Mise en ligne le Samedi 03 Mars 2018
écouter

AGEN / MONTPELLIER (31-29) : Le SUA remet le couvert et tient son exploit

Voilà bien deux semaines qui vaudront sans doute cher pour le SUA au moment du décompte final. Une semaine après s'être imposés de deux points au Stade Français après en avoir compté 16 de retard à l'heure de jeu, les Suavistes ont fait plus fort encore contre l'actuel leader du championnat, remontant un handicap de 14 points au bout de 14 minutes de jeu à peine après un début de match assez catastrophique sur le plan défensif, Picamoles (10e) puis l'arrière Mogg (13e) ayant rapidement mis le MHR en tête, sur une entame qui rappelait le précédent naufrage à Armandie contre le Stade Toulousain. Oui mais la différence avec ce match, c'est que le MHR était réduit à 14 depuis le carton rouge logique à Hoeata (6e) pour un déblayage sur De Marco. Une infériorité qu'on ne vit pas tout de suite, mais qui, au fil des minutes, permeit au SUA de ne pas lâcher prise et de mettre à mal la mêlée héraultaise. Le georgien Tamaz Mchedlidze inscrivit, assez vite heureusement, un essai important (7-14, 21e), avant que Jake Mc Intyre (en photo, meilleur réalisateur avec 16 points à lui seul) ne se fende d'un premier exploit, bien aidé par une relance "gonflée" de Nakosi et offre à Sadie un essai sur un plateau (14-17, 26e). Un nouveau carton à l'autre seconde ligne du MHR Willemse, jaune celui-là, mais aussi logique que le précédent, offrait alors au SUA la possibilité de prendre le score, toujours grâce à son ouvreur australien (21-17, 35e). Et dès la reprise, c'est l'ailier suaviste Nakosi qui concluait, sur un exploit personnel et un ballon tapé à suivre pour lui-même qui prit Pienaar de vitesse, le festival des Bleu et Blanc, lesquels, mine de rien, venaient de planter 4 essais au leader en l'espace de 20 minutes (28-17, 41e). Mais comme à Paris, le SUA restait bien trop vulnérable sur ses arrières, tombant trop facilement dans le panneau sur quelques combinaisons prévisibles des Héraultais. Loin de capituler, ceux-ci faisaient de nouveau pâlir d'angoisse le stade Armandie par un essai de Tomane (28-22, 47e). Les minutes semblaient brusquement longues pour les locaux dans un match haletant, disputé sans le moindre temps mort, heureusement Mc Intyre assurait un sans-faute au pied (31-22, 55e). Il restait au SUA à résister, ce qu'il fit jusqu'au 4e essai héraultais en force de Ruffenach après une penaltouche  (31-29, 72e), après lequel l'air devint irrespirable. La dernière penalité offerte par M.Cardona, celle de la gagne pour le leader, fut heureusement manquée par Cruden (79e). Le SUA pouvait remercier les dieux du rugby, aussi bienveillants avec lui qu'une semaine plus tôt au stade Jean Bouin dans des conditions similaires. Mais au regard de l'envie et du panache affichés, il aurait été cruel qu'il ne s'impose pas. Un succès capital qui le hisse à la 11e place, après la défaite du Stade Français, en chute libre, chez le dernier Oyonnax (33-27) et celle de Brive, néanmoins assortie du bonus défensif au Racing (17-13). Au micro de Francis Dal Zovo qui commentait cette rencontre en direct intégral du stade Armandie à Agen aux côtés de Jean-Pierre Delserre, écoutez les réactions de Quentin BETHUNE le pilier du SUALG, et Antoine MIQUEL le troisième ligne du SUALG. D'autres réactions à écouter ce lundi 5 mars dans nos journaux de 6h à 18h, puis dans Sports Magazine à partir de 18h30.