Sports

Rugby (16e journée - Top 14) Bordeaux-Bègles / Stade Français (44-06) : l’UBB régale encore et prend sa revanche

13 février 2021 à 17h20 Par Dorian Malvesin & Dominique Darriet
Crédit photo : Loic Cousin

En marquant quatre essais, l’Union Bordeaux-Bègles s’impose avec le bonus offensif face au Stade Français (44-6) et s'installe à la quatrième place du Top 14. Hormis une petit fléchissement en fin de première période, la copie rendue face aux parisiens aura été impeccable, avec beaucoup de points à la clé, comme souvent face à cet adversaire en Gironde.

« C’est un bon match de reprise » exprime avec le sourire le manager de l’UBB, Christophe Urios. Face à des Parisiens qui n’ont pas gêné Poirot et les siens, Bordeaux-Bègles s’impose une nouvelle fois et enchaîne un troisième succès dans son jardin. Le bel hiver des Unionistes se poursuit. Grâce à des essais de Cazeaux, Botica, Lam et Buros, l’UBB commence à s’installer dans le Top 6. À confirmer contre Brive, la semaine prochaine.

Film du match :



L’UBB démarre le match avec du rythme, en s’imposant avec les gros. Suite à une mêlée, sortie rapidement par Marco Tauleigne, Lucu écarte le jeu vers Botica qui transmet difficilement le ballon à Uberti. Bordeaux-Bègles bénéficie d'un contre favorable, Lucu navigue dans une défense parisienne passive, Cazeaux conclut cette action et inscrit son premier essai de la saison (10-0, 9e). 

 

Bordeaux-Bègles ne force pas et engrange les points face à une équipe du Stade Français fantômatique. « Le problème c’est que ça se répète de week-end en week-end » confie Arthur Coville. Le Stade Français n’y arrive plus à l’extérieur, sa dernière victoire remonte à octobre 2020, contre le SU Agen (20-3). 



Poirot et les siens pouvaient enfoncer le clou avec l’essai de Pablo Uberti, mais le jeune centre aplatit le ballon avant la ligne. L’UBB entre alors dans un faux-rythme comme face à Clermont, cette fois-ci elle résiste et reste devant à la mi-temps, malgré deux pénalités de Segonds (22-6, 40e).

Au retour des vestiaires, l’UBB continue de montrer le même visage qu'en première période et le Stade Français se met à la faute. Le cap des 10 pénalités est franchi pour Paris à l’heure de jeu et l'Union profite de cette indiscipline. Ben Botica plus adroit que face à Clermont enchaîne les points (27 ce samedi, record de la saison). « On enlève jamais le tir au but à un buteur, jamais ! Sinon, c’est fini, tu l’as perdu le mec. Si j’avais dit à Ben : vu ton entame de match à Clermont, on va faire buter Max Lucu, je le tuais ». déclare Christophe Urios.

 

Le Stade Français rend des ballons faciles, Ben Lam est à la relance, transmet à Petti qui remonte le terrain. Lam qui suit bien l’action joue avec la défense du SF Paris avant de trouver la solution avec Botica qui marque son premier essai sous les couleurs de l’UBB (32-6, 50e). Un essai de Botica puis un autre 5 minutes plus tard de Ben Lam, après une course folle de 40 mètres (37-6, 55e). L'UBB est alors dans le bonus offesnif.

Les Girondins dominent physiquement leurs adversaires et en profitent pour marquer un 4e essai par Romain Buros (44-6), Amosa, comme un cadeau d'adieu, se charge de la transformation avant son grand départ de la Gironde, car le 3e ligne posera ses valises définitivement à Bayonne dès ce lundi. Bordeaux-Bègles est désormais sur une série de six matchs sans défaite, ce qui méritait bien à la fin de la rencontre un tour d’honneur...malgré des tribunes vides !


Le seul point noir de la journée reste les sorties sur blessure de l’ailier argentin Bautista Delguy et de Pablo Uberti « Pablo sera absent pour le prochain match à Brive » annonce déjà le manager de l'UBB.

Les réactions

Ecoutez les réactions de Christophe URIOS, le manager de l'Union Bordeaux-Bègles, et Julien ARIAS, l'entraîneur du Stade Français au micro de Dorian Malvesin qui commentait cette rencontre en direct intégral du stade Chaban-Delmas à Bordeaux !

Réaction de Christophe URIOS

Réaction de Julien ARIAS

Photos