDJE, latéral gauche du FCGB (en photo) seul joueur bordelais à être venu aux micros des médias, Pedro MENDES, défenseur central portugais du MHSC, et Stéphane MARTIN le président du Football Club des Girondins de Bordeaux.
Sam. 23 Déc. 2017 : RUGBY - Top 14 (Top Chrono - matches de l'UBB Rugby)

UBB / La Rochelle (29-19) : L'UBB s'offre le leader avec un coeur gros comme ça !

Victoire au courage de l'UBB qui reste invaincue à domicile cette saison et a su se forger un succès à la force du ... [la suite...]
écouter

Victoire au courage de l'UBB qui reste invaincue à domicile cette saison et a su se forger un succès à la force du poignet face au leader, malgré une infériorité numérique sur les 20 dernières minutes à la suite du carton rouge infligé à Jean-Baptiste Dubié. L'Union prive même les Rochelais du bonus défensif et se relance complètement dans la course aux barrages, bien qu'elle ne gagne aucune place dans un classement général plus serré que jamais, toutes les équipes la précédant ayant gagné, sauf Toulouse et Lyon. Au micro de Julien Dourthe qui commentait cette rencontre en direct intégral depuis le Matmut Atlantique aux côtés de Hugh Chalmers, écoutez les réactions de Jacques BRUNEL le manager de l'UBB, Patrice COLLAZO l'entraîneur de l'Atlantique Stade Rochelais, et Mathieu JALIBERT (en photo) le demi d'ouverture de l'UBB.

Prochain match de l'UBB en direct intégral sur nos ondes : Stade Français / UBB samedi 30 décembre 2017 à 16h au stade Jean Bouin à Paris, commentaires d'Antoine Salva.

Reprise de nos magazines sportifs le vendredi 5 janvier 2018 à 19h avec "Le Week-End en Sport", présenté par Philippe Osuna.
Sam. 23 Déc. 2017 : RUGBY - Top 14 (Top Chrono - matches du SUALG Rugby)

Agen / Brive (27-13) : Le SUALG tremble avant d'assurer un succès déterminant

Le SUA a mieux terminé qu'il n'avait débuté cette rencontre, et c'est tant mieux car ce succès le ... [la suite...]
écouter

Le SUA a mieux terminé qu'il n'avait débuté cette rencontre, et c'est tant mieux car ce succès le hisse au-dessus de la ligne de flottaison à la fin des matches Aller. Un classement qui serait suffisant à son maintien dans 5 mois. Pourtant, le public d'Armandie est passé par tous les sentiments et a tremblé après une entame de match ratée qui n'annonçait rien de bon, les Brivistes, pourtant venus moins pour jouer que pour tenter de casser le rythme et de faire sortir leurs adversaires du match par des chamailleries incessantes, ayant scoré sur chacune de leurs incursions dans le camp lot-et-garonnais (0-10, 18e) et bénéficiant des faveurs de la vidéo, autant pour l''essai de pénalité que leur accorda logiquement M.Poite (18e) que sur celui que le référé refusa aux locaux et à Sadie après un en-avant de Nakosi (23e). Mais le grand mérite des Suavistes fut d'insister, de ne pas perdre leur sang-froid et de trouver la juste récompense à leurs efforts par un essai de...Sadie, tout à fait valable celui-là (39e) au meilleur moment, qui les remettait dans les clous juste avant la pause (7-10). Mais ce n'est que dans les dix dernières minutes, sur deux bijous de son ouvreur australien Jake Mc Intyre (en photo), que Laporte (69e) puis Bosch (73e) ont offert au SUA un large succès qui fait au bien fou au moral, déjà le 4e de la saison alors qu'il y a deux saisons, avant sa redescente en Pro D2, le SUA n'avait gagné que 5 fois sur l'ensemble de l'exercice. Au micro de Francis Dal'Zovo qui commentait cette rencontre en direct intégral depuis le stade Armandie à Agen aux côtés de Jean-Pierre Delserre, écoutez les réactions de Denis MARCHOIS le deuxième ligne du SUALG, Mauricio REGGIARDO l'entraineur des avants du Sporting Union Agen Lot-et-Garonne, et Alain TINGAUD le président du SUALG.

Prochain match du SUALG en direct intégral sur nos ondes : La Rochelle / SUA samedi 30 décembre 2017 à 14h au stade Marcel Deflandre à La Rochelle, commentaires de Francis Dal Zovo et Francis Lagleyze.

Reprise de nos magazines sportifs le vendredi 5 janvier 2018 à 19h avec "Le Week-End en Sport", présenté par Philippe Osuna.
Ven. 22 Déc. 2017 : FOOTBALL - Ligue D'aquitaine (Le Week-end en sport)

Football Régional : Aquitaine Foot Infos de Décembre 2017

Au micro de Christophe Monzie, écoutez le numéro d'Aquitaine Foot Infos du mois de décembre ... [la suite...]
écouter

Au micro de Christophe Monzie, écoutez le numéro d'Aquitaine Foot Infos du mois de décembre 2017, le magazine mensuel de la Ligue de Football de Nouvelle Aquitaine, avec Kévin MORLIGHEM, Responsable de la Promotion de la LFNA. Extrait de l'émission Le Week-End en Sport du vendredi 22 décembre 2017.
Ven. 22 Déc. 2017 : RUGBY - Top 14 (Top Chrono - matches du SUALG Rugby)

Avant Agen / Brive (13e journée) : Capital pour le SUA

Au micro de Mathieu Duffourg, écoutez les réactions de Jean-François FONTENEAU le président du directoire du ... [la suite...]
écouter

Au micro de Mathieu Duffourg, écoutez les réactions de Jean-François FONTENEAU le président du directoire du SUALG, sur l'arrivée du tongien Opéti Fonua (de retour dans un club qu'il connaît bien), et le match à venir face au CA Brive Corrèze Limousin dans un match capital pour le maintien que le SUA aura obligation de remporter, et Antoine ERBANI le 3ème ligne et capitaine du SUALG. D'autres réactions agenaises à écouter ce vendredi 22 Décembre dans Le Week-end en Sport à partir de 19h, puis samedi 23 Décembre dans le mag d'avant-match de Top Chrono à partir de 13h10. Coup d'envoi : 14h. Commentaires de Francis Dal Zovo et Jean-Pierre Delserre.

A suivre en direct intégral sur toutes nos fréquences et sur notre site internet www.arlfm.com
Ven. 22 Déc. 2017 : FOOTBALL - Football Régional (Le Week-end en sport)

Football Régional : US Lège Cap Ferret

Damien PLAZA était invité sur l'antenne d' ARL en live au micro de Philippe Osuna dans le cadre du Week-end en Sport de ce ... [la suite...]
écouter

Damien PLAZA était invité sur l'antenne d' ARL en live au micro de Philippe Osuna dans le cadre du Week-end en Sport de ce vendredi 22 décembre. Le vice président du club de football de l'US Lège Cap Ferret a évoqué la vie du club du Bassin, ses 50 ans de présence au sein de Lège et la première partie de la saison 2017/2018 de l'équipe fanion en N3 ainsi que les performances passées en Coupe de la région Aquitaine puis Nouvelle Aquitaine.
Jeu. 21 Déc. 2017 : RUGBY - Top 14 (Top Chrono - matches de l'UBB Rugby)

Avant UBB / La Rochelle (13e journée) : Mettre KO le leader pour le Boxing Day...

Au moment où Jacques Brunel le manager de l'Union s'apprête à quitter la Gironde pour prendre la succession de ... [la suite...]
écouter

Au moment où Jacques Brunel le manager de l'Union s'apprête à quitter la Gironde pour prendre la succession de Guy Novès à la tête de l'équipe de France, peut-être assisté de Fabien Galthié, et devrait diriger l'équipe girondine pour la dernière fois le 30 décembre à Jean Bouin face au Stade Français, l'Union va accueillir un très gros morceau au Matmut Atlantique pour le premier des deux Boxing Days de cette fin d'année 2017. L'Atlantique Stade Rochelais, leader du championnat, avec seulement 4 défaites au compteur et 41 essais inscrits (2e meilleure attaque derrière Clermont) sera en effet en Gironde, porté par des supporters que l'on attend nombreux (plus de 34 000 billets déjà vendus à la veille du match). L'Union, qui récupère ses internationaux, mais a déjà perdu 3 fois face aux Maritimes sur les 6 dernières confrontations, sera-t-elle en mesure de réditer le match parfait de la saison dernière (26-0 le 19 novembre 2016) et de mettre KO ce leader qui n'a peur de rien ? Au micro d'ARL, écoutez une partie des réactions de Jérémy DAVIDSON l'entraîneur des avants de l'Union Bordeaux Bègles, Patrice COLLAZO l'entraîneur de La Rochelle, et Jefferson POIROT (en photo) le pilier de l'UBB. Pour entendre l'intégralité de ces entretiens et d'autres réactions unionistes et rochelaises d'avant-match, rendez-vous dans nos journaux de cette semaine de 6h à 18h, puis ce vendredi 22 décembre dans Le Week-end en Sport à partir de 19h, et ce samedi 23 Décembre dans le mag d'avant-match de Top Chrono à partir de 13h. Coup d'envoi : 16h. Commentaires de Julien Dourthe et Hugh Chalmers, 3e ligne de l'UBB.

A suivre en direct intégral du Matmut Atlantique sur toutes nos fréquences et sur notre site www.arlfm.com !
Mer. 20 Déc. 2017 : BASKET - Ligue D'aquitaine (Money Time)

Basket-Ball Régional, Ligue d'Aquitaine : Money Time du mois de Décembre 2017.

Ecoutez le magazine mensuel de basket-ball "Money Time" du mercredi 20 Décembre 2017 à 19 heures, présenté ... [la suite...]
écouter

Ecoutez le magazine mensuel de basket-ball "Money Time" du mercredi 20 Décembre 2017 à 19 heures, présenté et animé par Erick. Dauzon.

Avant Bordeaux / Montpellier (19e journée) : Avant Noël, le cadeau ou la bûche ?

Face à une défense en acier trempé (13 buts concédés, dont...3 à domicile face au dernier Metz le ... [la suite...]
écouter

Face à une défense en acier trempé (13 buts concédés, dont...3 à domicile face au dernier Metz le week-end passé) et une équipe quasiment invincible à l'extérieur où elle n'a pas perdu depuis le...26 août à Dijon (2-0), les Girondins savent à quoi s'en tenir avant d'accueillir le MHSC, bien organisé autour de son inoxydable capitaine brésilien Hilton, 40 ans depuis le mois de septembre (qui sera cependant suspendu pour ce match). Incapables de percer la défense gruyère du RC Strasbourg il y a moins de deux semaines, manieront-ils le paradoxe au point de prendre au dépourvu la meilleure de la Ligue 1 ? Au vu de leurs trois derniers matches, où les occasions de but obtenues se comptent sur les doigts d'une main, il est permis d'être dubitatif. Mais cette fois-ci, leur catalyseur Malcom sera là dès le coup d'envoi. Un atout important, le seul peut-être, serait-on tenté de dire, capable de modifier la donne d'un match par son talent ou ses frappes à longue distances qui ont déjà fait des ravages (à Lyon, Toulouse ou Dijon par exemple). Appliqués en défense à Nice, mais totalement inoffensifs devant, les Girondins ont eu deux séances d'entraînement pour corriger leurs manques. Englués dans une effarante série de 9 défaites et une seule victoire en 12 matches qui paraît trop incompréhensible pour être vraie, ils savent aussi l'importance du résultat de ce match-charnière, pour la dernière de l'année 2017 à domicile. Résultat qui pourra - ou pas - maintenir réalistes leurs espérances pour 2018, même s'ils seront en retard, quoi qu'il arrive, sur leur temps de passage de la saison dernière. Prior et Poundjé seront reconduits, tout comme Cafu aux avant-postes. Avant les vacances et la trêve de Noël, les Marine et Blanc suivront-ils les exhortations de leurs supporters comme le firent dimanche ceux de l'OGC NIce (photo) et leur offriront-ils enfin le cadeau tant espéré au pied du sapin ? Ou les Ultras, dont la patience a été éprouvée, écoperont-t-ils de nouveau d'une bûche sur le coin du nez qui risquerait cette fois d'être celle de trop ? Auquel cas l'odeur dudit sapin pourrait devenir irrespirable...Au micro de Christophe Monzie, écoutez une partie de la réaction de Jocelyn GOURVENNEC (photo), le coach du FCGB. Pour entendre l'intégralité de cet entretien et des réactions montpelliéraines d'avant-match, rendez-vous ce mercredi 20 Décembre 2017 dans le mag d'avant-match de Top Chrono à partir de 20 heures, juste après Money Time, le magazine mensuel de basket. Coup d'envoi : 20h50. Commentaires de Christophe Monzie et Michel Le Blayo.

A suivre en direct intégral sur toutes nos fréquences et sur notre site www.arlfm.com
Lun. 18 Déc. 2017 : (Sports Magazine)

Union Saint-Bruno Badminton

Top Elite 12: UNION SAINT-BRUNO / OULLINS 4-4. Au micro de Félix Chiocca, les réactions de Laurane ROSELLO, capitaine et de Simon ... [la suite...]
écouter

Top Elite 12: UNION SAINT-BRUNO / OULLINS 4-4. Au micro de Félix Chiocca, les réactions de Laurane ROSELLO, capitaine et de Simon MAUNOURY, joueur de l'Union Saint-Bruno.
Lun. 18 Déc. 2017 : FOOTBALL - Football Régional (Sports Magazine)

Football Régional : Régional 2 et 3, résultats, classements et réactions !

R2: SA Mérignac / Estuaire Haute Gironde (3-2), les Samistes reviennent bien au classement et occupent la 2e place de leur groupe, ... [la suite...]
écouter

R2: SA Mérignac / Estuaire Haute Gironde (3-2), les Samistes reviennent bien au classement et occupent la 2e place de leur groupe, réaction de Johann RUFFAT l'entraîneur du SA Mérignac.

R2: Lège Cap Ferret / Blanquefort (0-2), victoire de l'ESB dans ce match inversé, réaction de Jean-François RAOUL l'entraîneur de l'ES Blanquefort.

R3: RC Bordeaux Métropole / FC Graves (1-0), avec ce succès, le RC Bordeaux pointe à la première place du classement de la poule F, réaction de Jérôme LECOMTE l'entraîneur du RC Bordeaux Métropole.
Lun. 18 Déc. 2017 : VOLLEY BALL - Volley-Ball Elite (Sports Magazine)

Volley-Ball National : Saint-Jean-d'Illac volley.

Elite Masculine: AS ILLAC / AMIENS 3-0. Et de 10 ! les Joueurs de Saint-Jean d'Illac remportent leur 10è victoire en 10 matchs sur ce score de ... [la suite...]
écouter

Elite Masculine: AS ILLAC / AMIENS 3-0.
Et de 10 ! les Joueurs de Saint-Jean d'Illac remportent leur 10è victoire en 10 matchs sur ce score de 3 sets à 0, une performance unique.Réaction au micro de Philippe Osuna, d'Anisse GUECHOU l'entraîneur de l'ASI.
Lun. 18 Déc. 2017 : FOOTBALL - Ligue 1 (Sports Magazine)

Nice / Bordeaux (1-0) : Toutes les réactions !

Nouvelle déconvenue pour les Girondins de Bordeaux qui concèdent un but signé Ballotelli (1-0) à Nice et se retrouvent ... [la suite...]
écouter

Nouvelle déconvenue pour les Girondins de Bordeaux qui concèdent un but signé Ballotelli (1-0) à Nice et se retrouvent 15es au classement, à 2 points du barragiste. Ecoutez l'analyse de Christophe Monzie et à son micro, les réactions de Maxime LE MARCHAND le latéral gauche, Lucien FAVRE l'entraîneur de l'OGC Nice, Jocelyn GOURVENNEC l'entraineur du Football Club Girondins de Bordeaux, Arnaud SOUQUET le latéral droit de l'OGC Nice, et Pierre LEES-MELOU le milieu offensif de l'OGC Nice, passeur décisif et langonnais d'origine...
Lun. 18 Déc. 2017 : FOOTBALL - Football Régional (Sports Magazine)

Football Régional : Régional 1, résultats,classements et réactions !

R1: Langon / Cestas (2-2), menant 2 fois à la marque, les Langonnais se font rejoindre à 2 reprises par le leader Cestadais, réactions de ... [la suite...]
écouter

R1: Langon / Cestas (2-2), menant 2 fois à la marque, les Langonnais se font rejoindre à 2 reprises par le leader Cestadais, réactions de Pierrick LANDAIS et de Laurent ABRIBAT, respectivement entraîneurs de Langon et de Cestas.
Lun. 18 Déc. 2017 : RUGBY - European Challenge Cup (Sports Magazine)

Challenge Européen (Poule 1) : UBB / Enisey (36-27). Toutes les réactions !

L'UBB avec 6 essais marqués s'octroie une victoire bonifiée et occupe la 2e place au classement de la poule 1 de la ... [la suite...]
écouter

L'UBB avec 6 essais marqués s'octroie une victoire bonifiée et occupe la 2e place au classement de la poule 1 de la compétition européenne. Au micro de Julien Dourthe qui commentait cette rencontre en direct intégral depuis le stade Chaban-Delmas à Bordeaux, écoutez les réactions de Cyril CAZEAUX le deuxième ligne de l'UBB, Jules GIMBERT le demi de mêlée de l'UBB, Romain LONCA le demi d'ouverture de l'UBB, et Jacques BRUNEL le manager de l'Union Bordeaux Bègles.
Lun. 18 Déc. 2017 : FOOTBALL - Football Régional (Sports Magazine)

Football Régional, N2 : Résultats et réactions !

N2, Monaco / Bergerac (0-1) : Le BPFC réalise une belle perf sur le Rocher en s'adjugeant un succès probant, réaction de Christophe FAUVEL le ... [la suite...]
écouter

N2, Monaco / Bergerac (0-1) : Le BPFC réalise une belle perf sur le Rocher en s'adjugeant un succès probant, réaction de Christophe FAUVEL le président du Bergerac Périgord FC.
N2: Direct avec Alexandre TORRES en vue de la rencontre capitale du Stade Bordelais à Martigues de ce mercredi.
Lun. 18 Déc. 2017 : VOLLEY BALL (Sports Magazine)

Volley-Ball National : N3F, Mérignac / MJC Les fleurs de Pau (3-0).

N3F, Mérignac / MJC Les fleurs de Pau (3-0) : Réaction de Jean-Michel GACON le président de Mérignac, sur cette belle ... [la suite...]
écouter

N3F, Mérignac / MJC Les fleurs de Pau (3-0) : Réaction de Jean-Michel GACON le président de Mérignac, sur cette belle victoire !

NICE / BORDEAUX (1-0) : Le rouge est mis...

On attendait beaucoup de la semaine écoulée, décisive pour la suite de la saison. Le bilan est accablant, et celle-ci pas ... [la suite...]
écouter

On attendait beaucoup de la semaine écoulée, décisive pour la suite de la saison. Le bilan est accablant, et celle-ci pas loin d'être déjà sacrifiée, exception faite d'un sinueux et aléatoire parcours en Coupe de France qui ne mènera de toute façon pas les Girondins jusqu'à la finale, dans l'état actuel des choses. En alignant à l'Allianz Riviera une 9e défaite sur ses 12 derniers matches officiels, Coupe de la Ligue incluse, Bordeaux a établi un dramatique record, unique dans les annales du club depuis sa fondation en 1881 et depuis qu'il participe à un championnat de France professionnel, quels que soient le niveau et les époques. Même le Bordeaux de la fin des années 70, qui luttait régulièrement pour sa survie en D1 avant que ne débutent l'ère Bez et les titres de champions qui l'accompagnèrent, n'a jamais fait aussi mal. Le plus triste est que l'on se demande s'il existe vraiment une issue et si l'on est toujours dans le domaine du rationnel. Les Girondins, à leur manière, sont en train de devenir l'attraction de la Ligue 1, une sorte de phénomène de cirque dont on viendrait chaque semaine constater la singularité, voire se gausser (pour les moins charitables) et à qui quelque sorcier malveillant aurait peut-être jeté un sort. Nous, supporters girondins, on parlerait plutôt d'un clown triste, dont les facéties ne font plus sourire personne. Comment une équipe, avec le même entraîneur et les mêmes joueurs aux qualités techniques avérées, peut-elle passer d'une superbe série de 14 matches sans défaites à cheval sur deux saisons (la menant au passage en Europa League), à quasiment l'inverse en l'espace de 3 mois ? Quelle voûte psychologique s'est donc effondrée dans la tourmente d'une soirée cauchemardesque au Parc des Princes, on peut même maintenant écrire : traumatisante, que Bordeaux semble porter comme une croix marquée au fer rouge. Comment cette équipe en est-elle arrivée à ne plus mettre un pied devant l'autre au point qu'elle ne cadre qu'un tir par match et que marquer un but - ou même se créer une occasion digne de ce nom - soit devenu pour elle un Everest ? En ce dimanche où rien de nouveau n'est apparu sous le doux soleil niçois, ladite frappe cadrée est donc arrivée à la 87e minute...et encore, sur un coup-franc, anodin, de Malcom, dans les bras de Benitez...Pour le reste, comme à Toulouse ou même à Caen, Bordeaux a récité sa partition comme un élève appliqué mais sans génie ni enthousiasme, studieux mais jamais surprenant, au point que toutes les équipes de L1 ont compris depuis longtemps comment circonvenir ces messieurs trop tranquilles . L'OGC Nice, comme avant lui Amiens, Rennes, Strasbourg ou Toulouse, n'a pas eu à sortir le match du siècle pour prendre les 3 points qui lui tendaient les bras, au vu de sa dynamqiue actuelle. Quatre ou cinq (nettes) occasions lui auront suffi, et comme souvent ces derniers temps, le salut est venu de son Monsieur Plus, l'ambivalent Mario Balotelli, aussi insupportable et tricheur dans son comportement qu'il peut être irrésistible et généreux lorsqu'il privilégie le jeu. Un Monsieur Plus que Bordeaux n'a même plus, Malcom, entré en jeu à la place de Pellenard (62e) n'ayant rien réussi de brillant, à l'image de ces 3 corners côté droit lamentablement gâchés par des mauvais choix de débutant ou expédiés...dans le petit filet. Nice enchaîne par un 4e succès en championnat qui le hisse à la 6e place, après avoir eu la force de caractère de se relever d'un début de saison qui rappelait pourtant, à bien des égards, l'actuel chaos bordelais. Bordeaux enchaîne aussi, à sa manière, et n'a plus que 2 points d'avance sur Lille, le premier relégable. Il était troisième au soir du 29 septembre, avant de se rendre à Paris...No comment. Pourtant, la première période des Marine et Blanc, d'ailleurs bien plus blancs que Marine sur la pelouse azuréenne, fut plutôt convenable et cohérente, même si les occasions de s'approcher du but de Benitez furent rares, malgré les efforts de De Préville, le girondin sans doute le plus entreprenant. Nice avait le plus souvent le ballon, et après une alerte consécutive à une mésentente entre Jovanovic et Prior qui aboutit à une faute de main du gardien girondin, relâchant un centre de Souquet avant de sauver les meubles comme il le put et d'obliger Pléa à tirer au-dessus (30e), la seconde occasion niçoise alla à Dame, comme cela est déjà arrivé tant d'autres fois ces derniers temps en d'autres contrées, les mêmes causes produisant toujours les mêmes effets. Un nouveau centre du latéral droit niçois, libre comme l'air dans son couloir autant que son vis-à-vis de l'aile gauche Le Marchand, passait par-dessus la défense girondine avant de revenir justement sur le susnommé, qui remettait instantanément dans la boîte. Son centre, légèrement dévissé, voyait le girondin et langonnais Pierre Lees-Melou prendre trop facilement le meilleur sur Toulalan et Pellenard pour remettre le ballon, avec...l'omoplate, à Balotelli, en embuscade à l'extrême limite du hors-jeu (il l'était clairement au départ de l'action mais pas à l'arrivée) pour une reprise à bout portant (1-0, 36e). Une fois de plus, Bordeaux payait cash sa première erreur défensive du match. Mais insistait, par une frappe à ras de terre de Plasil, servi par Lerager, près du montant (37e), puis une autre au-dessus de De Préville après un rush solitaire où il avait résisté à deux niçois (42e). Dès la reprise en revanche, les Girondins commençaient à piquer du nez, comme souvent ces derniers matches, notamment à Caen, Dijon ou face à Toulouse. Sur un coup-franc de Seri, Dante manquait d'abord l'immanquable en décroisant trop une tête qui n'en avait nul besoin (54e), puis Balotelli, sans élan, déclenchait une mine de 25 mètres repoussée des deux poings par Prior...sur Lees-Melou qui expédiait sa volée instantanée sur l'arête gauche du but bordelais (57e). Dix minutes plus tard, St Maximin sur la droite servait encore le girondin, intenable qui perdait d'abord le ballon avant d'exécuter un retourné acrobatique joliment sorti en corner par Prior (67e). Les Girondins ne faisaient plus que de la figuration, avec la même résignation apparente que celle affichée au Stadium de Toulouse cinq jours plus tôt. Malcom réussissait lui aussi un retourné, mais seulement pour la photo, qui n'inquiétait nullement Benitez (73e), et Pléa, vraiment pas dans un bon soir, vendangeait la dernière offrande niçoise lorsque, bien lancé par Balotelli en plein dans l'axe, il croisait trop sa frappe à gauche du but bordelais (89e). D'une impuissance offensive pathétique qui fait sincèrement peine à voir et laisse pantois, les Girondins n'avaient plus que les yeux pour pleurer. Sauver désormais ce qui peut l'être, certes, mais comment ? L'éviction de l'entraîneur, que les supporters, obstinés au point d'être venus déployer une banderole en ce sens jusqu'à 800 kilomètres de leurs pénates, peut-elle être le détonateur ? Les exemples actuels de St Etienne et Lille, en perdition, prouvent à l'évidence que non. Peut-on virer un entraîneur et recruter dans la foulée lors du mercato les joueurs qui manquent à la palette girondine ? Qui en définira alors le profil et les choisira, un nouveau coach qui ne connaît rien de la maison ni de l'équipe ? Les Girondins n'ont-ils pas déjà suffisamment grillé d'entraîneurs ces dernières saisons, pour un résultat qui, quel qu'ait été "l'homme de la situation", ne leur a jamais permis de prétendre à mieux que cette 6e place à laquelle les limite invariablement leur budget ? A-t-on déjà oublié que le recrutement de l'été, pour des raisons diverses, les a, dans la plupart des cas, obligés à se contenter d'un deuxième, voire d'un troisième choix et que les renforts pressentis (Javi Garcia, Wellington Silva...) ne sont pas forcément ceux qui sont venus ? Les causes ne sont-elles pas ailleurs, par exemple dans le départ de ces joueurs importants qu'il aurait peut-être été moins difficile de retenir que de chercher à remplacer (Diabaté, Pallois, Carrasso, voire Khazri), départs rédhibitoires qui ont, petit à petit, appauvri l'effectif girondin au point de n'en faire aujourd'hui qu'une équipe taillée pour jouer le maintien ? Du moins techniquement et sur le papier, parce que mentalement, cela reste encore à démontrer. Au micro de Christophe Monzie, qui commentait cette rencontre en direct intégral de l'Allianz Riviera à Nice, écoutez les réactions des deux entraîneurs, Lucien FAVRE (OGCN) et Jocelyn GOURVENNEC (FCGB). D'autres réactions niçoises à écouter ce lundi 18 décembre 2017 dans nos journaux de 6h à 18h, puis dans Sports Magazine à partir de 18h30 mais pas de réactions bordelaises, aucun joueur n'étant venu au micro des médias après la rencontre.
Dim. 17 Déc. 2017 : RUGBY - European Challenge Cup (Top Chrono - matches de l'UBB Rugby)

UBB / Enisey (36-27) : L'Union assure, sans plus

Au micro de Julien Dourthe qui commentait cette rencontre aux côtés de Vincent Forgues, co-entraîneur du CA Lormont, la ... [la suite...]
écouter

Au micro de Julien Dourthe qui commentait cette rencontre aux côtés de Vincent Forgues, co-entraîneur du CA Lormont, la réaction de Jacques BRUNEL le manager de l'UBB. D'autres réactions unionistes à écouter ce lundi 18 Décembre dans nos journaux de 6h à 18h, puis dans Sports Magazine à partir de 18h30.

Avant Nice / Bordeaux (18e journée) : Eclaircie sur la Côte d'Azur...ou Noël avant l'heure ?

C'est un groupe élargi à 20 joueurs (dont trois gardiens de but, mais aussi les 3 minots maintenus dans l'équipe ... [la suite...]
écouter

C'est un groupe élargi à 20 joueurs (dont trois gardiens de but, mais aussi les 3 minots maintenus dans l'équipe Youssouf, Taha et Carrique) que Jocelyn Gourvennec a décidé d'emmener ce dimanche 17 décembre sur la Côte d'Azur pour le dernier déplacement de l'année 2017, chez un OGC Nice en net regain de forme, qui reste sur une qualification en Coupe de la Ligue ce mercredi soir à Lille aux tirs au but (1-1 et 3-2) et sur trois victoires consécutives en championnat. Malcom, qui n'avait plus joué depuis le match à Dijon, fera son retour dans le groupe bordelais, toujours privé de Mendy, Lewczuk et Laborde. Après l'élimination à Toulouse de ce mardi soir de la Coupe de la Ligue (2-0), le club a encore restreint sa communication et son ouverture au public, avec de nombreuses séances d'entraînement à huis clos au Haillan, qui se poursuivront la semaine prochaine, lundi et mardi, avant la réception de Montpellier mercredi. Comment les Girondins peuvent-ils sortir de la spirale infernale, qui plus est sur une pelouse qui leur a donné pas mal de désillusions ces deux dernières années depuis que les Aiglons y évoluent : une invraisemblable défaite (2-1) la saison passée avec un wagon d'occasions manquées, et un naufrage il y a deux ans (6-1) à dix contre onze. Le déclic arrivera-t-il enfin avec le soleil annoncé de la Côte d'Azur ? S'il reste une petite chance de pouvoir continuer à rêver d'Europe, elle passe nécessairement par un résultat chez les Rouge et Noir, au sein desquels le président Rivère a réaffirmé avec force son soutien à son entraîneur Lucien Favre et formellement démenti des informations fantaisistes selon lesquelles il aurait rencontré Christophe Galtier, l'ancien coach des Verts. Une rencontre à l'occasion de laquelle, à l'invitation de l'attaquant niçois Alassane Pléa, des jouets et cadeaux seront collectés pour les enfants déshérités. On connaît la générosité légendaire des Girondins en la matière. Mais s'ils attendent la fin de la rencontre cette fois pour participer à l'opération, c'est promis, juré, on ne leur en tiendra pas rigueur...Au micro de Christophe Monzie, écoutez une partie de la réaction de Jocelyn GOURVENNEC le coach du FCGB (ici en photo après la défaite à Dijon le 3 décembre dernier). Pour entendre l'intégralité de cet entretien et des réactions niçoises d'avant-match, rendez-vous ce dimanche 17 Décembre dans le mag d'avant-match de Top Chrono à partir de 16h15. Coup d'envoi : 17h à l'Allianz Riviera. Commentaires de Christophe Monzie.

Suivez ce reportage en direct intégral sur toutes nos fréquences et sur notre site internet www.arlfm.com !
Ven. 15 Déc. 2017 : VOLLEY BALL (Le Week-end en sport)

Volley-Ball National : N3F, Mérignac / MJC Les fleurs de Pau

Volley-Ball National : Présentation de la rencontre de N3F, avec Eric GASTELLU l'entraineur de Mérignac. Extrait de ... [la suite...]
écouter

Volley-Ball National : Présentation de la rencontre de N3F, avec Eric GASTELLU l'entraineur de Mérignac. Extrait de l'émission Le Week-End en sport du vendredi 15 décembre 2017.