Accueil > sports

les sports



Les prochains matchs en direct sur ARL

recherchez :

à la une suivez en direct toutes les rencontres de :
FC Girondins de Bordeaux (L1), L'Union Bordeaux Bègles (Top 14), SU Agen Rugby (Top 14)

NIMES / BORDEAUX (2-1) : De l'espoir aux larmes...de Crocodile

Bordeaux n'en finit plus de chuter... Glanera-t-il d'autres points sur les cinq matches qui restent ? Il n'est pas interdit d'en douter, vu le programme qui l'attend. Même lorsqu'ils mènent au score et que les stats semblent être en leur faveur (ils n'avaient jamais perdu cette saison en scorant les premiers hors de leurs bases et Nîmes n'avait jamais gagné chez lui en encaissant le premier but), les Marine et Blanc trouvent le moyen de rentrer chocolats de leurs expéditions, ce qui était cependant assez prévisible un week-end de Pâques...On plaisante certes, pour tenter de dédramatiser une situation pourtant pathétique, avec un terrible sentiment d'impuissance offensive une énième fois ressenti qui continue de poser problème. Les expériences et les repositionnements ont beau se succéder (Sousa avait à cet effet tenté quelques coups à Nîmes avec Sabaly à gauche, Lauray et Kamano sur le couloir droit), rien n'y fait, Bordeaux avance toujours au rythme d'un gastéropode et ne ferait pas de mal à une mouche, l'exception marseillaise mise à part, seul rayon de lumière dans une phase Retour désespérément insignifiante. Il est vrai qu'à leur décharge, la chance leur a résolument tourné le dos, dans un stade des Costières joliment garni, exception faite d'une tribune dont le quart avait été réservé au parcage des supporters girondins, nombreux à s'être déplacés pour cette première dans le Gard depuis 27 ans. Deux fois en effet le montant gauche de Paul Bernardoni a renvoyé les tentatives bordelaises, d'abord un coup franc monumental de 25 mètres magnifiquement enroulé par le régional de l'étape Nicolas De Préville (18e), né dans les Cévennes près d'Alès, puis une frappe à l'entrée de la surface très travaillée du pied droit d'Otavio vingt minutes plus tard (38e), à la conclusion d'un beau mouvement collectif orchestré côté gauche par Maja et De Préville, puis relayé intelligemment par Kamano. D'autant plus rageant qu'à ce moment-là du match, c'est bien Bordeaux qui avait l'emprise sur le jeu et accumulait les corners, sans pour autant en faire un usage très dangereux pour l'arrière garde des Crocodiles. Mais la rencontre était plaisante et assez rythmée, avec une nette opposition de styles, le Nîmes Olympique ayant retrouvé son 4-2-4 souvent utilisé cette année par Bernard Blaquart. Sur une action d'école côté gauche où les Girondins passaient assez souvent, Otavio avait lancé Sabaly, promu latéral gauche puisque le jeune Lauray avait de nouveau été titularisé à droite, dont le centre au cordeau trouvait Josh Maja, bien plus prompt que Miguel et Libohy réunis pour fusiller Bernardoni d'un plat du pied au premier poteau (0-1, 13e) et signer son premier but sous le maillot girondin pour sa première titularisation. Mais la joie bordelaise, comme à l'aller et comme trop d'autres fois cette année, allait être de courte durée quand, sur un coup-franc latéral de Bobichon, Koundé commettait une main, visiblement volontaire puisque le référé M.Batta lui infligeait illico un carton jaune. Pour la seconde fois en six jours et comme à St Etienne, Bordeaux commettait la même gaffe, sanctionnée de la même façon par une Panenka osée du métronome gardois Teji Savanier (1-1, 16e). A la pause, la partage des points était quand même un moindre mal pour les locaux, qui avaient surtout profité de l'imprécision bordelaise dans la dernière passe, malgré des contres plutôt bien amorcés, mais mal terminés. Après la pause agrumes en revanche, le décor changeait singulièrement, après la sortie sur blessure de Maja dans le temps additionnel de la première mi-temps, remplacé par Briand. Le rythme tombait et les accrochages se faisaient un peu plus nombreux, Jovanovic étant déjà passé tout près du carton rouge sur une grosse faute sur Bozok en première période (28e). Nîmes ne mettait le nez à la fenêtre que sur des coups de pied arrêtés, tendon d'Achille des Girondins, mais cela allait suffire aux Gardois pour rafler leur 4e succès en cinq sorties aux Costières. Un ballon mal dégagé devant la surface et le remplaçant Valls, fraîchement entré en jeu, tentait sa chance de 20 mètres, Costil sortait son unique arrêt du second acte en mettant le ballon en corner. Mais le second corner qui suivait cette action était le bon, quand Renaud Ripart, latéral droit pour ce match mais attaquant de formation, surgissait au milieu d'une défense aux abonnés absents, entre Lauray et Briand qui se faisaient des politesses, pour reprendre de la tête l'offrande de Savanier. Costil avait beau se détendre, le ballon entrait avec la complicité...du poteau (2-1, 62e). C'en était trop pour une formation bordelaise alors quelque peu démobilisée et incapable de redonner du rythme au jeu, malgré quelques appels ou efforts isolés de Briand ou de Kamano aux avant-postes, le Guinéen s'offrant une percée de 70 mètres contrée in extremis par Miguel avant que le ballon ne revienne au second poteau sur Poundjé dont la volée instantanée était déviée par Ripart en corner (72e). La dernière chance girondine de ne pas subir une 10e défaite à l'extérieur (la 13e au total sur l'exercice) venait de passer. Pourtant moins souverain et inspiré qu'au match aller au Matmut, le Nîmes Olympique s'imposait pour la 8e fois sur sa pelouse et décrochait un succès presque historique sur les Girondins, le premier acquis à domicile face à cette équipe depuis quasiment 40 ans. Bordeaux, après avoir espéré un 3e succès hors de ses bases qui n'arrivera donc probablement pas cette année, n'avait plus que des larmes de crocodiles à verser sur cette défaite qu'il n'aurait jamais dû concéder avec simplement un peu plus de rigueur défensive sur les phases où il reste d'une faiblesse criante, Nîmes lui ayant inscrit ses 20e et 21e buts de la saison encaissés sur coups de pied arrêtés. Plus qu'une faiblesse, un véritable syndrome, puisqu'aucune autre équipe de L1 n'a fait pire, et l'on se demande si un jour, cette équipe parviendra à rectifier le tir tant ces erreurs se repètent au fil des mois, voire des saisons, comme si elles s'inscrivaient dans son ADN... Les mal classés continuant de mener la révolte (sauf Guingamp, grand perdant du jour et désormais en situation critique), les Girondins, que l'on a un peu trop vite déclaré assurés du maintien mais qui n'ont marqué que 3 points en 3 matches quand Dijon, barragiste, en prenait 7 sur la même période et Caen 6 sur ses 4 derniers matches, ont tout de même intérêt à regarder dans leur rétroviseur sur les 15 unités qui restent à distribuer...Au micro de Christophe Monzie qui commentait cette rencontre en direct intégral du stade des Costières à Nîmes, écoutez les réactions des deux coaches, Paulo SOUSA (FCGB) et Bernard BLAQUART (Nîmes Olympique), François KAMANO, l'attaquant des Girondins, le capitaine et arrière latéral droit auteur du but de la victoire Renaud RIPART, attaquant de formation, et le jeune (21 ans) arrière latéral gauche du Nîmes Olympique Faitout MAOUASSA. D'autres réactions à écouter ce lundi 22 avril dans Sports Magazine à partir de 18h30.


Ligue 1 (33e journée) : Nîmes / Bordeaux (2-1) Le meilleur du direct !

Revivez les meilleurs moments du match ! Avec les commentaires de Christophe Monzie en direct du stade des Costières à ... [la suite...]
écouter

Revivez les meilleurs moments du match ! Avec les commentaires de Christophe Monzie en direct du stade des Costières à Nîmes.

Ligue 1 (33e journée) : Avant Nîmes / Bordeaux : Après le Chaudron, les Crocodiles...

En se rendant à Amiens le 31 mars dernier, les Girondins, on s'en souvient, réalisaient une première en allant ... [la suite...]
écouter

En se rendant à Amiens le 31 mars dernier, les Girondins, on s'en souvient, réalisaient une première en allant défier cet adversaire chez lui pour la première fois depuis 70 ans. Le déplacement en terre gardoise ne sera certes pas aussi historique ce samedi, mais il faut tout de même remonter 26 ans en arrière pour trouver trace de la dernière opposition entre Nîmois et Bordelais dans la cité de la Maison Carrée (30 janvier 1993). Ce soir-là, le Bordeaux de Rolland Courbis, Gaétan Huard, Bixente Lizarazu et de deux jeunes qui débutaient sous le maillot au scapulaire, Dugarry et Zidane (20 ans chacun) avait tenu tête à la formation de Michel Mézy (0-0), au sein de laquelle évoluait déjà un certain Laurent Blanc. C'était dans le nouveau stade des Costières fort de ses grilles anti-panique, inauguré 3 ans et demi plus tôt en mai 1989. Et il faut remonter beaucoup plus loin dans le temps pour la dernière défaite girondine dans le Gard, le 17 août 1979, dans le vieux stade Jean Bouin flanqué de sa tribune en bois antédiluvienne, traquenard redouté de toutes les équipes de D1 à l'époque, où le Bordeaux de Luis Carniglia, Lacombe, Giresse, Gemmrich et du regretté Omar Sahnoun, disparu au terme de cette saison-là, le 21 avril 1980 (il y aura donc ce samedi 39 ans, quasiment jour pour jour) avait lui aussi cédé en fin de match sur un doublé de Gilbert Marguerite (2-0). Cuits à point dans le chaudron stéphanois, les Girondins éviteront-ils maintenant les crocs des Crocos nîmois, ou joueront-ils encore les tendres agneaux qu'ils ont été trop souvent cette saison loin de leurs bases ? Le challenge de ne pas être la première équipe à perdre dans le Gard depuis près de 40 ans devrait bien constituer une aussi belle carotte que celui de rester invaincus chez eux contre l'OM depuis aussi longtemps. Or, on sait quel coeur ils mirent à l'ouvrage il y a une quinzaine de jours, pour prolonger cette série d'une année. Les retours de suspension de De Préville et Jovanovic devraient redonner à cette formation un peu de la rigueur défensive et de la percussion offensive qui leur ont tant fait défaut à St Etienne, même si Kalu et Pablo manqueront encore à l'appel, comme Tchouameni et Cornelius, bien sûr, dont la saison est terminée. Mais les partenaires de Paul Bernardoni et de l'excellent Teji Savanier (suspendu au match aller le 16 septembre dernier au Matmut où Bordeaux, menant deux fois au score, avait été incapable de battre ce promu aux dents de crocodiles bien assez longues) restent dans leur antre des Costières sur une série impressionnante de 3 victoires et un nul, alors que Bordeaux n'a gagné aucun de ses sept derniers matches à l'extérieur...Alors, les Girondins caleront-ils devant le Pont du Gard, ou auront-ils la peau de leurs hôtes, pour les transformer en...sac à main ? Ecoutez les réactions du milieu de terrain croate Toma BASIC (en photo), pour sa première interview en français, et Paulo SOUSA, l'entraineur du FCGB, au micro de Christophe Monzie. Pour entendre également des réactions nîmoises d'avant-match, rendez-vous dans nos journaux de ce vendredi 19 avril, puis dans Le Week-End en Sport à partir de 18h30 (où les invités d'honneur de Top Girondins au micro de Jérémy Berrié seront le gardien de but des Crocodiles, Paul BERNARDONI, qui appartient au FCGB, et le journaliste de RMC Jean-Jacques BOURDIN), puis ce samedi 20 avril dans le mag d'avant-match de Top Chrono à partir de 19h15. Coup d'envoi : 20 heures, commentaires de Christophe Monzie.

Match à suivre sur toutes nos fréquences, en direct intégral du stade des Costières à Nîmes, ainsi que sur notre site internet www.arlfm.com et sur l'appli "Les Indés Radios" (gratuite) à télécharger sur votre téléphone !
Ven. 19 Avr. 2019 : FOOTBALL - National 3 (Le Week-end en sport)

Football, National 3 : Avant Cestas / Lège-Cap-Ferret

Présentation de ce match avec Jean-Luc GAUTIER, l'entraîneur de l'US Lège-Cap-Ferret.


écouter
Ven. 19 Avr. 2019 : FOOTBALL - Départemental (Le Week-end en sport)

Football, Départemental 2 (Gironde) : Avant-match, Lusitanos de Cenon / FC Cubnezais

Présentation de ce match avec Xavier DA ROCHA, l'entraineur de l'AS Lusitanos de Cenon.
écouter
Ven. 19 Avr. 2019 : FOOTBALL - National 2 (Le Week-end en sport)

Football, National 2 : Avant Bergerac / Blois

Présentation de ce match avec Christophe FAUVEL, le président du Bergerac Périgord FC.


écouter
Ven. 19 Avr. 2019 : FOOTBALL - National 2 (Le Week-end en sport)

Football, National 2 : Avant Stade Bordelais / Andrézieux

Présentation de ce match avec Alexandre TORRES, l'entraineur du Stade Bordelais.


écouter
Lun. 15 Avr. 2019 : FOOTBALL - Ligue 1 (Sports Magazine)

Ligue 1 (32e journée) : Saint-Etienne / Bordeaux (3-0) : Toutes les réactions !

Analyse de Christophe Monzie et toutes les réactions d'après-match : Benoît COSTIL, Alexandre LAURAY, Till CISSOKHO ... [la suite...]
écouter

Analyse de Christophe Monzie et toutes les réactions d'après-match : Benoît COSTIL, Alexandre LAURAY, Till CISSOKHO joueurs du FCGB, Loïc PERRIN, défenseur central et capitaine de l'ASSE.
Lun. 15 Avr. 2019 : FOOTBALL - Régional 2 (Sports Magazine)

Football (Régional 2) : Après Cestas B / Biarritz (3-2)

Réaction du nouvel entraineur de Cestas B, Thiago OLIVEIRA, et le sentiment de Laurent ABRIBAT, l'entraîneur du SAG Cestas, ... [la suite...]
écouter

Réaction du nouvel entraineur de Cestas B, Thiago OLIVEIRA, et le sentiment de Laurent ABRIBAT, l'entraîneur du SAG Cestas, après le match de National 3 face à Niort.
Lun. 15 Avr. 2019 : FOOTBALL - Départemental (Sports Magazine)

Football, Départemental 1 (Gironde) : Après-match, Saint Laurent Cocarde / RC Chambéry (2-3)

Réaction d'Anthony TOUBOUL, l'entraineur du RC Chambéry.
écouter
Lun. 15 Avr. 2019 : FOOTBALL - Régional 3 (Sports Magazine)

Football, Régional 3 : Après Le Bouscat / Montpon Menesplet (0-1)

Réaction de Christophe FERNANDEZ, le manager du FC Montpon-Menesplet.


écouter
Lun. 15 Avr. 2019 : FOOTBALL - Départemental (Sports Magazine)

Football, Départemental 2 (Gironde) : Après-match, Lège-Cap-Ferret / Fargues (3-1)

Réaction de Thomas COUTURIER, l'entraineur de l'US Lège-Cap-Ferret.
écouter
Lun. 15 Avr. 2019 : FOOTBALL - Régional 3 (Sports Magazine)

Football, Régional 3 : Après La Brède B / Violette Aturine (4-0)

Réaction de Jean-Luc LASSERRE, l'entraîneur de La Brède FC (B).


écouter
Lun. 15 Avr. 2019 : FOOTBALL - Départemental (Sports Magazine)

Football, Départemental 1 (Gironde) : Après Macau / Cadaujac (1-3)

Réaction de Ludovic DUBUC, l'entraineur du SC Cadaujac.


écouter
Lun. 15 Avr. 2019 : FOOTBALL - National 2 (Sports Magazine)

Football (National 2) : Après Nîmes B / Stade Bordelais (0-1)

Réaction d'Alexandre TORRES, l'entraineur du Stade Bordelais.


écouter

ST ETIENNE / BORDEAUX (3-0) : Les voyages formeront la jeunesse...

Pas de miracle à Geoffroy-Guichard ce dimanche. Comme on pouvait le craindre, avec plus de la moitié d'une équipe sur le ... [la suite...]
écouter

Pas de miracle à Geoffroy-Guichard ce dimanche. Comme on pouvait le craindre, avec plus de la moitié d'une équipe sur le flanc pour des raisons diverses (à la liste des absences déjà connues s'ajoutait celle en dernière minute de Poundjé), les Girondins n'ont pas pesé lourd dans l'antre des Verts et subi leur plus net revers dans le Forez depuis plus de 37 ans (5-0 le 27 mars 1982). Une gifle historique donc, même si curieusement les Verts n'ont pas livré contre les Bordelais le meilleur de leurs matches de ces dernières saisons, où Bordeaux avait souvent tiré son épingle du jeu (une seule défaite, en septembre 2013, sur les huit dernières confrontations). Mais le penalty accordé après recours au VAR pour une main totalement involontaire de Palencia qui, en taclant, contra un ballon brûlant dans les 5 mètres dégagé in extremis par le grand Till Cissokho dans les pieds d'Hamouma (57e), aura suffi pour faire basculer la rencontre, jusque là relativement équilibrée, même si les Verts avaient le plus souvent le ballon et s'étaient créé deux ou trois opportunités en première période notamment. Mais après un but refusé logiquement à Hamouma pour hors-jeu (13e) et deux frappes de Khazri, la première bloquée par Costil à ras de terre (16e), la seconde repoussée du pied par le capitaine bordelais sur une frappe dans l'angle fermé (45e), Bordeaux avait regagné les vestiaires avec un partage des points somme toute logique, Karamoh ayant bien failli exploiter d'entrée de jeu une mésentente entre Perrin et Ruffier, avant que Kamano, très peu en vue dans ce match, ne tente sa chance sans cadrer en tirant au-dessus (36e). Avec Cissokho donc, mais aussi Alexandre Lauray qui connaissaient leur baptême du feu en Ligue 1, bien épaulé par..."l'ancien" Jules Koundé (20 ans) les Girondins avaient plutôt bien défendu devant des Verts très imprécis dans le geste final. Mais après les citrons, et surtout l'heure de jeu et ce penalty bien sévère réussi par l'ex-bordelais Khazri d'un contrepied imparable (son 13e but), octroyé par M.Buquet huit jours seulement après que l'oubli du VAR contre Marseille eut déjà pénalisé les Bordelais injustement privés de Pablo pour cette rencontre, ils commencèrent, lentement mais sûrement, à perdre pied et laisser de plus en plus d'espaces aux stéphanois. L'entrée de Briand, sifflé par le public à chaque ballon touché, n'apporta pas davantage de percussion offensive à une formation aux abonnés absents dans ce domaine, Ruffier n'ayant pas eu un seul arrêt à effectuer des 45 dernières minutes. Fort logiquement même s'il arriva sur un corner qui n'aurait jamais dû exister, Sabaly sauvant les meubles sur un ballon perdu par Briand à 20 mètres de son but, l'ASSE enfonça le clou  quand Debuchy se rappela lui ausi au bon souvenir de son ancien club et s'envola bien plus haut que Briand et Koundé pour reprendre d'une tête décroisée un corner de ce même Khazri (2-0, 74e). Bordeaux encaissait à cette occasion ses 17e et 18e buts de la saison sur coups de pied arrêtés, un refrain connu, pour ne pas dire éculé... Une erreur de relance de Koundé voulant jouer un coup improbable avec Costil faillit bien profiter à Cabella dont la frappe instantanée flirta avec le poteau gauche bordelais (83e), mais les Verts ajoutèrent la cerise sur le gâteau par un doublé du défenseur stéphanois, reprenant au premier poteau, à bout portant et libre de tout marquage, un centre au cordeau de Polomat (3-0, 90e). Il était grand temps pour les Girondins que ce match sans relief se termine, tant il y aura peu à en tirer, si ce n'est la partie plus que convenable livrée par les minots de l'équipe, y compris Zaydou Youssouf, qui eut lui aussi une belle opportunité avant la pause mais effectua un dribble de trop avant de tirer. Les voyages - même ceux dont on revient avec les valises pleines - forment la jeunesse, a-t-on coutume de dire. Acceptons-en l'augure pour les bordelais de demain et gageons qu'ils apprennent vite, car c'est bien la seule chose positive qu'on retiendra de cette pâle sortie dans le Forez assortie de la plus lourde défaite de la saison (toutes compétitions confondues), à quelques années-lumière, en terme de qualité de jeu et de rythme, du match livré contre l'OM huit jours plus tôt. Au micro de Christophe Monzie qui commentait cette rencontre en direct intégral du stade Geoffroy Guichard à St Etienne, écoutez les réactions des deux coaches Paulo SOUSA (FCGB) et Jean-Louis GASSET (ASSE). D'autres réactions bordelaises et stéphanoises à écouter ce lundi 15 avril dans nos journaux puis dans Sports Magazine à partir de 18h30.

Ligue 1 (32e journée) Saint-Etienne / Bordeaux (3-0) : Le meilleur du direct !

Revivez les meilleurs moments du match ! Avec les commentaires de Christophe Monzie en direct du stade Geoffroy Guichard à St ... [la suite...]
écouter

Ven. 12 Avr. 2019 : FOOTBALL - Ligue 1 (Top Girondins)

Top Girondins : Emission du vendredi 12 Avril 2019

"Top Girondins", chronique consacrée à l'actualité du FC Girondins de Bordeaux et présentée par ... [la suite...]
écouter

"Top Girondins", chronique consacrée à l'actualité du FC Girondins de Bordeaux et présentée par Jérémy Berrié et Philippe Osuna. L'invité de la deuxième partie était : Didier THOLOT, Attaquant de l'AS Saint Etienne de 1991 à 1993, du FC Girondins de Bordeaux de 1995 à 1997, et Entraineur du FC Libourne-Saint-Seurin de 2005 à 2008 en Ligue 2.
Ven. 12 Avr. 2019 : FOOTBALL - Ligue 1 (Top Girondins)

Top Girondins : Emission du vendredi 12 Avril 2019

"Top Girondins", chronique consacrée à l'actualité du FC Girondins de Bordeaux et présentée par Jérémy Berrié et Philippe Osuna. Les ... [la suite...]
écouter

"Top Girondins", chronique consacrée à l'actualité du FC Girondins de Bordeaux et présentée par Jérémy Berrié et Philippe Osuna. Les invités de la première partie étaient : Patrick GUILLOU, Défenseur de l'AS Saint Etienne de 1997 à 2000, et Nicolas LEGARDIEN, journaliste.
Ven. 12 Avr. 2019 : FOOTBALL - Départemental (Le Week-end en sport)

Football, Départemental 1 (Gironde) : Avant Macau / Cadaujac

Présentation de ce match avec Eric RUEZ, le Président de Macau.


écouter
Ven. 12 Avr. 2019 : FOOTBALL - Régional 1 (Le Week-end en sport)

Football (Régional 1) : Avant Villenave / Saint Médard-en-Jalles

Présentation de ce match avec Michel POIGNONEC, le président de Villenave.


écouter