Rugby (8e de finale - Champions Cup) avant UBB / Bristol | Jefferson Poirot : « on est impatient de jouer ce match »


03 avril 2021

À 24 heures de son premier match de phase finale de Champions Cup de son histoire, l'Union Bordeaux-Bègles veut écrire l'histoire du club en s'imposant contre Bristol ce dimanche à 16h00. Une équipe des Bears de Bristol, qui a déjà croisé la route des hommes de Christophe Urios en septembre dernier lors de la demi-finale de Challenge Cup. "Il y a une différence entre les deux coupes. Certes, on a eu une poule assez coriace avec des équipes comme Edimbourg qui joue contre le Racing demain, mais la Champions Cup c'est encore un niveau au-dessus" déclare Matthieu Jalibert. Les Unionistes ont pu constater le niveau de la "Grande Coupe d'Europe" en s'imposant difficilement à Northampton. "Ca avait tapé très très fort" insiste le demi d'ouverture de Bordeaux-Bègles.

 

           : Matthieu JALIBERT

Être des morts de faim

Une demi-finale qui reste dans les têtes, avec une élimination à l'issue de la prolongation. Pourtant il n'avait pas manqué grand-chose pour que l'UBB trouve le RCT sur son chemin et jouer la finale. Un objectif de finale qui s'est s'envoler au cours des prolongations après deux essais coup sur coup d'O'conor et Malins (ce dernier ne sera pas du voyage en Gironde). "Ce qui faut se souvenir de Bristol, c'est que ça aurait pu tourner pour nous à certains moments. On est rentré dans ce match comme des morts de faim, j'ai encore le souvenir de cette demi-heure de jeu où on est sur une belle intensité, on a montré qu'on était capable de le faire, on a bien ébranlé cette équipe qui était pourtant autant en forme qu'aujourd'hui. Ca va être l'idée de rééditer ça. Il ne faut pas oublier quand on était à Bristol on avait joué qu'un seul match de championnat (NDLR face à Brive), on n'avait pas forcément le même rythme qu'aujourd'hui" déclare Jefferson Poirot, capitaine de l'UBB.

 

:  Jefferson POIROT

 

Un avantage et un inconvénient de jouer Bristol

 

Deux équipes qui ont peut changé depuis leurs dernière séparation en septembre dernier. Pourtant l'une est en tête de son championnat, alors que l'autre bataille pour rester dans le Top 6. "Bristol connaît nos forces et nos faiblesses, nous c'est pareil. On connaît leur jeu, on sait ce qu'ils vont nous proposer, on connaît l'ADN de cette équipe et eux ils savent comment on va jouer. Je pense que le match va se jouer sur des détails, sur l'envie et sur les bases de notre rugby. Je pense que demain ceux qui auront le plus envie de gagner l'emporteront" analyse Matthieu Jalibert. "Je pense surtout qu'on est plus prêts physiquement et dans notre rugby qu'on ne l'était avant les phases finales de Challenge".

 

:   Matthieu JALIBERT

 

 

Écrire l'histoire

Pour Matthieu Jalibert, gamin du club, c'est un moment incroyable de pouvoir mettre son nom dans l'histoire de l'UBB. "C'est vrai que c'est un grand événement pour le club et notre groupe. Moi ça fait longtemps que je suis à Bordeaux, ce sont les premières phases finales de Champions Cup. Quand j'ai commencé à jouer pro avec Bordeaux, c'était pour ces moments-là, écrire l'histoire du club et pouvoir jouer ce genre de match. Donc excité d'être à demain".

 

 : Matthieu JALIBERT

 

Le capitaine Jefferson Poirot qui a franchi la barre de 150 matchs avec l'Union Bordeaux-Bègles, veut continuer cette histoire européenne. "Ca fait longtemps que je suis là, à chaque fois que je passe dans le tunnel où je vois les photos de Ole Avei, Blair Connor, Patrick Toetu, Heini... ces mecs-là ils se sont battus, ils ont fait 25, 30 matchs par saison, pour que l'on soit là aujourd'hui. C'est beaucoup d'émotion, je suis encore plus conscient du chemin qu'on a parcouru. Le chemin il faut qu'il se termine par du concret, c'est-à-dire des titres. Aujourd'hui on a encore rien touché, il faut continuer à écrire notre histoire."  

 

 : Jefferson POIROT

 

Les réactions

 

 : Christophe URIOS, manager de l'UBB

[Par Dorian Malvesin - photo Loïc Cousin]

 

L'Union Bordeaux-Bègles jouera contre les Bears ("Ours", en français) de Bristol ce dimanche 4 avril 2021. Top Chrono à partir de 14h15 avec des invités puis le coup d'envoi à 16h00. Commentaires de Dorian Malvesin et Julien Dourthe.

 

Match à suivre sur toutes nos fréquences en direct du stade Chaban-Delmas à Bordeaux, sur notre site internet www.arlfm.com (cliquer sur "Ecouter ARL 33") et sur l'appli ARL de votre téléphone , en duplex avec la rencontre de Ligue 1 Bordeaux / Strasbourg à 15h au Matmut Atlantique !