Football (15e journée - Ligue 2) : Les Girondins se sabordent (presque) face au Pau FC (1-1)


12 novembre 2022

Les Girondins de Bordeaux terminent le premier bloc de la saison de Ligue 2 sur un match nul face au Pau FC (1-1) et restent à la deuxième place du classement derrière Le Havre, prochain adversaire des Girondins juste après Noël, qui compte désormais 4 longueurs d'avance. Un derby aquitain où les Marine et Blanc ont certes joué de malchance (4 poteaux), mais aussi avec les nerfs de leurs supporters, n'égalisant qu'en toute fin de match. Pau, qui a mené au score plus d'une heure, a longtemps cru à l'exploit au Matmut.

Bordeaux en manque de justesse 

Yoann Barbet avait déclaré en avant-match que Bordeaux voulait finir sur une bonne note avant la fin du long premier bloc et la trève liée au Mondial de football. Malheureusement ce ne sera qu'une note passable sur cette rencontre frustrante pour des Girondins dominateurs mais en manque cruel de réalisme devant la cage du Pau FC défendue de mains...pardon : de gants de maître par l'excellent Olliero.

La première menace de la rencontre arrive rapidement. Maja centre pour Elis qui est trop court sur le centre, Bakwa au second poteau reprend le ballon du bout du pied mais le portier Alexandre Olliero se détend pour le récupérer (4e). Puis c'est au tour de Yoann Barbet d'être dangereux devant la cage paloise. Sa tête est détournée par le gardien béarnais (7e). Les hommes de David Guion continuent de pousser mais comme à Nîmes, manquent de tranchant à l'image de la tête d'Elis qui touche le poteau Palois en fin de première période (44e). Alors que de leur côté les visiteurs concrétisent sur leur première occasion du match, qui s'avèrera être la seule frappe cadrée. Lancé par Sylvestre, Steeve Beusnard percute et centre en direction de Bassouamina au second poteau qui claque une tête dans le petit filet de Gaëtan Poussin (0-1, 23e). Cela s'appelle du réalisme.

Lenny Pirringuel arrache le match nul 

En seconde période, les Girondins continuent à mettre de l'intensité et a essayer de franchir la défense Paloise, mais face à Saivet et Ruiz c'est mission quasi impossible pour des Bordelais qui ont toujours un manque de précision devant la cage d'Olliero, sauvé encore 3 fois par la barre ou le montant... Il faut attendre la fin de la rencontre pour voir le stade chavirer, grâce au "drôle" du club Lenny Pirringuel (18 ans). Nsimba seul a le temps de centrer au second poteau en direction de Pirringuel, ce dernier élimine Evans et croise sa frappe (1-1, 88e). Bordeaux revient de très loin...et cette fois ne perd pas après avoir concédé l'ouverture du score, une première cette saison. Mais ce fut à deux minutes près.  "C'est une fierté surtout devant la famille, raconte Lenny Pirringuel, ça fait longtemps que j'attendais ce moment, beaucoup de fierté et de joie [...] je sens que Vital (Nsimba) me regarde, j'accélère au second poteau et j'ajuste mon pied pour tromper le gardien. Je voulais le célébrer longtemps, je courais partout, mais ce n’était pas le but de la victoire. Ensuite, j’ai eu une 2e occasion, j’étais très excité encore et je ne l’ai pas bien négociée."

Les Girondins, dans la foulée, héritent d'une nouvelle occasion, mais elle ne donnera rien. Bordeaux reste à la deuxième place au classement mais perd du terrain sur Le Havre, vainqueur à Guingamp (1-0, encore grâce à Alioui), malgré ce match nul frustrant pour Vital Nsimba : "on a dominé globalement le match. On s'est créé le plus d'occasions. Eux, ils en ont une, et ils la mettent au fond. On sait que dans ces matches-là, quand l'adversaire marque le premier, forcément, il essaye de garder le score. On a réagi un peu trop tardivement parce que je pense que derrière, si on avait marqué le but un peu plus tôt, on aurait pu gagner ce match." À noter le magnifique spectacle en tribune de la part des Ultramarines qui fêtaient leurs 35 ans. Plusieurs tableaux ont été déployés tout le long de la rencontre : tifos, pyrotechnique, chant et animations. Le football qu'on aime. Pau de son côté, poursuit sa belle série (une seule défaite sur les 11 derniers matches, à Metz) et sa remontée au classement.

[Par Dorian Malvesin © photo ARL - Loic Cousin]

Les réactions !

Réaction de David GUION, l'entraîneur du FC Girondins de Bordeaux.

Réaction de Sessi d'ALMEIDA, milieu de terrain du Pau FC.

Réaction de Vital NSIMBA, défenseur latéral du FC Girondins de Bordeaux.

Réaction de Didier THOLOT, l'entraîneur du Pau FC.

Réaction de Lenny PIRRINGUEL, milieu de terrain et buteur du FC Girondins de Bordeaux.

Réaction de Gérard LOPEZ, le président du FC Girondins de Bordeaux.