Journée mondiale de lutte contre le SIDA : dépistages, informations, projection et sensibilisation tout au long de cette semaine à Bordeaux et à Agen


26 novembre 2021

Ce 1er décembre sera marqué par la journée mondiale de lutte contre le SIDA, maladie éclipsée à  l'heure où la Covid-19 revient au centre de l'actualité. À Bordeaux, une semaine spéciale est organisée tandis qu'à Agen, un événement sera proposé dans une salle obscure. 

Malgré une année encore une fois marquée par la situation sanitaire liée à la Covid-19, le Collectif SIDA 33 a continué d'être mobilisé dans le département. « Le VIH-SIDA est encore au second plan » regrette  Joann Plusalainet membre du collectif regroupant une grosse dizaines d'associations locales. Malgré cela, quelques motifs de satisfaction sont à signaler et notamment la bonne récolte de dons lors du Sidaction au printemps dernier avec plus de 5170€ récoltés sur Bordeaux. Un chiffre en hausse par rapport à l'année dernière mais aussi par rapport à 2019 ou 2018. 

Le nombre de tests au VIH et autre IST a lui augmenté au sein du CeGIDD33 (Centre Gratuit d'Information, de Dépistage et de Diagnostic). À relativiser malgré tout en raison d'un nombre extrêmement bas en 2020 comme le rappelle Joann Plusalainet chargé de prévention ENIPSE (Équipe Nationale d'Intervention en Prévention et Santé). 650 000 tests de dépistage en moins ont été effectués par rapport aux autres années en France de mars 2020 à mars 2021. 


Une semaine de dépistages gratuits 

En chiffres, 173 000 personnes vivent avec le VIH en France dont 24 000 qui l’ignorent. Ils seraient 1000 en Nouvelle-Aquitaine dont la moitié en Gironde

L'une des clés est le dépistage. « C'est important pour casser la chaîne de transmission afin de réduire l'épidémie et à long terme la stopper »  insiste Joann qui, comme chaque année en marge de la 33ème journée mondiale de lutte contre le SIDA (qui se tiendra le 1er décembre) met sur pied, avec ses camarades, cinq jours spéciaux autour de cette maladie avec de la prévention, de la documentation, de la distribution de préservatifs mais aussi des dépistages anonymes, rapides et gratuits

Première étape le lundi 29 novembre de 11h à 17h à la FAC de médecine afin de côtoyer les futurs professionnels de la santé.  Le lendemain, les tentes seront installées aux mêmes horaires place André Meunier, le long du cours de la Marne. L'opération sera répétée pour le jeudi 2 décembre à l’Université de Bordeaux – Montaigne/Montesquieu tandis que la journée de mercredi, celle du 1er décembre, se déroulera comme le veut la tradition sur la place de la Victoire où, une animation sera aussi proposée. Autre moment fort, le déroulement à 13h du ruban rouge, symbole universel de la lutte contre le SIDA, long de 50 mètres. « On aura besoin de la force de tout le monde » prévient  Joann Plusalainet.  Programme détaillé à retrouver ici

Ces cinq jours d'actions proposés par le Collectif SIDA 33 et le CeGIDD 33 se ponctueront auprès de personnes en situation de précarité au Pôle social Ravezies en matinée puis au centre d’accueil d’urgence Tregey à la Bastide. « Il s'agit de personnes éloignées du parcours de soins qu'il est nécessaire d’aider » explique le jeune homme du collectif girondin qui participera également à la première édition du "Sidragtion", durant laquelle « les drags de France sont invité.e.s à racoler en ville pour récolter un maximum de fonds pour la lutte contre le SIDA ».  L'opération aura lieu dans les rues de Bordeaux de 15h00 à 17h30 le samedi 4 décembre. À noter que le Sidaction, autre moment fort pour la collecte de dons, se déroulera fin mars 2022 et que là aussi, le collectif compte bien être actif. 

Bordeaux, ville sans SIDA 

La ville de Bordeaux a adhéré en avril 2018 à l’initiative internationale "Villes sans Sida", au même titre que 350 autres communes dans le monde avec comme objectifs d’ici 2025 :

  • 95% des personnes séropositives connaissent leur statut sérologique,

  • 95% des personnes qui connaissent leur séropositivité reçoivent des traitements antirétroviraux,

  • 95% des personnes sous traitements antirétroviraux ont une charge virale indétectable. 

Localement, l'association Bordeaux Ville Sans Sida, en partenariat avec une dizaine de structures, propose depuis le 1er septembre un projet unique en France d’entretiens téléphoniques assurés par des chargé.es de prévention permettant de recevoir des ordonnances de dépistage par mail et d’aborder la santé sexuelle : contraception, plaisir, moyens de prévention... « Cette ligne téléphonique permet à chacune et chacun de bénéficier d’un espace d’échanges bienveillant et informatif » se félicite, à juste titre BVSS, joignable au 0616265368 ou via santesexuelle33@gmail.com

En Lot-et-Garonne aussi

Grandement active dans le département, AIDES Lot-et-Garonne proposera mercredi dès 20h30, grâce à l'aide du CGR Agen, une soirée ciné-débat autour du film "Vivant !" de Vincent Boujon qui a mis au centre de son documentaire cinq hommes gays et séropositifs qui se donnent pour objectif de sauter en parachute et de se frotter à cet univers sportif si loin de leur personnalité.

Le réalisateur sera présent en personne ce 3 décembre au cinéma agenais pour échanger avec le public. Infos complémentaires à retrouver ici

[Jérôme Martin-Castéra -  photo : J.M.C.]