La Réole : les stars des années 80 ne viendront finalement pas chanter à la fin du mois


13 janvier 2022

Une ribambelle d'artistes phares des années 80 devaient se produire à La Réole le 29 janvier prochain dans le cadre des Vendanges de l'Espoir. Compte tenu de la situation sanitaire, le rendez-vous est repoussé. 

C'était avec une certaine joie et de l'espoir que les équipes des Vendanges de l'Espoir avaient annoncé en novembre dernier la tenue de leur septième édition. Prévu au nouveau gymnase Colette Besson ce 29 janvier en présence de Caroline Loeb, Pauline Ester, Vivien Savage, Lio ou Patrick Coutin, le rendez-vous ne pourra finalement ce tenir à cette date en raison de la situation sanitaire qui continue de s'empirer en France. « Suite à toutes les nouvelles restrictions sanitaires imposées par le gouvernement (jauges, public assis, non consommation de boisson et de nourriture, pass vaccinal) et dans l’incertitude ambiante qui plane sur le pays qui se dégrade de jour en jour et qui risque de durer encore quelque temps, nous avons décidé avec notre équipe, nos bénévoles, nos partenaires et toute l’équipe de la mairie de la Réole de reporter la 7ème édition des Vendanges de l’Espoir » écrit Sacha Goëller, président de l'association et par ailleurs ex moitié du groupe Début de Soirée. 

Rendez-vous en mai 

Si aucune date précise n'a été annoncé pour ce report, celui-ci est espéré pour le mois de mai.

Ce grand concert était, et restera, au profit de l’association qui a pour but d’assurer et de contribuer, au soutien matériel et moral des enfants malades ou hospitalisés ou orphelins ou en situation de mobilité réduite. Cette année, l'argent de cette septième édition est destinée aux enfants de l’hôpital (CEAP) de La Réole. 

Les places achetées pour la soirée de janvier le resteront pour celle de mai. Un remboursement est tout à fait possible et dans ce cas il vous est demandé d'envoyer votre nom, teléléphone et RIB avec le nombre de places achetées à contact@lesvendangesdelespoir.fr afin qu'un remboursement par virement soit réalisé. 

« Nous restons positifs et sommes sûr que la majorité de celles et ceux qui ont acheté leurs places voudront être présent sur le report de la date et faire de cet événement un grand succès comme il se doit. Restons unis car l’union fait la force et c’est dans ces moments compliqués et de doute que nous voyons que la solidarité et la bienveillance font la différence » martèle, avec confiance Sacha Goëller qui avait déjà dû renoncer à des éditions en 2020 et 2021, toujours en raison de la Covid-19. 

[Jérôme Martin-Castéra – photo : D.R]