Actualités régionales

Remaniement : un rassemblement organisé vendredi à Bordeaux pour dénoncer les nominations de Gérald Darmanin et Eric Dupond-Moretti

08 juillet 2020 à 19h43 Par Jérôme Martin-Castéra
Crédit photo : @Impact_militant

Une mobilisation nationale qui se tiendra vendredi à Bordeaux. Dans le viseur notamment : les nouveaux ministres de l'Intérieur et de la Justice.

Gérald Darmanin est depuis lundi le nouveau ministre de l'Intérieur. Une nomination qui a fait bondir plus d'un.e. Chahuté depuis le début de semaine, celui qui est accusé de viol risque de l'être de nouveau durant les jours à venir et notamment vendredi avec divers rassemblements organisés à Tours, Toulouse, Pau, Nantes, Montpellier, Ajaccio, Caen, Londres, Bruxelles ou Berlin... À Bordeaux, le rendez-vous est donné à 18h devant la mairie. « Le gouvernement a été remanié, et pour quoi ? Le nouveau ministre de l'intérieur est accusé de viols à multiples reprises : c'est un crime. Il a également eu de nombreux propos homophobes : ce qui est illégal. Le nouveau ministre de la justice soutient des criminels, des agresseurs, violeurs, pédophiles et s'oppose aux luttes féministes. "Démocratie" ? Le pouvoir au peuple ? Nous n'avons JAMAIS été en accord avec cela, et ne le serons JAMAIS » écrit le collectif NousToutes 33 qui demande aux manifestant.e.s de venir avec un masque. Bordeaux en Luttes, récemment installé au conseil municipal de Bordeaux, a notamment confirmé sa présence. 

 


« Venez hurler et gueuler votre dégoût et votre rage face à tant d'immondicité. Pancartes, slogans, banderoles, collages reprenons la rue et faisons nous entendre »

   

Voir cette publication sur Instagram

Le gouvernement a été remanié, et pour quoi ? Le nouveau ministre de l'intérieur est accusé de viols à multiples reprises : c'est un crime. Il a également eu de nombreux propos homophobes : ce qui est illégal. Le nouveau ministre de la justice soutient des criminels, des agresseurs, violeurs, pédophiles et s'oppose aux luttes féministes. "Démocratie" ? Le pouvoir au peuple ? Nous n'avons JAMAIS été en accord avec cela, et ne le serons JAMAIS. Si nous sommes réellement en démocratie @emmanuelmacron écoutez les citoyen•nes, et agissez en conséquence. D'ici là nous crierons et diffuserons notre révolte. À vous chères sœurs, cher•es adelphes et chers frères soyons uni•es et n'oublions pas de rendre nos luttes intersectionnelles et accessibles à tous•tes. Manifestons masqué•es pour la sécurité et le respect de tous•tes. Nous ne nous tairons pas. Derrière les masques : les hurlements. #StopOligarchie #StopInjustice #StopViolences #NousToutes

Une publication partagée par NousToutes Bordeaux (@noustoutesbordeaux) le