Mise en ligne le Mercredi 03 Octobre 2018
écouter

Avant Bordeaux / FC Copenhague : les réactions bordelaises !

Gaulois jusqu'au bout de leurs moustaches, Astérix et Obélix, touchés par la grâce de la potion magique, ont pour habitude, comme chacun sait, d'envoyer par le fond en moins de temps qu'il n'en faut pour l'écrire les drakkars vikings qui se dressent sur leur route. Y compris ceux qui semblent les plus redoutables. Les Girondins feront bien de s'inspirer de nos immortels héros nationaux ce jeudi 4 octobre au Matmut s'ils veulent continuer de porter la renommée de leur cité bien au-delà des frontières gauloises. Et il en faudra, par Toutatis, de la potion et peut-être des menhirs et quelques baffes (c'est une métaphore, bien sûr...) pour mettre à la raison ce bloc danois qui tient la mer comme pas deux, quelles que soient les eaux d'Europe dans lesquelles il croise. Les Italiens de l'Atalanta Bergame en ont perdu le Nord, éliminés aux tirs au but en barrage fin août sans leur marquer le moindre but (0-0 les deux fois), et le Zénit, qui croyait avoir fait le plus dur lors du premier match de poule en menant 1-0 au Telia Parken Stadium, n'a pu empêcher le jeune international chypriote Pieros Soteriou, ancien de l'APOEL Nicosie, d'arracher le partage des points en seconde période (1-1). C'est dire l'ampleur de la tâche qui attend les Girondins dans ce premier opus at home qui ressemble presque à un quitte ou double, déjà. En faisant le plein de points sur leurs 3 matches à domicile, il serait étonnant qu'ils n'accrochent pas l'une des deux places qualificatives de ce groupe C pour les Seizièmes. ce qui serait une haute performance, il ne faut pas se le cacher. Car quand on n'est qu'outsider et qu'on affronte 3 équipes qui dominent leur championnat respectif, il convient de nourrir des ambitions réalistes. Ce qui ne veut pas dire capituler, tant s'en faut. L'absence, coté danois, du redoutable buteur Viktor Fischer, blessé à la cheville en cours de match dimanche dernier en championnat lors de la défaite (2-1) du FC Copenhague, consommée en 3 minutes (76e, 79e) chez l'avant-dernier Vendsyssel, est plutôt une bonne chose pour les Girondins. Pas sûr cependant qu'ils gagnent au change, car le meilleur buteur actuel du club (9 buts cette saison), l'international sénégalais Dame N'DOYE, a fait dimanche son retour dans le groupe, après une blessure. Les Girondins, eux, sont au complet ou presque (sauf Mendy toujours convalescent). Il semble certes qu'ils aient retrouvé une assise défensive depuis deux rencontres, tendance qui demande à être confirmée face à cet adversaire de calibre européen, mais ils ne marquent pas beaucoup lorsque leur fer de lance Kamano n'est pas là, ou ne joue que des bouts de match. Il n'y a pourtant pas de Kamanodépendance, comme il existait autrefois la Malcomdépendance, c'est le capitaine des Girondins qui le dit. Mais que ce soit par lui ou par l'un de ses coéquipiers - même si c'est l'un des deux..Danois des Girondins qui s'y colle - il faudra bien trouver la faille dans cette défense bien organisée autour du gardien international finlandais Jesse Pekka Joronen. Au micro de Christophe Monzie, écoutez la conférence de presse d'Eric BEDOUET, le coach, et Benoît COSTIL, le gardien de but du FCGB. Pour ré-entendre ces réactions ainsi que les réactions danoises d'avant-match, et une interview exclusive d'un certain...Christian HOLMSTROM, actuel président de la section football du FC Copenhague et ancien avant-centre des Girondins au milieu des années 70, rendez-vous dans nos journaux de ce jeudi 4 octobre 2018 de 7h à 18h, puis dans le mag d'avant-match de Top Chrono à partir de 18h20. Coup d'envoi : 18h55. Commentaires de Christophe Monzie et Michel Le Blayo.



Match à vivre en direct intégral du Matmut Atlantique sur toutes nos fréquences, sur notre site internet www.arlfm.com et sur l'appli "Les Indés Radios" (gratuite), à télécharger via Apple Store.