Mise en ligne le Samedi 03 Février 2018
écouter

Avant Strasbourg / Bordeaux (24e journée) : Un affront à effacer...avec Malcom

Moins de deux mois après ce qui fut leur pire sortie à domicile de la saison (0-3 le 8 décembre face au promu qui possédait à l'époque la...19e défense du championnat), les Girondins retrouvent les Alsaciens dans leur antre de la Meinau pour un match retour qui prend forcément des allures de revanche. En perdition au mois de décembre, les Marine et Blanc ont su depuis lors se relever et aligner deux victoires probantes à l'extérieur à Troyes puis à Nantes (0-1 les deux fois) avant de terrasser logiquement l'OL. Mais ce 100e affrontement entre les deux clubs depuis qu'ils croisent le fer en Ligue 1 ou Ligue 2, avec un RCSA qui a pour habitude de mettre le feu et de pratiquer un football généreux sur sa pelouse (malgré 3 défaites à domicile, mais aussi un succès sur le PSG), s'annonce extrêmement délicat à négocier, c'est une certitude. Et ceci même si la formation de Thierry Laurey, après une série magnifique en fin d'année 2017 (6 matches sans défaite et 14 points sur 18 possibles) connaît actuellement un sérieux coup de mou (4 défaites sur les 5 derniers matches) que les qualifications en Coupe ne sauraient masquer. La défense bordelaise au sein de laquelle Paul Baysse, qui a purgé sa suspension, devrait postuler, va être mise à l'épreuve par l'attaque alsacienne, qui, en l'absence de Gonçalves et Lienard (buteur à l'aller mais suspendu ce samedi), devrait être conduite par Saadi. Côté bordelais, on saura au dernier moment qui de Youssouf ou Vada a été retenu par le coach uruguayen des Girondins pour remplacer Otavio, suspendu après son expulsion sévère contre Lyon, Lewczuk, Verdon et Mendy étant bien sûr toujours indisponibles et Plasil également suspendu. Mais Malcom, convoqué par la commission de discipline le 8 février, sera bien présent ce samedi à la pointe de l'attaque bordelaise. On peut d'ailleurs s'étonner de la célérité de ladite commission pour convoquer l'attaquant des Girondins, saisie dès le lendemain du match, et du recours à la vidéo pour appuyer sa décision, quand la technologie a curieusement été oubliée pour d'autres rencontres où les Girondins ont pourtant payé un lourd tribut aux décisions malheureuses, dans un passé très récent...Si le jeune brésilien est convoqué devant les "sages" de la Ligue 1, alors (entre autres exemples...), on attend avec impatience que le Granvillais Connan, simulateur devant Pellenard en Coupe de France le 7 janvier, le Toulousain Jean, simulateur le 12 décembre face à Lerager en Coupe de la Ligue, ou le Caennais Santini, agressant Baysse à l'insu de l'arbitre pour finalement obtenir... un penalty le 16 janvier à Bordeaux (0-2) qui deux jours plus tard, provoquera directement l'éviction d'un entraîneur, Jocelyn Gourvennec, le soient aussi, et rapidement...D'autant qu'en matière de plongeon olympique et surtout systématique, Fekir sur cette rencontre a montré maintes fois qu'il en connaissait un rayon lui aussi, à l'image de celui qui provoque l'exclusion d'Otavio pour un second jaune, pour une faute imaginaire, alors que le brésilien a le genou au sol et ne commet aucun mouvement avec son autre jambe, le capitaine lyonnais venant s'y empaler...On ne peut pas constamment perdre la mémoire et rendre la justice à la tête du client, simplement parce que le spolié s'appelle le grand OL, avec son très influent président. Alors, commission d'éthique ou...d'étiquettes ? On le saura dans quelques jours. Au micro de Christophe Monzie, écoutez la réaction de Gustavo POYET l'entraîneur du FCGB (ici en photo aux côtés de la dernière recrue du mercato hivernal Martin Braithwaite et du président Stéphane Martin) avant ce déplacement que les supporters bordelais n'ont pas été autorisés à effectuer, par arrêté préfectoral, après leurs frasques au stade de l'Aube à Troyes le 13 janvier. Pour écouter aussi des réactions alsaciennes d'avant-match, rendez-vous ce vendredi 2 février 2018 dans Le Week-End en sport à partir de 19h, puis samedi 3 février 2018 dans le mag d'avant-match de Top Chrono à partir de 19h15. Coup d'envoi : 20h. Commentaires de Christophe Monzie et Lazaros Mavromatidis, universitaire strasbourgeois et interprète franco-grec des conférence de presse des clubs français en Coupe d'Europe.



Match à suivre depuis le stade de la Meinau à Strasbourg, en direct intégral sur toutes nos fréquences, sur notre site internet www.arlfm.com et sur notre appli "Les Indés Radios" (gratuite), à télécharger sur votre téléphone.