Actualités régionales

Rugby : Quelques montées et aucune descente pour les clubs de rugby amateurs de Gironde et de Lot-et-Garonne

05 avril 2020 à 18h14 Par Jérôme Martin-Castéra
Crédit photo : RCBA

De la fédérale 1 à la fédérale 3 ce choix de la FFR devrait impacter - un peu - le rugby local. On fait le point.

Une semaine après avoir décidé d'arrêter toutes les compétitions amateurs de rugby, la Fédération Française de Rugby a annoncé dans un communiqué qu'aucune relégation sportive n’aura lieu pour la saison 2019/2020, qu'entre 24 et 27 clubs des divisions Honneur des Ligues régionales accéderont à la fédérale 3, que 12 clubs de fédérale 3 monteraient en fédérale 2. Concernant la fédérale 1, difficile encore de savoir combien d'équipes évolueront en Pro D2, si comptait qu'il y ait des montées. Et rien n'est moins sûr.

Fédérale 1 : pas de conséquence pour l'US Marmande et le RC Bassin d'Arcachon 

Ce qui est certain en revanche, c'est que l'US Marmande et le RC Bassin d'Arcachon joueront bien la saison prochaine en fédérale 1, la troisième division française. Avec 46 points, les lot-et-garonnais étaient proches du top 6 tandis que les joueurs du Bassin occupaient l'avant dernière place de la poule, avec une belle avance ceci-dit sur Bergerac, club, qui, pour l'heure, est le seul a avoir demandé sa relégation en fédérale 2.

Fédérale 2 : Langon devrait monter, Floirac peut-être, Gujan-Mestras sauvé

La fédérale 2 justement, Langon va la quitter. Normalement. Premier de la poule 7 et auteur d'une saison quasi parfaite, le "Stade" devrait accepter la proposition de la FFR de retrouver le meilleur échelon du rugby amateur français.

En plus des 8 équipes leaders des 8 poules de fédérale 2, les quatre meilleurs seconds des poules peuvent également accéder à la fédérale 1. On peut même dire les cinq meilleurs compte tenu que Bergerac a demandé de descendre. Beauvais, Lombez-Samatan, Périgueux, Orsay et Vinay devraient donc grimper en fédérale 1. Sauf que, Vinay a décidé de rester en fédérale 2, tout comme Saint-Jean-en-Royans, pourtant premier de sa poule devant Vinay. De quoi créer encore un peu plus le bazar et de laisser de la place pour les montées. Vous suivez encore ? Floirac, deuxième la poule 7 derrière Langon, pourrait alors sourire et imaginer une montée en fédérale 1. Contacté par nos soins, Nicolas Guyamier, président du club de la rive droite laisse planer le doute :

« On est bien placé. Je reste très prudent et tant qu'il n'y a aucune décision officielle je ne veux pas créer un buzz qu'il n'y aurait pas ou faire croire quelque chose si ce n'est pas le cas. On verra. Aujourd'hui on est en fédérale 2. Il y a trois ans on était en fédérale 3, je pense qu'il ne faut pas brûler les étapes. Faut que ça soit une décision collégiale. J'ai eu Bernard Laporte [NDLR : président de la FFR] cette semaine au téléphone, je lui ai dit qu'on respectera les décisions de la FFR. »

Le président évoque une « belle saison sportivement » pour son club. Il nous a confié avoir fait un appel visio vendredi soir avec ses joueurs pour les féliciter. 

Concernant cette poule 7, on notera les quatrième et septième places de Salles et de Lormont. Saint Médard-en-Jalles termine dixième tandis que l'UA Gujan-Mestras peut souffler. Avant-dernier, les Barbots resteront en deuxième division fédérale l'an prochain. 

Calé dans le top 6 de la poule 5, l'AS Layrac terminera la saison sixième avec 54 points. 

Fédérale 3 : Mérignac et Monflanquin-Cancon trop juste, Nérac et Pays Médoc peuvent souffler

Du côté de la fédérale 3, Mérignac termine second de la poule 9. Mais les 56 points accumulés cette saison ne suffiront pas aux banlieusards pour espérer quoi que ce soit. Mérignac, pourtant à trois petits points du premier Barbezieux-Jonzac, restera a priori en fédérale 3 pour l’exercice 2020-2021.
La décision de la fédération n'aura pas d'incident pour Blaye (septième), Gradignan (huitième) et Léognan (onzième). Avec seulement 9 points, Pays Médoc peut également relâcher la pression. Avant dernier de la poule, le club ne descendra pas en Honneur compte tenu du communiqué de la FFR.

Dans la poule 10, 12ème et dernier, Nérac est également sauvé de justesse.

Plus faible second des 12 poules de fédérale 3, l'US Monflanquin-Cancon, ne pourra pas espérer une montée. Les voisins de Bon-Encontre et de Casteljaloux suivent à la troisième et quatrième place alors que la Vallée du Lot, Bazas et Saint-Foy-La-Grande occupent les places 7, 9 et 10 et devraient rester en division 3.