Mise en ligne le Dimanche 04 Mars 2018
écouter

UBB / TOULOUSE (19-25) : L'Union va finir en eau de boudin...

Quatrième défaite consécutive (cinquième, même, si l'on y ajoute l'élimination en Challenge Européen à Newport le 20 janvier) pour l'UBB qui, après Toulon, Castres et dernièrement Montpellier malgré une belle résistance, n'a pu empêcher un Stade Toulousain plus mature et patient de venir s'imposer au Matmut et filer définitivement vers les barrages. Des barrages qui, c'est désormais une certitude mathématique, ne pimenteront pas la fin de saison des Girondins, bien trop inconstants. Malgré 3 essais, jamais l'Union n'est parvenue à décrocher des Haut-Garonnais qui ont fait parler leur puissance, notamment sur le second essai de Faasalele au plus mauvais moment (7-14, 39e) et ont su attendre leur heure, marquant à chacune de leurs incursions sérieuses dans le camp girondin. L'expulsion de Paiva après une échauffourée avec Fritz (57e) puis le loupé regrettable de Volavola sur une pénalité décisive quasiment face aux perches (69e) auront finalement pesé très lourd, le dernier essai de Ravai sur un exploit personnel (71e), hélas non transformé par Serin ne faisant qu'aviver les regrets béglais. D'autant qu'à deux minutes de la fin, Ramos leur ôta même leur dernier espoir d'empocher au moins le bonus défensif (19-25, 78e). La fin de saison de l'UBB, sans plus aucun enjeu autre que celui d'assurer le meilleur classement dans le ventre mou et d'engranger encore la (ou les deux) victoire(s) qui permettront de ne pas trembler, risque désormais de sembler longue à certains. Un appel à la remobilisation générale ne sera sans doute pas de trop...Au micro de Julien Dourthe qui commentait cette rencontre en direct intégral depuis le Matmut Atlantique à Bordeaux aux côtés de Hugh Chalmers, ancien 3e ligne de l'Union, les réactions de Rory TEAGUE le manager de l'UBB, et Ugo MOLA l'entraineur du Stade Toulousain. D'autres réactions bordelo-béglaises et toulousaines à écouter ce lundi 5 mars dans nos journaux de 6h à 18h, puis dans Sports Magazine à partir de 18h30.