Actualités régionales

Covid-19 : vers un confinement plus strict en France

24 mars 2020 à 05h18 Par Gwladys Lescouzères

656 cas de Covid-19 en Nouvelle-Aquitaine.

149 personnes hospitalisées dont 41 en réanimation.

13 décès depuis le début de l'épidémie.

106 Cas en Gironde, 65 en Lot et Garonne.

Voici le bilan présenté hier soir par l'ARS.

En France, le nombre de personnes décédées atteint désormais 860.

Alors pour répondre à l'aggravation constante de la situation, les préfectures et le gouvernement durcissent les règles.

En Gironde, les épiceries, supermarchés, commerces des stations-service restent désormais fermés entre 21h et 5h du matin. Une décision prise par la préfecture. Cette mesure est en vigueur jusqu'au 15 avril.

Hier soir sur TF1, Édouard Philippe a aussi prévenu que "le temps du confinement peut durer encore quelques semaines pour lutter contre le coronavirus". Un avis du conseil scientifique sur cette question est attendu ce mardi.

Mais par contre : "sortir pour promener ses enfants ou pour faire du sport, ça doit être dans un rayon de 1 km de chez soi au maximum, pour 1 heure, et évidemment tout seul, et une fois par jour", a-t-il détaillé.

Il a également annoncé sa décision de fermer les marchés ouverts. Mais il est permis aux préfets sur avis des maires de déroger cette interdiction.

Au sujet du couvre-feu, Édouard Philippe a rappelé que le gouvernement n'avait pas l'intention de le généraliser au pays. A Marmande,  le maire Daniel Benquet avait annoncé son souhait d'en instaurer un dans sa ville mais finalement il fait marche arrière et réfléchit a un autre mode de durcissement. Par contre à Lège-Cap Ferret : la municipalité en a décrété un de 22h à 5h décrété. Il est en vigueur depuis hier soir. C’est le premier en Aquitaine.

Côté santé, vous pouvez bien sûr continuer à vous rendre aux urgences, ou à des soins programmés indispensables comme les dialyses mais seuls seront autorisés "les soins urgents ou qui répondent à la convocation d'un médecin".

Aussi, sachez que Bordeaux a annoncé la gratuité des transports pour l'ensemble du personnel soignant sur présentation d'un justificatif. Les soignants peuvent également emprunter gratuitement les TER de la région Nouvelle-Aquitaine.

La Poste elle indique qu’elle va se recentrer sur des "missions essentielles" en assurant moins de services et en réduisant ses tournées, pour moins exposer ses employés pendant la crise du coronavirus.

En Lot-et-Garonne : le Département a décidé d'acheter 250 000 masques. Une enveloppe de 125 000 euros a été débloquée pour fournir les personnels soignants.

Enfin, de son côté, l'Opéra National de Bordeaux tire le rideau jusqu'à fin avril. Les spectacles prévus au Grand-Théâtre et à l'Auditorium sont annulés.