Football (Ligue 1, 21e journée) : Avant Rennes / Bordeaux : Première étape du plan ORSEC en Bretagne


14 janvier 2022

Les Girondins entrent vraiment dans le dur ce dimanche 16 janvier par un périlleux déplacement en Bretagne à Rennes, premier test d'un parcours de 18 étapes pour tenter d'éviter une relégation en Ligue 2 à laquelle le club ne survivrait pas (voir par ailleurs l'interview de Thomas Jacquemier). Le plan ORSEC est déclenché pour les 4 mois de compétition restant à disputer, et ce n'est pas vraiment, malgré les apparences, pour une question sanitaire.

Vladimir Petkovic, à qui le président Gérard Lopez a renouvelé sa confiance, récupère peu à peu un groupe plus consistant qu'au cours des 3 derniers matches contre Lille, Brest et Marseille, mais qui sera tout de même encore privé de Briand (contusion au mollet droit) et Traoré (déchirure du quadriceps droit) blessés à Brest, ainsi que d'Onana et Mensah, partis à la CAN, et bien entendu des joueurs mis au placard cette semaine, comme Baysse ou Zerkane, ainsi que les "transférables immédiats" (à condition de trouver preneur) Maja et Kalu dont le départs conditionnera nécessairement l'épaisseur du mercato hivernal bordelais. La question de la présence ou non du capitaine Koscielny en Bretagne - "qui s'entraîne toujours avec le groupe, mais est appelé à partir d'ici la fin du mois" - reste la principale nébuleuse du week-end, à en croire le coach girondin, dont le discours sur le sujet en conférence de presse ce vendredi n'a pas été tout à fait identique à celui de son président 24 heures plus tôt. Si le club a tenu à faire connaître officiellement son bilan financier et rappeler sa politique de sauvetage et d'assainissement financier à court terme dans un communiqué publié ce vendredi 14 janvier, la veille au soir en était paru un autre, plutôt cinglant, émanant de l'UNFP (syndicat des joueurs professionnels de football) qui dénonçait notamment la répétition de la méthode,  Gérard Lopez ayant déjà procédé de la sorte avec la mise à l'écart de 8 joueurs en 2017 lorsqu'il était président du LOSC.  Mais à Bordeaux, la loft story n'en est pas non plus à ses balbutiements, puisqu'en 2019 sous l'ère Paulo Sousa, plusieurs joueurs - dont Paul Baysse, déjà - avaient connu cette mise à l'écart pendant de nombreux mois, pour l'issue que l'on sait. Jamais deux sans trois...

Coupet, ça brûle

Alors que l'arrivée de Grégory Coupet, l'actuel préparateur des gardiens du Dijon FCO se précise du côté du Haillan, le binôme Costil - Pereira ayant montré ses limites au point que notre consultant et ancien portier du club Frédéric Roux était venu faire plusieurs "piges" à l'entraînement avec le gardien des Girondins, la mission du FCGB sera d'abord d'arrêter l'hémorragie défensive et la spirale négative (1 seule victoire, à Troyes le 12 décembre, sur les 8 derniers matches de championnat). Avec 17 petites unités récoltées en 20 matches, pas besoin d'un dessin pour comprendre que l'heure de prendre des points a sonné et que les droits à l'erreur n'existent pratiquement plus. De son côté, le Stade Rennais, qui reste sur une série à peine moins mauvaise de 4 (courtes) défaites lors de ses 5 derniers matches de L1, dont la dernière à Lens à la 89e minute (1-0) qui a mis Genesio dans une colère noire, défaites entrelardées d'une piteuse élimination en Coupe de France aux tirs au but à Nancy chez le dernier de Ligue 2, sera privé de son milieu de terrain Flavien Tait (adducteurs) et de Jérémy Gélin toujours en phase de reprise, le gardien de but et ex-libourno-st seurinois Romain Salin faisant son retour dans le groupe, mais sans certitude d'être titularisé puisque c'est le Turc Dogan Alemdar qui a disputé les 2 derniers matches. L'ex-technicien rhodanien devra aussi composer sans ses africains partis à la CAN (Gomis, Traoré, Sulemana et Aguerd) et pourrait repositionner Bourigeaud dans l'axe, avec le retour probable de Jérémy Doku sur le couloir gauche.

Attention à Laborde

Quant à Gaétan Laborde, qui n'a pourtant plus marqué depuis 7 matches avec les Rouge et Noir, on ne peut s'empêcher de redouter que la simple idée d'affonter son ancien club risque une nouvelle fois de le galvaniser, comme cela a invariablement été le cas sous les 2 maillots de Montpellier et Rennes qu'il a portés depuis son départ de Gironde. D'ailleurs à l'aller au Matmut le 26 septembre, c'est lui qui avait ouvert le score (56e) et longtemps mis les siens sur la route d'un succès qui leur semblait promis tant son équipe fut dominatrice ce jour-là, et Benoît Costil impérial pour maintenir les siens en vie, grâce à 6 arrêts décisifs. Un Costil presque aussi intraitable que 4 mois plus tôt lors d'un succès vital pour le maintien (1-0) aux allures de hold-up acquis face à son ancien club au Matmut. Finalement, en septembre, c'est un ancien...rennais, Edson Mexer, qui avait offert au FCGB un nul miraculeux sur une reprise dans une forêt de jambes après une remise de Hwang (1-1, 88e). Etant donné le contexte, on signerait volontiers pour un score identique ce dimanche au Roazhon, où la jauge sera bien sûr limitée à 5000 spectateurs, un stade où Bordeaux a rarement réussi, sauf la saison dernière (1-0) grâce à un but de Ben Arfa. 

[Par Christophe Monzie à Rennes, photos C.M & Stade Rennais FC]

Rendez-vous ce dimanche 16 janvier 2022 dans l'émission Top Chrono à partir de 12h15. Le mag d'avant-match avec des invités bordelais et rennais, puis le coup d'envoi à 13h. Commentaires de Christophe Monzie et Laurent Brun.

Match à suivre sur toutes nos fréquences en direct intégral du Roazhon Park à Rennes, sur notre site www.arlfm.com et sur l'appli ARL de votre téléphone.

Ecoutez la réaction de Vladimir PETKOVIC, l'entraîneur du FC Girondins de Bordeaux, au micro de Christophe Monzie.

Réaction de Rémi OUDIN, l'attaquant du FCGB.

Rennes Football Girondins de Bordeaux (14 Janvier 2022) Rémi OUDIN, Attaquant FCGB.jpg (193 KB)

Réaction de Bruno GENESIO, l'entraîneur du Stade Rennais FC.

Rennes Football Girondins de Bordeaux (14 Janvier 2022) Bruno GENESIO, Entraîneur Rennes.jpg (480 KB)

Réaction de Lorenz ASSIGNON, le jeune défenseur latéral droit du Stade Rennais FC.

Rennes Football Girondins de Bordeaux (14 Janvier 2022) Lorenz ASSIGNON, Arrière droit Rennes.jpg (486 KB)