Mise en ligne le Vendredi 12 Janvier 2018
écouter

Avant Troyes / Bordeaux : La promesse de l'Aube...ou celle du crépuscule ?

Après une semaine riche en péripéties (manifestation des supporters excédés le lundi au Haillan pendant l'entraînement, puis mouvement de solidarité des salariés du club ce jeudi au sujet des 35 heures dénoncées par l'ancien entraîneur du FCGB Willy Sagnol dans un média national, et signature de la seconde recrue du mercato hivernal Paul Baysse), les Girondins vont retrouver le championnat pour la première fois depuis trois semaines et demie, pour le début des matches Retour. Avec un objectif d'une évidence biblique, sauver leur tête en Ligue 1 et engranger pour cela les 20 à 22 points qui leur seront nécessaires. Voici venu le temps des actes forts, et plus celui des atermoiements ni des excuses, vraies ou fausses. Mais la spirale infernale qui les a totalement déroutés depuis bientôt trois mois et demi a la peau dure, avec une terrible série de 11 défaites sur les 14 derniers matches officiels, coupes incluses. Dont 6 consécutives, après le récent naufrage à Granville. Peut-être renforcés par la présence en défense de Baysse, et aussi, au moins sur le banc, par celle du revenant Gaétan Laborde, les Marine et Blanc, à un point de Lille, le barragiste, n'auront pas le choix chez le promu troyen, bien mieux armé cette année que lors de son précédent exercice en Ligue 1 il y a deux saisons. La défaite sera interdite, et un succès vivement espéré, sur la pelouse d'une ESTAC joueuse et capable de coups d'éclat, mais fragile aussi, puisqu'elle a déjà chuté à 4 reprises dans son antre. Demain "dans l'Aube, à l'heure où blanchit la campagne", les Girondins partiront (Victor Hugo, un peu revisité...). Une aube qui devrait être celle d'une renaissance, comme on croyait que le serait déjà le match à Granville, à une autre échelle. Manque de chance, l'armoire normande leur est tombée sur le buffet sans crier gare. Pour que cette "promesse de l'Aube" soit honorée aussi bien que celle contée par Romain Gary (*),  ils savent désormais qu'il leur faudra peut-être - au moins pour un temps - revoir leurs ambitions de (beau) jeu à la baisse, au profit d'une efficacité offensive et défensive devenues vitales aujourd'hui dans les zones de vérité. Et surtout retrouver le goût de la victoire, réapprendre à gagner, tout simplement, ne pas se contenter d'une copie juste "cohérente" mais stérile à ce niveau de compétition, comme ils l'ont trop souvent fait depuis leur naufrage à Paris. Et ceci, même privés de trois de leurs éléments expulsés en Normandie (Sabaly, Plasil, Carrique). Faute de quoi c'est le crépuscule qui perdurerait, jusqu'à l'extinction des feux, et des ténèbres que personne n'ose imaginer se prolonger, à commencer par les supporters. Au micro de Christophe Monzie, écoutez une partie des réactions de Jérémy TOULALAN l(en photo) le milieu de terrain et capitaine, Jocelyn GOURVENNEC le coach du FCGB, et Jean-Louis GARCIA le coach de Troyes. Pour entendre l'intégralité de ces entretiens, ainsi que des réactions troyennes d'avant-match, rendez-vous dans Le Week-end en Sport de ce vendredi 12 janvier 2018 à partir de 19h, puis ce samedi 13 janvier 2018 dans le mag d'avant-match de Top Chrono à partir de 18h50. Coup d'envoi : 20 heures. Commentaires de Christophe Monzie.



(*) Aviateur et écrivain français (1914-1980) qui a reçu deux fois le prix Goncourt sous deux identités différentes (Romain Gary, puis Emile Ajar) et a notamment écrit le roman autobiographique "La Promesse de l'Aube", récemment adapté au cinéma.



Match à suivre sur toutes nos fréquences et sur notre site internet www.arlfm.com, en direct du stade de l'Aube à Troyes et en duplex avec la rencontre de Challenge Européen de rugby UBB / Newport à partir de 21h.