Rugby (25e journée - Top 14) : un match sous tension et l’UBB s’incline sans bonus à Toulon (25-19)


29 mai 2021

Malgré une qualification assurée pour les phases finales, coup d'arrêt après 5 victoires consécutives en championnat pour l’UBB qui n’a pas réussi à ramener le point du bonus défensif de Mayol. La saison régulière se clôturera avec la réception du Stade Toulousain.

Higginbotham inscrit son 6e essai 

Un choc digne d’un match de phases finales, avec au programme : de la tension, des essais, des retrouvailles, aucune des deux équipes ne voulait perdre ce match, et le RCT n'avait pas le droit à l'erreur pour rester dans la course. Pendant la première période, les Bordelais ont essayé d’instaurer un jeu d’occupation en arrivant sur les 40 mètres du RCT. Grâce à cette stratégie, Bordeaux-Bègles a réussi à inscrire le premier essai de la rencontre par Scott Higginbotham (3-8, 18e), sur un magnifique ballon porté. Mais derrière, les hommes de Christophe Urios ont été en difficulté quand les Varois accélérèrent le jeu. Conformément à sa fâcheuse habitude, l’UBB s'est alors trop souvent mise à la faute et le tireur d'élite Louis Carbonel a enchaîné les pénalités. Bordeaux-Bègles restait tout de même devant au score à la mi-temps, mais avec seulement un matelas de deux points. « On n’a pas fait le match qu’on voulait jouer. On parlait d’attaquer ces mecs. On l’a fait, mais pas suffisamment. Quand on menait 11-3, je nous ai trouvés très vite dans la gestion, ce qui n’est pas dans l'état d’esprit » déclarait Christophe Urios.

Le point du bonus s'échappe, après 10 points laissés au pied

En seconde période, l’UBB est très lndisciplinée et relance Toulon dans la rencontre, Dakuwaqa l’ailier Toulonnais pense marquer un essai en devançant Nans Ducuing, mais l’arbitre n’accorde pas l’essai. Le RCT passe quand même devant au score grâce à deux pénalités de Carbonel (15-11, 60e), mais se fera rattraper par celle de Jalibert (15-14, 66e). Entre-temps l’arbitre de la rencontre sanctionne les Unionistes et notamment Jean-Baptiste Lachaise pour avoir volontairement effondré un ballon porté toulonnais (61e). Dans le dernier quart d'heure, Louis Carbonel ajoute trois points pour son équipe et Toulon creusera même l’écart avec un essai de l'x-agenais Facundo Isa (75e, 25-14). En fin de rencontre l’UBB peut partir de Mayol avec le bonus défensif, car Maxime Lamothe marque en force (25-19, 80e), mais Ben Botica préfère taper rapidement la pénalité pour avoir une dernière cartouche, et le Néo-Zélandais loupera la transformation : « Sur le match, il manqué beaucoup de choses, probablement un peu de fraîcheur, de la maîtrise dans notre partie de terrain, de l’efficacité dans le camp adverse. En seconde période on les remet dans le match par notre indiscipline. Sur la transformation de l’essai en fin de match, on a voulu se presser pour avoir une dernière cartouche. Probablement qu’on aurait l’air moins cons ce soir avec un point de plus mais c’est du panache. On a envie de gagner » conclue Christophe Urios. 

L’UBB peut commencer à oublier une qualification directe pour la 1/2 finale à Lille, du fait de la large victoire de La Rochelle sur Pau (51-27), les Béarnais ayant un pied et 3 orteils en barrage de maintien, sauf miracle à la dernière journée (une victoire de leur part face à Montpellier jumélée à une défaite chez lui de Bayonne sans bonus contre le Stade Français), mais en cas de défaite de l'ASM Clermont sans le bonus défensif à Toulouse ce samedi soir, Bordeaux-Bègles jouerait officiellement son barrage à Chaban-Delmas. D'ici là, il faudra surtout que l'Union se débarrasse des scories de son jeu, à savoir les trop nombreuses fautes, car il n'est pas normal de renter bredouille de Toulon en ayant marqué plus d'essais que l'hôte du jour. Et se montrer plus adroite dans ses tentatives au pied, où pas moins de 10 points ont été laissés en rade toulonnaise, pendant que Carbonel réalisait un sans -faute...

[Par Dorian Malvesin, à Toulon, photos DM]

Les réactions  

  

Réaction de Maxime LUCU, demi de mêlée de l'Union Bordeaux-Bègles.

  

Réaction de Patrice COLLAZO, le manager du RC Toulon.

  

Réaction de Christophe URIOS, le manager de l'Union Bordeaux-Bègles.

  

Réaction de Raphaël LAKAFIA, troisième ligne du RC Toulon.