Actualités régionales

Marmande : fusion de listes entre Daniel Benquet et Philippe Labardin

02 juin 2020 à 10h19 Par Gwladys Lescouzères

Il n'y a plus que deux candidats aux municipales à Marmande! Deux candidats dont Joël Hocquelet, de la gauche, arrivé en tête le 15 mars dernier, et Daniel Benquet, du centre et de la droite, et maire sortant. Ce dernier s'est allié à Philippe Labardin, son ancien adjoint. Ils ont fusionné leurs listes pour faire front commun. Mais d'abord, il a fallu prendre du recul sur la situation. 

Écouter le podcast

Des leçons à tirer du premier tour

Au soir du 15 mars, la liste menée par Daniel Benquet, "100% Marmande" et celle de Philippe Labardin, "Vivre mieux Marmande", totalisent près de la moitié des voix recueillies soit 49,95%. Face à eux : le socialiste et candidat de la gauche, Joël Hocquelet, qui totalise avec les voix du PCF 41,14% des voix. Forts de ce constat, le maire sortant et son ancien adjoint se sont rapprochés, ouliant les clivages passés, "dans l'intérêt de Marmande". Les deux étaient prêts à faire le premier pas!

"Nous sommes de la même famille politique, avec le même électorat et des candidats qui auraient pu être sur les deux listes"

Écouter le podcast

De nouveaux candidats sur la liste de Daniel Benquet

9 au total. Issus de l'ancienne équipe de Philippe Labardin. Il a fallu composer pour rester fidèle aux attentes des électeurs. D'ailleurs, le candidat Labardin ne fera pas partie de la nouvelle équipe. Tout comme les anciens élus du Conseil Municipal qui se trouvaient aussi sur sa liste. 

Écouter le podcast

La liste actualisée sera dévoilée ce mardi 2 juin.

Une campagne électorale dans l'ère Covid-19

Faire campagne avant le 28 juin prend une saveur particulière cette année. Pas de meeting, pas de réunion publique. C'est interdit en raison de la crise sanitaire. Alors "on écrit, on écrit beaucoup!".

Écouter le podcast

La réaction de Joël Hocquelet

Le candidat sorti en tête lors du premier tour s'est fendu d'un communiqué pour apporter son regard sur cette fusion. "C'est la peur de perdre qui conduit à cette union". "Mr Hocquelet défend ses positions, nous avons juste réuni notre famille", répond Daniel Benquet.

Écouter le podcast