Rugby (20e journée - Top 14) Bordeaux-Bègles / La Rochelle (11-26) : faux départ pour l’Union Bordeaux-Bègles


27 mars 2021

Dominés dans tous les secteurs du jeu, trop souvent à la faute, les Unionistes sont passés à côté du sujet et ont seulement réussi, en fin de match, à priver leurs hôtes du bonus offensif. Mais les Charentais ont donné une leçon d'intelligence tactique et de réalisme, exactement comme au match aller.

 

Début mars, après la victoire contre la Section Paloise, Clément Maynadier talonneur de l’UBB avait dit « Avant de recevoir La Rochelle, c’est une bonne alarme. Car là, une prestation comme, ça ne passera pas ». Le talonneur de l’UBB visionnaire a tout vu et a prévenu ses coéquipiers, mais le message n’est pas passé.

 

Film du match : 

 

L’UBB reste à la cinquième place du Top 14, mais voit le LOU Rugby revenir à un petit point après sa victoire contre le RC Toulon (54-16). En fin de match le capitaine de l’UBB, Jefferson Poirot a été clair : « on a grillé notre joker, on avait de l’avance, on avait fait un petit break avec l’équipe qui revenait derrière, on l’a clairement gâché. » Les hommes de Christophe Urios étaient pourtant prêts quand on écoute le discours du manager, mais entre les entraînements qui sont satisfaisants et les matches, il y a un gouffre. Dans ce sprint final, les équipes élèvent leur niveau de jeu, mais l’UBB ne l’a pas encore fait. Face à La Rochelle , l’Union Bordeaux-Bègles (hormis sur les touches) a été absente sur tous les points « si je prends devant, il n’y a pas de joueurs qui est en reprise. Je n’ai pas senti de l’agressivité dans notre jeu, que ce soit sur les mauls et les mêlées. Le constat est implacable, on a passé 30 minutes à voir jouer La Rochelle comme à l’entraînement » déclare Christophe Urios, manager de l’UBB. 

 

Une première période où Bordeaux a réussi à tenir le score, malgré deux avertissements côté Rochelais : une passe sautée de Bosch pour Vito, qui a dû mal à récupérer le ballon. On retiendra surtout l’indiscipline des deux côtés avec trois cartons jaunes sortis par l’arbitre de la rencontre, Romain Poite. Bordeaux-Bègles n’a pas réussi à s’installer dans le camp des Martimes quand Roman Samy et Reda Wardi étaient au frigo pendant dix minutes. Le score à la pause est de 6 à 3 pour les visiteurs.

 

 

Des visiteurs qui débutent la seconde période en inscrivant très rapidement un essai. L’action débute sur une combinaison en touche, West sert Favre qui casse la ligne défensive de l’UBB, fixe le dernier défenseur et transmet à Leyds, qui part inscrire son cinquième essai de la saison (3-13, 42e). Le score s’alourdit quelques minutes plus tard. West toujours lui, effectue un coup de pied rasant, Botia est à la réception et plonge dans l’en-but bordelais (6-18, 50e). Entre-temps, Ben Botica avait ajouté trois points au tableau d’affichage pour l’UBB. 

 

Dix minutes plus tard, Botia toujours lui pense s’offrir un doublé, sauf que la passe de Vito en direction du Fidjien est entâchée d'un en-avant (59e). La Rochelle ne désespère pas, continue d’asphyxier l’UBB lors des phases de ruck s’offre un troisième essai celui du bonus offensif. Botia perce la défense des coéquipiers de Poirot. West ouvre au large et Favre est à la conclusion de cet essai d’école (6-26, 69e). 

 

Le Stade Rochelais n’arrive pas à maîtriser sa fin de match et doit se mettre à la faute, Samuel Lagrange écope d’un carton jaune (le troisième pour les Rochelais). Derrière l’UBB s’offre un essai par Higginbotham et enlève le bonus offensif des Maritimes (11-26). Maigre consolation...

 

L'Union va désormais devoir cravacher pour rester dans le bon wagon. Et n'a pas préparé de la meilleure des façons son rendez-vous européen contre Bristol dans une semaine, c'est le moins qu'on puisse écrire...

 

Les réactions

 

Ecoutez les réactions de Jefferson POIROT, le capitaine de l'Union Bordeaux-Bègles, Grégory PATAT, l'entraîneur des avants du Stade Rochelais, Maxime LUCU, le demi de mêlée de l'Union Bordeaux-Bègles, Jules FAVRE, l'ailier du Stade Rochelais, et Christophe URIOS, le manager de l'Union Bordeaux-Bègles au micro de Dorian Malvesin qui commentait cette rencontre en direct intégral du stade Chaban Delmas à Bordeaux aux côtés de Julien Dourthe.

 

Réaction de Jefferson POIROT

 

Réaction de Grégory PATAT

 

Réaction de Maxime LUCU

 

Réaction de Jules FAVRE

 

Réaction de Christophe URIOS