Actualités régionales

Gironde et Lot-et-Garonne : la lutte anti-covid s'intensifie

15 septembre 2020 à 05h33 Par Gwladys Lescouzères

Le couperet est tombé hier. De nouvelles restrictions sont mises en place pour lutter contre le virus. La préfète de Nouvelle-Aquitaine a annoncé hier des mesures applicables dans la métropole bordelaise et en Gironde alors que les indicateurs sont de plus en plus mauvais et que le département a été placé en zone rouge. Parmi elles, la limitation des rassemblements dans les parcs, jardins, quais et plages de Bordeaux à 10 personnes.

Écouter le podcast

Les citoyens de la métropole sont également encouragés à limiter les rassemblements familiaux ou festifs à 10 personnes. Au-delà de dix, pour un mariage par exemple, il faudra une autorisation avec un protocole sanitaire. S'agissant des matches de rugby et de football, la jauge sera fixée à 1.000 personnes dans les stades comme dans tout le département et pour tous les gros événements.

Écouter le podcast

Alors, vous l'avez compris : les fêtes foraines, brocantes et fêtes de voisins sont donc interdites, ce qui conduit le maire de La Réole à tirer un trait sur la Foire de la Toussaint fin octobre-début novembre. Bruno Marty vous donne RDV l'année prochaine. A Langon, c'est le Salon de la Maison et du Jardin qui est annulé ce week-end. Aussi, les Journées du Patrimoine n'auront pas lieu dans la Métropole bordelaise.

Par ailleurs, dans le volet professionnel, le télétravail est encouragé.

Écouter le podcast

A Libourne : la ville prend certaines mesures en lien avec ces décisions-là. Philippe Buisson a décidé de rendre le masque obligatoire dans la rue Gambetta, sur l’esplanade François-Mitterrand, sur la place Abel-Surchamp et sur les quais de la Confluence dès aujourd'hui. Il annule aussi la fête des voisins ainsi que les noces d’or et de diamant des couples libournais.

Et puis à Marmande, le port du masque obligatoire dans la ville est prolongé jusqu’au 30 octobre. L'arreté prenait fin aujourd'hui.

Enfin, malgré toutes ces mesures mises en place, "La situation est inquiétante, mais pas alarmante", c'est ce qu' a affirmé hier Yann Bubien, le directeur du CHU de Bordeaux.

Dans le reste de l'actualité, la rentrée politique hier du président de Région, Alain Rousset. Il a présenté les grandes lignes de son plan de reconquête de l'économie. Un plan qui sera détaillé le 5 octobre avec l'ambition d'opérer une transition écologique et vertueuse dans tous les secteurs. Il en a également profité pour dire une nouvelle fois sa colère face à la centralisation de l'état français, "seul décisionnaire des mesures sanitaires depuis le début de la crise".

En Lot-et-Garonne, en bref : le décès de Daniel Soulage. L’ancien sénateur centriste est mort à l’âge de 78 ans.

En Lot-et-Garonne aussi : 500 candidats sont attendus jeudi à Estillac, dans le cadre d’une vaste campagne de recrutements. 50 postes sont à pourvoir à l’Agropole. Conducteurs de ligne, agents de production, caristes ou bien encore managers sont recherchés par une quinzaine d’entreprises dont Danival, Le temps des cerises et Méricq.

Et enfin, sur les routes, en Lot-et-Garonne toujours, des travaux ont débuté hier avec des restrictions de circulation sur la RN21, au sud de l’agglo d’Agen, au Passage et à Moirax, en direction de Layrac, jusqu'au 6 octobre de 7h à 19h hors week-end et les deux prochaines nuits de 20h à 6h.