Mise en ligne le Dimanche 09 Avril 2017
écouter

BORDEAUX / METZ (3-0) : La superbe réaction des Girondins

Après deux matches ratés pour des raisons diverses et opposées, les Girondins se sont remis dans le sens de la marche en réagissant superbement dans leur antre du Matmut, où ils semblent se diriger vers l'heureuse habitude de soigner leur goal-average, parfois mis à mal au cours de la phase Aller. Qui s'en plaindra ? Le suspense continue en tout cas et la...Metz n'est pas dite pour cette équipe qui continue de mettre la pression sur l'OM, et s'est emparée, au moins pour quelques heures, de la 5e place. Avec le retour de quelques cadres ;laissés au repos ou sur le banc à Angers (Sabaly, Pallois revenu dans l'axe central, Vada ou Kamano), l'équipe a retrouvé de l'allant et ses attaquants le chemin des filets. Face à des Lorrains certes bien tendres à l'extérieur cette saison, mais toujours très joueurs et qui auraient pu sauver l'honneur sans trois arrêts remarquables de Carrasso en seconde période et une barre renvoyant une frappe enroulée de Cohade bien décalé par Jouffre (31e)...mais qui auraient tout aussi bien pu encaisser une déroute, comme à Monaco ou à Lyon déjà cette année (5-0 les deux fois), les Girondins jouant eux aussi du billard en trois occasions, d'abord par Kamano dont la splendide frappe enroulée rappelant la lucarne victorieuse à Châteauroux en novembre en Coupe de la Ligue choisit cette fois d'aller tutoyer l'arête extérieure droite du but de Didillon, battu, avant que le ballon récupéré par Sankharé, ne revienne dans les pieds de Sabaly qui, sans angle, trouvait...le poteau sur la même action (28e), puis à l'ultime seconde du match quand une passe en retrait d'Ounas vit Malcom trrouver lui aussi le haut de la barre (90e + 3). Le petit brésilien avait été plus heureux en concrétisant la première vraie occasion girondine du match d'une frappe à ras de terre placée le long du poteau droit (en photo, devant Falette et Assou Ekotto), bien servi à l'entrée de la surface par Vada (1-0, 14e). Mis sur les rails après une entame timide et une frayeur venu de l'ex-Girondin Diabaté, devancé in extremis par Carrasso sorti au pied hors de sa surface (8e), Bordeaux allait alors dérouler, et Laborde, sur un superbe enchaînement contrôle-volée du gauche après une remise de Vada, obligeait Didillon à un arrêt de classe (18e), avant la partie de billard évoquée précédemment. M. Desiage, pas très inspiré dans sa distribution de cartons très rapide et sans discernement aux Girondins (surtout sur celui à Toulalan, ubuesque, 11e) oubliait ensuite un penalty pour une faute d'Assou-Ekotto sur Malcom à l'entrée de la surface (35e), avant que Nguette ne sollicite une première fois Carrasso sur une frappe écrasée (40e). Une louche de Malcom par dessus la défense offrait une balle de but à Laborde, mais Didillon l'enlevait au buteur girondin, et à Sankharé qui avait suivi (41e), avant que ce même Sankharé, lancé par Laborde, n'appuie pas assez son coup de tête pour lober Didillon, légèrement avancé (45e). Dès la reprise, les Girondins allaient rapidement se mettre à l'abri, d'abord sur un penalty que cette fois, M.Desiage ne pouvait pas ne pas siffler, quand Sabaly lançait Malcom côté droit. Assou-Ekotto l'accrochait avec le bras à l'intérieur de la surface, et Vada prenait Didillon à contrepied (2-0, 50e). Le jeune argentin signait même son 6e but en exploitant un caviar de Laborde, après une énorme erreur de relance de Diagne devant son but (3-0, 53e). Dans la foulée, Malcom seul à 10 mètres tirait dans les nuages (58e), mais les Lorrains, courageux, ne capitulaient pas, et sur un coup-franc de 23 mètres, Assou-Ekotto obligeait Carrasso à une belle horizontale (61e). Puis le portier girondin, aussi inspiré qu'à Angers, sortait vainqueur de ses duels avec Mollet (71e) et surtout Nguette qui se présentait seul devant lui (76e). Mais la cause était entendue depuis longtemps et les Girondins engrangeaient sans discussion possible leur 8e victoire à domicile avec un Toulalan très précieux à la récupération et un Pallois beaucoup plus à l'aise qu'à Angers dans l'axe de la défense, aux côtés de Lewczuk. Au micro de Christophe Monzie qui commentait cette rencontre en direct intégral depuis le Matmut Atlantique à Bordeaux avec Michel Le Blayo, écoutez les réactions des deux entraîneurs, Philippe HINSCHBERGER (FCM) et Jocelyn GOURVENNEC (FCGB) ainsi que de l'attaquant messin Cheick DIABATE, ancien bordelais de retour dans un club et un stade qu'il connaît bien. D'autres réactions bordelaises et messines à écouter ce lundi 10 avril dans nos journaux de 12h à 18h, puis dans Sports Magazine à partir de 18h15.