L'actu sport

« Je vais attendre un an pour vivre mon rêve » - le boxeur pessacais Samuel Kistohurry devra patienter avant d'aller aux JO de Tokyo

24 mars 2020 à 15h31 Par Jérôme Martin-Castéra
Crédit photo : Samuel Kistohurry

Les Jeux Olympiques de Tokyo auront finalement lieu en 2021. Le girondin Samuel Kistohurry réagit à ce report.

Après de nombreuses discussions, le Japon a proposé le report d'un an de ses Jeux Olympiques, prévus à Tokyo du 24 juillet au 9 août. Une décision validée par le CIO ce mardi. Samuel Kistohurry devra donc attendre avant de vivre son rêve de toujours. Le boxeur licencié à l'USSAP avait pourtant validé son ticket le 16 mars dernier au tournoi de qualification de Londres dans une salle à huis-clos, coronavirus oblige. S'il se dit « dégoûté » en apprenant ce report, le pessacais le comprend entièrement : « je veux bien attendre un an pour vivre mon rêve ».

Attendre un an pour participer aux JO

Il espère surtout que sa qualification ne sera pas remise en cause d'ici là. « Ça ne serait pas honnête » martèle celui qui pour l'heure est le seul sportif de Gironde qualifié pour ces JO et qui se dit « heureux » de représenter sa région.

Les JO ? Un rêve d'enfant

En attendant, c'est une préparation plus longue qui se profile pour le jeune sportif de 25 ans, confiné chez lui, à suivre, avec les moyens du bord, le programme de son préparateur physique envoyé par WhatsApp.

Son confinement

De son côté, Arielle Piazza, adjointe au maire chargée des sports à Bordeaux, évoque une « sage décision ». Ses pensées vont également « à tous les athlètes qui se sont entraînés (es) des heures, des semaines, des mois, des années ! Des sacrifices de toute une vie ...».