Mise en ligne le Samedi 10 Février 2018
écouter

Avant Bordeaux / Amiens (25e journée) : 70 ans d'attente, deux Poyet sur le banc et 3 points à prendre

Ce soir-là, dans un stade Océane du Havre fouetté par un vent glacial et des giboulées de grêle qui annonçaient déjà l'hiver, et où avait été décentralisée la rencontre après l'accident survenu au stade de la Licorne 3 semaines plus tôt lors du match du SCA contre Lille, les Girondins avaient à peu près tout raté, au terme d'un match calamiteux. Inoffensifs en première mi-temps, maladroits au possible en seconde à l'image de Mendy ou De Préville, avant de se faire punir par une frappe improbable à angle fermé de Guy Ngosso (64e) passant dans un trou de souris entre les jambes de Sabaly puis de Costil, les Marine et Blanc avaient touché le fond, une première fois. La première d'une longue série. Car cette défaite piteuse (1-0) ce 21 octobre chez le promu picard confirmait les dommages collatéraux du précédent camouflet à Paris (6-2) et marquait surtout le début d'une vertigineuse série noire qui allait durer près de trois mois...A l'inverse, les Amiénois, eux, pourtant faméliques sur le plan offensif jusqu'alors (4 buts marqués en 9 matches) amorçaient avec ce succès inespéré une superbe série de 8 rencontres sans défaite (dont 5 victoires) toutes compétitions confondues, avant de chuter à Rennes (2-0) le 2 décembre. Aujourd'hui certes, le vent a tourné, et c'est bien Bordeaux qui est devant Amiens au classement. Sur 3 victoires consécutives (une première cette saison) dont deux hors de leurs bases, les Girondins ont bien l'intention de poursuivre leur remontée au classement, quand les Picards, juste au-dessus de la ligne fatidique (17es, ex-aequo avec Lille le barragiste) découvrent à leur corps défendant la longueur du championnat de l'élite, où l'effort doit être fait sur dix mois...S'ils cèdent souvent (1 seule victoire sur les 9 derniers matches de championnat, contre Guingamp à La Licorne 3-1), ce n'est jamais de beaucoup, hormis lors d'un 32e de Coupe de France à Sochaux (6-0) où le club picard, envoyant son équipe B, avait fait l'impasse. Du statut d'outsiders qui leur allait si bien lors des matches à Nantes, contre Lyon et à Strasbourg, les Girondins, qu'ils le veuillent ou non, vont devoir passer ce samedi au Matmut à celui de favori, même privés de De Préville (suspendu) qui sera remplacé par Braithwaite. Un costume qu'ils n'affectionnent guère, les dernières saisons l'ont prouvé à l'envi, dès qu'ils s'agissait de recevoir des équipes en mal de points. Mais pour ce choc totalement inédit en Ligue 1 depuis le précédent affrontement entre ces deux équipes à Bordeaux il y a près de 70 ans, le...5 décembre 1948 (c'était en Division 2, victoire 3-0 des Girondins ce soir-là), le but sera pourtant d'éviter le piège et de réussir la passe de 4 (jamais reproduite depuis 2013) avant d'aller défier deux cadors (Marseille puis Monaco) sur des déplacements hautement périlleux. Un match qui par un hasard malicieux, verra aussi deux Poyet s'asseoir sur le banc de touche de chacun des clubs en présence : Gustavo l'uruguayen sur le banc bordelais, Romain le français, l'adjoint de Christophe Pelissier, sur le banc amiénois...sans qu'aucun lien de parenté ne les unisse, bien évidemment. Au micro de Christophe Monzie, écoutez une partie des réactions de Gaétan LABORDE l'attaquant du FCGB, et  de Gustavo POYET (photo) l'entraîneur du FCGB. Pour entendre l'intégralité de ces entretiens et aussi des réactions amiénoises d'avant-match ainsi qu'un entretien avec notre confrère Laurent Brun, rendez-vous dans nos journaux de la semaine de 6h à 18h, puis ce vendredi 9 février 2018 dans Le Week-end en Sport à partir de 19h, et samedi 10 février dans le mag d'avant-match de Top Chrono à partir de 19h05. Coup d'envoi : 20h. Commentaires de Christophe Monzie et Michel Le Blayo.



Match à vivre en direct intégral du Matmut Atlantique sur toutes nos fréquences, sur notre site internet www.arlfm.com et sur l'appli "Les Indés Radios" (gratuite) à télécharger sur votre téléphone.