Mise en ligne le Lundi 30 Avril 2018
écouter

UBB / Racing (15-39) : Deux classes d'écart...

Une mi-temps de résistance, avant que l'Union ne s'effondre comme un chateau de cartes devant la puissance et l'intransigeance franciliennes...Bien trop approximatifs et commettant un nombre incalculable de fautes de main sur des actions basiques, les Girondins n'ont pas pesé lourd face à une équipe qui marche sur l'eau en ce moment et que même la grave blessure de Machenaud (52e), tout juste entré sur le terrain dix minutes plus tôt, n'a pas réussi à déstabiliser. Devant le rouleau compresseur parisien, qui a semble-t-il fait de Chaban-Delmas son jardin, les Unionistes ont fait illusion une mi-temps, la première, comme à Clermont-Ferrand. Ensuite, ce fut l'avalanche, avec un festival de cadeaux offerts aux Racingmen qui n'avaient nul besoin de cela. Au bord d'une déroute mémorable à domicile à 10 minutes du terme (menés 34-3), les bordelo-béglais ont eu un beau sursaut, par deux essais coup sur coup de Dubié (74e), puis Dufour (76e). Mais ils n'ont finalement pu empêcher les visiteurs de rafler in extremis le bonus offensif par un 5e essai de Nakarawa (79e). Cette 4e défaite à domicile est la plus lourde de l'exercice 2017-2018. Elle clôture surtout une nouvelle saison blanche et décevante, où l'UBB, dernière au classement sur la phase retour (14 petits points engrangés), a mentalement lâché depuis longtemps. Dommage que cette nouvelle sortie de route ait (un peu) gâché la fête donnée en l'honneur des joueurs qui vont quitter le club, à commencer par Hugh Chalmers. Dernière expédition, "touristique" ou presque, prévue à Brive ce 5 mai dans un match sans enjeu pour les uns ni pour les autres, mais à vivre quand même en direct sur nos ondes à partir de 20h15. Au micro ARL de Julien Dourthe qui commentait cette rencontre aux côtés de Francis Lagleyze, écoutez les réactions de Rory TEAGUE le manager de l'UBB, et Laurent TRAVERS le manager du Racing 92. D'autres réactions bordelo-béglaises et parisiennes à écouter ce lundi 30 avril 2018 dans nos journaux de 6h à 18h, puis dans Sports Magazine à partir de 18h30.