Rugby (18e journée - Top 14) : UBB / Pau (29-23) : un avertissement pour l'Union Bordeaux-Bègles


06 mars 2021

Les hommes de Christophe Urios restent à la 5e place du championnat et reviennent à deux points de l’ASM Clermont, qui a perdu contre Montpellier. Le sprint final est lancé, attention tout de même à ne pas tomber dans les pièges qui se présenteront tout au long de la fin de la saison. « On gagne, c’est la bonne nouvelle de la soirée, mais on se sera fait peur jusqu’à la 80e. Il vaut mieux quatre points mal acquis que quatre points pas pris. On va se contenter de ça. Avant de recevoir La Rochelle, c’est une bonne alarme. Car là, une prestation comme ça, ça ne passera pas. À nous de travailler. On a failli tomber dans le piège » déclare, lucide, le talonneur Clément Maynadier.



Film du match :

Bordeaux-Bègles ouvre le score au tout début de la rencontre grâce au pied de Matthieu Jalibert,  (3-0, 2e). Jalibert au poste d’arrière pour un soir est à l’initiative de l’action qui suit, le ballon passe de main en main jusqu’à Ben Lam qui le dépose dans l’en-but de la Section Paloise (10-0, 6e). « ça aurait pu être très compliqué, il y a beaucoup de secteurs où c’était très moyen. Pourtant, on s’est bien entraînés. On domine les 10 premières minutes, un peu trop » analyse Jean-Baptiste Dubié. Comme dit le 3/4 centre de l’UBB, Poirot et les siens n’ont plus rien fait de bien jusqu’à la mi-temps, alors qu’ils pouvaient mener 17-0. Pablo Uberti est proche de marquer le deuxième essai du match. Jesse Mogg et Barret lui font barrage et il perd le ballon avant d’entrer dans l’en-but de Pau. 

En face, Pau entre dans la rencontre à la 20e minute, Whitelock passe en force la défense de l’UBB. Daubagna en filou récupère le ballon, saute le ruck et inscrit le premier essai pour Pau (10-7, 20e). La Section Paloise continue de profiter des faiblesses de l’UBB, pour revenir à hauteur de cette dernière. L'excellent Hastoy passe une pénalité (10-10, 30e). Les hommes de Christophe Urios, se redonnent un peu d'air, grâce au pied de Jalibert qui ajoute six points (16-10, 37e)

En début de seconde période, Christophe Urios procède à des changements avec notamment la sortie de Ben Botica remplacé par Simon Desaubies. Jalibert passe à l’ouverture et creuse l’écart (19-10, 45e). Hastoy lui répond en enquillant deux pénaliés, l'Union se mettant bien trop souvent à la faute (19-16, 62e). Puis le duel de buteurs continue et Jalibert en ajoute trois (22-16, 65e). Juste derrière, Lekso Kaulashvili effectue une belle percée et un bon relais de Douglas, derrière Moefana récupère le ballon, fait un crochet intérieur pour marquer un deuxième essai. Après arbitrage vidéo, l’essai du 3/4 centre sera refusé pour un en-avant (68e).

Le manager de l’UBB n'est forcément pas rassuré, mais sera libéré grâce à l’essai de Cameron Woki, son quatrième en quatre matchs (29-16, 74e). La cause semble entendue, mais l'impression est trompeuse : Pau répond à l’UBB en marquant un deuxième essai par Roudil en fin de match (29-23, 78e). « Je ne vais même pas le revoir ce match, mais j’ai les idées claires là-dessus. S’ils trouvent la dernière touche, je n’ose même pas imaginer la suite. Tu peux perdre un match et une saison comme ça, donc il faut faire attention. On va se satisfaire des 4 points. C’est un avertissement important » rappelle Christophe Urios. 

Bordeaux-Bègles décroche un nouveau succès face à une équipe de la Section Paloise accrocheuse, sur un score très proche de celui du match aller, mais cette fois-ci...en sa faveur. Battu de peu comme cela lui est souvent arrivé cette saison,  Pau se rassure néanmoins pour la suite et l’UBB devra retenir la leçon avant la réception de La Rochelle à la fin du mois, un adversaire d'un tout autre calibre.

Les réactions

Ecoutez les réactions de Jean-Baptiste DUBIE, le centre de l'Union Bordeaux-Bègles, Quentin LESPIAUCQ, le talonneur de la Section Paloise, Christophe URIOS, le manager de l'Union Bordeaux-Bègles, et Clément MAYNADIER, le talonneur de l'UBB au micro de Dorian Malvesin qui commentait cette rencontre en direct intégral du stade Chaban-Delmas aux côtés de Francis Lagleyze.

Réaction de Jean-Baptiste DUBIE

Réaction de Quentin LESPIAUCQ

Réaction de Christophe URIOS

Réaction de Clément MAYNADIER