Mise en ligne le Dimanche 24 Septembre 2017
écouter

UBB / Montpellier (47-17) : Cette fois, c'est l'Union qui marchait sur l'eau...

S'il est possible de prendre le bouillon entre Rhône et Saône, on peut tout aussi bien, la semaine suivante, surfer sur le courant dévastateur des marées d'equinoxe...Les Montpelliérains, qui ignoraient sans doute l'existence de ce phenomène automnal où les coefficients montent largement plus haut que la moyenne et où les vagues charrient lourdement, ont été envoyés par le fond en bonne et due forme. Eux qui avaient tant de fois navigué en eaux paisibles et mené leur barque à leur guise ou presque ces dernières saisons (5 victoires sur leurs 6 dernières venues en Gironde) se demanderont peut-être comment ils ont pu essuyer un tel coup de tabac, alors que tous les voyants semblaient au vert et laissaient penser que la (fâcheuse) série perdurerait un an de plus...Blessée dans son amour-propre après la dégelée lyonnaise, l'Union a une fois de plus montré qu'elle avait de la fierté et du coeur face à un ténor du championnat. Une performance majuscule, du niveau de celle qui lui avait valu, par exemple, de balayer le grand Clermont à Chaban-Delmas (51-21) le 4 octobre 2014. A la faveur d'une entame de feu et de rêve qui la vit marquer 3 fois en 17 minutes (Goujon 3e, Edwards 13e, Barraque 17e), l'Union s'était mise sur la voie d'un possible exploit, celui de faire chuter le leader pour la première fois de la saison, au point de tenir déjà son bonus offensif avant les citrons (31-10 après le 4e essai de Naqalevu 40e). Certes, Cotter avait bien laissé quelques cadres à la maison. Certes, le carton rouge de Mikautadze (64e) laissant ses partenaires à 14 ne laissa guère planer le doute sur l'issue de la rencontre, même si jusque là, le MHR s'était accroché, se montrant dangereux et marquant presque à chacune de ses incursions dans le camp bordelo-béglais, dont l'une d'elles priva même, pour un temps, l'UBB du point de bonus qu'elle croyait tenir (doublé de Nagusa 45e). Mais Hickey, intenable au pied comme à la main (27 points) y allait lui aussi d'un essai libérateur à 4 minutes de la sirène. Un succès tonitruant qui avait hissé l'UBB dans le wagon des qualifiables, jusqu'au bonus offensif chichement décroché par Toulon (19-15) à Paris. Au micro de Julien Dourthe qui commentait cette rencontre en direct intégral depuis le stade Chaban-Delmas à Bordeaux aux côtés de Gérard Piffeteau, journaliste à Midi Olympique,  écoutez les réactions de Mahamadou DIABY le 3ème ligne de l'UBB, Vern COTTER le manager, Mohed ALTRAD le président du Montpellier Herault Rugby, Nans DUCUING l'arrière, Jacques BRUNEL le manager, et Laurent MARTI le président de l'UBB. A écouter également ce lundi 25 septembre dans nos journaux de 7h à 18h puis dans Sports Magazine à partir de 18h30.