Accueil > sports

les sports



Les prochains matchs en direct sur ARL

recherchez :

à la une suivez en direct toutes les rencontres de :
FC Girondins de Bordeaux (L1), L'Union Bordeaux Bègles (Top 14), SU Agen Rugby (Top 14)

Sam. 09 Sept. 2017 : RUGBY - Top 14 ()

Oyonnax / Agen (12-10) : Le SUA échoue d'un souffle...encore une fois

Et à la fin, c'est toujours Oyo qui gagne...Les années se suivent et se ressemblent. Le SUA a beau dire et beau faire, ... [la suite...]
écouter

Et à la fin, c'est toujours Oyo qui gagne...Les années se suivent et se ressemblent. Le SUA a beau dire et beau faire, envoyer plus de jeu que son adversaire et même inscrire l'unique essai d'une rencontre nettement plus cadenassée que les deux de la saison dernière en Pro D2 (par Paul Abadie, 7-6 pour le SUA, 26e), il ne parvient pas à avoir le dernier mot face à son éternel rival. Cette rencontre n'a pas brillé par ses envolées, certes, mais les agenais ont tout tenté, après que le buteur local Botica eut remis les siens devant (12-10, 48e), dans un second acte crispant où plus rien ne fut marqué pendant plus de 30 minutes, puisque M.Castaignède refusa logiquement un essai de Botica aux locaux pour une obstruction prélable de Tui (59e) et que le SUA n'hérita...d'aucune pénalité à tenter pendant cette demi-heure étouffante. Une premier succès cette saison pour les locaux et un point de bonus bien mérité ramené par les Lot-et-Garonnais, faute de mieux...Trop d'indiscipline, et des ballons tombés aux moments cruciaux leur auront côuté un succès dans l'Ain qui était à leur portée. Au micro de Sébastien Morel qui commentait cette rencontre en direct intégral depuis le stade Charles Mathon à Oyonnax, écoutez les réactions de Stéphane PROSPER l'entraineur du Sporting Union Agen Lot-et-Garonne, Adrien BUONONATO le manager d'Oyonnax, Julien HERITEAU le centre du SUALG, et Vincent DEBATTY le pilier d'Oyonnax. D'autres réactions à écouter ce lundi 11 septembre 2017 dans nos journaux de 7h à 18h, puis dans Sports Magazine à partir de 18h30.

Lille / Bordeaux (0-0) : Bordeaux gâche encore deux points...

Le championnat n'en est pourtant qu'à son 5e tour de circuit. Mais déjà, Bordeaux s'est remis à raser ... [la suite...]
écouter

Le championnat n'en est pourtant qu'à son 5e tour de circuit. Mais déjà, Bordeaux s'est remis à raser gratis...Comme une impression de déjà vu. Après les deux points laissés bêtement à Angers le 6 août (2-2) dans les derniers instants quand la victoire leur tendait les bras sur une balle de break immanquable, les Marine et Blanc en ont incontestablement abandonné deux autres ce vendredi soir dans le Nord (0-0), face à des Lillois encore convalescents et loin d'être irrésistibles, mais bien organisés et rigoureux lorsque les circonstances du match l'ont exigé. Le LOSC a fait le dos rond et sauvé un point avec sang-froid, c'est une évidence, et Bordeaux a semblé jouer contre un mur. Trois heures de match supplémentaires n'auraient probablement rien changé à sa désespérante impuissance offensive, qu'on avait déjà déplorée sur les deux matches d'Europa League contre Videoton. Le genre de rencontre façon gagne-terrain qui a de quoi vous faire enrager lorsque le temps file et que l'ouverture attendue n'arrive pas, quand bien même ils restent invaincus depuis le début de l'épreuve. Dans ce 0-0 qui ne restera tout de même pas dans les annales, les Dogues se sont montrés aussi timorés que les Girondins, Amadou obligeant Costil à s'employer avec autorité (61e) sur une frappe de 25 mètres, la seule cadrée du match côté nordiste. Mais c'est bien eux qui avaient pris la direction des opérations et la possession du ballon (56% sur la première demi-heure) jusqu'à l'expulsion de Maia pour un second carton jaune logique sanctionnant un pied haut sur Malcom (32e), qui a complètement changé la donne. De là à penser que la tâche des Girondins deviendrait alors plus facile, il y avait un raccourci trop réducteur à ne pas faire. Raccourci d'autant moins justifié que sur les dernières saisons, les statistiques démontrent que les Girondins, que ce soit à domicile ou à l'extérieur, ont rarement réussi à s'imposer en supériorité numérique, sauf à Lyon (3-1) la saison dernière. La plus belle occasion girondine, et presque la seule de ce premier acte hormis une tête de Sankharé au-dessus de la barre à la réception d'un corner de la gauche (28e), échut au néo-bordelais et ex-lillois Nicolas De Préville, dont la belle tête plongeante décroisée aurait mérité un meilleur sort (41e). A la pause, le LOSC tenait bon et les Girondins avaient du mal à imposer leur jeu et hausser le rythme du match. Le second acte fut en revanche tout à leur avantage, avec des statistiques qui s'inversèrent (57% de possession pour Bordeaux), mais le plus souvent en pure perte et sans que les lillois et leur gardien de but Maignan soient poussés dans leurs derniers retranchements, tant s'en faut. Sankharé, sur un débordement et un tir sans angle qui avait peu de chances d'aller à Dame, trouva le petit filet (58e), avant de rater la plus grosse occasion du match, seul à 12 mètres face à Maignan, en ouvrant trop son pied, après une superbe remise de Cafu dans la surface (70e). C'en était  fini : comme à Angers et exactement à la même minute quand Kamano avait lui aussi raté l'occasion décisive, la chance des Girondins venait de passer. Le reste du match, malgré les 3 minutes de temps additionnel et les entrées de Cafu et de Laborde, n'était que péripéties, Vada d'une frappe soudaine mais...non cadrée, comme celle de trop de ses partenaires en ce vendredi soir, étant le seul à faire frissonner le public du stade Pierre Mauroy (89e). On regrettera aussi ce bon centre en retrait de Laborde qu'aucun de ses coéquipiers, bien trop loin de l'action, ne put reprendre (81e). Bielsa venait de trouver la parade pour sauver ce qui pouvait l'être, et les Girondins pouvaient s'en vouloir d'avoir été si peu incisifs et précis. Avec un poil de percussion supplémentaire, et d'attention défensive pour le match d'ouverture à Angers, ils pourraient, sans qu'on crie à l'injustice, compter aujourd'hui 4 unités de plus au classement. Certes, on n'est que début septembre, et pas question de commencer déjà à vivre de regrets. Mais pour l'instant, les Girondins n'ont volé aucun point qu'ils ne méritaient pas, et surtout pas celui de Lyon (3-3). En revanche, ils en ont déjà offert beaucoup à des adversaires qui semblaient prenables...A Toulouse dans une semaine, il leur faudra se montrer nettement plus réalistes. Au micro de Bastien Ducrocq qui commentait cette rencontre en direct intégral du stade Pierre Mauroy à Villeneuve d'Ascq, écoutez les réactions de Nicolas DE PREVILLE l'attaquant du FCGB, Gérard LOPEZ le président du LOSC, Youssouf SABALY le défenseur latéral, Younousse SANKHARE le milieu de terrain, et Jocelyn GOURVENNEC l'entraineur du FCGB.
Ven. 08 Sept. 2017 : RUGBY - Top 14 ()

Avant Oyonnax / Agen (3e journée) : Comme on se retrouve...

Depuis plusieurs saisons, ils ne se quittent plus, descendent ensemble, remontent ensemble...L'US Oyonnax et le SUA connaissent des destins et ... [la suite...]
écouter

Depuis plusieurs saisons, ils ne se quittent plus, descendent ensemble, remontent ensemble...L'US Oyonnax et le SUA connaissent des destins et des parcours assez similaires. Comme il y a deux ans, les deux promus sont donnés condamnés à 100 contre un par les spécialistes du ballon ovale. A charge pour l'un des deux clubs de donner tort aux défaitistes. Oui, un seul des deux clubs puisque désormais, le Top 14 ne connaîtra qu'une seule descente directe au terme de la présente saison, ce qui rend plus excitante - et plus importante encore - cette manche Aller dans l'Ain, sur la pelouse synthétique du stade Charles Mathon qui devrait être assez bien arrosée ce week-end si l'on en croit la météo. Si le SUA a déjà re-goûté aux joies de la victoire face au Racing (23-19) la semaine passée, ce n'est pas encore le cas des joueurs du haut-Bugey, qui ont arraché le nul à la maison contre Toulouse (23-23) pour l'ouverture, avant de voler en éclats chez le rouleau-compresseur montpelliérain (37-6), comme...les Agenais ujne semaine auparavant. Lesquels sont tout de même animés d'un sentiment de revanche par la rapport à la saison passée en Pro D2 où ils avaient dû laisser filer définitivement leur rivaux vers la montée directe, au soir d'une défaite couperet  (26-31) à Armandie le 23 mars dernier (photo), qui ajoutait à l'amertume de celle, courte également, concédée à l'aller (30-28) et pas forcément méritée. Les Suavistes ont retenu la leçon, forcément. Et il faudra bien que les choses changent un jour. Mais leur défense va passer le test de vérité face à la puissance des Rouge et Noir ce samedi. Un succès en terre oyonnaxienne serait une authentique performance. Au micro de Mathieu Duffourg, écoutez les réactions de Mauricio REGGIARDO l'entraineur du Sporting Union Agen Lot-et-Garonne, Mickael DE MARCO le nouveau 2e ligne du SUALG, ancien oyonnaxien, et Adrien BUONONATO, Directeur sportif de l'USO. Pour entendre d'autres réactions agenaises et oyonnaxiennes d'avant-match (Julien Hériteau pour Agen, et Geoffrey Fabbri pour Oyonnax), rendez-vous dans nos journaux de cette semaine de 7h à 18h, puis ce samedi 9 Septembre 2017 dans le mag d'avant-match de Top Chrono à partir de 17h30. Coup d'envoi : 18 heures, commentaires de Sébastien Morel.

Match à vivre en direct INTEGRAL depuis le stade Charles Mathon à Oyonnax sur les fréquences lot-et-garonnaises d'ARL : 90FM à Marmande-Tonneins-Casteljaloux-Duras, 98.1FM à Agen-Nérac-Aiguillon-Condom-Valence d'Agen.
Ven. 08 Sept. 2017 : RUGBY - Top 14 (Top Chrono - matches de l'UBB Rugby)

Avant UBB / STADE FRANCAIS (3e journée) : REY, DAVIDSON et MAYNADIER veulent effacer la déception castraise

Quels enseignements tirer de cette deuxième mi-temps si médiocre et de la défaite à Castres le week-end dernier ? ... [la suite...]
écouter

Quels enseignements tirer de cette deuxième mi-temps si médiocre et de la défaite à Castres le week-end dernier ? Julien REY le trois-quarts centre de l'UBB et Jérémy DAVIDSON (photo), le nouvel entraîneur des avants de l'Union, apportent des réponses et promettent que face au Stade Français ce samedi 9 septembre à Chaban Delmas (match à suivre en direct intégral sur nos ondes sur les 3 fréquences girondines d'ARL, à savoir 92.9 Langon et Sud-Gironde, 95.9 Libournais et Entre-Deux-Mers, 96.2 Bordeaux et Bassin d'Arcachon), les Girondins rectifieront le tir et tâcheront de muscler leur rideau défensif, bien perméable sur ces deux premiers matches (8 essais concédés, et 14 penalités sifflées contre l'Union à Castres, ce qui est beaucoup trop). Si l'arrière Darly Domvo, touché à la paroi abdominale, est forfait pour cette rencontre, tout comme le 3e ligne Marco Tauleigne, absences auxquelles s'ajoutent celles de longue date de Braid (qui a recommencé à courir), Lonca et Connor, en revanche Rey, Fuatai et Clerc ont repris l'entraînement normalement. Ecoutez au micro de Christophe Monzie les réactions de Julien REY, le centre, Jérémy DAVIDSON l'entraîneur des avants, et Clément MAYNADIER le talonneur et capitaine de l'UBB. Pour entendre d'autres réactions unionistes d'avant-match, rendez-vous dans nos journaux de cette semaine de 7h à 18h, puis ce samedi 9 septembre dans le mag d'avant-match de Top Chrono à partir de 17h15. Coup d'envoi : 18 heures. Commentaires de Julien Dourthe et David Ortiz, entraîneur des Espoirs de l'UBB, champions de France à 7.

Et toute cette semaine, gagnez vos invitations en places assises avec ARL pour assister à cette rencontre !

Avant Lille / Bordeaux (5e journée) : Gare aux Dogues relookés...

Pendant que les Girondins, toujours invaincus en championnat et en embuscade, récupèrent peu à peu leurs internationaux (sauf ... [la suite...]
écouter

Pendant que les Girondins, toujours invaincus en championnat et en embuscade, récupèrent peu à peu leurs internationaux (sauf Milan Gajic, victime d'une luxation de l'épaule et out ce week-end), le LOSC, qui a connu à l'intersaison les grandes manoeuvres et un chassé-croisé sans précédent au niveau de son mercato (33 arrivées, record en L1) pour 60 millions d'euros de dépensés, n'a toujours pas trouvé son rythme de croisière, avec une victoire et 4 points engrangés sur 12 possibles. Mais gare au réveil de ces Dogues New-look confrontés chaque semaine davantage à une obligation de résultat, le danger sera réel au stade Pierre Mauroy de Villeneuve d'Ascq (match à vivre en direct intégral sur nos ondes). Au micro de Christophe Monzie, écoutez la réaction de Jocelyn GOURVENNEC le coach du FCGB (ici en photo après la victoire des Girondins dans le Nord 3-2 le 25 février 2017), et la majeure partie de la très longue (30 minutes) conférence de presse de Marcelo BIELSA, le coach du LOSC, qui assume totalement le classement médiocre actuel du club, explique les raisons du départ de De Préville aux Girondins (qui devrait donc jouer contre ses anciens coéquipiers ce vendredi si Gourvennec le décide), et rend hommage à l'investissement financier consenti par le club du président Gérard Lopez. D'autres réactions bordelaises et lilloises à écouter dans nos journaux de cette semaine de 7h à 18h, puis ce vendredi 8 septembre 2017 dans le mag d'avant-match de Top Chrono à partir de 18h15. Coup d'envoi : 19h. Commentaires de Bastien Ducrocq.
Mar. 05 Sept. 2017 : RUGBY - Top 14 (Sports Magazine)

Agen / Racing (23-19) : Toutes les réactions !

Au micro de Mathieu Duffourg, les réactions de Mauricio REGGIARDO l'entraineur du Sporting Union Agen Lot-et-Garonne, Quentin ... [la suite...]
écouter

Au micro de Mathieu Duffourg, les réactions de Mauricio REGGIARDO l'entraineur du Sporting Union Agen Lot-et-Garonne, Quentin BETHUNE,  le pilier du SUALG, Antoine MIQUEL le 3ème ligne du SUALG, Laurent LABIT l'entraineur du Racing, Brice DULIN l'arrière du Racing et ex-agenais, Enrico JANUARIE le demi de mêlée sud-africain du SUALG. Extrait de l'émission Sports Magazine du lundi 4 septembre 2017.
Mar. 05 Sept. 2017 : RUGBY - Top 14 (Sports Magazine)

Castres / Bordeaux Bègles (33-19) : Toutes les réactions !

Au micro de Brice Vidal, écoutez les réactions d'Armand BATTLE l'ailier de Castres, Mathieu BABILLOT le 3ème ligne de ... [la suite...]
écouter

Au micro de Brice Vidal, écoutez les réactions d'Armand BATTLE l'ailier de Castres, Mathieu BABILLOT le 3ème ligne de Castres , Yann LESGOURGUES le demi de l'UBB auteur d'un essai (en photo), Jefferson POIROT le pilier de l'UBB, et Christophe URIOS l'entraineur de Castres. Extrait de l'émission Sports Magazine du lundi 4 septembre 2017.
Mar. 05 Sept. 2017 : FOOTBALL - Ligue D'aquitaine (Sports Magazine)

Football Régional : Régional 1, résultats, classements et réactions !

Régional 1: Lormont / Cestas (2-4), au micro de Bernard Soulié les réactions de Claude HARDY le coordinateur technique de ... [la suite...]
écouter

Régional 1: Lormont / Cestas (2-4), au micro de Bernard Soulié les réactions de Claude HARDY le coordinateur technique de Lormont et Laurent ABRIBAT l'entraîneur de Cestas.

Langon / La Brède (0-1), Réactions de Christophe MARCHET l'entraîneur du FC La Brède et Pierrick LANDAIS l'entraîneur du FC Langon.

Marmande / Biarritz (2-0), analyse du correspondant d'ARL en 47, Erick Dauzon. Extrait de l'émission Sports Magazine du lundi 4 septembre 2017.
Mar. 05 Sept. 2017 : FOOTBALL - Régional 3 (Sports Magazine)

Football Régional : National 2 et 3, résultats, classements et réactions !

National 2: Stade Montois /Bergerac (0-4), réaction de Christophe FAUVEL le président du Bergerac Périgord ... [la suite...]
écouter

National 2: Stade Montois /Bergerac (0-4), réaction de Christophe FAUVEL le président du Bergerac Périgord FC.

Stade Bordelais / Toulon (0-1), reportage de Philippe Osuna avec les réactions d'Alexandre TORRES l'entraîneur du Stade Bordelais et Arnaud FAURE l'entraîneur des gardiens du Stade Bordelais. Extrait de l'émission Sports Magazine du lundi 4 septembre 2017.
Sam. 02 Sept. 2017 : RUGBY - Top 14 (Top Chrono - matches de l'UBB Rugby)

Castres / Bordeaux Bègles (33-19) : L'espoir, puis l'effondrement...

La série noire continue. Comme dirait Abraracourcix, c'est pas demain la veille... Non ce n'est pas demain la veille que l'UBB ... [la suite...]
écouter

La série noire continue. Comme dirait Abraracourcix, c'est pas demain la veille... Non ce n'est pas demain la veille que l'UBB gagnera à Pierre Antoine...Même quand elle semble avoir une partie des cartes en mains pour le faire, elle s'en revient irrémédiablement grosjean comme devant. 33 points, cela est apparemment le tarif puisque c'était déjà le cas la saison passée mais ce jour-là, l'Union avait longtemps contesté la suprématie des Tarnais, Beauxis manquant une pénalité décisive en fin de match qui eût pu donne rla victoire à l'Union. Cette fois-ci, l'espoir n'aura duré qu'une mi-temps, la première, au cours de laquelle les Unionistes ont exploité au mieux les quelques erreurs castraises, notamment pour marquer un essai des plus opportunistes par Yann Lesgourgues, après une belle action initiée par Ducuing et Dubié (3-10, 11e). A l'inverse de son précédent match au Racing, qu'il avait débuté tambour battant, cette fois c'est bien le CO qui avait du retard à l'allumage. Les Unionistes en profitaient pour sanctionner l'indiscipline locale par Hickey (16-8 à la pause) même si l'essai en force de Jacquet (23e) après une penaltouche et un maul gagnant annonçait l'effritement défensif girondin qui allait suivre.  Le turn-over opéré par Urios se révélait gagnant après les citrons et d'un seul coup d'un seul, les mouches changeaient d'âne. Dès la 46e, Vaipulu emportait tout sur son passage et signait, encore en force, le second essai tarnais (15-16). Puis Smith marquait en coin, donnant au CO pour la première fois du match un avantage qu'il n'allait plus jamais lâcher (20-16, 58e). Même si Schoeman entretenait l'illusion (20-19, 63e), les cartons jaunes d'Edwards (68e) puis Cazeaux (75e) allaient définitivement offrir sur un plateau la victoire à des Tarnais qui, déjà bien plus puissants devant que leurs hôtes du jour, n'avaient nul besoin de ce double cadeau. L'addition montait alors très vite par deux essais presque anecdotiques, car prévisibles, de Tulou (28-19, 77e), puis Kockott (33-19, 79e) qui n'avaient d'autre but que de donner aux Castrais leur premier bonus offensif de la saison. Le chat noir continue donc de rôder dans les couloirs de Pierre-Antoine. Et l'UBB, qui a tout de même encaissé 58 points et 8 essais en deux rencontres, va devoir reviser ses gammes défensives avant la réception du Stade Français le week-end prochain à Chaban-Delmas (avec des places à gagner pour cette rencontre tout au long de la semaine sur ARL !). Au micro de Brice Vidal qui commentait cette rencontre en direct intégral depuis le stade Pierre Antoine, écoutez les réactions d'Armand BATTLE l'ailier de Castres, Yann LESGOURGUES le demi de mêlée de l'UBB, Christophe URIOS l'entraineur de Castres, Jefferson POIROT le pilier gauche de l'UBB, et Mathieu BABILLOT le 3ème ligne de Castres. Réactions à écouter également ce lundi 5 septembre dans nos journaux de 7h à 18h, puis dans Sports Magazine à partir de 18h15.
Sam. 02 Sept. 2017 : RUGBY - Top 14 ()

Agen / Racing (23-19) : Le SUA l'a bien méritée !

La voilà, la première victoire du SUA pour son retour en Top 14 ! Et il ne l'a pas volée, même si ce bonus ... [la suite...]
écouter

La voilà, la première victoire du SUA pour son retour en Top 14 ! Et il ne l'a pas volée, même si ce bonus défensif volé sur la sirène par les Racingmen grâce à un 3e essai de Le Roux transformé par Carter (23-19, 80e) n'a fait qu'ajouter à la déception des Parisiens, qui n'ont toujours pas trouvé la bonne carburation. Certes, ils pourront toujours regretter ces 4 occasions d'essais vendangées en première période, quand le SUA semblait encore vulnérable, malgré la belle réussite au pied de Mac Intyre (2 transformations, 3 penalités). Mais le carton rouge logique du néo-zélandais Tuitavake sur Hériteau pour un plaquage cathédrale (39e) a compliqué la tâche des franciliens. Et en seconde période, le SUA a fait le travail avec rigueur et sang-froid, creusant peu à peu l'écart d'abord par un essai de Tilsley, bien servi par Hériteau (20-7, 46e) puis par la botte de son ouvreur australien. Si le Racing a fini fort, un essai fut justement refusé à Machenaud pour une faute prélable de Le Roux sur Mc Intyre (67e), l'international français réparant sa bévue sur le coup de trille. Trop tard pour priver le SUA d'un premier succès extrêmement important pour la suite de la saison, et rassurant après la gifle montpelliéraine. Au micro de Loic Le Cabellec et Mathieu Duffourg, écoutez les réactions d'Enrico JANUARIE le demi de mêlée du SUALG, Brice DULIN l'arrière du Racing, Quentin BETHUNE le pilier du SUALG, Mauricio REGGIARDO l'entraineur des avants du Sporting Union Agen Lot-et-Garonne (ici en photo après le match avec l'argentin Facundo Bosch), Laurent LABIT l'entraineur des arrières du Racing, et Antoine MIQUEL le 3ème ligne du SUALG. D'autres réactions à écouter ce lundi 4 septembre dans nos journaux de 7h à 18h, puis dans Sports Magazine à partir de 18h15.

Clôture du mercato d'été : Matheus PEREIRA et Nicolas DE PREVILLE aux Girondins de Bordeaux !

Ils seront respectivement les 8e et 9e recrues bordelaises d'un mercato girondin estival qu'on n'avait pas connu aussi actif depuis ... [la suite...]
écouter

Ils seront respectivement les 8e et 9e recrues bordelaises d'un mercato girondin estival qu'on n'avait pas connu aussi actif depuis plus d'une décennie : le jeune milieu de terrain brésilien prêté par la Juventus de Turin MATHEUS Pereira et Nicolas DE PREVILLE l'attaquant polyvalent venu de Lille et ex-Rémois et Istréen (4 ans de contrat aux Girondins), ont été officiellement présentés à la presse ce vendredi 1er septembre au Haillan, en compagnie du coach Jocelyn GOURVENNEC et du président Stéphane MARTIN (photo). Ecoutez au micro de Christophe Monzie l'intégralité des conférences de presse concernant ces deux joueurs. Côté départs, le dernier en date est intervenu ce 31 août peu avant minuit, L'atttaquant franco-ivoirien Thomas Touré a été transféré au SCO d'Angers.
Lun. 28 Août 2017 : RUGBY - Top 14 (Top Chrono - matches de l'UBB Rugby)

Sports Express : UBB / Clermont (32-25) : Toutes les réactions !

Au micro de Julien Dourthe,  les réactions de Jérémy DAVIDSON l'entraineur des avants, Mahamadou DIABY le ... [la suite...]
écouter

Au micro de Julien Dourthe,  les réactions de Jérémy DAVIDSON l'entraineur des avants, Mahamadou DIABY le 3ème ligne de l'UBB, Jean Baptiste DUBIE le centre de l'UBB, Paul JEDRASIAK le 2ème ligne de l'ASM Clermont-Auvergne, et Laurent MARTI le président de l'Union Bordeaux Bègles. 3e partie de l'émission Sport Express de ce lundi 28 août à 19h02.

Reprise officielle de nos magazines sportifs ce vendredi 1er septembre à 18h15, avec Le Week-end en Sport, présenté par Philippe Osuna.
Lun. 28 Août 2017 : RUGBY - Top 14 ()

Sport Express : Montpellier / Agen (48-19) : Toutes les réactions !

Au micro de Loïc Le Cabellec les réactions de Mauricio REGGIARDO l'entraîneur, Antoine MIQUEL le capitaine et 3e ligne du ... [la suite...]
écouter

Au micro de Loïc Le Cabellec les réactions de Mauricio REGGIARDO l'entraîneur, Antoine MIQUEL le capitaine et 3e ligne du SUALG, Fulgence OUEDRAOGO le capitaine et 3ème ligne du MHR, Vern COTTER l'entraineur du Montpellier Hérault Rugby, et Antoine ERBANI le 3e ligne du SUALG. 1e partie de l'émission Sport Express du lundi 28 août à 19h02.

Reprise officielle de nos magazines sportifs ce vendredi 1er septembre à 18h15, avec Le Week-end en Sport, présenté par Philippe Osuna.
Dim. 27 Août 2017 : RUGBY - Top 14 (Top Chrono - matches de l'UBB Rugby)

UBB / Clermont (32-25) : Du cran d'abord, du caractère ensuite

Jacques Brunel se souviendra de son premier match en tant que manager à la tête de l'UBB. Sa formation, en reconquête ... [la suite...]
écouter

Jacques Brunel se souviendra de son premier match en tant que manager à la tête de l'UBB. Sa formation, en reconquête et profondément remodelée à l'intersaison, a parfaitement débuté sa saison par un match plein et spectaculaire, comme elle sait souvent en produire dans son jardin de Chaban-Delmas, en terrassant le champion en titre. L'entame des Girondins était idéale avec l'essai de leur recrue néo-zélandaise Fuatai, bien épaulée par le travail de sape de Pélissié puis Houston (5-0, 6e). Mais loin de perdre les pédales, l'ASM répliquait vite par un essai tout en puissance de Yato (13e), puis un autre de 80 mètres de l'ailier Rémy Grosso qui profitait du bon travail d'Abendanon puis Raka (5-12, 16e), essai qui aurait pu ébranler la confiance des plus optimistes et ouvrir la perspective d'une défaite à domicile des Girondins, tant les Jaunards semblaient à cet instant sûrs de leur force. A cet instant seulement...La botte de Simon Hickey maintenait pourtant les siens dans le match, et la révolte des cinq dernières minutes avant la pause, sonnée par les mutins Jones et Houston, au cours de laquelle l'UBB campait de longues minutes dans les 5 mètres auvergnats, avec un essai refusé à Naqalevu (36e), laissait tout de même entendre que l'affaire n'était pas dans le lac (11-18 à la pause). Minée par un alignement qui se délitait au fil des minutes, ébranlée par la réussite au pied de Hickey et par une pluie de penalités (16 au total) sanctionnant logiquement son indiscipline, l'ASM connaissait un sacré trou d'air après les citrons, pleins de tonus et de vitamine C comme chacun sait. C comme Cran d'abord, C comme Caractère ensuite, et c'est bien la vertu déterminante que les Girondins allaient afficher dans un second acte de feu, infligeant un terrible 24-0 au Bibendum Michelin à qui pareille fuite d'air n'arrive pas tous les quatre matins...L'ex-aurillacois Ravai qui avait remplacé Taofifenua (51e) et faisait des débuts en Top 14, puis le centre Jean-Baptiste Dubié sur un essai plein de rouerie où il se jouait de l'arrière Abendanon (32-18, 70e) offrirent à l'Union son premier succès majuscule, que l'ultime essai du remplaçant clermontois Michael Simutoga (75e) de parvint pas à estomper, les Auvergnats laissant filer le bonus défensif.
Au micro de Julien Dourthe qui commentait cette rencontre en direct intégral depuis le stade Chaban-Delmas à Bordeaux, écoutez les réactions de Jérémy DAVIDSON l'entraineur des avants de l'Union Bordeaux Bègles, Jean-Baptiste DUBIE le centre de l'UBB, et Laurent MARTI le président de l'Union Bordeaux Bègles. D'autres réactions bordelaises et clermontoises à écouter ce lundi 28 août 2017 dans nos journaux de 7h à 18h, puis dans Sports Express à partir de 19h02.
Sam. 26 Août 2017 : RUGBY - Top 14 ()

Montpellier / Agen (48-19) : Le SUA joueur, mais trop tendre, comme prévu

Pour son retour dans l'élite, le SUA aura fait ce qu'il pouvait en ce torride samedi d'été à l'Altrad ... [la suite...]
écouter

Pour son retour dans l'élite, le SUA aura fait ce qu'il pouvait en ce torride samedi d'été à l'Altrad Stadium. Mais comme on le craignait, il a rapidement été emporté par le rouleau compresseur héraultais, qui aura, cette saison encore, tous les atouts en mains pour se mêler à la course au Brennus. Dix minutes, pas davantage, auront suffi aux hommes de Vern Cotter pour prendre la mesure de leurs hôtes, avec un premier essai de Nadolo (7-0, 10e). A 24-7 à la pause (essais de Tomane et Fall, même si Bosch avait fièrement rallumé la...bougie Suaviste, 30e), la cause était pour ainsi dire entendue. Le bonus offensif arriva même peu de temps après pour les locaux, grâce à un 4e essai en force de Devergie (29-7, 48e). Le SUA venu aussi pour jouer, ne capitulait pas et Julien Hériteau enquillait un bel essai qui récompensait la générosité agenaise (36-12, 56e) mais le MHR insistait et Liebenberg (71e) clôturait le feu d'artifice par un 7e essai. Sur la sirène, le georgien Tomaz Mchedlidze offrait aux siens un essai de consoltation, qui rendait la pilule un peu moins amère (48-19 au final). Défensivement, le SUA sait ce qu'il lui reste à faire avant de recevoir le Racing 92 ce samedi 2 septembre à Armandie (match à vivre en direct intégral sur nos ondes). Au micro de Loïc Le Cabellec qui commentait cette rencontre en direct intégral de l'Altrad Stadium de Montpellier, écoutez les réactions de Mauricio REGGIARDO (en photo), l'entraîneur des avants, Antoine MIQUEL le troisième ligne du SUALG, et Vern COTTER le manager général du Montpellier Herault Rugby. D'autres réactions agenaises et montpelliéraines à écouter ce lundi 28 août 2017 dans nos journaux, de 7h à 18h, puis dans Sports Express à partir de 19h02.

BORDEAUX / TROYES (2-1) : Bordeaux n'aurait jamais dû trembler...

Les Girondins ont dû se mettre en quatre pour battre Troyes...Et cet...étroit (!) succès leur offre une prometteuse - bien que ... [la suite...]
écouter

Les Girondins ont dû se mettre en quatre pour battre Troyes...Et cet...étroit (!) succès leur offre une prometteuse - bien que provisoire -cinquième place au classement, qui vient couronner le parcours d'une équipe qui, matches amicaux, d'Europa League et de championnat confondus, n'aura perdu qu'une seule fois, en tout et pour tout, au cours du mois écoulé. Juste la fois où il ne l'aurait pas fallu et qui lui fut fatale, à Felcsut contre Videoton (1-0), par la plus petite des marges. Rageant certes, surtout lorsqu'on sait de quelle manière les Hongrois ont sombré ensuite, corps et bien, en barrages contre le Partizan Belgrade (0-0 et 0-4), mais on ne refera pas l'histoire. Contre une ESTAC de toute évidence autrement mieux armée qu'il y a deux saisons pour tenir le choc en Ligue 1, les Marine et Blanc ont dû souquer ferme, et leur succès, logique au demeurant, ne tient qu'à quelques fulgurances et bonnes séquences de jeu, qui ont alterné avec des passages beaucoup plus quelconques. La chaleur importante (31 degrés au coup d'envoi) qui rappelait justement le match en Hongrie, n'a pas favorisé leurs desseins, mais ils eurent la chance et le mérite d'ouvrir le score assez rapidement, comme l'espérait leur coach : un bon pressing de Sankharé sur le gardien Samassa, déjà pas très serein sur une première frappe anodine de Cafu sur coup-franc (3e), et qui relançait au pied directement sur Kamano. Le Guinéen récupérait et s'avançait avant de battre le gardien malien de l'ESTAC sur sa gauche, inscrivant son premier but de la saison en championnat (1-0, 10e), excellent pour le moral. Une réussite qui, loin de libérer les Girondins, vit au contraire les champenois prendre quelques risques offensifs, Vizcarrondo décroisant un peu trop sa tête sur un corner de Darbion (17e). Emmené par un Otavio qui, pour sa première titularisation, s'avéra déjà très précieux en ratissant beaucoup de ballons, Bordeaux dominait nettement (67% de possession) mais ne se créait qu'assez peu d'occasions, et Samassa se racheta en intervenant avec autorité face à Malcom qui seprésentait seul devant lui, bien décalé par Sankharé (39e). Les Girondins avaient cependant le bon goût d'entamer le second acte aussi bien que le premier, avec un but d'école de l'intenable Sankharé (son 5e de la saison, toutes compétitions confondues), d'une tête imparable au premier poteau, sur un centre tendu de Malcom (2-0, 48e), but qui ne devait rien à la chance cette fois-ci. La rencontre aurait pu alors se résumer à une formalité pour eux, mais Troyes, loin d'abdiquer, ne se décourageait pas et le relâchement girondin relança les Aubois. Grandsir amusait un Toulalan trop passif sur le flanc gauche de l'attaque visiteuse (Sabaly étant resté trop loin devant) avant d'adresser un centre au second poteau pour la tête plongeante, imparable elle aussi, de Darbion, bien plus prompt que Pellenard (2-1, 52e). Les Girondins rataient ensuite quelques balles de break, d'abord par Cafu au terme d'un rush solitaire de 40 mètres qui butait encore sur Samassa, juste avant de céder sa place à Laborde (58e). Mais la plus nette revenait à Malcom, après un énorme rush et plusieurs contres favorables pour Pellenard coté gauche, qui parvenait à centrer en retrait, mais la reprise placée du petit brésilien était repoussée sur la ligne par Traoré (81e). Eprouvés physiquement, les Girondins terminaient la rencontre avec le couteau entre les dents et préservaient tout de même une seconde victoire à domicile, après deux dernières frayeurs causées par Niane qui ratait de peu la reprise de volée d'un centre en cloche de Khaoui (79e), puis par Khaoui lui-même qui oubliait ses partenaires mieux placés et croisait un peu trop sa frappe après une mauvaise relance de Costil rapidement interceptée par Darbion (87e). Au micro de Christophe Monzie qui commentait cette rencontre en direct intégral depuis le Matmut Atlantique, écoutez les réactions des deux entraîneurs, Jean-Louis GARCIA (ESTAC) et Jocelyn GOURVENNEC (FCGB), ainsi que celle du président du Directoire de M6 Nicolas De Tavernost, qui confirme que Malcom restera bien bordelais et que Rolan, prolongé de deux ans aux Girondins, sera prochainement prêté à Malaga (L1 espagnole), un accord de principe ayant aussi été trouvé avec Natanael, le défenseur brésilien de Ludogorets Razgrad . D'autres réactions bordelaises et troyennes à écouter dans nos journaux de ce lundi 28 août de 7h à 18h, puis dans Sports Express à partir de 19h02.

Avant Bordeaux / Troyes : Battre Troyes pour valider Lyon...

Il n'y aurait rien de plus bête et de plus rageant que de laisser filer des points à domicile ce samedi devant le promu troyen ... [la suite...]
écouter

Il n'y aurait rien de plus bête et de plus rageant que de laisser filer des points à domicile ce samedi devant le promu troyen après être allé arracher à Lyon un nul homérique (3-3)...Sauf que l'ESTAC, de retour dans l'élite, a retenu les leçons d'il y a deux saisons et semble aujourd'hui autrement mieux armée pour ne pas jouer de nouveau l'ascenseur...même si elle s'est laissé surprendre à domicile par Nantes (0-1) la semaine passée. Les Girondins, toujours invaincus depuis 10 rencontres en championnat (en comptant celles de la fin de saison denrière) sont prévenus et ne devront rien laisser au hasard. Au micro de Christophe Monzie, écoutez une partie des réactions de Jocelyn GOURVENNEC l'entraineur des Girondins de Bordeaux, qui fait également le point sur le mercato à quelques jours de sa clôture, et deThéo PELLENARD (photo)  l'arrière latéral gauche du FCGB, révélation de ce début de saison. Pour entendre l'intégralité de ces réactions et aussi des réactions troyennes d'avant-match, rendez-vous dans nos journaux de la semaine, à 12h, 17h et 18h, puis dans le mag d'avant-match de "Top Chrono" ce samedi 26 aout 2017 à partir de 17h et à 19h45. Coup d'envoi 20h, commentaires de Christophe Monzie .
Mer. 23 Août 2017 : RUGBY - Top 14 (Top Chrono - matches de l'UBB Rugby)

Avant UBB / Clermont (1e journée) : Du très lourd pour l'ouverture...

Difficile de rêver plus belle affiche pour une ouverture à domicile. L'UBB a (déjà) rendez-vous avec le très ... [la suite...]
écouter

Difficile de rêver plus belle affiche pour une ouverture à domicile. L'UBB a (déjà) rendez-vous avec le très haut niveau en recevant ce samedi à Chaban-Delmas le champion de France en titre, l'ASM Clermont-Auvergne, sacrée en juin dernier après sa victoire sur Toulon en finale (22-16). Les hommes du nouveau staff unioniste composé de Jacques Brunel, Jeremy Davidson et Rory Teague savent qu'il leur faudra être à leur meilleur niveau s'ils veulent surprendre les Jaunards, comme ils avaient été à deux doigts de la faire la saison passée en Gironde (23-23). Au micro de Christophe Monzie, écoutez une partie des réactions de Darly DOMVO l'arrière de l'UBB, Jean-Baptiste DUBIE le centre de l'UBB, Jacques BRUNEL (photo) l'entraîneur général de l'Union Bordeaux Bègles, et Jérémy DAVIDSON l'entraîneur des avants de l'Union Bordeaux Bègles. Pour entendre d'autres réactions unionistes d'avant-match ainsi que des réactions clermontoises, rendez-vous dans nos journaux de la semaine à 12h, 17h et 18h, et ce samedi 26 août 2017 dans le mag d'avant-match de Top Chrono à partir de 17h. Coup d'envoi à 20h45, commentaires de Julien Dourthe. Et toute cette semaine avec ARL, gagnez vos invitations en places assises pour cette rencontre !

Sport Express : Lyon / Bordeaux (3-3) : Toutes les réactions !

Au micro de Christophe Monzie les réactions des deux entraîneurs, Bruno GENESIO (OL), Jocelyn GOURVENNEC (FCGB), Lucas TOUSART le ... [la suite...]
écouter

Au micro de Christophe Monzie les réactions des deux entraîneurs, Bruno GENESIO (OL), Jocelyn GOURVENNEC (FCGB), Lucas TOUSART le milieu de terrain récupérateur de l'OL, Youssouf SABALY le latéral droit du FCGB, François KAMANO l'ailier gauche du FCGB, MALCOM (en photo) l'attaquant du FCGB, Anthony LOPES le gardien de but de l'OL, et Benoît COSTIL le gardien de but du FCGB. Emission Sports Express du lundi 21 août 2017 à 19h02.

LYON / BORDEAUX (3-3) : Du caractère et du talent, Bordeaux n'a jamais lâché...

Gones...with the Wind (comme le fameux film "Autant en emporte le vent" de George Cukor tourné en 1939 avec Clark Gable et Vivien ... [la suite...]
écouter

Gones...with the Wind (comme le fameux film "Autant en emporte le vent" de George Cukor tourné en 1939 avec Clark Gable et Vivien Leigh) ? Pas si sûr...Car le vent de la révolte venait plutôt du Sud-Ouest en ce chaud après-midi lyonnais ! Et il a emporté sur son passage les derniers espoirs de victoire de Gones sur les rotules dans les derniers instants, épuisés d'avoir joué près d'une heure en infériorité numérique. Depuis plus de dix ans, les Lyon / Bordeaux sont devenus des matches à part, aux scenarii à déconseiller aux cardiaques, et celui-ci n'a pas fait exception à la règle. S'ils n'avaient pas concédé ce deuxième but entaché d'ailleurs d'une faute préalable sur Toulalan et conclu de près et de volée par le latéral hollandais Tete, bien trop libre de ses mouvements malgré le marquage "symbolique" de Mendy, sur un coup franc excentré tiré par Memphis Depay (2-0, 23e), peut-être bien que les Marine et Blanc auraient de nouveau fait sauter la banque, comme ils y étaient parvenus il y a onze mois, punissant les Lyonnais pour la première fois dans leur nouvel antre du Parc OL. Sauf que ce coup-ci, ce n'est pas un mais deux buts qu'il leur a fallu remonter à des Rhodaniens partis, comme l'an dernier, pied au plancher.  Et rapidement en tête au score, comme l'an dernier, grâce à un geste exceptionnel du capitaine Nabil Fekir, auteur d'un lob totalement imprévisible et...du pied droit de plus de 50 mètres qui fera sûrement le tour de la toile, Costil, trop avancé, ne pouvant que constater les dégâts, après un ballon perdu dans l'axe par ses partenaires (1-0, 10e). Comme l'an dernier, ce choc a aussi connu son lot d'erreurs d'arbitrage, de part et d'autre : la première dès la 6e minute où sur une action menée sur le flanc droit par l'intenable Bertrand Traoré - le meilleur lyonnais avec Fekir - Jovanovic dégagea sur la ligne le ballon...sur le coude de son capitaine Toulalan, les locaux réclamant un penalty qu'on eût pu siffler, même si la main n'était pas volontaire ; la seconde sur cette faute oubliée sur le même Toulalan, qui amena le second but cité précédemment ; la troisième enfin, sur ce coup-franc octoyé par M.Turpin aux lyonnais pour une faute imaginaire de Cafu sur Tete, le défenseur hollandais plongeant le nez dans la pelouse en sentant arriver le brésilien dans son dos. La frappe d'orfèvre du pied gauche de Traoré qui suivit, hors de portée d'un Costil étrangement positionné loin de son poteau droit (3-1, 75e), aurait dû être le coup de grâce pour des Girondins qui, après avoir frôlé la rupture en début de match comme l'an passé, avaient ensuite fait l'essentiel du jeu et s'étaient procuré les plus nettes occasions, surtout en seconde période, bien aidés par l'explusion précoce et en moins de 3 minutes de Sergi Darder pour deux fautes grossières sur Sankharé puis Toulalan (33e et 36e). Mais Malcom les avait maintenus en vie par un coup-franc converti en deux temps, peu après l'exclusion de l'Espagnol, et juste avant la pause : sa première frappe de 25 mètres, repoussée par la tête de Traoré, lui revenait sur le pied gauche. Le brésilien ne se posait pas de question et reprenait sans contrôle. Sa frappe, détournée par Mariano Diaz, prenait Lopes à contrepied (2-1, 41e). Logique car déjà Lopes avait dû plonger in extremis dans les pieds de Vada (32e), puis avait été tout heureux de voir une tentative bien enroulée de Malcom passer de peu à gauche de la cible (34e). Mais en seconde mi-temps, à l'exception d'un contre solitaire mené et conclu par Traoré d'une frappe sans angle repoussée par Costil (49e), on ne vit plus les Lyonnais aux avant-postes. Au contraire, les Bordelais se firent plus pressants, Lerager, encore impérial sur ce match, ratant une grosse occasion en écrasant sa volée du gauche que Lopes alla chercher en se couchant, après moins d'une minute de jeu, sur un bon ballon remisé de la tête par Laborde, entré en jeu aux citrons à la place de Mendy. Sur un superbe centre de Sabaly, c'est encore le Danois qui, de la tête cette fois, manqua le cadre de quelques centimètres alors que Lopes était battu (58e). Sabaly lui même hérita d'un caviar de Malcom en pleine surface mais le portier lyonnais, décisif, sortit au devant de lui comme une bombe (68e). Et Sankharé vit (logiquement) sa réussite invalidée pour un hors-jeu préalable (85e). La chance des Girondins s'était-elle envolée ? Que nenni. Sur un centre de Pellenard, Lerager, admirable de sang-froid, embarquait Morel et Lopes d'un crochet imparable et se mettait sur son pied gauche pour glisser intelligemment le ballon entre Ferri et Diakhaby, dans un trou de souris (3-2, 87e). Mais le meilleur - et le clou du spectacle - restaient à venir, quand Malcom, qui a éclairé cette rencontre de son talent grandissant, signait un doublé et devenait ainsi le second joueur bordelais (après Plasil) à avoir marqué deux buts aux Lyonnais sur les dernières années, lorsque sa mine du pied droit, de 20 mètres, nettoyait la toile d'araignée de la lucarne de Lopes, impuissant (3-3, 90e + 2). Il va falloir que le petit brésilien cesse d'être si bon avec les Girondins, sinon il va finir par se faire repérer et son club a grand besoin de lui cette saison...Deux fois menés par deux buts d'écart, les Girondins, affichant des vertus admirables et une indéniable force de caractère, arrachaient un nul mérité (le 5e sur les douze dernières saisons, il y a eu aussi 4 victoires, et seulement 4 défaites), dans ce match débridé illuminé par six buts splendides, signés par de vrais techniciens. Bordeaux revient de loin certes, mais ne l'a pas volé et perpétue sa bonne habitude de réaliser de jolis coups en terre rhodanienne. Un nul fondateur qui, psychologiquement, équivaut presque à une victoire, et qui reste à valider par une (vraie) victoire contre Troyes dans une semaine. Les Lyonnais, eux, qui perdaient régulièrement lors de la 3e journée de championnat depuis plusieurs saisons, ont certes mis un terme à la fâcheuse série. Mais cette occasion manquée de rester co-leaders dans le sillage de Monaco avait presque des allures de défaite, dans l'esprit de certains. Cliquez et écoutez au micro de Christophe Monzie qui commentait cette rencontre en direct intégral du Groupama Stadium à Lyon-Décines les réactions des deux entraîneurs, Bruno GENESIO (OL) et Jocelyn GOURVENNEC (FCGB) ainsi que la réaction d'Anthony LOPES le gardien de but de l'OL, et MALCOM, l'attaquant des Girondins, double buteur de cette rencontre assez folle. D'autres réactions bordelaises et lyonnaises à écouter ce lundi 21 août dans nos journaux de 7h à 18h, puis dans Sports Express à partir de 19h02.