Actualités régionales

10 maires élus le 15 mars plaident pour l'installation rapide des conseils municipaux en Gironde

05 mai 2020 à 09h16 Par Gwladys Lescouzères

Alors que le mystère reste entier sur la suite à donner aux élections municipales, 10 futurs maires de Gironde appellent à une installation rapide des conseils municipaux.

Christophe Miqueu pour Sauveterre de Guyenne, Isabelle Dexpert pour Bazas, Jérôme Guillem pour Langon ou encore Laurent De Launay pour Izon (cf liste complète dans le communiqué ci-dessous) : dans un courrier, ils expriment le souhait de prendre les rênes au plus vite pour gérer l'après crise sanitaire.

Ils s'inquiètent aussi de voir de nombreuses communes subir "une situation de blocages entraînant des tensions". Et de rajouter que "les maires sortants ne sont plus légitimes aux yeux de nombreux électeurs, surtout dans des villes où ils contestent le résultat du premier tour" le 15 mars dernier. Ce que nous explique Christophe Miqueu, futur maire de Sauveterre-de-Guyenne : 

Écouter le podcast

Or, pour l'instant le gouvernement n'est pas très clair sur la question. Aucune date n'est officiellement arrêtée. Seules quelques rumeurs circulent.

Écouter le podcast

cHRISTOPHE MIQUEU CORONA MUNI.jpg (133 KB) 

A contrario, Yves d’Amécourt, maire sortant de Sauveterre de Guyenne, demande l’annulation du premier tour des élections municipales. Il multiplie les démarches officielles depuis le 16 mars avec l’association "50 Millions d’électeurs" pour qu’un nouveau scrutin soit organisé après la crise sanitaire. Un nouveau scrutin complet. "On ne badine pas avec la démocratie", avait-t-il confié au micro d'ARL le 15 avril dernier. 

Pour Christophe Miqueu, la défaite de la candidate, Sylvie Panchout, soutenue par Yves d'Amécourt, est mal digérée. Ni plus ni moins.

Écouter le podcast