Rugby (10e journée - Top 14) : L’Union Bordeaux-Bègles sombre au Hameau face à la Section Paloise (33-7)


06 novembre 2022

Face à une équipe de Pau efficace devant les favoris du championnat, l’Union Bordeaux-Bègles n’a pas su concrétiser sa bonne lancée. Mis en échec tout au long du match, les joueurs de Christophe Urios échouent à l’extérieur et manquent l’occasion de se rapprocher du top 6. 

 

C’était un match qui devait concrétiser la bonne dynamique de l’UBB et amorcer une série. Malheureusement, le résultat n’est pas celui qu’espérait Christophe Urios. Après une victoire à l'arraché face à Toulon la semaine dernière, les Bordeaux & Blancs, privés de leurs internationaux, s’inclinent lourdement face à Pau sur la pelouse du Hameau. "Individuellement, on passe à côté de ce match dans l'envie tout simplement. On se loupe sur ce qui fait la base du rugby, de se déplacer, de plaquer, de courir, de travailler... Quand on voit notre jeu au sol, il a été catastrophique, on est apathiques [...] On a été dominés par cette équipe paloise qui a mieux préparé ce match et qui avait surtout plus faim que nous. On a fait dodo pendant 75 minutes."

Après moins de trois minutes de jeu, c’est la Section Paloise qui trouve la brèche en inscrivant le premier essai de la rencontre après une chandelle et un ballon mal négocié par Tambwe qui profite à l’ailier Clément Laporte. Transformé, l’essai de Pau permet aux verts et blancs de rentrer parfaitement dans le match (7-0, 3e). La réponse des Bordelais aurait pu être signée par Federico Mori, mais un en-avant de Mahamadou Diaby à quelques centimètres de l’en-but palois prive le joueur italien d’inscrire le premier essai de son équipe (10e). Les deux équipes ont montré beaucoup d’envie et d’intentions en ce début match. Dominateurs dans les impacts, les joueurs de Christophe Urios campent dans la moitié de terrain adverse sans parvenir à trouver la faille. De leur côté, les Palois trouvent les intervalles et parviennent régulièrement à remonter le ballon dans le camp bordelais. En profitant denombreuses fautes bordelaises, Pau accentue son avantage en inscrivant un deuxième essai, par Daniel Ikpefan, qui concrétise les efforts de ses coéquipiers (14-0, 27e). Malgré la volonté des joueurs bordelais, le manque d’efficacité dans les déblayages empêche de conclure les nombreux lancements de jeu dans le camp palois. Diaby et les siens demeurent dangereux mais peinent à finir leurs actions, la faute à quelques approximations.

 

L’UBB, dominée de bout en bout

On prend les mêmes et on recommence. Comme en première mi-temps, l’UBB encaisse un nouvel essai trois minutes après être revenue sur la pelouse. Après une série de pick and go, le pilier Ignacio Calles marque un essai au milieu des poteaux bordelais (21-0, 43e). Efficace en défense, la Section Paloise appuie sa domination en se montrant dangereuse sur chaque action. Dès le début de la seconde période, Christophe Urios décide de faire de nombreux changements. La nouvelle première ligne bordelaise récupère une pénalité en mêlée, Massé et Lesgourgues mettent du rythme tout comme Giammarioli rentré au poste de numéro 8. Néanmoins, cela ne permet pas à Maynadier d'ouvrir le compteur des essais pour l'UBB. En revanche, la Section Paloise continue de jouer son jeu et aplatit un quatrième essai à l’heure de jeu suite à une touche sauvée approximativement de la part de Federico Mori. Sans aucun point marqué, l’UBB semble impuissante face à une équipe paloise intraitable sur chaque action qui se nourrit des erreurs de plus en plus fréquentes des Bordelais. Il aura fallu attendre l'heure de jeu pour assister au réveil bordelais avec un essai de Yann Lesgourgues, suite à une belle percée de Louis Bielle-Biarrey. Mais cela ne suffira pas pour remonter au score. Bordeaux-Bègles s’incline lourdement sur la pelouse du Hameau face à Pau (33-7), l'UBB est retombé dans ses travers selon Mahamadou Diaby : "On est passé à côté de notre match, on a été défaillants dans pas mal de secteurs. On sait que jouer face à une équipe qui a repris confiance, il faut être hyper précis et hyper engagés pour prétendre à autres choses [...] Après trois bonnes semaines, on est retombés dans nos travers." Après avoir encaissé un cinquième essai inscrit par Lekima Tagitagivalu sur la sirène, presque anecdotique mis qui fait mal à la tête quand on regarde le score. De son côté, Pau remporte le premier bonus offensif de la saison et enchaine une nouvelle victoire face à un concurrent au titre. Après deux semaines de pause, les joueurs de Christophe Urios se déplaceront à Perpignan fin novembre. Et là, il sera urgent de montrer tout autre chose...

Un bilan mitigé 

Au bout de 10 rencontres de Top 14, le bilan est mitigé pour les hommes de Christophe Urios. Quatre victoires, un match nul et cinq défaites, c'est le constat des résultats de l'Union Bordeaux-Bègles. Pour Julien Laïrle, il y aura du boulot au retour des vacances : "on va avoir 10 jours off pour évacuer, mais le retour au terrain sera costaud."

[Par Dorian Malvesin depuis Pau & Bryan Nardelli © photo ARL - DM]

Les réactions !

Réaction de Julien LAIRLE, l'entraîneur des avants de l'Union Bordeaux-Bègles.

Réaction de Mahamadou DIABY, 3ème ligne de l'Union Bordeaux-Bègles.

Réaction de Jules GIMBERT, demi de mêlée de l'Union Bordeaux-Bègles.