Actualités régionales

La rentrée des collégiens ce matin : l'actu' en Nouvelle Aquitaine

18 mai 2020 à 05h07 Par Gwladys Lescouzères

Les collégiens effectuent leur rentrée ce matin après deux mois de confinement. En Gironde, 105 établissements rouvrent et vont se plier aux mesures sanitaires imposées par le gouvernement. Parmi toutes les mesures déployées, il y a le port du masque pour le personnel et les élèves, le lavage régulier des mains et la mise à disposition de gel hydroalcoolique. Aussi, certains établissements ont peint des traçages au sol dans les cours de récré pour permettre aux enfants de respecter la distanciation sociale. Ce sont les directeurs qui ont choisi la façon dont se déroulerait ce retour des collégiens. Certains font rentrer une classe les unes après les autres, toutes les trente minutes. D'autres ont préféré faire rentrer les sixièmes ce lundi et les cinquièmes demain. 

Pour les collégiens qui doivent rester chez eux, le Conseil départemental de la Gironde distribue des ordinateurs et des clefs 4G à ceux qui sont privés d'outils numériques à la maison. Si vous êtes concernés et que vous avez besoin d'aide, il faut le signaler auprès de votre établissement. Il vous aidera dans votre démarche.

Un plan pour l'hôpital d'ici l'été, de meilleurs salaires pour les soignants et un assouplissement des 35 heures. Voici la promesse faite hier dans le JDD par le Ministre de la Santé, Olivier Véran, déclarant notamment qu' "il ne s'agit pas d'obliger des gens à travailler davantage, mais de créer un cadre beaucoup plus souple pour permettre à ceux qui le souhaitent de le faire."

A Bordeaux, pendant ce temps-là, le syndicat Sud Santé Sociaux appelle à une grève illimitée au CHU à partir de vendredi. Il réclame entre autres la généralisation des tests de dépistage du Covid 19 pour l'ensemble du personnel, du matériel suffisant pour se protéger, des effectifs supplémentaires et 1500 euros de primes exceptionnelles.

Côté chiffres : la Nouvelle-Aquitaine compte à ce jour 428 personnes hospitalisées. Depuis le début de l'épidémie, 5 026 personnes ont été testées positives au Covid-19 et nous déplorons 373 décès survenus à l'hôpital, 127 dans les Ehpad. On a compté notamment une victime supplémentaire en Lot-et-Garonne ce week-end. 28 108 morts au total en France, 483 de plus entre samedi et dimanche. Une forte augmentation essentiellement due aux décès en Ehpad et autres établissements médico-sociaux.

Face au Covid-19 justement, les Départements de gauche demandent à l’Etat de leur laisser plus de latitude dans l'exercice de leurs compétences. Jean-Luc Gleyze, président du Département de la Gironde, et Sophie Borderie, son homologue lot-et-garonnaise, viennent de signer une tribune dans le Journal du Dimanche. Ils se disent en première ligne pour accompagner les citoyens, notamment les plus fragiles, et ils demandent moins de contraintes financières et plus de décentralisation et de dialogue.

Le département de la Gironde se voit attribuer pendant ce temps-là la note AA- par l'agence Standard and Poors et ce malgré l'impact négatif de l'épidémie sur les recettes de fonctionnement. L’agence considère "que la Gironde dispose d'une stratégie budgétaire claire, prudente et transparente, d'une prospective financière réaliste, et d'une gestion de la dette et de la liquidité diversifiée, proactive et prudente". Cependant, "l'épidémie de COVID-19 mettra sous pression les performances budgétaires du Département en 2020", analyse l'agence de notation.

Nicolas Florian signataire, lui, d'une tribune, dans le JDD aussi, réclamant la tenue du second tour des municipales en Juin. 36 maires dont celui de Bordeaux. 30 000 maires de France seront installés d’ici la fin du mois de mai. Pour les autres, un projet de loi prévoit une nouvelle élection les 27 septembre et 4 octobre, le gouvernement doit trancher cette semaine après avis du conseil scientifique. En Aquitaine, 203 mairies sont concernées par cette prochaine élection : 57 en Gironde, 24 dans le Lot-et-Garonne.

Le retour des allergies. Attention aux graminées en ce moment dans tout le Sud-Ouest. La Gironde et le Lot-et-Garonne sont classés rouge par le Réseau National de Surveillance Aérobiologique. Et le temps ne va pas aider les personnes qui en souffrent. La météo est au beau fixe, du moins : aucune pluie n'est attendue avant la fin du mois de mai.

Une semaine après le passage d'un épisode pluvieux exceptionnel, 17 routes étaient toujours interdites à la circulation hier en Gironde. Dans le Médoc, l'Entre deux Mers, le Libournais, le Bassin d'Arcachon et le Sud Gironde.

Le château des Ducs de Duras rouvre au public ce mercredi. Des restrictions et une série de mesures seront mises en place pour vous accueillir en toute sécurité.

En Sud-Gironde : les bases nautiques d’Hostens et Blasimon rouvriront en juin. Les plages seront accessibles sur le même principe que les plages du littoral. Il sera donc interdit de rester statique et de s'allonger sur sa serviette. Mais il sera possible de se baigner. La surveillance reprendra les mercredis et les week-ends dès le 3 juin, puis tous les jours dès juillet si la situation sanitaire le permet.

La tension monte entre la direction des Girondins de Bordeaux et les Ultramarines, le principal groupe de supporters. Le Président, Frédéric Longuépée, a indiqué avoir demandé à ses avocats d'examiner les possibles suites judiciaires à donner à leur encontre. Les Ultras diffusent depuis la semaine dernières des extraits d'une bande sonore dans lesquels divers sujets sont abordés comme les finances ou les joueurs pendant des réunions privées entre les dirigeants du club et des abonnés. Des réunions qui se seraient tenues cet hiver.