Sports

Football, Ligue 1 (11e journée) : Rennes / Bordeaux (0-1) : La meilleure des réactions...

20 novembre 2020 à 22h56 Par David Phélippeau & Dominique Darriet
Après 7 matches consécutifs sans victoire face à cet adversaire, les Girondins ont mis fin à la mauvaise série en s'imposant à Rennes, pour la première fois depuis janvier 2013 grâce au premier but bordelais de Ben Arfa. Une performance de choix, aidée par un peu de chance (2 tirs bretons sur les montants) sans qu'on puisse parler de hold-up pour autant. La trêve a semble-t-il été fructueuse pour un groupe girondin autrement plus concerné et solidaire que lors de ses deux précédentes sorties. Seule ombre au tableau, la rechute de Kalu, de nouveau blessé aux ischios.

Une réelle prise de conscience et un match d'hommes : voilà ce que l'on aura vu à Rennes de la part des Girondins pour ce premier match de la 11e journée de Ligue 1. Les Marine et Blanc avaient, il est vrai, pas mal de choses à se faire pardonner. Mais la qualité de leur production laisse penser que quand cette équipe veut bien se donner la peine de jouer ensemble et de ne pas chercher midi à quatorze heures en débarrassant son jeu de gestes improbables qui n'apportent rien d'autre que du danger, elle est capable de surprendre les meilleurs. Le SRFC en tout cas, sur une mauvaise passe (6e défaite sur ses 7 derniers matches, toutes compétitions confondues) ne se sera donc pas rassuré avant de recevoir Chelsea ce mardi en Champions League pour un match décisif. Il aurait pu trouver la solution d'entrée sur une tentative à ras de terre de Flavien Tait mais Costil bloqua ce ballon brûlant en deux temps. Le reste de la première mi-temps fut assez équilibré, les Girondins se montrant même plus précis que leurs hôtes dans leurs tirs, puisque ni Aguerd, de la tête (23e) ni Del Castillo dans la minute suivante en jaillissant au point de penalty ne surent trouver la mire. Gasset avait tenté du changement, avec les titularisations de Kwateng et Zerkane sur le flanc droit et surtout de Kalu sur le flanc gauche, revenu après une longue indisponibilité suite à une blessure avec sa sélection nationale, laissant sur le banc Benito et Pablo notamment, dont les dernières prestations avaient beaucoup laissé à désirer. Zerkane fut le premier à solliciter Gomis (36e), et dans la minute suivante, Kalu alertait Hatem Ben Arfa dont la frappe croisée superbe, au sortir d'un dribble dévastateur sur 3 rennais, faisait mouche (0-1, 37e) pour son premier but sous le maillot girondin, puisqu'on avait invalidé pour hors-jeu sa réussite à Marseille le 17 octobre. Si la défense girondine, et notamment la charnière reconstituée Baysse-Koscielny, faisait plutôt bonne garde, elle laissait cependant trop de liberté à Del Castillo qui s'avançait aux 20 mètres avant d'expédier une fusée sur la barre de Costil, cette fois battu (43e). Mais le premier acte des Girondins, avec un Otavio omniprésent, avait été de bonne facture et l'avantage au score à la pause n'était pas un déni de justice.

Les Rennais reprenaient les débats tambour battant, mais se montraient toujours imprécis dans le dernier geste, malgré une collection de corners. Coup dur pour les Girondins, Kalu rechutait et devait sortir prématurément, de nouveau touché aux ischio-jambiers (58e) et remplacé par Oudin. Gasset répondait du tac au tac au coaching de Stéphan. Sur un centre de Traoré, Guirassy de la tête ne se montrait pas plus précis que ses prédécesseurs en première période (65e). Puis les Rennais s'impatientaient et perdaient quelque peu leurs nerfs avec deux grosses fautes de Tait (69e) et Truffert (71e) logiquement punies d'un carton jaune par M.Abed. Bien que rarement précis, ils n'étaient pas non plus servis par la chance quand Doku sur une frappe croisée à ras de terre trouvait le poteau (81e). Malgré une fin de match qui parut très longue (3 corners rennais en 4 minutes dans le temps additionnel très généreusement décompté), Bordeaux faisait front, pliait mais ne rompait pas, à la faveur d'un bel esprit de corps, et décrochait sa 2e victoire de la saison à l'extérieur qui compense le faux-pas contre Montpellier. Un succès qui lui permet de se donner un peu d'air au classement et d'entrevoir le déplacement à Paris (battu plus tard dans la soirée 3-2 à Monaco après avoir mené 2-0) avec nettement moins de pression.

Ecoutez les réactions de Jean-Louis GASSET, l'entraîneur du FC Girondins de Bordeaux, Hatem BEN HARFA, le milieu de terrain offensif et buteur du FC Girondins de Bordeaux, Julien STEPHAN, l'entraîneur du Stade Rennais, Mehdi ZERKANE, le milieu de terrain offensif du FC Girondins de Bordeaux, et Paul BAYSSE, le défenseur central du FC Girondins de Bordeaux, au micro de David Phelippeau qui commentait cette rencontre en direct intégral du Roazhon Park à Rennes.

Réaction de Jean-Louis Gasset

Réaction d'Hatem Ben Harfa

Réaction de Julien Stephan

Réaction de Mehdi Zerkane

Réaction de Paul Baysse