Actualités régionales

Plan tourisme : « Cette information va réconforter tout le monde » - le monde du tourisme respire un peu après les annonces d’Édouard Philippe

14 mai 2020 à 17h10 Par Jérôme Martin-Castéra
Crédit photo : Hostellerie des Ducs

Les départs en vacances en juillet et août seront possibles en France. Un ouf de soulagement pour les professionnels du tourisme.

Un plan de soutien au tourisme de 18 milliards d'euros a été dévoilé ce midi par Édouard Philippe. Allégement de charges, prolongation des mesures de chômage partiel, baisse des cotisations, report d'échéances par les banques sont les grands points à retenir de ce "plan Marshall". « Nous devrions pouvoir partir en vacances cet été en France Métropolitaine et en Outre-Mer » a également annoncé le Premier ministre en précisant que les réservations faites à partir de maintenant seront remboursées si le pays devait être amené à être reconfiné. La décision de rouvrir les bars et les restaurants sera elle prise le 25 mai prochain. La date du 2 juin est largement avancée en fonction de l'évolution de la situation sanitaire. « Le tourisme est un secteur vital de notre économie » commente Alexandre Freshi, député de la 2ème circonscription du Lot-et-Garonne.

« Cette information semi officielle va réconforter tout le monde, se réjouit Jean-François Blanchet, le président de l'Union des Métiers et des Industries de l'Hôtellerie de Lot-et-Garonne (UMIH 47), c'était d'une morosité inimaginable ».

Depuis le 14 mars et la fermeture brutale des établissements type restaurants, bars, discothèques ou hôtels, les 2200 salarié.e.s lot-et-garonnais.e.s du secteur étaient dans une inquiétude grandissante. « Maintenant il va falloir pérenniser ces emplois au-delà de l'été » insiste Jean-François Blanchet qui attend un rapprochement encore plus net entre les restaurateurs et les agriculteurs dans le territoire. La population locale aura également son importance selon lui. Elle devra répondre présente pour soutenir la filière dès les vacances. « Tout le monde sera prêt et bien prêt en cas d'ouverture le 2 juin » rassure le restaurateur qui imagine une reprise douce tout en évoquant l'importance de « se réinventer ».

Un soulagement

Président de l'UMIH 47 mais également à la tête de l'Hostellerie des Ducs à Duras, Jean-François Blanchet, qui a dû tirer le rideau pour la première fois en 40 ans, compte reprendre son activité avec tou.te.s ses salarié.e.s. et ne « mettre personne en dehors du circuit ». Avec une table sur deux dans la salle de son restaurant, il sait que la clientèle et le chiffre d'affaire seront forcément réduits. Néanmoins, l'homme ne cache pas son envie de reprendre du service, d'autant plus que la partie restaurant a été refaite et aurait du ouvrir le dimanche 15 mars, le lendemain des annonces gouvernementales annonçant la fermetures des restos, bars, cinés et autres lieux de sortie.

Garder tous les employé.e.s

Si rien n'est encore fait, Jean-François Blanchet espère une chose symbolique : être prêt et avoir du monde le 7 juin, jour de la fête des mères. « J'allais louper une fête des mères et ça m'a fait quelque chose.... et j'espère être au rendez-vous à ce moment, comme tout un symbole, avec plein de fleurs sur la table pour faire plaisir à toutes ces mamans qui ont œuvré durant ce dernier mois ». Encore un peu de patience.

Être là symboliquement pour la fête des mères