« Il lui fallait une seconde vie à ce disque » - la révélation Hervé en interview avant de grimper sur la scène de la Rock School Barbey de Bordeaux ce vendredi


29 septembre 2021

Hervé. Cinq lettres qui ont bousculé à elles seules la scène musicale française ces derniers mois. Le chanteur à l’ascension fulgurante a pu reprendre la route après des mois de pause forcée pour défendre son album "HYPER" et sa réédition "Prolongations". Il sera ce vendredi à a Rock School Barbey de Bordeaux. 

Tout n'est pas à jeter dans l'année 2020. Loin de là. Surtout pas l’œuvre d'Hervé. Bien avant cette pandémie, vers 2015, le francilien use de sa voix pour nous charmer avec Postaal, un duo franco-britanique qui connaîtra un certain engouement tant leur patte est originale et enivrante. Hervé se lance par la suite en solo et accompagnera un certain Eddy de Pretto, alors au début de sa carrière, sur sa tournée à guichets fermés. Ils passeront notamment par la Rock School Barbey en avril 2018, un an avant la sortie de "Mélancolie F.C", son premier E.P. Hervé se fait alors de plus en plus un nom et se produit un peu partout en France et apparaît même sur l'affiche du Climax, ici en Gironde. 

Hervé partie 1 :   

Hervé partie 2 :   


Un premier album, un confinement et les Victoires 

Vient alors 2020 et cette crise sanitaire. Hervé, comme tant d'autres, se voit l'herbe coupée sous les pieds, lui dont le disque était prêt depuis l'hiver écoulé. Confinement ou pas, Hervé se lance et décide de sortir en juin son premier album solo. « Ce n'était pas le contexte le plus favorable », reconnaît ce véritable touche-à-tout qui se doutait qu'aucune tournée immédiate n'allait pouvoir se faire. 

"Hyper" est son nom. Un opus d'une rare qualité à la fois brut, lumineux, dansant, d'une grande intensité et tout bonnement efficace  à l'image du désormais "hit", "Si Bien Si Mal" dont le clip, génial, a été tourné pendant le confinement de l'artiste, qui nous cuisine des crêpes, chez ses parents en Bretagne.

Quelques temps après, Hervé cuisine non plus des crêpes mais des textes et des mélodies. Tels les 11 titres de "Hyper", c'est dans sa chambre que cet amoureux de football compose. Cinq nouvelles chansons voient le jour sur "Hyper - Prolongations", la réédition de sa première réalisation dont "Monde Meilleur", au clip, encore une fois génial, et dont les chœurs sont assurés par plusieurs de ses fans qui étaient conviés à envoyer par mail des extraits vocaux de la chanson pour en faire un refrain qu'aurait dû chanter, à la base, une chorale belge qui n'a pu se déplacer en raison de la situation sanitaire. « J'ai reçu 250 à 300 messages. J'ai tout écouté », explique le chanteur qui a décidé de créditer comme il se doit les participant.e.s à ce projet sur sa réédition. 

« L'album il avançait avec une jambe en bois. Sans plateau radio, sans tournée, sans première partie, sans festival... sans le sel de notre métier ! Il lui fallait une seconde vie à ce disque » raconte Hervé qui sort ce rafraîchissement d'album le 12 février 2021, soit le jour de la 37ème cérémonie des Victoires de la Musique.

Et ça tombe bien, contre toute attente, le trentenaire y est nommé dans la catégorie "révélation" face à Noé Preszow et à Hatik. Finalement c'est bien Hervé qui est sacré et qui remporte le trophée. « C'est une grande joie qui valide des années de travail » se félicite encore aujourd'hui celui qui aura même co-écrit aux côtés de Yodelice des titres pour Johnny Hallyday et notamment "Pardonne Moi"

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par HERVE? (@hervemusique)

Le retour à la scène 

Une Victoire en poche, ce n'est pas pour autant que Hervé peut reprendre le chemin des concerts, lui qui avait programmé une grande tournée pour retrouver le goût de la scène, là où il s'exprime de façon magistrale et unique. Ne perdez pas votre temps pour en chercher deux comme lui. « Il y a eu trois reports de Cigale et de Maroquinerie, deux Olympia annulés... j'ai joué assis, masqué, distancé... j'ai fais tout ce que j'ai pu » lâche t-il non sans émotion. Le plaisir de retrouver le public il y goûte cet été en jouant dans de nombreux festivals dont le Printemps de Bourges, Poupet ou encore Les Vieilles Charrues et la Fête de l'Humanité. Un bonheur pour lui, une joie pour les fans, heureux de retrouver leur prodige qui ne cesse de grandir.

La tournée est loin d'être finie et Hervé va cravacher jusqu'à la fin de l'année avec une date complète le 14 décembre à l’Élysée Montmartre. Avant ça, l'Olympia de Paris sera aussi plein à craquer le 25 octobre prochain. Cette tournée des salles, c'est à Bordeaux qu'elle va débuter ce vendredi 1er octobre à la Rock School Barbey (vos places par ici). « J'ai hâte de venir défendre mon disque ici où le public est top. Je compte enfin le faire vivre ». Le public compte, une fois pour toute, bien le savourer en live. 

[Jérôme Martin-Castéra – photo : Romain Sellier]