Actualités régionales

Pas de pique-nique sur les quais de Bordeaux : le point actu' en Nouvelle-Aquitaine

20 mai 2020 à 04h45 Par Gwladys Lescouzères
Crédit photo : Bordeaux Tourisme

Les quais de Bordeaux en mode dynamique. Hier, le maire Nicolas Florian a décidé de prendre un nouvel arrêté pour limiter la fréquentation des quais de la Garonne. Comme pour les plages du littoral, les regroupements et les pique-niques sont pour le moment interdits. Une interdiction qui tombe juste avant le week-end de l'Ascension qui débute ce soir. Nicolas Florian a en revanche exclu toute obligation de port du masque.

La ville de Lacanau lance un appel aux bénévoles pour faire respecter justement ce concept de "plage dynamique". Elle veut renforcer son équipe d'ambassadeurs dont la mission est de faire respecter les règles : pas de bronzette ni de rassemblements. Si cela vous intéresse, il faut s'inscrire au 07 76 19 45 08 de 10h à 18h ou sur [email protected]

La Nouvelle-Aquitaine a enregistré un nouveau mort dans les hôpitaux entre lundi et mardi et 15 nouveaux cas confirmés. 141 décès au total en Gironde depuis le début de l'épidémie, neuf en Lot-et-Garonne. La France compte 125 décès supplémentaires à l'hôpital. Hier soir, lors de son point presse, Jérôme Salomon, le Directeur général de la Santé a déclaré qu'il fallait se faire tester au moindre doute.

Le virus recule, alors en Gironde, le CHU de Bordeaux en profite pour lancer une alerte aux personnes qui souffrent d'autres maladies. Il faut consulter impérativement si vous en avez besoin. Le centre hospitalier universitaire garantit que toutes les mesures sanitaires et d'hygiène sont mises en place. D'ailleurs, que ce soit pour la Gironde ou le Lot-et-Garonne : l'EFS a besoin de sang, n'hésitez pas à vous rendre dans les lieux de collecte si vous le pouvez!

Pendant ce temps-là, le Conseil scientifique ne se dit pas opposé à un second tour des municipales en juin mais il faut rester prudent et pouvoir revenir en arrière si les conditions sanitaires ne sont pas réunies. D'ailleurs en parlant d'élections, sachez que ce samedi, à Langon, le Conseil Municipal va se réunir à 10h 30, principalement pour élire le Maire et ses adjoints. En raison de la situation sanitaire, cette séance se tiendra à huis clos. Vous pourrez néanmoins la suivre en direct sur le site de la ville ou sur les réseaux sociaux. Le gouvernement, lui, a annoncé hier la commande d'un milliard de masques de protection fabriqués en France et sachez aussi que plus de 60 000 salariés de l’Education nationale vont toucher une prime exceptionnelle pour leur mobilisation pendant la crise du coronavirus.

Il convient donc de respecter les mesures de distanciation sociale et de multiplier le port du masque. Se protéger et protéger ses membres : c'est la préoccupation chez nous du Conseil interprofessionnel des vins de Bordeaux. Le CIVB a commandé 700 000 masques pour les viticulteurs et les négociants. Ils seront distribués à la profession lors des prochaines semaines.

A Pessac, la distribution postale des masques a pris fin lundi mais plus de 3000 plis n’ont pas pu être distribués et ont été retournés à l’Hôtel de Ville. Alors si vous n'avez pas reçu votre masque par courrier, vous êtes invités à contacter le standard dédié au 05 33 89 68 49 entre 9h et 17h ce mercredi ou ce vendredi.

Le préavis de grève lancé par Sud Santé sociaux au CHU de Bordeaux à partir de vendredi tient toujours. Hier, des négociations ont été entamées notamment au sujet de la prime Covid 19 pour les personnels de santé. Une manifestation est prévue le 26 devant l'hôpital.

L’Intermarché de Bon-Encontre, situé dans la banlieue agenaise, épinglé par l'ONG Sea Sheperd. Son rayon poissonnerie aurait mis en vente du requin renard vendredi dernier or il s'agit d'une espèce protégée. Dans un tweet, l'enseigne de grande distribution assure qu’il s’agit d’un acte isolé et que le poisson a été immédiatement retiré de la vente.

Des trafiquants d'héroïne en garde à vue à Agen. Quatre individus d'une vingtaine à une cinquantaine d'années ont été interpellés dimanche à Cahors. Ils revendaient de la drogue dans le Villeneuvois et le Fumélois, soupçonnés d’animer un trafic entre le Lot-et-Garonne et les Pays-Bas.

Des nouvelles des Girondins de Bordeaux qui traversent en ce moment une bien mauvaise passe. Hier, le maire de la capitale girondine, Nicolas Florian, a décidé d'intervenir dans la crise qui oppose la direction du club et les Ultramarines, la principale association de supporters. Il souhaite s'entretenir rapidement avec les propriétaires américains de Kingstreet. "S'ils ont l'intention de vendre, qu'ils le disent. Mais sinon, je leur demanderai de remettre de l'ordre", a déclaré le maire de la ville.