Actualités régionales

Des dons du Grand Saint-Emilionnais arrivent à Beyrouth

07 septembre 2020 à 16h11 Par Jérôme Martin-Castéra
Crédit photo : C.C. Grand Saint-Emilionnais

L'appel a été entendu !

Le 4 août dernier, aux alentours de 18h00, la stupeur et la terreur envahissent Beyrouth. La capitale du Liban subit deux explosions intenses entraînant la mort de 191 personnes. Deux déflagrations dues à l'explosion de 2 750 tonnes de nitrate d'ammonium, entreposées depuis six ans dans un hangar du port.

Le Grand Saint-Emilionnais solidaire

Très rapidement, la solidarité s'est organisée et notamment à Saint-Emilion et ses alentours. Bernard Lauret (maire de Saint-Emilion et président de la Communauté de Communes du Grand Saint Emilionnais) et Véronique Marchive (mairesse de Saint-Pey d'Armens et troisième vice-présidente de la communauté en charge de l'enfance et de la jeunesse) avaient, à la mi-août, lancé un appel auprès des autres élu.e.s du territoire : « Chers collègues vous pouvez apporter votre contribution pour redonner le sourire à ce peuple en souffrance. En lançant un appel dans vos villages à vos administrés vous pouvez les aider ».

Un message, semble t-il, entendu puisque s'est terminée ce lundi cette collecte. Ce sont essentiellement des vêtements chauds qui ont été donnés par les habitant.e.s en plus de linge de maison (couvertures et duvets), d'articles de puériculture (couches en quantité et vêtements enfants bas âge) mais aussi de la nourriture à date longue et en conserve. « Au total, environ 30m3 doivent partir le 11 septembre de l’aéroport de Toulouse si il y a assez de place. Sinon, nous nous rabattrons sur un bateau à Marseille » nous informe t-on du côté de la Communauté de Communes. L'ensemble des dons collectés à Saint-Pey d'Armens s'apprêtent donc à arriver dans la capitale libanaise dans les jours à venir. L'association "Paradis d’enfants" prendra le relais à Beyrouth pour assurer la distribution.

La Communauté de Communes a tenu à remercier le club AGORA de Libourne Saint-Emilion, ainsi que l’entreprise Vignerons de Guîtres, implantée aux Artigues de Lussac, pour leur investissement déterminant dans cette action SOS LIBAN.