« On n'oublie pas d'où l'on vient » - formé au FC Langon, le girondin Yassine Bahassa grimpe en Ligue 2 avec son club de Quevilly-Rouen


30 avril 2021

Le club de Quevilly-Rouen évoluera officiellement en Ligue 2 l'an prochain aux côtés du SC Bastia. Le titre de champion de National se jouera entre corses et normands. Le girondin Yassine Bahassa y croit jusqu'au bout.

 

Après Mathieu Valbuena (désormais à l'Olympiakos), Pierre Lees-Melou (OGC Nice) et Anthony Soubervie (Chambly), c'est au tour de Yassine Bahassa de faire honneur au Langon Football Club. Lui et son club de Quevilly-Rouen Métropole (QRM), sont depuis mercredi officiellement promus en Ligue 2. La défaite d'Orléans contre Villefranche (1-3) mettant fin à tout suspense. Le club normand retrouve le deuxième échelon du football français trois ans après l'avoir quitté. QRM prend l’ascenseur avec le SC Bastia. Les deux équipes sont au coude à coude (57 points chacune mais un match en moins pour les corses) et visent désormais le titre.

 

 

Un girondin essentiel

« On aurait pu décrocher cette montée depuis deux semaines donc là on savoure enfin » commente Yassine Bahassa. Le natif de Libourne est l'un des assistants de cette incroyable saison de Quevilly-Rouen. Arrivé cet été en provenance d'Avranches le milieu offensif de 28 ans a fait des merveilles cette saison et se permet même d'endosser la casquette de meilleur buteur du club (et le troisième meilleur du championnat avec 7 passes décisives). En plus du titre de champion de National, le footballeur ne cache pas avoir également comme objectif de terminer meilleur passeur de cette troisième division. Avec 21 ballons poussés au fond des filets, Andrew Jung est lui meillleur buteur de National et l'une des révélations de cette saison. De quoi aider encore plus au succès du nouveau promu de L2.

 

 

Après une saison quasi parfaite (6 défaites, 9 nuls et 16 victoires), QRM n'a pas eu de mal à s'imposer (avec Bastia) dans le haut du classement. Logique pour Yassine Bahassa. « Ce n'est pas anodin de faire une bonne saison avec un groupe qui s'entend bien. Personne ne triche, tout le monde travaille ».

 

 

De la joie, beaucoup de satisfaction mais pour autant, Yassine et ses coéquipiers restent concentrés. Trois matches doivent encore être joués par les hommes de l'entraîneur néo-aquitain Bruno Irles, ancien entraîneur du Pau FC qui avait éliminé Bordeaux en Coupe de France l'an passé.

 

Une attache au Sud-Gironde

Alors que leurs concurrents corses reçoivent Annecy ce vendredi, les seinomarins se rendront sur la pelouse du Red Star (cinquième au classement) lundi soir. « Ça va être du costaud, prévient l'ancien joueur du Langon FC. Eux aussi veulent jouer la troisième place synonyme de barrages ». Une place convoitée également par Concarneau, Orléans et actuellement occupée par Villefranche.

Mais le duel très attendu sera celui du 10 mai. Les normands recevront au stade Robert-Diochon à Rouen le SC Bastia. Sûrement LE match du titre. Après cela, QRM se rendra à Boulogne le 15 mai pour sa dernière journée de championnat. « Le titre ? On y croit, bien sûr » s'exclame celui qui a encore sa famille et donc des attaches dans le Sud-Gironde.

 

 

C'est à Langon que Yassine Bahassa enfile ses premiers crampons. Là-bas il évoluera dans toutes les catégories jusqu'à l'équipe sénior en National 3. Le girondin filera ensuite au SA Mérignac puis à Lormont, à l'US Lège-Cap Ferret et au Stade Bordelais. Il découvrira le National en rejoignant une autre équipe normande, à savoir Avranches.

 

 

Sur les réseaux, son club formateur n'a pas manqué de le féliciter. « Ça m'a fait plaisir. On n'oublie pas d'où l'on vient » se réjouit Yassine Bahassa qui compte bien poursuivre l'aventure avec Quevilly-Rouen l'an prochain. « Ce n'est pas acté. On verra mais vu l'année ça donne envie de continuer ». La plupart des joueurs de QRM découvriront la Ligue 2 l'été prochain. « On a tous hâte » insiste le langonnais. En espérant ne pas devoir assister à une confrontation avec...les  Girondins de Bordeaux.

 

 

[Jérôme Martin-Castéra - photo : Q.R.M.]