Rugby (1er journée - Top 14) Biarritz / UBB (27-15) : l’UBB est tombée dans le piège de Biarritz


04 septembre 2021

L'Union Bordeaux-Bègles n'a pas réussi son entrée dans cette nouvelle saison de Top 14. Pourtant prévenus, les hommes de Christophe Urios sont tombés sur une équipe de Biarritz résistante et qui a réussi à imposer son rythme pendant toute la rencontre. Un succès du promu qui ne souffre pas l'ombre d'une contestation, même si le final des Bordelo-béglais a privé finalement les Biarrots du bonus offensif qu'ils tenaient à l'heure de jeu, et adouci quelque peu la note. Mais Urios a du pain sur la planche.

L'UBB en dessous de tout

14 minutes, c'est le temps que le Biarritz Olympique est resté dans le camp de l'Union Bordeaux-Bègles.. Malgré un manque de réalisme dans la zone de marque, les Biarrots ont réussi à marquer deux essais : le premier par Brett Herron servi par Couilloud (24e) puis par Lucas Peyresblanques en force (32e), sur une action type du BO, un ballon porté ! Le point fort de cette équipe en Pro D2, déjà. Souvent pris de vitesse, les Unionistes n'ont rien réussi de bon, aussi mal inspirés dans le jeu d'affontement qu'au pied, et en souffrance aussi à la touche.  

L'UBB ne maîtrise plus son match 

Au retour des vestiaires, l'UBB semble en bonne position pour marquer un essai, cependant Pablo Uberti fait un en-avant et le ballon va directement dans les bras de Couilloud qui lance ensuite Romain Lonca. L'ancien de l'UBB  remonte tout le terrain d'Aguilera sous les ovations des supporters du BO et marque (45e, 24-3). Un contre de 80 mètres qui donne à cet instant de bonus offensif au promu basque. L'Union est alors à la dérive.

À l'heure de jeu cependant, les hommes de Christophe Urios campent pendant un moment dans la zone de marque de Biarritz, sans pouvoir concrétiser. Le BO commencent à baisser de régime. 

L'Union Bordeaux-Bègles parvient seulement en fin de rencontre à priver le BO de bonus offensif par Alban Roussel tout en puissance après un ballon porté (27-10, 74e) puis par Yoram Moefana qui inscrit un second essai en coin (27-15, 78e); Mais il y a belle lurette que la cause était entendue : "Ce n'est pas un non-match. On a pris une leçon de rugby. On s'est fait manger. Aujourd'hui Biarritz avait plus d'envie et de volonté, c'est aussi simple que ça. J'ai n'ai pas vu d'équipe de Bordeaux, on n'est pas intelligents dans le match. Tu prends le bus, tu rentres et tu pleures. Aujourd'hui j'ai vu qu'une équipe," analyse de Christophe Urios, le manager de l'Union Bordeaux-Bègles.

Biarritz réussit son retour en Top 14 et l'UBB doit se remettre au travail avant la réception du Stade Français, ce samedi 11 septembre (17h, match à vivre en direct sur nos ondes), un adversaire d'un tout autre calibre, battu chez lui un peu plus tard dans l'après-midi par le Racing 92 (21-36) dans le derby parisien.

Ne manquez pas Top UBB, le nouveau magazine hebdomadaire de l'Union, ce jeudi 9 septembre à partir de 19 heures !

[Par Dorian Malvesin à Biarritz, photo DM]

Les réactions

Ecoutez les réactions d'après-match au micro de Dorian Malvesin qui commentait cette rencontre en direct intégral du Stade Aguilera de Biarritz.

 

Réaction de Jefferson POIROT, le capitaine et pilier de l'UBB.

Biarritz Rugby Union Bordeaux-Bègles (04 Septembre 2021) Jefferson POIROT, Pilier et Capitaine UBB.JPG (409 KB)

  

  

Réaction de Christophe URIOS, le manager de l'Union Bordeaux-Bègles.

Biarritz Rugby Union Bordeaux-Bègles (04 Septembre 2021) Christophe URIOS, Manager UBB.JPG (506 KB)

  

Réaction de Rémi LAMERAT 3/4 centre de l’Union Bordeaux-Bègles.

   

Réaction de Matthew CLARKIN, le manager du Biarritz Olympique Pays Basque.

Biarritz Rugby Union Bordeaux-Bègles (04 Septembre 2021) Matthew CLARKIN, Manager Biarritz Olympique.JPG (384 KB)

  

  

Réaction de Barnabé COUILLOUD, demi de mêlée du Biarritz Olympique Pays Basque.

Biarritz Rugby Union Bordeaux-Bègles (04 Septembre 2021) Barnabé COUILLOUD, Demi de mêlée Biarritz Olympique.jpg (426 KB)