Rugby (1/2 finale - Champions Cup) : Retour sur la campagne européenne de l'Union Bordeaux-Bègles


01 mai 2021

L'Union Bordeaux-Bègles se déplace à Toulouse ce samedi 1er mai, pour y affronter le Stade Toulousain. La première demi-finale de l'histoire du club en Champions Cup. Retour sur les temps forts des précédents matches de l'UBB en Coupe d'Europe.

 

Le commencement

 

Malgré l'arrêt brutal de la saison 2019-2020 dû à la pandémie de COVID-19, l'Union Bordeaux-Bègles, qui était première du Top 14, se qualifie pour la deuxième fois de son histoire en Champions Cup. Fin octobre l'EPCR effectue le tirage au sort et l'UBB se trouve dans la Poule A avec comme adversaires les Anglais de Northampton et les Gallois des Dragons de Newport. "Dans ce format extrêmement court, évidemment qu'on a envie de se qualifier, tout simplement. Après, on ne connaît pas beaucoup nos adversaires aujourd'hui, parce que comme vous le savez, tous les championnats n'ont pas repris au même moment" expliquait Christophe Urios.

 

Début de l'aventure européenne en Angleterre (12-16)

 

Les hommes de Christophe Urios se sont donc d'abord déplacés à Northampton. Jalibert, Petti et Cordero étaient de retour dans le club après avoir joué avec leurs sélections. Une rencontre face au Saints qui s'est disputée devant 2000 personnes. La dernière fois que l'UBB avait joué devant du public c'était lors du 1/4 de finale de Challenge Cup face à Edimbourg en septembre 2020. Le fait marquant du match est le seul essai de la rencontre inscrit par Santiago Cordero. La mêlée de Bordeaux-Bègles était très efficace et sera récompensée par une pénalité que se charge de convertir Matthieu Jalibert. Mais celui-ci trouve le poteau sortant. Santiago Cordero, le renard des surfaces, a bien suivi l’action, récupère le ballon et plonge dans l’en-but des Anglais pour inscrire le premier et seul essai du match. Un véritable essai de voleur de poules, mais capital. 

 

L'UBB remporte son premier match de Champions Cup.

 

 : Essai de Santiago Cordero version Live 

 

L'UBB éteint la flamme des Dragons de Newport (47-8)

 

19 décembre 2020. Les hommes de Christophe Urios reçoivent les Gallois des Dragons de Newport. Les Unionistes, ce soir-là irréprochables, enquillent 6 essais dont un triplé de Santiago Cordero qui deviendra meilleur marqueur de la compétition. Poirot et les siens montent sur le podium de leur poule. 

 

 : Essai de Santiago Cordero version Live

 

L'incertitude

 

Lors du mois de janvier 2021, l'Union Bordeaux-Bègles devait jouer les matches retour mais la compétition est interrompue en raison de la COVID-19. L'EPCR décide d'annuler les matches retours et l'incertitude commence à se faire sentir quant à la reprise. Finalement après plusieurs réunions, l'EPCR dévoile la suite du déroulé de la Champions Cup : "Selon un autre principe fondamental qui a été convenu pour le tirage de la Champions Cup, les clubs qui ont remporté leurs deux matches de poule sur le terrain (c’est-à-dire dont les résultats n’ont pas été impactés par le COVID-19) joueront à domicile leur huitième de finale." 

 

Grâce à ses deux victoires, l'UBB aura donc l'honneur de recevoir son adversaire en affrontant les Bears de Bristol, une vieille connaissance, en 8es de finale de Champions Cup.

 

Les frissons face à Bristol (36-17)

 

Quatre mois après son dernier match face à Newport, l'Union retrouve le chemin de la Coupe d'Europe, après une désillusion face au Stade Rochelais en Top 14. Lors du 8e de finale les hommes de Christophe Urios retrouvent Bristol sur leur chemin. Quelques mois plus tôt, l'Union Bordeaux-Bègles avait déjà affronté les Anglais (en septembre 2020) lors d'une demi-finale de Challenge Cup. Une demi qui reste dans les têtes, avec une élimination à l'issue de la prolongation. Les Girondins ne sont qu'outsiders avant d'affronter les leaders de la Premiership. La rencontre se déverrouille en seconde période avec des essais de Matthieu Jalibert, de Joseph Dweba et de Nans Ducuing en fin de match, après une belle interception. L'UBB file en 1/4 de finale pour y affronter le Racing 92.

 

 : Essai de Joseph Dweba et de Nans Ducuing, version Live

 

Un tir de 52 mètres qualifie l'UBB face au Racing 92 (24-21)

 

Après cette qualification obtenue en battant les Bears de Bristol en 8e de finale, le staff de l'UBB n'avait procédé qu'à deux changements dans son XV de départ. Cordero est de retour après 3 mois d'absence suite à une luxation de l'épaule et Kane Douglas remplace Jandre Marais. Alors que du côté du Racing 92, Laurent Travers a dû faire face à une hécatombe de blessés comme Vakatawa ou encore Teddy Thomas.

 

Il n'y a pas d'essai dans cette rencontre, très serrée et fermée pour les deux équipes, comme prévu. Un mano a mano entre Jalibert et Machenaud, une continuité de fautes de main et de pénalités, beaucoup de jeu d'occupation, des défenses agressives. Voilà ce qu'on retiendra de la rencontre avant que la fin du match n'efface tout ceci. 75e minute, Iriabaren égalise après une faute de Jalibert. Sur le renvoi, on croit à l’explosion de joie par un ballon perdu du Racing 92 récupéré par Yoram Moefana, mais l’essai sera refusé car Ben Lam a gratté le ballon en venant sur le côté.

 

Le Racing 92 pense alors partir en prolongation mais les Franciliens craquent et se mettent à la faute. Ben Tameifuna met les mains dans le ruck et donne la pénalité à Matthieu Jalibert, qui à 54 mètres peut offrir une qualification en demi-finale. Jalibert ne tremble pas et envoie son équipe dans le dernier carré. « Au delà de la qualification, je retiens le caractère de l’équipe. Il y a six mois, on n’aurait pas gagné ce match. Je suis désolé pour le spectacle mais dans ces phases finales, on n’est pas là pour montrer qu’on sait jouer au rugby, on est là pour gagner les matches. J’ai apprécié le fait qu’on ne se soit pas désunis, le fait qu’on soit allés chercher cette victoire. On le méritait explique le manager de l’UBB. Je voulais voir comment on allait se comporter. Face à Bristol, il y avait cette réaction après la grosse défaite de La Rochelle. Mais avant ce match face au Racing, j’ai trouvé qu’on était concentrés, appliqués, même si nous étions un peu tendus. Gagner deux matches coup sur coup face à deux grosses équipes, c’est incontestablement un virage qui a été pris ».

 

 

L'espace, c'est le luxe absolu

 

Pour décrocher les étoiles, l'UBB devra passer devant le club de la ville Rose, qui est aussi celle de l'aéronautique et de l'espace : Toulouse. Les Rouge et Noir sont les grands favoris de la compétition avec tout de même quatre victoires en Coupe d'Europe (1996, 2003, 2005 et 2010). Le Stade Toulousain, entraîné par Ugo Mola (natif de Sainte-Foy-la-Grande), jouera sa huitième demi-finale de Champions Cup au stade Ernest-Wallon où Bordeaux n'a jamais gagné sous l'appellation "U.B.B". Un match dans le match avec des duels : N'tamack - Jalibert, Mola - Urios ou encore Lacroix - Marti

 

Alors, est-ce que l'Union Bordeaux-Bègles continuera son aventure européenne et s'invitera pour la finale à Twickenham ? Réponse aujourd'hui à 16h00 en direct sur ARL. Un match à vivre en direct intégral. Et ne manquez surtout pas l'avant-match dès 14h45, vous risqueriez fort de le regretter...

 

[Par Dorian Malvesin  - photo Loic Cousin]