Accueil > sports

les sports



Les prochains matchs en direct sur ARL

recherchez :

à la une suivez en direct toutes les rencontres de :
FC Girondins de Bordeaux (L1), L'Union Bordeaux Bègles (Top 14), SU Agen Rugby (Top 14)

Ven. 15 Déc. 2017 : RUGBY - European Challenge Cup (Top Chrono - matches du SUALG Rugby)

Poule 3, 4e journée : Pau / Agen (26-12) : Le SUA a bien résisté

Après une entame difficile (14-0 à la pause), belle résistance du SUA (auteur de 2 beaux essais inscrits par Tanga aux ... [la suite...]
écouter

Après une entame difficile (14-0 à la pause), belle résistance du SUA (auteur de 2 beaux essais inscrits par Tanga aux 47e et 77e minutes) face au leader de la poule palois qui a finalement obtenu la victoire nécessaire (26-12) à sa qualification directe pour les quarts de finale de l'ERCC. Le SUa, lui, est définitivement éliminé dans la course pour la place de meilleur second. Au micro de Francis Dal'Zovo qui commentait cette rencontre en direct intégral du stade du Hameau à Pau aux côtés de Jean-Pierre Delserre, écoutez les réactions de Brandon FAJARDO le demi d'ouverture de la Section Paloise, et Olivier CAMPAN l'entraineur des Espoirs du Sporting Union Agen Lot-et-Garonne. D'autres réactions agenaises et paloises à écouter dans nos journaux de ce vendredi 15 Décembre 2017 de 6h à 18h, puis dans Le Week-End en Sport à partir de 18h30.
Jeu. 14 Déc. 2017 : VOLLEY BALL - Volley-Ball Elite (Le Week-end en sport)

Volley-Ball National : Saint-Jean-d'Illac volley

Ce jeudi 14 décembre, le club de Volley ball de SAINT JEAN D'ILLAC organisait une réception en l'honneur de ses partenaires. ... [la suite...]
écouter

Ce jeudi 14 décembre, le club de Volley ball de SAINT JEAN D'ILLAC organisait une réception en l'honneur de ses partenaires. A cette occasion, le président Stéphane HASSOUN a accueilli une quarantaine de partenaires et le maire de la commune. Il devait présenter les ambitions du club, l'équipe première au grand complet, en tête de son championnat d'Elite masculine, sans avoir concédé un seul set à ses adversaires, un record dans le genre. D'autre part, avant un excellent cocktail s'est déroulée une remise officielle de maillots. Au micro de Philippe Osuna, les réactions de Stéphane HASSOUN le président de l'ASI Volley, et Anisse GUECHOU l'entraîneur de l'équipe première. Extrait de l'émission Le Week-end en Sport du vendredi 15 décembre 2017.
Jeu. 14 Déc. 2017 : RUGBY - European Challenge Cup (Top Chrono - matches de l'UBB Rugby)

Avant UBB / Enisey (4e journée, Poule 1) : L'UBB doit jouer sa chance à fond

Balayée à Newcastle la semaine passée, l'UBB c'est certain, ne finira pas première de cette poule 1. Mais elle ... [la suite...]
écouter

Balayée à Newcastle la semaine passée, l'UBB c'est certain, ne finira pas première de cette poule 1. Mais elle peut encore prétendre à la qualification pour les quarts de finale de l'European Rugby Challenge Cup en finissant dans les meilleurs seconds. Pour cela, il n'y a pas 36 chemins à suivre, il lui faudra totaliser et prendre le point de bonus offensif ce vendredi 15 décembre dans son antre de Chaban-Delmas face aux russes d'Enisei Krasnoyarsk, actuellement derniers de la poule. Et espérer que dans l'autre match, Nexport perde contre Newcastle. La venue des Gallois à Bordeaux le 11 janvier constituerait alors un tournant décisif pour l'Union. Au micro d'ARL, écoutez une partie des réactions de Rory TEAGUE l'entraineur des arrières de l'UBB, et Marc CLERC (photo) le pilier de l'UBB. Pour écouter l'intégralité de ces entretiens et d'autres réactions unionistes, rendez-vous ce vendredi 15 décembre 2017 dans nos journaux de 6h à 18h, puis dans le mag d'avant-match de Top Chrono à partir de 20h05. Coup d'envoi : 20h30. Commentaires de Julien Dourthe et Vincent Forgues, co-entraîneur du CA Lormont Rugby.

Match à vivre en direct intégral sur toutes nos fréquences, et sur notre site internet www.arlfm.com. En raison de ce direct, l'émission "Le Week-End en Sport"débutera exceptionnellement à 18h30.
Jeu. 14 Déc. 2017 : FOOTBALL - Coupe De La Ligue (8e De Finale) (Sports Magazine)

TOULOUSE / BORDEAUX (2-0) : Toutes les réactions !

Huitième défaite sur les onze derniers matches, toutes compétitions confondues, pour les Girondins qui ont quitté sans ... [la suite...]
écouter

Huitième défaite sur les onze derniers matches, toutes compétitions confondues, pour les Girondins qui ont quitté sans gloire la Coupe de la Ligue (en photo, Erwin Taha et Zaydou Youssouf, les deux jeunes bordelais entrés en jeu ce mardi au Stadium de Toulouse), éliminés par le Téfécé 2-0. Cliquez et écoutez l'émission Sports Express du mercredi 13 décembre 2017 présentée par Christophe Monzie à 19h02, avec les réactions de Pascal DUPRAZ, coach du TFC, Jocelyn GOURVENNEC, coach du FCGB, Yannick CAHUZAC, milieu de terrain, Andy DELORT, attaquant du TFC, Younousse SANKHARE, milieu de terrain, Youssouf SABALY, défenseur latéral du FCGB..
Mer. 13 Déc. 2017 : FOOTBALL - Coupe De France (8e De Finale) (Top Chrono - matches du FC Girondins de Bordeaux)

TOULOUSE / BORDEAUX (2-0) : Encore noyés, même dans la Garonne...

La huitième fois n'aura donc pas été la bonne. Tombé déjà sept fois, Bordeaux ne s'est pas ... [la suite...]
écouter

La huitième fois n'aura donc pas été la bonne. Tombé déjà sept fois, Bordeaux ne s'est pas relevé à Toulouse. Pire : sur l'île du Ramier, les Girondins ont trouvé le moyen de se noyer, dans la Garonne, un fleuve pourtant si familier et moins profond à Toulouse qu'à Bordeaux, paraît-il...Cela devient désespérant. Quand verront-ils le bout de ce tunnel infernal et d'une longueur sans précédent dans l'histoire du club ? Que dire de neuf après ce match où la copie rendue, au moins en première mi-temps a été plus que correcte mais où, encore une fois, ils n'ont pas été assez tueurs dans les deux surfaces ? L'avantage au score pour les Toulousains à la pause n'était assurément pas le reflet du match, mais seulement celui des décisions curieuses du référé M.Gautier, qui n'avait pas hésité à siffler contre Lerager, à la lutte cuisse contre cuisse avec Jean, le plus invraisemblable des penalties contre les Girondins (surtout si on le compare à ceux, flagrants, qu'on leur a oubliés à Caen ou contre Marseille). Parti du bon côté, Jérôme Prior, qui retrouvait la cage girondine pour la première fois depuis le 28 janvier à Nancy, ne pouvait hélas s'opposer à la frappe de Gradel, marquée par un très net temps d'arrêt qui aurait dû inciter M.Gautier à le faire retirer (1-0, 34e)...D'autant plus rageant que deux minutes plus tôt, le portier bordelais avait sorti le grand jeu sur une frappe vicieuse de Jean sans élan de 18 mètres au ras de son poteau gauche (32e). Et qu'il fut ensuite impeccable sur une volée écrasée, mais cadrée d'Imbula qu'il bloqua proprement (45e). D'autant plus rageant, surtout, qu'à cet instant de la partie, c'est Bordeaux qui aurait dû mener 1-0 si Amian Adou n'avait sauvé d'entrée, sur la ligne de but, une frappe en pivot de Kamano, sur le premier corner du match tiré de la gauche par De Préville (2e). Un départ malheureux qui n'était pas sans rappeler celui à Caen, avec la tête de Jovanovic sauvée elle aussi sur la ligne. Le même Kamano ne fut pas plus heureux sur une tête au ras du montant, à la réception d'un centre de Sabaly (43e) alors que Lafont était resté figé sur sa ligne. Dans le jeu, les Girondins faisaient les efforts ensemble, défendaient près de l'adversaire, et les rappelés de longue date (Prior, Poundjé, Plasil) n'étaient pas les moins actifs, ni par les gestes, ni par le verbe. Mais il manquait toujours l'étincelle, la justesse et la vivacité dans la dernière passe, indispensables à ce niveau. Sans compter la faiblesse chronique et connue dans le domaine aérien, où les tours de contrôle Diop et Jullien confisquaient tous les ballons. Hélas, dès la reprise, une nouvelle faute d'attention allait envoyer par le fond le radeau de la méduse girondin, et celle-là ne devait rien à l'arbitrage. Un corner concédé par Pellenard après un tacle décisif sur Yago qui voyait le toulousain rester au sol une bonne minute avant que le coup de pied de coin ne soit tiré. Un délai qui aurait dû permettre aux bordelais de s'organiser et de redoubler de vigilance; mais sur celui-ci, tiré de la droite par Delort, l'immense Jullien, totalement oublié au marquage, n'avait aucune peine à smasher sa tête...qui trouvait celle du suédois Toivonen sur la trajectoire, pour la dévier hors de portée de Prior (2-0, 52e). C'en était trop pour des Girondins pas franchement vernis, pas trop aidés de surcroît par les décisions arbitrales, à l'image du carton infligé à De Preville pour sa première et unique faute du match (43e), lequel a pourtant reçu bien plus de coups qu'il n'en a donné... A partir de cet instant, le rythme et le suspense retombaient et la fin de la rencontre n'était plus qu'un long monologue des Girondins impuissants et presque résignés devant une défense toulousaine jamais poussée dans ses derniers retranchements. De Préville, sur deux coups-francs (69e, 91e) fit bien briller un peu Alban Lafont (sur le second, repoussé par le portier toulousain, le jeune Taha vit hélas sa repris en pivot passer au-dessus), Vada alluma bien un pétard mouillé (62e), Sabaly expédia bien sa frappe au-dessus, au sortir d'un une-deux avec Plasil (80e). Pas de quoi fouetter un chat, tout de même. Le cassoulet toulousain était à peine un peu moins indigeste que la choucroute alsacienne, finalement. Et le ressort mental de ce groupe, encore une fois, avait cédé au premier grain de sable de cette rencontre, dès la première tuile, avec ce penalty imaginaire. La poignée d'Ultras, visiblement venus à Toulouse davantage pour conspuer le coach que pour soutenir leur équipe, ce qui est bien dommage, n'avaient plus qu'à ranger leurs drapeaux et reprendre la route. Les Girondins, aussi, et jamais l'autoroute pourtant si droite entre les deux métropoles n'aura autant paru semée d'embûches et de méandres, avec cette 8e défaite en 11 matches officiels. On a beau dédramatiser et la mettre entre parenthèses parce qu'il s'agissait d'une autre compétition, que Bordeaux, comme l'Europa League, quitte par la petite porte dès son entrée, les parenthèses sont devenues poreuses avec le temps, autant que cette défense girondine qui, c'est maintenant clair comme de l'eau de roche et quels que soient les joueurs qu'on y essaie, aura sérieusement besoin d'être renforcée durant le mercato hivernal...Au micro de Christophe Monzie qui commentait cette rencontre en direct intégral depuis le Stadium de Toulouse, écoutez la réaction des deux entraîneurs, Jocelyn GOURVENNEC (FCGB, en photo après la rencontre) et Pascal DUPRAZ (TFC). D'autres réactions toulousaines et bordelaises à écouter ce mercredi 13 décembre dans nos journaux de 6h à 18h, puis dans Sports Express à partir de 19h02.
Mar. 12 Déc. 2017 : FOOTBALL - Coupe De La Ligue (Top Chrono - matches du FC Girondins de Bordeaux)

Avant Toulouse / Bordeaux (8e de finale) : Tomber sept fois, se relever huit ?

Inspiré par ce proverbe japonais, le journaliste et écrivain Philippe Labro, né à Montauban (entre Bordeaux et ... [la suite...]
écouter

Inspiré par ce proverbe japonais, le journaliste et écrivain Philippe Labro, né à Montauban (entre Bordeaux et Toulouse donc...), a écrit un best-seller en 2003, pour décrire la grave dépression qu'il traversa et surtout les leviers qu'il utilisa pour en sortir. L'aphorisme colle à merveille à celle que traversent nos Girondins depuis deux mois et demi. Eux aussi sont déjà tombés sept fois, dans ce laps de temps. Une nervous-breakdown (comme on dit de nos jours) qu'il serait souhaitable - pour ne pas dire : vital - d'interrompre au Stadium ce mardi soir, dussent-ils user d'un traitement de choc plutôt que de la méthode Coué qui a déjà montré ses limites, dans un derby de la Garonne entre grands malades, le Téfécé, dégringolé dans la zone rouge après 2 nuls et 4 défaites, ne s'en étant extirpé que samedi dernier par une victoire aux forceps sur Caen (2-0). Quant aux Girondins, la disette dure depuis plus longtemps encore, et la choucroute alsacienne de ce vendredi, bien trop acide, est encore sur l'estomac. Aura-t-elle la vengeance posthume au Stadium ? Nous avons "eu vent" que non...Le coach des Girondins a reçu le soutien de sa Direction et a rencontré les Ultras ce samedi, tout comme ses joueurs, pour mettre les choses à plat et expliquer une réalité trop insupportable pour perdurer. La finale de la Coupe de la Ligue aura lieu à Bordeaux cette saison, une raison qui paraîtrait suffisante pour galvaniser les Marine et Blanc si, à un moment ou à un autre, le PSG, confisquateur exclusif du trophée depuis 4 ans, ne devait se dresser inéluctablement sur leur route. Mais d'ici là, et avec une équipe au sein de laquelle on peut s'attendre à quelques changements (malgré les absences de Malcom, Lewczuk, toujours pas rétablis, et bien sûr Mendy, touché aux ligaments croisés du genou), il y a un derby à gagner, comme il y a 3 ans (victoire 3-1 en 16e de finale le 28 octobre 2014) ou, plus récemment, le 15 septembre dernier en championnat. La seule victoire à l'extérieur des Girondins à ce jour. cette saison..et si l'envie leur prenait de remettre le couvert ? Le temps des cadeaux avant l'heure  et des gentils papous est révolu, en tout cas. Si les circonstances l'exigent, et au diable l'élégance ou le panache, devenus superflus par les temps qui courent, les Marine et Blanc devront faire les choses dans l'ordre en Haute-Garonne. Et commencer par dresser les barbelés devant leur défense qui en a grand besoin. Sinon, il pourrait ne pas y avoir de huitième fois.... Au micro de Christophe Monzie, écoutez une partie de la réaction de Jocelyn GOURVENNEC (photo) le coach du FCGB, et Pascal DUPRAZ le coach du TFC. Pour entendre l'intégralité de cet entretien et des réactions toulousaines d'avant-match, rendez-vous ce mardi 12 Décembre dans le mag d'avant-match de Top Chrono à partir de 18h15. Coup d'envoi : 18h45. Commentaires de Christophe Monzie en direct intégral du Stadium de Toulouse.
Lun. 11 Déc. 2017 : BASKET - Nationale Masculine 3 (Sports Magazine)

Basket-Ball National (NM3) : Castelnau Médoc / Montgaillard (94-79).

Au micro de Frédéric Bellette, les réactions de Germain SIRAUDIN, joueur et Emmanuel CORABOEUF, entraîneur de ... [la suite...]
écouter

Au micro de Frédéric Bellette, les réactions de Germain SIRAUDIN, joueur et Emmanuel CORABOEUF, entraîneur de Castelnau-Médoc BC.
Lun. 11 Déc. 2017 : FOOTBALL - Ligue 1 (Sports Magazine)

Bordeaux / Strasbourg (0-3) : Toutes les réactions !

Les Girondins corrigés par les Alsaciens (en photo, Alexandre Mendy aux prises avec Kenny Lala) pointent désormais à la ... [la suite...]
écouter

Les Girondins corrigés par les Alsaciens (en photo, Alexandre Mendy aux prises avec Kenny Lala) pointent désormais à la 14e place du classement. Ecoutez l'analyse de Christophe Monzie et à son micro, les réactions de Thierry LAUREY l'entraîneur du RC Strasbourg Alsace, Jocelyn GOURVENNEC l'entraîneur du FC Girondins de Bordeaux, et Albert GEMMRICH, Président de la Ligue d'Alsace de football, international français, ancien attaquant des deux clubs.
Lun. 11 Déc. 2017 : FOOTBALL - Football Régional (Sports Magazine)

Football Entreprise (32e de finale de la Coupe Nationale)

CHR TALENCE / GAZ DE PARIS 2-0. Au micro de Frédéric Bellette, réactions de Laurent FONTAN, coach et Aurélien POUEY, ... [la suite...]
écouter

CHR TALENCE / GAZ DE PARIS 2-0. Au micro de Frédéric Bellette, réactions de Laurent FONTAN, coach et Aurélien POUEY, attaquant du CHR Talence.

Analyse avec notre consultant foot entreprise, Christophe DEMONCHY des résultats des équipes aquitaines dans cette compétition (32es de finale).
Lun. 11 Déc. 2017 : HANDBALL - National (Sports Magazine)

Handball National (N3M) : Orthez / Girondins de Bordeaux Bastide Floirac Cenon (29-33).

Résultats, classements et réaction de Cédric FLOUS le co-président de l'Union.


écouter
Lun. 11 Déc. 2017 : FOOTBALL - Football Régional (Sports Magazine)

Football Régional (Départemental 1) : Fargues / Montesquieu (2-0).

Fargues fait chuter le leader de la poule D, le FC Montesquieu, qui était avant cette rencontre invaincu depuis le début de la ... [la suite...]
écouter

Fargues fait chuter le leader de la poule D, le FC Montesquieu, qui était avant cette rencontre invaincu depuis le début de la saison. Réaction de Yannick COOK, coach de l'US Fargues-de-Langon.
Lun. 11 Déc. 2017 : FOOTBALL - Football Régional (Sports Magazine)

Foot Régional (Régional 3) : Résultats,classements et réactions !

R3: Portuguais de Pau / RC Bordeaux Métropole (0-5), réaction de Jérôme LECOMTE l'entraîneur du RC ... [la suite...]
écouter

R3: Portuguais de Pau / RC Bordeaux Métropole (0-5), réaction de Jérôme LECOMTE l'entraîneur du RC Bordeaux.

R3: Stade Saint-Médardais / Arlac-Mérignac B (2-1), réaction de Kevin PIRS l'entraîneur du Stade Saint Médardais.
Lun. 11 Déc. 2017 : RUGBY - Fédérales 1 à 3 (Sports Magazine)

Rugby National (Fédérale 2) : Salles / Lormont (57-3).

Résultats et réaction de Didier DALLET le président de l'US Salles qui n'a laissé aucune chance aux Lormontais ... [la suite...]
écouter

Résultats et réaction de Didier DALLET le président de l'US Salles qui n'a laissé aucune chance aux Lormontais dans ce derby girondin.
Lun. 11 Déc. 2017 : FOOTBALL - Football Régional (Sports Magazine)

Football Régional (Régional 1 et 2) : Résultats, classements et réactions !

Régional 1: Cestas / Marmande (4-0), le SAG Cestas continue sa marche en avant consolidant sa place de leader avec 6 points d'avance ... [la suite...]
écouter

Régional 1: Cestas / Marmande (4-0), le SAG Cestas continue sa marche en avant consolidant sa place de leader avec 6 points d'avance sur ses poursuivants immédiats, réaction de Laurent ABRIBAT l'entraîneur de Cestas.

Régional 2: Saint Médard en Jalles / Colayrac (1-0), les Poudriers font chuter les Lot-et-Garonnais pour la première fois de la saison, réaction de Benoit DUVAL l'entraîneur de Saint-Médard-en-Jalles.
Lun. 11 Déc. 2017 : RUGBY - European Challenge Cup (Sports Magazine)

Agen / Pau (21-40) : toutes les réactions !

Au micro de Loïc Lecabellec, écoutez les réactions de Brandon FAJARDO le demi d'ouverture de Pau, Thibault DAUBAGNA le ... [la suite...]
écouter

Au micro de Loïc Lecabellec, écoutez les réactions de Brandon FAJARDO le demi d'ouverture de Pau, Thibault DAUBAGNA le capitaine et demi de mêlée de Pau (en photo), Frédéric MANCA l'entraineur des arrières de la Section Paloise, Corentin BRAENDLIN le seconde ligne et capitaine du SUALG, Ugo VERDU le demi d'ouverture du SUALG, et Olivier CAMPAN l'entraineur des Espoirs du Sporting Union Agen Lot-et-Garonne.
Dim. 10 Déc. 2017 : FOOTBALL - Coupe De France (Sports Magazine)

Hommage à Claude FERRAND, ancien président du CA Castets-en-Dorthe

Ils étaient plus de six cents à l'accompagner à sa dernière demeure ce mardi 5 décembre en ... [la suite...]
écouter

Ils étaient plus de six cents à l'accompagner à sa dernière demeure ce mardi 5 décembre en l'église de Castets-en-Dorthe (33). Le football du sud-Gironde a perdu un de ses géants, Claude Ferrand, décédé le jeudi 30 novembre à l'âge de 83 ans. Ancien président du CA Castets-en-Dorthe, puis co-président du Langon Castets FC après la fusion en 1998, et membre du comité directeur du District Sauternais et Graves de football Claude Ferrand, l'homme à l'éternel cigare, sellier-bourrelier dans le civil, a été durant plus d'un demi-siècle au service du football amateur et du club de son coeur.  Ecoutez l'hommage que votre radio a rendu à la figure marquante du CAC ce lundi 4 décembre dans l'émission "Sports Magazine". Avec le témoignage de son ancien entraîneur lors de l'épopée en Coupe de France en 1984 face au FC Metz en 16e de finale, Jean-Pierre Dubédat, interrogé en direct de La Brède le 3 Décembre à la mi-temps du match de Coupe de France La Brède / Aubervilliers, puis une interview de Christophe Monzie réalisée en mai 1991 après une défaite (2-0) à Villenave d'Ornon en championnat de Division 3. L'équipe fanion était alors dirigée par Jean-Louis Petitbois. Rappelons aussi que les premiers reportages de football en direct sur ARL ont débuté en 1989 avec le CAC, dont votre radio retransmettait en intégralité tous les matches à l'extérieur, en championnat de France de D 3, puis de D 4. Les commentaires étaient assurés par Christophe Monzie et Patrick Labayle. En 1991, Claude Ferrand (à g.sur la photo) avait reçu l’Oscar « Sud Ouest » des mains de Michel Gomez. Il est probable que le stade des Charmilles portera bientôt le nom de Claude Ferrand, c'est en tout cas le voeu des joueurs de l'équipe qui, trente ans après l'époque dorée du CAC, se sont retrouvés en ce mardi pour en discuter et présenter une demande à la municipalité, sous l'impulsion de Thierry Laquèche, un des joueurs emblématiques du club, et de l'un des entraîneurs de l'époque, Bernard Mugica. 

BORDEAUX / STRASBOURG (0-3) : Déliquescent, Bordeaux touche le fond...

Vu de Gironde, c'est le pire cadeau de Noël avant l'heure que les Girondins pouvaient offrir à leurs supporters, qui ont peu ... [la suite...]
écouter

Vu de Gironde, c'est le pire cadeau de Noël avant l'heure que les Girondins pouvaient offrir à leurs supporters, qui ont peu apprécié cette attention, c'est le moins qu'on puisse écrire. Vu d'Alsace, le plus beau dont les Strasbourgeois pouvaient hériter, 48 heures après avoir célébré le Saint Nicolas : la plus large victoire de l'histoire du Racing en Gironde, la dixième au total des confrontations entre les deux clubs, et la première depuis avril 2005 (0-2). Le constat est accablant, et le mal très profond : une seule victoire et 7 défaites en 10 matches, soit 5 points pris sur 30 possibles. Jamais depuis près de 40 ans Bordeaux n'avait fait aussi mal...Depuis le 30 septembre et leur rouste parisienne, les Girondins ne mettent plus un pied devant l'autre. How deep can they go ? Jusqu'où peuvent-ils sombrer ? Telle est la question qui hante les supporters du club. Avec ou sans Malcom (car ils ont aussi perdu des matches avec leur petit brésilien), avec ou sans leurs jeunes de la CFA2 (et Gourvennec avait pourtant tranché dans le vif ce vendredi en titularisant pour la première fois en L1 le jeune Carrique au poste d'arrière droit - qui ne fut pas le plus emprunté sur la pelouse, loin de là - et appelant sur le banc Koundé, Youssouf et Taha), les tentatives du coach Marine et Blanc pour provoquer un déclic ont l'effet d'un cautère sur une jambe de bois. Au moins sur ses courtes défaites contre Amiens, Rennes ou Caen (1-0 les trois fois) l'équipe pouvait-elle faire valoir quelques excuses - recevables ou pas - ayant trait à la malchance, à des parties de billard malheureuses ou à des décisions arbitrales résolument contraires. Cette fois-ci, et c'était déjà le cas à Dijon (3-2) la semaine passée, on ne peut même pas avancer ces arguties. Sur un nuage depuis son succès sur le PSG, le Racing Club de Strasbourg est venu gagner presque en pantoufles en Gironde, sans jamais avoir eu à forcer son talent, au terme d'une partie qui a très vite ressemblé pour lui à un simple match d'entraînement. L'analyse des 3 buts concédés par les Girondins serait tellement cruelle, elle souligne tellement les lacunes mentales et techniques d'une équipe qui ne répond plus au numéro demandé depuis belle lurette, qu'on s'épargnera même de détailler ces actions. Tout au plus signalera-t-on qu'une énième fois, Bordeaux s'est sabordé d'entrée sur le premier but par une erreur plus grosse que lui (d'Otavio cette fois-ci, mais les fautifs ne sont jamais les mêmes d'une semaine à l'autre) permettant à Bahoken un nouveau grand pont d'école (spécialité décidément très à la mode face aux Girondins en ce moment) sur un Jovanovic autant en perdition qu'à Dijon et une frappe placée dans le petit filet de Costil, alors que 100 secondes ne s'étaient pas écoulées (0-1, 2e) ; que sur le second, la faute de Sankharé sur Aholou ne s'imposait pas et qu'une énième fois, Bordeaux céda sur un coup de pied arrêté, en l'occurrence un coup-franc d'orfèvre de Lienard dans la lucarne de Costil (0-2, 38e), loin du ballon car posté de l'autre coté de son but. Et que sur le troisième, le tram de Bordeaux nous a fait une belle surprise pour les fêtes de fin d'année, celle d'ouvrir à notre insu une nouvelle station qui dépose désormais les voyageurs au virage Nord en passant par ...la pelouse, de préférence en ligne droite, qu'on se le dise. Cela devait sûrement faire partie des attractions prévues autour de ce match de Noël...Itinéraire non fléché mais efficace que Martin Terrier, parti de son propre camp, inaugura sans l'ombre d'un problème sur plus de 60 mètres, enrhumant 4 bordelais avant d'aller crucifier Costil (0-3, 64e) et provoquer la bronca du reste des 24 515 spectateurs ayant stoïquement compati à cette débâcle. Oui, le reste seulement, car une partie importante d'entre eux - les Ultras - avaient déjà déserté le bas du virage Sud dès la mi-temps (photo), réclamant la démission du coach... Un but juste inimaginable à ce niveau de la compétition, mais qui dit bien l'ampleur du traumatisme et de la démission collective. Depuis trop de semaines, les Girondins ne font plus ensemble les efforts défensifs qu'ils faisaient en début de saison. Beaucoup courent à coté de l'adversaire sans l'attaquer réellement ni le tacler, s'en remettent au travail du partenaire, d'autres se cachent ou font simplement acte de présence sur les ballons trop chauds dans la surface de vérité, comme sur les 3 buts concédés à Dijon, sur celui de Santini à Caen ou sur ce dernier but strasbourgeois, accablants quand on revoit les images. Un moindre mal, pourtant, car la note aurait pu être plus salée encore, si l'on repense à ce tir au-dessus de Mangane seul face au but après un corner mal repoussé dans l'axe (44e), à cette frappe enroulée du pied droit de Terrier, pas attaqué, à quelques millimètres du montant de Costil (48e), ou à ce centre surpuissant de Lienard de la gauche après un énième ballon perdu, catapulté sur la transversale par la tête du jeune Sacko tout juste entré en jeu (74e). Et Bordeaux dans tout cela ? Rien ou presque. Des actions sporadiques, en mode alternatif : une frappe anodine, mais quasiment la seule cadrée du match, d'Otavio soucieux de rattraper sa boulette (16e), une autre, en pivot de Mendy à gauche du montant (34e), et un tir à ras de terre en pivot de Sankharé qui obligea Oukidja à son unique arrêt de la soirée, du bout des gants (76e). Fermez le ban, tout le reste ne fut que bouillie de football et numéros de solistes pathétiques. Strasbourg, 19e défense de Ligue 1 avec 27 buts concédés, restait sur...14 déplacements consécutifs sans avoir su préserver sa cage inviolée. Fidèle à son humanisme sans faille, Bordeaux a encore fait du social avec les déshérités et interrompu cette série, relançant le promu de Ligue 2 qui le dépasse même au classement. En ce week-end de Téléthon où l'appel à la solidarité était de mise, une telle abnégation, depuis le temps qu'elle dure, force le respect... Pour compléter le tableau, Sankharé a trouvé le moyen, sur les 55 minutes qu'il passa sur la pelouse, de se faire avertir et manquera donc la réception de Montpellier le 20 décembre, et Mendy, sorti sur blessure au genou (entorse) après avoir longtemps serré les dents, est out pour un moment, au moins jusqu'à la trêve. Sans compter les absences de Malcom et Lewczuk, trop justes tout les deux pour reprendre la compétition, et qui ne seront peut-être même pas du voyage à Toulouse ce mardi (match à suivre en direct sur nos ondes). L'heure des comptes n'est pas encore arrivée, mais celle des vraies questions à se poser est déjà là. Entre un coach désemparé et à court de solutions mais qui fait le dos rond et prône le refuge dans le travail, et un groupe sans leader dans aucune de ses lignes, donc frêle comme un château de cartes (le premier but alsacien, marqué d'entrée de match, laissait pourtant beaucoup de temps aux Girondins pour rétablir la situation s'ils en avaient seulement eu les ressources mentales), l'avenir paraît morose, pour ne pas dire inquiétant. A force de n'avoir pas su retenir des éléments-clés comme Carrasso, Pallois, Khazri ou Diabaté, qui savaient à eux seuls gagner un match ou en tout cas ne pas le perdre, remplacés par des joueurs soit trop moyens, soit pas complémentaires et qui, pour l'heure, n'ont ni leur expérience ni leur régularité sur une compétition longue de dix mois, les Girondins paient aujourd'hui le prix fort de ces choix et en ont pour leur argent. Il reste avant la fin de l'année trois matches capitaux pour sauver ce qui peut l'être : leur place en Ligue 1, d'abord, et peut-être, le droit de s'inviter, au moins jusqu'au tour suivant en janvier, à une épreuve dont la finale aura lieu au Matmut. Si tant est que, compte tenu du contexte et du classement, la Coupe de la Ligue soit encore une priorité... Au micro de Christophe Monzie qui commentait cette rencontre en direct du Matmut Atlantique aux cotés de Michel Le Blayo, écoutez les réactions de Thierry LAUREY, entraîneur du RC Strasbourg Alsace, Jocelyn GOURVENNEC, entraîneur du FC Girondins de Bordeaux, et Albert GEMMRICH, Président de la Ligue d'Alsace de football, international français, ancien attaquant des deux clubs. D'autres réactions alsaciennes à écouter ce lundi dans nos journaux de 6h à 18h, puis dans Sports Magazine à partir de 18h30, mais pas de réactions bordelaises, aucun joueur n'étant venu au micro des médias après la rencontre.
Sam. 09 Déc. 2017 : RUGBY - European Challenge Cup (Top Chrono - matches du SUALG Rugby)

Challenge Européen (3e journée) : Agen / Pau (21-40)

La jeune garde agenaise a résisté une mi-temps ce vendredi soir à Armandie (14-21 aux citrons) et a ... [la suite...]
écouter

La jeune garde agenaise a résisté une mi-temps ce vendredi soir à Armandie (14-21 aux citrons) et a même profité de sa supériorité numérique pour faire trembler son adversaire (21-28, 49e) avant de céder devant la Section Paloise, encore vainqueur en Lot-et-Garonne, comme en championnat, et favori de cette poule 3. Les Béarnais, plus expérimentés, ont empoché le bonus offensif avec 6 essais à la clé, et sont déjà quasiment qualifiés pour les quarts de finale à la mi-course. Le SUA lui, n'a plus aucune chance et terminera les matches de cette poule en roue libre. Au micro de Loic Le Cabellec qui commentait cette rencontre en direct du stade Armandie aux côtés de Jean-Pierre Delserre, écoutez les réactions de Corentin BRAENDLIN le seconde ligne et capitaine du SUALG, Brandon FAJARDO le demi d'ouverture de la Section Paloise, Olivier CAMPAN l'entraineur des Espoirs du Sporting Union Agen Lot-et-Garonne, et Frédéric MANCA l'entraîneur des arrières de la Section Paloise. D'autres réactions agenaises et paloises à écouter ce lundi 11 décembre dans nos journaux de 6h à 18h, puis dans Sports Magazine à partir de 18h30.
Sam. 09 Déc. 2017 : RUGBY - European Challenge Cup (Top Chrono - matches de l'UBB Rugby)

Avant Newcastle / UBB (Challenge Européen, Poule 1) : L'UBB devra prendre sa revanche

Battue d'un point (20-21) par les Anglais le 21 octobre dernier sur sa pelouse après avoir pourtant mené au score, ... [la suite...]
écouter

Battue d'un point (20-21) par les Anglais le 21 octobre dernier sur sa pelouse après avoir pourtant mené au score, l'Union tâchera d'oublier ses déboires palois Outre-Manche et de prendre sa revanche ce samedi 9 Décembre (coup d'envoi : 16h15 locales) au Kingston Park, dans l'antre des Newcastle Falcons, pour le compte de la 3e journée du Challenge Européen, en poule 1. Si l'équipe alignée par le staff bordelo-béglais sera jeune encore une fois, l'international français Nans Ducuing et la dernière recrue fidjienne Ben Volovola seront cependant du voyage. En cas de succès en Angleterre, l'Union se relancerait totalement dans la qualification pour les 8es de finale. En cas de défaite, elle serait pratiquement éliminée. Au micro de Florian Rodriguez, les réactions de Jacques BRUNEL le manager général, Cameron WOKI (photo) le jeune 3e ligne, et Yann LESGOURGUES, le demi de mêlée de l'UBB. 

Dernière minute : L'UBB lourdement battue à Newcastle 52-24 (mi-temps : 38-17). 8 essais pour les Newcastle Falcons, quasiment qualifiés, 3 essais pour l'UBB (Lesgourgues 5e, Jalibert 17e, Cros 55e). A moins d'un parcours sans faute sur les 3 derniers matches dans cette poule 1, l'Union est éliminée de la course aux quarts de finale.
Jeu. 07 Déc. 2017 : RUGBY - European Challenge Cup (Top Chrono - matches du SUALG Rugby)

Avant SUA / Pau (Challenge Européen, Poule 3) : Question de suprématie pour le SUA

Même si leur qualification paraît improbable, les Suavistes, qui tenteront d'oublier la déception auvergnate où ... [la suite...]
écouter

Même si leur qualification paraît improbable, les Suavistes, qui tenteront d'oublier la déception auvergnate où ils sont passés tout près d'une très belle performance, mettront tout en oeuvre ce vendredi 8 décembre pour battre l'actuel leader de cette poule 3 de Challenge Européen, la Section Paloise, d'autant que les Béarnais sont déjà venus s'imposer cette saison à Armandie en Championnat et se déplaceront encore avec une équipe très complète, décidés à valider leur billet pour les quarts de finale dès ce week-end.. De jeunes joueurs agenais vont à cette occasion être lancés dans le grand bain. Au micro de Mathieu Duffour, écoutez la réaction de Corentin BRAENDLIN jeune 2e ligne Espoir du SUA (ex-Toulonnais) qui sera capitaine ce vendredi soir, puis Stéphane PROSPER, l'entraîneur des arrières du SUALG. D'autres réactions agenaises et des réactions paloises à écouter ce vendredi 8 décembre dans nos journaux d'information de 6h à 18h, puis dans le mag d'avant-match de Top Chrono à partir de 19h30. Coup d'envoi : 20h. Commentaires de Loïc Le Cabellec et Jean-Pierre Delserre.

Match à suivre en direct sur toutes nos fréquences, en duplex avec le match de L1 Bordeaux / Strasbourg à partir de 20h45, et sur notre site internet www.arlfm.com

Bordeaux / Strasbourg (17e journée) : L'heure est grave et la victoire impérative face au promu...

Compte tenu de son bilan pour l'instant largement insuffisant à l'extérieur, le FCGB continue d'avoir un ... [la suite...]
écouter

Compte tenu de son bilan pour l'instant largement insuffisant à l'extérieur, le FCGB continue d'avoir un impératif de victoire à domicile pour ne pas plonger définitivement dans l'anonymat du classement et saborder sa saison avant même la fin des matches Aller. Comme face à l'OM ou St Etienne, il faudra donc tâcher de l'emporter ce vendredi soir contre l'étonnant promu alsacien, que les Girondins vont sans doute prendre au plus mauvais moment puisque le RCSA vient d'être la première équipe de la saison à faire chuter le PSG (2-1), leader incontesté de la L1. Parfois un peu trop gentils ou naïfs en défense (mais ils ne sont pas les seuls, suivez notre regard...et au moins ont-ils l'excuse d'avoir conservé l'ossature de l'équipe de L2) mais joueurs au possible, les Alsaciens, sortis de la zone de relégation pour la première fois depuis le début de l'exercice grâce à ce succès de prestige, viendront sans complexes en Gironde, bien décidés à donner du fil à retordre à des Bordelais en plein doute, comme d'autres équipes de leur standing (Troyes, Metz) l'ont fait avant eux cette année. Ils seront néanmoins privés de leurs deux milieux de terrain Martin (touché à l'adducteur contre le PSG) et Gonçalvès (cuisse) et de leur gardien titulaire Kamara. De leur côté, quel visage les Girondins (très probablement sans Malcom touché à la cheville à Dijon, ni peut-être de Jovanovic, blessé au pied à l'entraînement) montreront-ils ce vendredi, sachant que Pellenard est suspendu et que Lewczuk, qui revient de blessure, risque d'être encore un peu court ? Celui, enfin réjouissant et inspiré après deux mois de vaches maigres, de la victoire face aux Verts, ou celui, pathétique et inconsistant, de leur expédition en Bourgogne 72 heures plus tard, avec un bloc-équipe autant étiré sur les dernières minutes qu'un ectoplasme sous une semelle ? Faites vos jeux...Avant la semaine démentielle qui les attend d'ici aux fêtes (avec 3 matches à Toulouse en Coupe de la Ligue, à Nice puis contre Montpellier en championnat), les Marine et Blanc seraient vraiment bien inspirés de prendre les 3 points pour restaurer une confiance qui s'est effritée depuis la fin septembre et à la défaite au Parc (6-2), séisme de forte amplitude dont ils subissent encore aujourd'hui les soubresauts. Avec ou sans vrai leader d'équipe, tout autre résultat qu'une victoire, fût-elle laborieuse - l'heure n'est plus à faire la fine bouche - mettrait réellement l'équipe dans une situation critique, elle qui n'a gagné qu'une seule de ses 9 dernières rencontres. Au micro de Christophe Monzie, écoutez une partie des réactions de Jocelyn GOURVENNEC (photo) le coach du FCGB, Jérémy TOULALAN le capitaine des Girondins, Thierry LAUREY le coach du RC Strasbourg Alsace, et Kenny LALA, le défenseur central du RCSA. Pour entendre l'intégralité de ces réactions, rendez-vous ce vendredi 8 décembre 2017 dans nos journaux de 6h à 18h, puis dans le mag d'avant-match de Top Chrono à partir de 19h30. Coup d'envoi : 20h45. Commentaires de Christophe Monzie et Michel Le Blayo.

Match à suivre en direct sur toutes nos fréquences, en duplex avec le match de Challenge Européen de rugby SU Agen / Pau à 20h, et sur notre site internet www.arlfm.com.