Actualités régionales

Matt Simons se livre après sa venue au Rocher de Palmer de Cenon

16 octobre 2019 à 19h41 Par Jerome Martin-Castéra

On avait découvert Matt Simons en 2012 avec un premier opus remarqué, « Pieces » mais c'est bien deux ans plus tard que l'américain explose à travers le globe avec le titre « Catch & Release », tiré de l'album du même nom et remixé par le duo néerlandais Deepend.

Le morceau se hisse numéro 1 des charts en Belgique, en Allemagne, en Espagne mais aussi en France. Alors forcément, après un tel carton, la pression était au rendez-vous. L'américain ne le cache pas : « j'avais peur de ne pas réaliser un son aussi puissant et célèbre ». Matt Simons, a donc pris « After The Landslide », son nouvel album, comme une sorte de « défi ». Et il n'est pas étonnant que l'on utilise l'adjectif « ambitieux » pour le qualifier ! Cinq ans après, « j'ai pris mon temps » reconnaît-il, le résultat est là et est plus que réussi ! Douze ballades enivrantes, des mélodies efficaces et des paroles évoquant l'amour, la tristesse ou encore la peine. « After The Landslide »,  le glissement de terrain, un titre finalement bien choisi faisant écho à ces différentes émotions présentes en fil rouge sur l'opus que le californien est venu défendre au Rocher de Palmer de Cenon le weekend dernier. 

Le morceau « Open Up » est lui bien présent sur ce troisième bébé. Titre qui a connu une nouvelle version avec une adaptation en français avec la Youtubeuse bordelaise Lola Dubini découverte sur les réseaux par l'artiste. « C'était une évidence, elle est talentueuse » réjouit Matt Simons qui poursuit sagement sa tournée à travers l'Europe.

Écouter le podcast

Mention spéciale à notre ami et confrère Damien Arnault de Bergerac 95 
pour la traduction de cet interview.
Le vocabulaire de Jérôme se limitant à "hello", "bye" and "beer" :-)