Football (Ligue 1, 15e journée) : Avant Bordeaux / Brest : Stopper l'hémorragie d'abord, prendre les points aussi...


27 novembre 2021

Impardonnables à Metz où ils ont laissé échapper 3 points amplement à leur portée (ce qui n'était pas la première fois cette saison), les Girondins doivent désormais cesser de raser gratis et de prendre 3 buts chaque week-end s'ils veulent enfin se stabiliser dans le ventre mou du classement. Toujours sans Medioub ni Koscielny, mais avec le retour "en douceur" dans le groupe de Hwang Ui-Jo, rétablie de sa blessure à l'ischio-jambier, ils doivent absolument renouer avec le succès face à des Brestois en pleine forme depuis 5 matches et qu'ils n'ont jamais battus au Matmut, sauf aux forceps la saison dernière (1-0) avant de déjouer complètement au retour en Bretagne. Un match décisif, comme le sera trois jours plus tard le déplacement à Strasbourg.

Depuis le début de la saison, on a souvent - à juste titre - loué leur opiniâtreté et leur faculté à ne jamais lâcher le morceau qui leur a permis d'effectuer au moins 3 "remontadas" (à Marseille, contre Lens et Reims) plus une autre où ils sont passés tout près de l'exploit contre le PSG. Autant de qualités qui manquaient cruellement à ce groupe la saison passée, jamais vainqueur quand il cédait le premier dans un match.

Tenir la distance, enfin...

Mais il y a aussi le revers de la médaille pour les Girondins, qui fâche nettement plus. Ils se sont montrés incapables de conserver un résultat quand le bonheur a voulu qu'ils mènent au score. Hormis à St Etienne (et encore cela a-t-il tenu à une miraculeuse flaque sur la ligne de but à la dernière seconde du temps additionnel), jamais en 14 matches ils n'ont remporté une rencontre en ayant l'avantage au tableau de marque. Ni contre Angers et Nantes au Matmut, ni à Montpellier, Lorient ou Metz loin de leurs bases. La faute sans doute à un bilan défensif pour l'instant tout à fait rédhibitoire (30 buts en 14 sorties, soit plus de 2 par rencontre) qui les mènera inévitablement dans le mur, tôt ou tard, s'ils ne réduisent pas urgemment cette moyenne affolante, l'une des plus élevées des cinq championnats européens majeurs, car elle pourrait les conduire, si elle perdure, à plus de...70 buts concédés en fin de championnat au train où vont les choses. Il faut être lucide : on ne connaît quasiment aucune équipe dans le championnat français récent qui ait sauvé sa tête dans l'élite avec un tel ratio... Marquer 3 buts à Montpellier et à Metz et ne pas y prendre les 3 points reste incompréhensible (on se demande ce que Bordeaux devrait faire de plus), et l'heure est venue de se montrer moins ambitieux dans le jeu mais plus pragmatiques. Bordeaux est en retard dans ses temps de passage et c'est maintenant où jamais qu'il lui faut faire la bascule.

Brest va beaucoup mieux

Et qu'importe si les Girondins ne prendront pas au meilleur moment les Bretons, dont le nul à Lille (1-1) puis la victoire méritée le 31 octobre face à Monaco (2-0) ont sonné le déclic et qui tournent nettement mieux qu'il y a un mois. Qu'importe aussi si, hormis l'an passé il y a presque un an (le 6 décembre 2020) et à la sueur de son front (1-0 grâce à Ben Arfa 84e), Bordeaux n'a jamais terrassé cet adversaire au Matmut et très souvent déjoué sur sa pelouse, ou plus encore en terre finistérienne, comme il y a deux ans (élimnation piteuse 2-0 en Coupe de la Ligue) ou la saison passée dans un match chaotique où menant 1-0 grâce à Hwang presque par miracle, il avait fait n'importe quoi dans la dernière demi-heure, laissant Mounié puis Faivre renverser logiquement la vapeur, dans un match douloureux qui marquait le début d'une dégringolade et d'une série noire sans précédent dans l'histoire du club (2-1 le 7 février dernier à Francis le Blé). La roue doit tourner et les Girondins, déjà battus 3 fois chez eux depuis ce mois d'août, savent qu'ils n'ont plus la moindre marge d'erreur face à ce genre d'équipes. Ils pourront compter sur le retour en forme de Rémi Oudin, impérial en Moselle dimanche dernier comme souvent sur sa terre natale (2 buts, une passe décisive), ou la puissance d'Elis qui trouve peu à peu ses marques, mais il leur faudra être plus justes sur les seconds ballons et dans les pertes de balle en phase offensive, qui ont entraîné deux des trois buts messins.

Un but d'or...Faivre contre Lens

Côté breton, le moral est au beau fixe après la démonstration face à Lens à Francis Le Blé le week-end passé (4-0) et une première mi-temps quasi-parfaite des locaux (3-0 aux citrons), sans oublier la part de chance nécessaire à tout succès de cette ampleur (2 tirs lensois sur les poteaux et un sauvetage brestois sur la ligne à 1-0) et le talent d'un garçon qui donne depuis au moins deux ans - ce n'est pas faute que nous l'ayons signalé en temps et heure - la pleine mesure de son talent, Romain Faivre, auteur d'un but d'or-Faivre contre les Nordistes, un joueur que les Girondins seraient bien inspirés de surveiller de près ce dimanche, afin qu'il ne se promène pas sur le terrain comme il l'avait fait tout le match en février dernier... Der Zakarian alignera un groupe presque au complet, exception faite peut-être de M'Bock et de l'ancien girondin Paul Lasne, qui étaient malades en début de semaine. Le défenseur Denys Bain, rétabli d'une déchirure aux ischios, fera son retour dans le groupe. 

[Par Christophe Monzie, photos D.M.]

Réaction de Rémi OUDIN (en photo), l'attaquant du FC Girondins de Bordeaux.

Réaction de Vladimir PETKOVIC, l'entraîneur du FC Girondins de Bordeaux.

Girondins de Bordeaux Football Brest (26 Novembre 2021) Vladimir PETKOVIC, Entraîneur FCGB.jpg (173 KB)

Réaction de Michel DER ZAKARIAN, l'entraîneur du Stade Brestois 29.

Girondins de Bordeaux Football Brest (26 Novembre 2021) Michel DER ZAKARIAN, Entraîneur Brest.jpg (314 KB)

Rendez-vous ce dimanche 28 Novembre dans l'émission Top Chrono à partir de 14h20. Le mag d'avant-match avec des invités bordelais et brestois, puis le coup d'envoi à 15h. Commentaires de Christophe Monzie et Michel Le Blayo, assistés de Laurent Brun.

Match à suivre sur toutes nos fréquences en direct intégral du Matmut Atlantique, sur notre site internet www.arlfm.com et sur l'appli ARL de votre téléphone !