Football (8e tour - Coupe de France) : Les Girondins iront défier Trélissac avec des absents


17 novembre 2022

Les Girondins ont terminé le premier bloc du championnat de France de Ligue 2, mais il leur reste une rencontre avant que les joueurs partent en vacances. Direction la Dordogne pour affronter Trélissac lors du 8e tour de Coupe de France sur le terrain de Périgueux au stade Francis Rongiéras. Des cadres seront absents pour cette rencontre à ne pas prendre à la légère, face à une équipe habituée aux exploits dans cette épreuve.

Après le match nul face au Pau FC (1-1), les Girondins de Bordeaux se déplacent à Périgueux pour affronter Trélissac. L'entraîneur Bordelais David Guion a fait le point sur son effectif, quatre joueurs sont appelés en sélection : Stian Gregersen (Norvège), Zuriko Davitashvili (Géorgie), Junior Mwanga (France U20) et Marvin De Lima et trois joueurs sont suspendus : Vital Nsimba (1 match), Fransergio (2 matchs) et Louis-Jean (3 matchs). David Guion et son staff ont anticipé tout le long de la semaine : "Pour les internationaux, c’est toujours un honneur pour le club comme pour eux de les voir en sélection. Cette trêve internationale n’est pas une fenêtre UEFA, on pouvait les retenir, mais nous ne voulions pas les priver de cet honneur. Pour Junior Mwanga (U20) par exemple, il y a un vrai enjeu avec le championnat du monde à venir. Pour les suspensions, on savait, pour Vital Nsimba, que c’était un risque. Nous avions anticipé tout au long de la semaine, en continuant à faire ce que je souhaite depuis le début de la saison, faire venir des jeunes à l’entraînement des pros, établir cette passerelle."

Trélissac, une équipe de Coupe

Bordeaux va affronter Trélissac équipe de National 2 pour la première fois en Coupe de France. Un club avec l'ADN Coupe de France selon David Guion : "On ne peut pas trop se fier au championnat parce que vous savez ce que c’est que la Coupe, tout est possible. On sait que c’est un club et une équipe qui, régulièrement, fait des exploits et fait parler d’elle en Coupe de France. C’est son ADN. On est vraiment très vigilants avant d’aller à Périgueux [...] Ce sera un match très difficile. Vous connaissez le niveau de la National 2, il est devenu maintenant d’un très bon niveau. Il y a de très bons joueurs, des joueurs qui sont passés par des clubs professionnels. Et il y aura tout cet environnement Coupe qu’il va falloir appréhender pour ma jeune équipe. Oui, ce sont des matches très difficile à préparer, sachant en plus que c’est le dernier match avant la trêve. Il y a beaucoup de vigilance à avoir autour de ce match."

David Guion a besoin d'Alberth Elis

En dessous au niveau statistique cette saison par rapport à l'an passé, l'international hondurien Alberth Elis a marqué un but (à Laval) et suscite des interrogations sur son début de saison. L'attaquant ne marque plus mais apporte quelque chose,  comme le souligne David Guion : "Psychologiquement, au niveau de sa blessure, et je l’avais expliqué, l’idée était de faire attention à lui et d’y aller progressivement au niveau athlétique et c’est ce qu’on a fait [...] C’est vrai qu’on a besoin de lui parce qu’il amène quelque chose que les autres n’ont pas, notamment cette présence athlétique. Je trouvais que c’était aussi une bonne chose pour Josh (Maja NDLR) d’avoir quelqu’un qui pèse dans la surface de réparation à côté de lui. C’est quelqu’un qui est très bon aussi dans la surface et sur les centres. Il a un peu plus d’expérience que les autres. Je trouvais que c’était le bon moment, sachant que physiquement il est maintenant à un très bon niveau [...] On sait très bien que quand les défenses sont renforcées et qu’il manque un peu d’espace, c’est un peu plus difficile pour lui. Mais dans la surface de réparation, je voulais qu’il y ait une présence athlétique, donc c’est pour ça qu’on avait fait ce choix-là. Sur le couloir, il amène plus de profondeur, plus de verticalité. Mais là, étant donné qu’on avait quelques absents, je pensais que c’était une bonne solution."

Rendez-vous ce samedi 19 novembre 2022 dans l'émission Top Chrono dès 16h50. Le mag d'avant-match à partir de 19h avec des invités, puis le coup d'envoi à 20h. Commentaires de Guillaume Drechsler et Jéremy Grégoire, spécialiste du football dordognot et animateur radio.

Match à suivre sur toutes nos fréquences en direct et en grand format depuis le stade Francis Rongiéras à Périgueux, sur notre site www.arlfm.com et sur l'appli "Les Indés Radios" de votre mobile, en multiplex avec les rencontres Boé-Bon Encontre / Aubagne à 17h en direct du stade de Cancelles à Boé (commentaires de Lucas Dupont et Jérémy Cazemajou) et Lège-Cap Ferret / Châteauroux à 19h en direct du stade Louis Goubet à Lège (commentaires de Laurence Leenhardt).

[Par Dorian Malvesin © photo ARL - Loic Cousin]

Les réactions !

Réaction de David GUION, l'entraîneur du FC Girondins de Bordeaux.

Réaction de Rafal STRACZEK, gardien de but polonais du FC Girondins de Bordeaux qui sera titulaire à Périgueux.