Actualités régionales

Jérôme Gellibert, « candidat libre » à Belin-Béliet

05 mars 2020 à 19h04 Par Jérôme Martin-Castéra
Crédit photo : JMC

L'élu aux finances compte s'adjuger la mairie de Belin-Béliet où il officie déjà en tant qu'adjoint.

Jérôme Gellibert est un nom bien connu dans le paysage politique à Belin-Béliet. Élu depuis 25 ans, celui qui est actuellement adjoint aux finances, se lance dans une première campagne municipale, là, où Marie-Christine Lemmonier, mairesse actuelle, n'a pas souhaité se représenter. L'homme, jamais encarté politique, se dit « prêt à passer un cap ».

Jérôme Gellibert, qui êtes-vous ?

Les motivations

A ses côtés, une équipe « rajeunie et pétrie d'expérience » selon ses propres mots. Ainsi, la tranche d'âge de la liste « Belin-Béliet 2020, des traditions et un avenir en commun » tourne entre 19 et 68 ans. On y retrouve des élu.e.s de la majorité actuelle - en petit nombre - mais aussi et principalement des gens issus de la société civile. « Chacun a sa fonction et sa spécialité », développe la tête de liste.

La liste

« On ne veut pas être une suite logique de l'actuelle mandature »

Concernant ses promesses et son programme, Jérôme Gellibert le veut « vaste et réaliste ». Pas question de promettre l'impossible pour celui qui est également directeur d'un cabinet comptable sur la commune d’Aliénor. En bref, il évoque notamment la création de bâtiments sportifs (dojo, agrandissement du club house du club de foot, réaménagement de celui du club de hand...), la restauration de la cour de l'école, la poursuite de la rénovation de la voirie ou encore la construction d'une maison pour les personnes âgées. Le père de 44 ans annonce vouloir aussi mettre en place une police municipale. « Au cours du dernier mandat, la gestion a été saine et efficace. Ce qui permettra d'avoir des moyens pour les futures ambitions » argumente t-il.

Concernant l'église Saint-Maurice, fermée de 1999 et dont le clocher menace de s'effondrer, l'élu se positionne sur une restauration du monument. Que deviendra t-il après ? Cette question, le candidat compte la poser aux bélinitois et aux bélinitoises à travers un référendum. Il évoque, comme beaucoup le souhaiteraient, un lieu de culte ou de culture.

Le programme

L'avenir de l'église

Bien qu'adjoint, Jérôme Gellibert affirme « ne pas être une suite logique de l'actuelle mandature » et insiste sur la confiance donnée envers son équipe : « des gens expérimentés ».

Le mot de la fin


Deux réunions publiques auront lieux d'ici le premier tour. Le mardi 10 mars et le vendredi 13 mars, respectivement à la salle des fêtes de Belin et à celle de Béliet.

Les autres candidats :

"Dynamisons Belin-Béliet naturellement !" de Redouanne Louaazizi

"Agir Durablement pour Belin-Béliet" de Cyrille Declercq