Actualités régionales

Liberté chérie : le déconfinement en Nouvelle-Aquitaine, phase 2!

29 mai 2020 à 04h57 Par Gwladys Lescouzères

"La liberté va redevenir la règle et l'interdiction deviendra l'exception", a résumé le Premier ministre.

Edouard Philippe a présenté hier après-midi l'acte II du déconfinement avec des assouplissements à compter du mardi 2 juin.

Parmi les annonces, la fin de la règle des 100km mais le maintien des rassemblements limités à 10 personnes dans l'espace public jusqu'au 21 juin, la réouverture avec restrictions des cafés, bars et restaurants, puis des parcs et jardins, piscines, gymnases et salles de sport en "zone verte". Même sort pour les musées et monuments avec port du masque obligatoire. Les parcs de loisirs aussi. Les cinémas pourront rouvrir, eux, à compter du 22 juin. Et puis, toutes les écoles seront rouvertes avec des groupes limités à 15 élèves. Ecoles et collèges. Pour les lycées, ils vont rouvrir dans les départements classés en "vert", donc chez nous aussi en Nouvelle-Aquitaine. Pas d'oral du bac de français, le contrôle continu est appliqué. Enfin, les campings pourront rouvrir le 2 juin en zone verte et les sportifs professionnels pourront reprendre les entraînements avec "protocole strict". Une reprise progressive donc mais avec un bon bol d'air en perspective. "Un grand soulagement", nous dit Jean-François Blanchet, président de l'Union des Métiers et des Industries de l'Hôtellerie de Lot-et-Garonne.

Écouter le podcast

Des propos à retrouver ici.

"Je vous conseille de l'utiliser"

Hier après-midi, lors de cette présentation de la phase 2 du plan de déconfinement, Edouard Philippe a vivement enjoint les français à télécharger l'application Stop Covid. Mercredi, les députés puis les sénateurs ont donné leur feu vert au déploiement de l'outil. Il sera disponible ce week-end et doit permettre de maîtriser la propagation du Coronavirus en se signalant malade auprès des personnes qu'on n'aurait pu croiser suffisament longtemps pour les contaminer. Considérée comme étant liberticide par ses détracteurs, l'application a pourtant été développée avec un grand souci du respect des données personnelles selon Francois Pellegrini, professeur d'informatique à l'Université de Bordeaux et enseignant en droit du numérique.

Écouter le podcast

L'application StopCovid sera disponible ce week-end. Des propos à retrouver en intégralité ici.

Depuis lundi, le nouveau conseil municipal d'Agen est installé. 39 élus au total. Onze adjoints. Jean Dionis du Séjour entame son troisième mandat et "ce sera le dernier". Il a été reconduit dès le premier tour, le 15 mars, avec 61,41% des voix. Il s'inscrit dans la continuité de ses deux précédents mandats. "Il faut respecter le contrat passer avec les agenais", mais cette fois, avec l'ombre d'une crise sanitaire. D'ailleurs, une commission extra-municipale, à la lumière du Coronavirus, va voir le jour le 15 juin.

Écouter le podcast

Le programme mis en place pour les prochaines années pourrait être modifié début 2021 si les recommandations de la Commission extra-municipale sont pertinentes.

Depuis le début de l’épidémie, on déplore dans notre région 394 décès parmi les personnes hospitalisées soit quatre de plus les dernières 24h. En France, le nombre de personnes en réanimation continue à baisser, avec 72 malades de moins entre mercredi et jeudi. On compte par ailleurs 66 nouveaux décès à l'hôpital.

Dans les faits divers : des interpellations après le rodéo à moto qui avait mis Bordeaux en émoi le 26 avril dernier. Des engins en démonstration devant le Grand Théâtre. Une opération de police a été menée hier dans les quartiers des Aubiers et Ginko. Trois jeunes ont été interpellés et placés en garde à vue. Le ministre de l'Intérieur, Christophe Castaner, a annoncé lundi avoir confié à deux députées l'élaboration d'un nouveau plan de lutte contre les rodéos urbains qui ont perduré en dépit du confinement.

Quatre jeunes hommes ont été interpellés aussi dans la nuit de mercredi à jeudi à Bordeaux. Ils sont suspectés d'avoir tiré plusieurs coups de feu en pleine rue vers 2h30 au niveau de la Porte de la Monnaie. Une enquête est en cours.

Enquête ouverte aussi à Bordeaux après une violente bagarre dans le quartier Saint-Michel qui remonte à la nuit de mardi à mercredi. Plusieurs jeunes armés de battes de baseball, de clubs de golf et d'armes blanches ont attaqué un homme. Il a été gravement blessé mais il va mieux. Les agresseurs ont pris la fuite. Des investigations sont en cours.

Opération spéciale à Bordeaux dans le quartier situé près de la tête du pont Saint-Jean côté Bordeaux-Bastide. Le secteur a dû être bouclé par la police alors qu’une grue menaçait de tomber. Les secours devait effectuer le démontage la nuit dernière.

Dans l'actualité économique et sociale : Renault. Dans le cadre de son plan d’économies qui se chiffre à 2 milliards d’euros, le constructeur automobile va supprimer 4 600 emplois sur ses sites français et plus de 15 000 dans le monde. Le projet doit être rendu public ce matin.

Enfin : la mort de Guy Bedos hier à l'âge de 85 ans. C'est Nicolas, son fils, qui l'a annoncé sur les réseaux écrivant : "Il était beau, il était drôle, il était libre et courageux. Comme je suis fier de t’avoir eu pour père". L'humoriste et acteur avait brillé sur les planches, mais aussi sur grand écran.